« GB : les fanatiques du groupe interdit Muslims Against Crusades arrêtés | Accueil | GB : augmentation alarmante des crimes d'honneur musulmans »

03/12/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bull Shiite

J'ai hâte de voir la (non) réaction du calife de la Maison Blanche...

Hélios d'Alexandrie

Les islamistes, grands gagnants des élections en Égypte s'apprêtent à exercer le pouvoir. Ils font actuellement ce qu'ils savent faire de mieux: souffler le chaud et le froid. Ouvertement ils tentent d'endormir l'opinion publique occidentale en se montrant très ouverts et très respectueux des droits, cependant, à l'interne, ils ne font pas mystère de leur intention d'appliquer le programme islamiste à la lettre.

La situation économique en Égypte est inquiétante, absence de tourisme, insécurité, désinvestissement massif, fuite des capitaux, chômage etc. Les réserves monétaires disponibles pour importer les denrées alimentaires seront épuisées pas plus tard qu'en février 2012, le pays risque la disette, voire la famine. Les militaires qui gouvernent se montrent très inquiets, ils commencent à réaliser l'étendue et les conséquences de leur erreur soit l'alliance qu'ils ont noué avec les islamistes contre les forces libérales et laïques. À présent les islamistes sont en bonne position pour dicter la politique du pays et ils ne tarderont pas à exiger que les militaires se soumettent à eux et que l'armée égyptienne devienne un instrument entre leurs mains.

Obama pourrait exercer des pressions sur les nouveaux élus pour qu'ils respectent les accords de paix avec Israël et pour que cesse la persécution des coptes, mais il ne le fera probablement pas à moins d'y être poussé par l'électorat juif et à un moindre degré par l'électorat copte en 2012. Son secrétaire à la défense Panetta a déjà pris position, il a invité Israël à améliorer ses relations avec l'Égypte, comprendre par là à faire des concessions aux frères musulmans du Hamas dans l'espoir de convaincre les frères musulmans d'Égypte de préserver l'accord de paix! Or les frères musulmans d'Égypte ont la ferme intention de déchirer l'accord de paix dès que les conditions favorables seront réunies, cela Obama le sait mais il choisit de l'ignorer, son intention (son illusion) est d'ouvrir une "nouvelle page" avec les nouveaux maîtres de l'Égypte, il veut les assurer de l'ouverture de l'Amérique à l'égard de l'islamisme.

Les coptes ne pèsent pas lourd à la Maison Blanche et au Département d'État, leur influence est plus significative au congrès et au Sénat, mais la politique étrangère des USA relève du Président.

Obama serait très gêné (électoralement) s'il y avait des massacres contre les coptes, qu'à cela ne tienne, les frères et les salafistes ne sont pas pressés d'appliquer la solution finale, après tout novembre 2012 c'est dans moins d'un an et ils ont absolument besoin qu'Obama reste aux commandes.

Hélios d'Alexandrie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ou faire un don mensuel