« Québec : à la conférence d'extrémistes à Montréal, un apologiste de la lapidation | Accueil | Iran : fouetté pour avoir insulté le boucher de Téhéran »

09/10/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

MERYEM

Effectivement l'Egypte a plus que jamais besoin de retrouver son unicité, des milliers de chrétiens sont sortis pour protester contre la démolition d'une église qui n'avait pas été autorisé par le département de l'urbanisme d'Assouan, la police s'en est mêlé et il y 'a eut 22 morts et 183 blessés !

Les affrontements ont éclaté durant la nuit entre deux groupes de jeunes, dans le centre du Caire, où les deux parties se sont lancé des pierres et des bouteilles en vitre vides.

Un couvre-feu a été imposé entre 2h et 7h dans la matinée, et les forces de sécurité ont tenté de séparer les deux côtés, d'un côté il y'avait des jeunes d'extrême droite criant "Dieu est grand .. Dieu est grand", tandis que des jeunes coptes du côté opposé, scandalaient "Par l'esprit et le sang nous nous sacrifions pour la Croix." (bi roh bi dam nafdik ya salib)

À leur tour, les forces armées s'en sont mêlé, ils ont arrêté des dizaines de personnes des deux côtés, et ont demandé des renforts comprenant environ 10 véhicules transportant des forces de sécurité supplémentaires.

Les manifestants ont brûlé des véhicules appartenant à l'armée (à Maspero), et ont exigé la démission du gouverneur d'Assouan, "pour avoir prit la décision de démolir l'église, également appelé le gouvernement à intervenir pour résoudre les problèmes des coptes, et de punir les auteurs des cas d'abus contre les églises.

MERYEM

Il faut noter que le gouverneur d'Assouan a déclaré qu'il "a approuvé la demande des Coptes de reconstruire l'église, en autorisant un maximum de neuf mètres supplémentaires avec du bois comme matériau, mais les Coptes ont dépassé la norme, par la suite ils ont promis de retirer l'excès, cependant, ils ne l'ont pas fait, d'où le début du conflit.

Lorraine

Cela est bien écrit dans le koran les juifs sont des singes et les chrétiens ou associateurs des chiens(porcs). La sale engeance islamique assassine et on laisse entrer des gens de cette secte ici au pays. Radio Canada vont se faire un plaisir de colporter cette fausse information.....

Poste de veille

@Meryem,

Sur le massacre de dimanche :

Sur les faits, des vidéos prises sur les lieux sont explicites. L'armée s'est retournée contre la minorité chrétienne du pays et les a écrasés, comme le régime Syrien qui écrase les manifestants pacifiques. Et des médias irresponsables ont délibérément menti pour couvrir ce crime. J'ai changé la vidéo postée dans ce billet, pour en mettre une autre encore plus explicite.

Pour l'église :

Votre version des faits est erronée. Le gouverneur d’Assouan avait autorisé les travaux de réfection de l’église St George et les travaux étaient conformes à l’autorisation. Cependant des musulmans locaux ont demandé que l’église soit dépourvue de croix et de cloches, même si le permis les autorisait, au motif que « la croix irrite les musulmans et leurs enfants ». Les leaders coptes n’ont eu d’autre choix que d’accepter ces demandes, pour acheter la paix. Mais d’autres demandes ont suivi : les musulmans ont demandé que le dôme de l’église soit enlevé afin que le bâtiment ne ressemble pas à une église et qu’on l’appelle « centre d’accueil ». Les coptes ont refusé, en faisant notamment valoir qu’enlever le dôme susciterait vraisemblablement l’effondrement de l’église. C’est là que les musulmans ont menacé de raser l’église aux cris de « Allahu Akbar » et de construire une mosquée à la place.

Raymond Ibrahim explique la séquence des évènements, avec des hyperliens vers ses sources :

http://www.meforum.org/3065/egypt-destroying-churches

Ces évènements ne surgissent pas dans le vide. Il faut notamment tenir compte du contexte historique de la persécution des chrétiens d'Égypte qui remonte à plusieurs siècles, et de l'épuration des chrétiens d'Orient. Mon collègue Hélios, d'origine égyptienne, voudra sans doute commenter vos propos. Stay tuned !

Hélios d'Alexandrie

Les coptes, dont le nombre augmente quoiqu'à un rythme plus faible que celui des musulmans, réclament des églises pour y célébrer la messe, or l'absence de lieux de culte les oblige bien souvent à parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour aller prier mais également pour satisfaire leurs besoins dans le champ communautaire. Or les églises existantes ne sont pas assez spacieuses pour accommoder le nombre sans cesse grandissant de fidèles, d'où le besoin d'en construire de nouvelles.

Une histoire vraie que le Pape Chenouda a rapportée, lors d'une entrevue récente avec l'animateur vedette Amr Adib. Une église qui devait être construite dans la région de Guizeh proche du Caire n'est jamais sortie de terre malgré que toutes les autorisations avaient été obtenues à commencer par le décret du Président de la République jusqu'à l'accord signé du commissariat de police. Et la raison en est qu'il y a eu dans un premier temps contestation légale sur les titres de propriété du terrain sur lequel elle devait être bâtie, la contestation une fois rejetée en cour, la construction a été interdite pour la raison que dans l'intervalle une mosquée a été construite sur le terrain voisin! Il a donc fallu acheter un autre terrain, soumettre les plans, obtenir les autorisations etc. et cette fois encore une mosquée est sortie de terre juste à côté du terrain destiné à l'église. Le même scénario s'est répété trente-quatre fois et l'église n'a jamais été construite.

Le fait est que le droit d'ériger librement des lieux de culte n'est reconnu qu'aux seuls musulmans et l'on peut donc affirmer que sur ce chapitre (il n'est pas le seul loin de là) les chrétiens d'Égypte sont des citoyens de seconde zone.

En Égypte les mosquées contrairement aux églises se multiplient à un rythme effarant et nul besoin de permis pour en construire. Non seulement les mosquées mais également les lieux de prière (zaouïas) à l'intérieur des blocs appartements, même dans le voisinage immédiat des mosquées. Il n'est pas inhabituel de trouver deux mosquées et quatre lieux de prière entre deux coins de rue! Ils sont tous munis de haut-parleurs qui s'activent à l'unisson à l'heure de la prière, dans une cacophonie indescriptible qui met à rude épreuve les nerfs des gens et qu'aucun n'ose dénoncer de peur de se faire accuser de blasphème.

Les musulmans (citoyens et dirigeants) trouvent tout à fait normal que les mosquées poussent comme des champignons sans aucun contrôle, et que la construction d'églises soit non seulement sévèrement restreinte mais également soumise au caprice destructeur de la haine islamique.

Le commentaire de Meryem est éclairant sur ce point car elle semble trouver tout à fait normal que l'on élimine le clocher de l'église qui a été attaquée et démolie par les fanatiques musulmans; les coptes qui ont refusé de mutiler leur église étaient donc dans leur tort. Elle ne s'est pas demandée si le fait d'imposer autant de restrictions sur la construction des églises et sur la présence de clochers ne constitue pas en soi un abus de pouvoir et une injustice. Sans s'en rendre compte elle donne son aval à la discrimination et à la violence dont sont victimes les chrétiens d'Égypte.

Les musulmans qui jettent le blâme sur les coptes qu'ils persécutent et qui par la même occasion cherchent à désinformer le public en occident, feraient mieux de balayer devant leur porte. Un peu d'humilité et de contrition ne leur ferait pas de mal, je dis bien un peu d'humilité et de contrition, mais en sont-ils capables?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE