« Québec : Une rencontre avec Djemila Benhabib | Accueil | Egypte : poursuite contre un salafiste pour incitation à la haine des chrétiens »

30/01/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

amin

Bravo. Tout est dit.

Suzanne Sirois

Cher Hélios, un très bon article. Je suis d'accord avec toi sur le rétablissement de notre force morale. Mais ce rétablissement passe par redonner des cours d'histoires des fondements de notre peuple québécois et de ramener les cours d'enseignement religieux dès la première année comme il était autrefois. Comment nos enfants peuvent-ils argumenter, dialoguer, dialectiser s'ils ne connaissent rien de la culture judéo-chrétienne. On parle de laïcité dure et de laïcité molle. Au Québec ni l'une ni l'autre ne peut fonctionner à moins de vendre l'âme de notre peuple aux athées et islamistes.

Parallèlement, on peut enseigner aux musulmans qui se sentent pris entre deux mondes qu'il y a une solution: de passer de l'islam à l'unitarisme car pour beaucoup le problème qui se pose est l'incompréhension de la trinité qui est pour eux associer au polythéiste. D'ailleurs, l'arianisme est l'hérésie chrétienne qui a donné naissance à l'islam. Ainsi, ’unitarisme est une doctrine chrétienne spécifique qui soutient que Dieu est un et se distingue de la trinité chrétienne : Père, Fils et Esprit Saint. Selon cette doctrine, Jésus est l'homme qui est le plus proche de Dieu, du divin. Quant à l'Esprit Saint, il est : dans le Père, en Jésus - son fils privilégié. Ainsi, les musulmans modérés pourront devenir chrétiens. Les Témoins de Jéhovah sont le pendant moderne de l'arianisme et sont aussi responsables avec les athées et les musulmans des attaques sur notre Église catholique du Québe4c.

Lorraine

Toute sorte d'hérésie ont parsemé l'histoire du christianisme, les catholiques ont été vilipendé de toutes parts et malgré tout je reste catholique et la couleur de ceci ou de cela m'importe peu. Je ne serai jamais sectaire pour autant, catholique est un mot grec qui signifie universel,ce qui inclut l'humanité.

Olaf

Merci Hélios.

Un point que vous n'abordez pas, ma marotte en quelque sorte, c'est l'avancée de la recherche scientifique sur les sources historiques de la foi musulmane, recherche qui contredit frontalement le dogme : imposture de la prophétie de Mahomet, fabriquée après sa mort, imposture de la Mecque, ville nouvelle créée après Mahomet pour assouvir le besoin de ville sainte de la nouvelle religion, et surtout, surtout, imposture du coran, livre créé de toutes pièces avec des morceaux de torah, d'écrits apocryphes chrétiens et de traditions préislamiques pour asseoir par la religion la domination des arabes sur tout le moyen orient ...

Quand les fruits de ces recherches seront de plus en plus publiés, quelle sera la réaction des musulmans ? Abandonneront-ils pacifiquement leurs croyances, comme le firent les polythéistes il y a bien longtemps, ou décideront-ils (du moins les plus fanatiques d'entre eux) d'emporter le monde avec eux dans leur chute, à grands coups d'attentats, voire dans des catastrophes pire encore (n'oublions pas que le Pakistan possède l'arme nucléaire)?

Bref, l'animal est blessé, et c'est lorsqu'il sent sa fin approcher qu'il est le plus dangereux ...

Angélique

Merci Hélios pour cette excellente analyse.
En effet, nous ignorons même les évènements récents : à l'apogée du messianisme de la "lutte des classes" (1950-1968), le fait religieux était méprisé, nommé "l'opium du peuple". La Turquie et la Tunisie étaient séculières.
La valeur "religion" est récente et ne concerne que l'islam. Le produit "religion" date de 1973 et du chantage à l'énergie fossile comme le "racissssme" date de 1989 et de la révolution en Iran.

Dès 1975, les Accords d'Helsinki aidaient les dissidents de l'Est devant les tribunaux et Voice of America couvrait la voix des gérontes au pouvoir.
Cependant, nos traîtres-pacifistes hurlaient "Lieber rot als tot"(plutôt rouges que morts) s'opposant aux fusées nucléaires Pershings en Allemagne mais pas aux SS20 soviétiques. Les mêmes créatures ferment les yeux sur la charia.

Le 14 février, l'Arabie heureuse va nous offrir sa ridicule phobie des roses de la St Valentin et de l'amour courtois.
Mon hadith préféré : "A la fin de l'islam, ils seront très nombreux mais ils ne sauront pas se débrouiller".

Nadine

La culture occidentale doit sa grandeur et son progrès unique à l'effort de ses peuples pour se débarrasser de la tyrannie de l'Eglise et l'immense majorité de ses citoyens refuseront tout retour à cet obscurantisme odieux.
Enseigner l'histoire c'est aussi enseigner ça.
Ainsi les valeurs morales qu'on peut rappeler ne sont pas celles du christianisme, qui a laissé des plaies trop profondes dans les âmes occidentales.
On pourra se fonder sur la déclaration des droits de l'homme mais il faut en réécrire une version adaptée à notre époque et qui permette le combat pour leur préservation.
Il faut également cesser de les nommer "universels" car c'est là une prétention trop arrogante envers l'univers, qui d'ailleurs doit être renommé multivers.
Il faut à la civilisation occidentale un nouveau code de conduite morale et non une renaissance de l'ancien.
Ils faut cesser de confier aux responsables du chaos la responsabilité de rétablir l'ordre.

On ne règle pas un problème avec le même état d'esprit que celui avec lequel on l'a créé.

Hélios d'Alexandrie

Chère Madame Sirois,

Je partage tout à fait votre opinion sur l'importance de donner aux jeunes un enseignement solide sur le christianisme, sur l'histoire en général et sur celle du Québec en particulier sans négliger la littérature et les arts. Je reconnais que la tâche est colossale mais il faut la mener à bien et pour cela il faut commencer maintenant.

Vous abordez le sujet de l'arianisme sous un angle intéressant, ses effets néfastes ont survécu et reviennent nous "hanter". L'arianisme ne nie pas la Trinité, dans sa forme originale il contestait simplement la notion d'égalité de la seconde personne le Fils (Jésus-Christ), avec la première personne de la Trinité le Père. L'expression grecque homoousios, de même nature que le Père, n'était pas admise par les disciples d'Arius. Leur affirmation se basait alors sur le raisonnement suivant: si le Fils a été engendré par le Père, alors il fut un temps où le Fils n'existait pas, par conséquent il ne peut être ni l'égal ni de même nature que le Père.

La querelle dogmatique qui a opposé l'orthodoxie à l'arianisme a été très longue mais l'orthodoxie à triomphé et je crois que cela a été bénéfique pour l'humanité et pour la civilisation.

L'arianisme par la hiérarchie qu'il imposait dans la Trinité ramenait par la "petite porte" le Dieu de l'Ancien Testament, dans ce cas le Fils et le Saint Esprit ne pouvaient occuper qu'un rôle d'auxiliaire pour ne pas dire un rôle secondaire. Comme conséquence l'Incarnation et la Rédemption perdaient beaucoup de de leur signification dans l'histoire du salut. L'arianisme se trouvait à ramener en quelque sorte l'humanité à l'état où elle se trouvait avant Jésus-Christ.

La Trinité selon le dogme de Nicée, soit un seul Dieu en trois personnes égales, s'est avérée être un puissant moteur de civilisation. Depuis l'avènement de Jésus-Christ, Dieu (le Père, le Fils et le Saint-Esprit) est déclaré être parmi les hommes et même à l'intérieur de l'homme. Cette proximité et par le fait même, cet amour de Dieu ont libéré l'homme et élevé sa dignité. Par le Fils (égal au Père) les humains sont devenus les fils du Père et non plus les serviteurs ou les esclaves de Dieu.

Conséquences:

-Tous les humains, les femmes et les hommes en tant que filles et fils de Dieu son égaux. Cette égalité devant Dieu a conduit inévitablement à la notion d'égalité de droit, et plus tard d'égalité de chances.

-Tous les humains sont dignes, le fait d'être fils du Père confère à l'homme un statut élevé, l'humiliation et la servitude n'ont pas leur place. La dignité est donc synonyme de liberté, la domination ou l'exploitation de l'homme par l'homme sont contraires au plan de Dieu, la tyrannie de quelque nature que ce soit est proscrite.

- L'amour de Dieu pour les humains est total et inconditionnel mais il implique également l'amour des humains pour Dieu et l'amour mutuel entre les humains. Cette fraternité humaine s'exprime dans la solidarité et dans la justice.

L'égalité, la liberté et la fraternité ne sont pas à proprement parler des valeurs républicaines mais des valeurs chrétiennes. La révolution française les a "plagiées" du christianisme et les a laïcisées. Ce qui en soit est une bonne chose car sans elles la démocratie serait impossible.

Ce sont là les fondements spirituels de notre civilisation, ils sont tellement solides qu'ils ont inspiré ou influencé des peuples et des nations qui ne professent pas le christianisme.

On ne peut pas logiquement adhérer aux valeurs de la démocratie et de la modernité tout en ignorant ou en niant leur origine chrétienne. L'arbre ne peut pas survivre longtemps privé de ses racines.

Les islamistes, ceux qui sont familiers avec notre civilisation, ne s'y sont pas trompés. Ils rejettent la démocratie comme forme de gouvernement parce qu'elle est d'origine chrétienne et donc contraire à l'islam. Les islamistes jouent le jeu de la démocratie comme les nazis l'ont déjà fait, d'aucuns pensent qu'ils se sont piégés mais eux parlent simplement d'une phase transitoire qui sera inévitablement suivie par le califat.

Je trouve intéressante l'idée d'offrir aux jeunes musulmans une alternative spirituelle à l'islam. Mais cette alternative ne devrait pas être un christianisme dépouillé de sa dimension trinitaire car tout est là comme je l'ai expliqué plus haut. Il n'y a pas de polythéisme dans la Trinité, pas plus qu'il n'y a de dualité dans l'homme du fait qu'il est formé d'un corps et d'une conscience ou d'une âme.

Mais tout en offrant le christianisme aux musulmans il y a lieu d'en parler aux non-musulmans parce que c'est leur héritage et ils y ont droit. Le christianisme est plus qu'une religion et plus qu'une philosophie c'est un chemin (spirituel) qui débouche sur la liberté, sur l'amour et ultimement sur le bonheur.

Hélios d'Alexandrie

Kunsang Khandro

Je vous remercie pour toute la Clarté et votre écrit.
Cela me fait chaud au cœur de voir qu'il y a encore un "flambeau" LUMINEUX et CLAIR du Christianisme malgré la "trahison" de l'Église chrétienne face à l'Esprit du message du Christ... cela montre la force du message messianique qui, malgré la pire trahison citée par la Christ: pêcher contre l' Esprit... l'Esprit de Sa religion persiste... perpétrée par l'Église...

J'aimerais vous poser une question par rapport à votre texte: "Il faut à la civilisation occidentale un nouveau code de conduite morale et non une renaissance de l'ancien."
Moi aussi j'y crois, mais, comment édifier et. surtout, solidifier ce nouveau code de conduite pour que la jeunesse occidentale la suive? et rétablissent notre code de valeurs morales qui est en déclin...
Surtout le respect... de soi et des autres...
?
Merci encore.

Hélios d'Alexandrie

@ Kunsang Khandro,

La phrase que vous citez c'est Nadine qui l'a écrit, je me permets de la reproduire: "Il faut à la civilisation occidentale un nouveau code de conduite morale et non une renaissance de l'ancien." Entendre par ancien le christianisme.

Nadine a aussi écrit ceci: "les valeurs morales qu'on peut rappeler ne sont pas celles du christianisme, qui a laissé des plaies trop profondes dans les âmes occidentales."

Cela veut dire que pour elle le Christianisme est à écarter, c'est la raison pour laquelle elle croit que la civilisation occidentale a besoin d'un nouveau code de conduite morale en lieu et place du christianisme.

Comme beaucoup de personnes Nadine fait l'amalgame entre le christianisme et l'Église catholique. Outre que l'église catholique n'a pas commis que des erreurs, elle est loin d'avoir personnifié le christianisme et la chrétienté. Elle a au moins le mérite d'avoir préservé son message intact durant deux millénaires.

Ceux qui parlent de remplacer le christianisme en tant que code moral devraient savoir que les tentatives de le remplacer n'ont pas manqué, la première, la plus ancienne, la plus durable et la plus opiniâtre c'est l'islam. Le communisme et le nazisme sont les plus récentes et nous savons tous ce que ces tentatives ont produit.

Ce qui distingue le christianisme de toutes les autres "solutions" qui ont échoué c'est qu'il est un "système ouvert" qui établit la liberté et la dignité de la personne comme fondement de l'éthique. En d'autres termes dans le christianisme il n'y a pas de code moral possible sans le respect de la liberté et de la dignité de l'être humain.

Un nouveau code moral "non-chrétien" qui respecterait la liberté et la dignité de la personne serait dans ce cas un code moral chrétien quelque soit le nom qu'on lui donnera.

Je ne comprends pas pourquoi certains s'acharnent à vouloir réinventer la roue!

Hélios d'Alexandrie

Angélique

La trinité (trikaya) existe aussi dans le Bouddhisme : voici un quatrain des "Souhaits du Mahamoudra" de Rangdjoung Dordgé :
Observant les phénomènes : il n'est point de phénomènes, on voit l'esprit
Observant l'esprit : il n'est point d'Esprit, il est vide d'essence
Observant les deux : la saisie dualiste d'elle-même se libère
Puisse la Claire Lumière ultime état de l'esprit être réalisé.
autre traduction du même texte :
Tous les phénomènes sont une projection de l'esprit
L'esprit ? Il n'est point d'esprit, sa nature est vacuité
Vide, il est illimité et tout peut y apparaître
Puisse etc...
Le "monde manifesté" est de même nature que le "corps du bouddha", et la "rédemption" est de "réaliser" l'unité des 3 "Corps".
Méthode : méditation, compassion et lutte contre le déni de réalité ("Ignorance").
L'islam est une dualité fondamentale (comme la doctrine du prophète Mani) : le pauvre vermisseau humain corrompu contre le tandem "allah-mahomet".
Dualité = duel éternel dans l'âme et dans la société. La seule paix possible est, dans ce cas, celle des cimetières.

Hélios d'Alexandrie

@ Olaf,

"Quand les fruits de ces recherches seront de plus en plus publiés, quelle sera la réaction des musulmans?"

La réaction de la majorité des musulmans sera celle de leurs savants et de leurs chercheurs. Ces derniers sont parfaitement au courant de l'imposture, je vous cite: "imposture de la prophétie de Mahomet, fabriquée après sa mort, imposture de la Mecque, ville nouvelle créée après Mahomet pour assouvir le besoin de ville sainte de la nouvelle religion, et surtout, surtout, imposture du coran..." Les savants n'ignorent rien mais absolument rien de ces impostures mais ils n'en continuent pas moins à en garantir la véracité.

Mais pourquoi?

Parce qu'ils n'ont pas le choix! Je vous donne un exemple. Le coran est rempli de fautes d'accord et de grammaire qu'un élève de cinquième année n'est pas supposé commettre. Or les savants musulmans affirment qu'il est la parole d'Allah et qu'Allah ne peut pas commettre de fautes, comment donc les expliquer ou les justifier ? Réponse des savants, des linguistes et des grammairiens: "la règle de grammaire est modifiée en faveur d'Allah, tout autre que lui commettrait une faute, lui seul en est exempté !!!" Et voilà ce n'est pas plus compliqué que ça.

Autre exemple: dans le coran Marie mère de Jésus est appelée sœur d'Aaron, or Aaron a vécu 1200 ans avant Marie, sauf que le hasard a fait que sa sœur s'appelait aussi Marie. Erreur historique fatale pour Allah ou plutôt pour le cancre qui a rédigé les versets en question. Là encore les savants musulmans se lancent dans des acrobaties et des pirouettes invraisemblables pour masquer l'erreur sans y parvenir, à bout d'arguments ils finissent par nier l'évidence: il n'y a pas d'erreur parce que le coran est la parole d'Allah et Allah ne se trompe jamais. Le raisonnement circulaire est une pratique courante dans l'islam.

Comme je l'ai déjà dit, l'islam est un château de cartes qui tient par le mensonge et la terreur. Les savants musulmans n'ont d'autres choix que mentir ou plutôt nier l'évidence, ce qui revient au même. L'alternative c'est quoi ? Reconnaître l'erreur, avouer qu'Allah s'est trompé ou que le coran n'est pas la parole d'Allah ? Ce serait comme éternuer à côté du château de cartes... et provoquer l'effondrement de l'édifice islamique au complet.

Face à l'évidence une minorité appréciable de musulmans perdra la foi mais pourra-t-elle se manifester ouvertement sans risquer sa sécurité ? Tous les ex-musulmans vous diront que c'est très dangereux de mettre en doute ne fut-ce qu'un détail secondaire du dogme islamique. Allah a la dent dure et le bras long !

Hélios d'Alexandrie

Kunsang Khandro

"Tous les ex-musulmans vous diront que c'est très dangereux de mettre en doute ne fut-ce qu'un détail secondaire du dogme islamique. Allah a la dent dure et le bras long !"
Sa dent est cariée.. et son bras est brisée par le dénie des Imams.
Merci pour vos réponses éclairées.

Kunsang Khandro

Merci à Angélique pour ses réponses éclairée.

Olaf

@ Hélios
Vraiment ?
Vous pensez que tous les savants "savent" à propos de la supercherie ?
Inventer des récits abracadabrantesques pour justifier le voyage nocturne, la sororité de Marie, ou telle incohérence par-ci par-là, c'est une chose.
Etre confronté à la preuve fondamentale de la falsification complète en est une autre ... Je pense là aux travaux de Gallez, qui sonnent comme un coup de tonnerre. Ils révèlent la vraie origine de cette religion, et la renvoient définitivement aux poubelles de l'histoire.
C'est repris sur youtube par Dajmila dans une série de vidéos (http://www.youtube.com/watch?v=orWMY9LsZLk&list=PL006D653D609DC0D5&index=12&feature=plpp_video). Il faudrait que j'écrive un papier pour vulgariser un peu les résultats de tout cela.

Hélios d'Alexandrie

@ Olaf,

Je le confirme, parce que c'est écrit en toutes lettres dans leurs bouquins et ça ne date pas d'aujourd'hui mais du neuvième et du dixième siècle.

Les savants musulmans qui, faut-il le rappeler, étaient érudits (ils avaient entre les mains les auteurs antiques et les écrits des juifs et des chrétiens) se sont rendus à l'évidence, le coran est bourré d'erreurs de toutes sortes et d'incongruités, il contient des mots qui n'ont aucun sens ni en arabe ni en aucune autre langue, et un verset sur cinq est totalement incompréhensible. Il existe mêmes des ouvrages qui traitent du, tenez-vous bien: "gharib al qoraan" ce qui se traduit par: "le bizarre dans le coran !"

Ces auteurs étaient mandatés par le calife pour défendre l'origine divine du coran, ils n'avaient donc pas le droit d'en faire une critique objective. Ils étaient chargés de répliquer aux critiques des chrétiens qui se faisaient un malin plaisir de dénicher toutes et chacune des erreurs commises par Allah. Dans le cadre de leur mandat ils ont essayé d'être aussi objectifs que la marge de manœuvre octroyée le permettait. Sachant que leur vie était menacée, il ne faut pas les blâmer s'ils ont fait un usage excessif de l'argument d'autorité. Leur conclusion habituelle à l'effet que l'erreur en question en est une pour tout autre qu'Allah était la seule possible, elle leur permettait de clore le débat et de sauver leur tête.

Les compilateurs des hadiths comme Boukhari avaient à choisir entre six cent mille hadiths, tous apocryphes. Imaginez six cent mille hadiths emmagasinés dans les mémoires d'hommes et transmis de bouche à oreille durant plus de deux cents ans! Du n'importe quoi, Boukhari a choisi les hadiths les plus appropriés à la rédaction des lois, il a reconstitué la chaîne (fictive) des transmetteurs pour en valider "l'authenticité", le reste, il l'a éliminé.

Les coranistes et à leur tête Ahmed Sobhy Mansour ne reconnaissent pas l'authenticité des hadiths. Leurs arguments sont irréfutables et pas un seul spécialiste des hadiths n'a été capable de leur répliquer. Que leur est-il arrivé? Mansour a été mis en prison dans les années 80 et il a dû émigrer par la suite, il vit actuellement aux États Unis; sans surprise il reçoit régulièrement des menaces de mort. Qui entend parler de lui en Égypte? Personne, ses travaux et ses opinions sont disponibles sur son site mais le moindre des imams salafistes autoproclamés a dix fois plus d'audience que lui.

Il faut se rendre à l'évidence, le monde musulman est dans le déni, apportez la preuve la plus convaincante aux yeux des musulmans, ils la refuseront.

Heureusement une minorité parmi les musulmans accepte l'évidence.

Le travail que nous faisons sert principalement à informer les non-musulmans pour qu'ils soient mieux outillés face aux islamistes et aux idiots utiles de l'islam.

Ceci dit j'ai hâte de lire votre papier sur le sujet

Hélios d'Alexandrie

Michèle D.

Bonjour Hélios,

Je ne me rappelle plus de la source (je croyais que c'était Irshad Manji dans son premier livre mais je n'ai rien trouvé même en le relisant deux-trois fois) mais quelqu'un a fait le calcul suivant: prendre l'âge de Boukhari à sa mort, considérer qu'il ne fait absolument rien d'autre que ces hadiths et diviser celles-ci par leur le nombre. Ça fait seulement 20 minutes par hadith, un chiffre complètement irréaliste selon l'auteur de ce calcul.

Hélios d'Alexandrie

@ Michèle D

Il ne s'agit pas de Boukhari mais de Mahomet. Les six cent mille hadiths ne pouvaient en aucune façon être attribuée à une seul personne, justement parce qu'elle aurait passé sa vie à produire des hadiths,sans dormir, sans manger et sans prier (cinq fois par jour, c'est long), sans faire la guerre et sans "honorer" ses nombreuses épouses.

Les musulmans reconnaissent de bon gré que la majorité des hadiths sont faux, ils se basent sur Boukhari qui les a compilés et les évalués. Les hadiths jugés sahih ce qui signifie véridiques (authentiques), sont clairement séparés des hadiths jugés faibles. Mais les critères du jugement ne sont pas connus et malgré les "assurances" que donne Boukhari, rien ne permet de prendre pour argent comptant ce qu'il affirme.

Les hadiths ont été créés pour donner un contexte "historique" aux passages obscurs du coran et pour expliquer le pourquoi des différentes révélations; sans les hadiths le coran est incompréhensible. En retour le coran est utilisé pour authentifier les hadiths, ceux qui vont dans le même sens que le coran sont authentiques, ceux qui contredisent le coran ne le sont pas.

Mais quoi penser et quoi décider quand le coran contredit le coran? Là c'est différent parce que le coran c'est la parole d'Allah, quand Allah dit une chose et son contraire, son commandement le plus récent abroge le commandement qu'il contredit, ne saviez-vous pas qu'Allah est puissant et omniscient.

Hélios d'Alexandrie

Jean

Merci Helios, je note néanmoins certains points qui me chifonne: si l'Iran tombe alors je crainds qu'un Islam uni ne se forme, car si l'Iran tombe ainsi que sa théocratie, le champ est alors libre pour les sunnites, ces derniers considéeant les Chiites comme des sectaires. Maintenir l'Iran c'est maintenir la division au sein de l'Islam...
D'autres part, mes espoirs sont très faibles quant à la destruction de l'Islam car il y a un point que tu as cité, le diable en personne n'aime pas les juifs, l'Islam non plus, et il se trouve que par hasard, le foyer juif et le foyer islamique sont en face en face, quel curieux hasard, j'ai presque envi de relir le passage de la bible, où Ezéchiel, nous cite 25 hommes qui prient en direction de l'Orient sur le temple de Jérusalem (peut-être serait-ce la métaphore de la mosquée d'Alaxa...) stop avec les prophéties mais hélas peu d'espoir... Ce qui manquait au nazisme, c'était une tête immortelle, une vrai idole immortelle, et un homme intouchable: désormais les deux ingrédiants sont en présence, un prétendu Dieu décrit en intégralité et donnant des ordres éternels par son Prophète Mahommed, un guide de guerre comme Hitler...

Montségurien

Je pense qu'il est urgent à tous de lire et d’étudier un livre phénomène, qui nous apprend des choses sur la puissance de l'argumentation islamique pour détruire les l'universalisme des valeurs occidentales, le livre se nomme De l'idéologie islamique française éloge d'une insoumission à la modernité. Écrit par idéologue de islamisme français. Une véritable bible du prêt à penser conçut pour détruire toutes les bases de la philosophie politique occidentale.
Ceux qui le liront comprendront la grossière erreur de caricaturer nos ennemis, ils sont loin, trés loin d'être des barbares incultes et moyen-ageux.
La preuve est que malgré tout, l'islamisme ne cesse de progresser partout, alors que cela fait 30 ans que l'on annonce sa mort, et même plus d'un siécle si on lit les premieres études des orientalistes....
Il y a un bug dans notre manière de concevoir l'islam d'ou notre echec, il faut cesser les caricatures, et céder à la facilité et comprendre que le pb est sérieux!!!!!

J'yCroix Pas

"L'islam,...,s’avère incapable de suivre, ne fut-ce que de loin, le courant de la civilisation."

C'est pas grave. La civilisation n'a qu'a changer.

L'on trouve des communautés qui décident de vivre "autrement". Il est possible de vivre sans ce "progrès", cette "civilisation" qui ne sont que des concepts mentaux.

Vous croyez que les enfants de Gaza, qui voient des émissions pour enfants, pleins de jolies couleurs, avec une mauvaise copie de Mickey comme animateur, et qui se voient répétés que "Sans islam, il n'y aurait pas de civilisation", vous croyez que ces enfants-là deviendront des libres-penseurs?

Là où l'islam s'impose, la civilisation s'arrête. Les dirigeants ne recherche que le pouvoir. Pourquoi instruire les gens? Pourquoi laisser la liberté d'expression? Et ces notions ne sont malheureusement pas aussi naturelles que bien des gens le pensent.

Pierre NOËL

« Un dernier élément et non le moindre a trait à l’affaiblissement moral de l’occident. La modernité s’est accompagnée d’une perte de mémoire de ce que nous fûmes, des sacrifices que nos ancêtres ont consentis et des valeurs spirituelles qu’ils ont embrassées pour édifier cette civilisation qui est la nôtre. À cet oubli délibéré s’est ajoutée une autocritique outrancière qui a eu pour conséquence de dévaloriser notre passé et notre culture. Mais la sévérité des critiques s’est exercée exclusivement sur notre civilisation,… »

D’ores et déjà c’est faux. Au fil des siècles en particulier depuis la révolution de 1789 le peuple de France en a eut assez de la domination sanguinaire des monarques et leurs « amis zélés » de la chrétienté avec le vatican en tête. Celui-ci a perdu momentanément le pouvoir à l’époque. Il le retrouve peu à peu, au fil des décennies, au travers des républicains quels que soit la couleurs politique des croyants inféodés. La loi de 1905 n’a pas été inventée pour les beaux yeux de la princesse, mais pour les princes et autres monarques qui aujourd’hui encore, sont, (grâce aux moyens financiers leur permettant d’aller s’instruire là ou le serf ne peu aller) dans les pouvoirs et dans les finances, en occupant des postes à très hautes responsabilité et valeurs ajoutées.

La chrétienté et ses mensonges à tous niveaux notamment sur l’existence aux divinités, l’enfer et le paradis perdu, s’est prise dans son propre piège tendu depuis l’époque des Pharaons et ce, malgré sa puissance de domination par la ruse et par la force mais aussi par l’argent.

Nous faire « croire » qu’il faut –croare– du verbe croasser, aux valeurs de la chrétienté sinon on sombre dans le marasme, la fin du monde ou encore dans l’islamisation, c’est encore nous prendre pour des zozos. -Ils sont les seuls responsables de l’islamisation mondial ./

la chrétienté et ses inféodés de politiciens sont -seuls- responsables du désastre économique, financier et moral de l’Europe, des USA et de bien d’autres pays soumis aux religieux comme en HAÏTI par exemple.Ne soyez pas étonnés que les finances islamiques arrivent un jour dans ces pays uniquement pour en faire des nouvelles zones d’influence, car la chrétienté et ses industriels se foutent complètement des ces pauvres humains, prouvez moi le contraire, merci et amen. (voyez ou en est l’Afrique chrétienne…c’est la honte)

Le nazisme est né grâce à eux, ils ne doivent pas renier l’histoire. Le communisme est né grâce à eux également pour les raisons déjà évoquées.

La morale de la chrétienté c’est quoi? Les valeurs de la chrétienté c’est quoi? Si elles avaient eut de la valeur comme celle de l’or physique, chaque citoyen vendrait une partie de ses biens pour en acquérir, ce n’est plus ou pas le cas.Soyez sûr que les peuples se seraient bien gardé de devenir des communistes, des nazis ou autres révolutionnaires -évolutionnaires– qui ont fait l’histoire des peuples et des nations.

Demain dans les écoles il faut défendre les valeurs de la LIBERTÉ inventées par les peuples car, au cas ou certains ne l’auraient pas remarqué, c’est à cause d’elles et des SCIENTIFIQUES que l’Occident a avancé et s’est modernisé. Certainement pas par la « grâce » des religions et leurs religieux avec leur belle morale pour neuneus.

Si on apprend aux enfants ce –qu’est la Liberté– la Laïcité -cinq- étoiles (pas celle au rabais qui nous est imposée pour les besoin de la cause monarchique et pétrolière) pourquoi il faut la protéger, à quoi elle sert l’être humain dans son évolution, la conséquence sera que l’islam ou tout autre concept obscurantiste n’aura aucun avenir. Pour l’instant on en est très loin.

Les « croyances » sur la vie, la naissance, la mort de la chrétienté ou tout autre religion n’ont pas à exister; elles n’ont plus à être « greffées » honteusement aux gamins, le monde de demain ainsi que nos enfants ne s’en porteront que mieux. Dans le cas contraire, ils vivront des conflits sans fin, identiques à ceux que nos ancêtres et nous, vivons depuis plus de deux milles douze ans.

Je n’ai pas lu la totalité de l’article, j’y reviendrai car je ne suis pas en désaccord sur tout…heureusement.

Répondre

Malis says:
9 novembre 2012 at 6 h 05 min
Très bon commentaire , Pierre NOËL , j’ espère que vous le publierez sur le site « source » !

lorraine

À Pierre Noël,
tout ce verbiage d'athée ne me touche guère, les athées ont fondé les idéologies du vingtième siècle et elles s'écroulent.
Finalement vous rêvez vous aussi d'endoctriner tout le monde sous votre pensée supposément parfaite, selon vous.....enfin..encore et encore partout de petits Karl Marx etc etc....Votre liberté cinq étoiles c'est quoi après un tremblement de terre où il n'y rien à manger et aucun abri? Grand parleur, petit faiseur.

Hélios d'Alexandrie

@ Pierre Noël,

Votre laborieux commentaire confirme plutôt qu'il n'invalide mes affirmations au sujet de la perte de mémoire de ce que nous fûmes.

La civilisation occidentale est constamment en marche, elle n'est jamais stationnaire, quand elle ne progresse pas, elle tend à régresser. On pourrait même dire qu'elle est en tension continue avec les éléments qui la tirent vers le bas. Vous vous plaisez à confondre les principes sur lesquels elle s'est bâtie avec les ornières dans lesquels elle est tombée tout au long de son histoire. Ce que vous vous refusez de reconnaître c'est que sa marche en direction du progrès ne s'est jamais arrêtée. Que vous l'admettiez ou non c'est elle qui entraine le monde depuis plus de deux mille ans.

Cette civilisation, ne vous en déplaise, tire son origine de la philosophie grecque et de la Bible, en d'autres termes du mariage de la raison et de la foi, elle est à la fois rationnelle et religieuse. Ceux qui comme vous nient le rôle de la foi et cherchent à l'extraire de l'essence de notre civilisation commettent une erreur monumentale, celle de falsifier la réalité et mutiler la mémoire. Car la civilisation ce n'est pas les princes qui ont fait la guerre ni les clercs qui leur ont donné la bénédiction, ce sont les femmes et les hommes qui à travers les siècles ont construit ce magnifique édifice physique, culturel et spirituel, et qui nous l'ont légué comme patrimoine à préserver, à enrichir et à transmettre aux prochaines générations.

Les idéologies utopiques sont la source des dangers qui ont menacé notre civilisation: le communisme, le nazisme et l'islam. Les dénominateurs communs qui les unissent: leur caractère totalitaire, leur profond mépris de la vie et leur volonté de détruire la raison et la foi judéo-chrétienne. Mais il existe actuellement une autre idéologie utopique qui est plus insidieuse, elle s'exprime par le relativisme des valeurs et des cultures, par la rectitude politique, par la censure mentale, par une laïcité aussi radicale qu'à sens unique ciblant exclusivement le christianisme, par la haine de soi et par la repentance. Cette idéologie est inculquée à nos enfants dans les écoles et elle est également diffusée par les médias, ceux qui l'imposent ne tolèrent ni critique ni opinion contraire, ils n'assassinent pas leurs opposants mais les diffament et les stigmatisent. Les champions de cette utopie sont les descendants de ceux qui se sont jadis compromis avec le nazisme et le stalinisme, comme eux ils se sont laissés prendre par la tentation totalitaire, il n'est donc pas étonnant de les voir s'allier avec l'islam radical.

En occident la haine du christianisme est à l'heure actuelle la seule haine religieuse légitimée, on peut même dire banalisée par les bien-pensants. Ceux qui crachent sans s'inquiéter sur le christianisme, se montrent habituellement obséquieux à l'égard de l'islam, c'est compréhensible, les terroristes intellectuels ne peuvent que s'incliner devant les terroristes tout court; et malheur à qui osera critiquer, même du bout des lèvres, l'islam, car il verra dirigée contre lui la rage haineuse des islamistes et des bien-pensants.

C'est cette alliance des bien-pensants et des islamistes qui, en dernière analyse, prête main-forte à l'islam et empêche son effondrement. Ceux qui s'inquiètent des avancées de l'islam tout en poursuivant leurs diatribes contre le christianisme, se tirent dans le pied: sans le savoir ils se font les auxiliaires involontaires de leur ennemi.

Hélios d'Alexandrie

Arthur

Au moins pour la France, je peux donner un nom à ceux qui s'attaquent en permanence et de façon extrêmement pernicieuse au christianisme.

Il s'agit tout simplement des "francs"-maçons qui en France investissent de façon souterraine tous les domaines des médias, de la justice et de la politique.
L'actuel président est sa clique sont d'ailleurs des "francs" maçons notables.

Outre le fait de magouiller et de tremper dans des tas de malversations judiciaires et financières la "franc maçonnerie française est largement responsable du relativisme, de l'islamophilie et des attaques continuelles contre les Chrétiens.

Rédigé par : Arthur | 13/11/2012 à 06:12

ouphe

Comme d'habitude, votre etude est concise, Helios.

Meme sujet, je vous suggere vivement ces 16 chapitres :

Theory of islamic expansion and decline.

http://islamicexpansionanddecline.blogspot.fr/2007/04/theory-of-islamic-expansion-and-decline.html

ainsi que les 14 chapitres :

How Islam Came To India And Why Now It Needs To Go From India

http://dikgaj.wordpress.com/how-islam-came-to-india-and-why-now-it-needs-to-go-from-india/

Bonne lecture.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ou faire un don mensuel