« France : une niqabée au commissariat de police | Accueil | L'implosion du Moyen-Orient »

25/11/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Claudette

J'espère qu'il a les contacts nécessaires pour venir présenter son film à Montréal.

Bélanger

Bravo à cet homme ! Un vrai combattant de l'islame radical ! Je souhaite qu'il vienne présenter son film partout au Québec !

Cornichon diplômé

Bravo Monsieur Mokni ; la vérité sur l'Islam de la part d'un musulman ne peut qu'avoir un effet positif sue cette partie du monde. Et les femmes détiennent une grande partie de cette vérité.

Lorraine

Ce type compare les islamistes d'extrême droite de Tunisie avec Marine LePen, il faut le faire....
Son film sera vu par des non musulmans alors cela sera un coup d'épée dans l'eau.

Fouad Boussetta

Comme d'habitude, les musulmans veulent enlever aux autres la liberte d'expression qu'ils reclament pour eux-memes.

Michel

Ce type est une gauchiste qui fait un film sur un fait de société (archaïque).
Il a la nationalité belge
Il dit qu'il aura la nationalité française ? Comment a-t'il réussi ?
C'est un bobo tuniso-européen.
Il a tout de même le courage de parler de ce tabou.


Hélios d'Alexandrie

Ce qui dérange les musulmans c'est que ce film est pour eux un miroir dans lequel ils refusent de se regarder. Dans ce documentaire le réalisateur a voulu dénoncer l'hypocrisie ambiante, il s'agit en fait du déni de la réalité et du mensonge. Là où les musulmans se montrent hypocrites c'est quand ils se permettent de dénigrer les femmes occidentales à cause de leur liberté sexuelle.

Reflet du déni et du mensonge, la réparation de l'hymen est devenue une industrie médicale florissante, cependant elle s'adresse aux musulmanes qui en ont les moyens. Pour les plus pauvres les chinois ont commercialisé un dispositif en plastique qui contient un liquide rouge et qui, en se rompant lors des rapports sexuels, fait croire à la présence de saignement, en Égypte ce dispositif fait fureur, il a été dénoncé par les autorités religieuses.

Le réalisateur a voulu secouer et même déranger la société musulmane en la plaçant devant ses interdits et les transgressions qu'elle se permet en cachette. Du coup la façade de vertu et d'honneur se trouve sérieusement amochée. C'est un peu comme si la société musulmane était invitée à descendre du piédestal où son suprématisme l'a placée. Pourquoi faire tant de chi chi avec cette histoire de virginité? Pourquoi ne pas accepter la réalité et en finir avec le déni et le mensonge?

La réaction des musulmans a été, encore une fois, de refuser d'admettre la vérité qui libère. Accéder à la normalité leur semble du coup impensable. Une société taraudée et mue par la honte peut aller jusqu'à exploser de rage si elle est confrontée avec l'objet de sa honte. Vaut mieux dans ce cas se mentir à soi-même et mentir au monde.

Ce documentaire comme d'ailleurs le procès des Shafia est un supplice pour les musulmans, du fait qu'il révèle la vérité sur la soi-disant vertu des femmes musulmanes, lesquelles sont des êtres de chair et de sang habitées par le désir charnel et par l'esprit de liberté.

Les musulmans, autant les femmes que les hommes, sont obsédés par le sexe, c'est l'islam qui en est la cause. Dans l'islam les rapports sexuels hors mariage ne sont autorisées qu'entre le maître et ses esclaves ou captives. Les musulmanes libres ne sont pas propriétaires de leurs organes sexuels, en tant que célibataires, épouses ou veuves elles ne peuvent en disposer librement sous peine de mort. En contrepartie les hommes célibataires (et ils sont très nombreux) ne peuvent en aucune façon satisfaire à leurs pulsions sexuelles à moins de se marier, mais ils n'en ont pas les moyens.

Cette obsession sexuelle des jeunes célibataires a été instrumentalisée par les leaders du terrorisme islamique. Ceux qui se font exploser sont assurés d'aller au paradis où les 72 houris les attendent. C'est l'exploitation des instincts pour la victoire d'Allah et de son prophète!

Hélios d'Alexandrie

Madeleine G.

Cette obsession sexuelle explique les viols de masse envers les femmes, tels ceux commis envers des journalistes occidentales. On y voit un mouvement de foule effrayant. De vraies bêtes. Les viols ont augmenté dans les pays où l'immigration musulmane est nombreuse. Eux peuvent se permettre de violer les femmes occidentales,(permis par le coran) mais pour ce qui est des musulmanes, elles, tout leur est défendu car elles doivent se conserver pures et vierges pour la venue de leur tendre époux... Et ce film leur jette au visage qu'ils peuvent se faire avoir et bernés sur la virginité de leur femmes, virginité pour laquelle ils sont prêts à commettre tous les crimes et à mourir pour aller au paradis... Ah, la vérité est dure à prendre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Devenir Fan

Ou faire un don mensuel

DONS PAR CHÈQUE