« Danemark : des Iraniens se moquent de la fatwa contre le chanteur Shahin Najafi | Accueil | Québec : Ces crimes sans honneur, la dérive du multiculturalisme »

17/05/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Parmène

Ça n'est pas sans rappeler les querelles entre catholiques et protestants. Le Jésus des uns ne tolère pas le Jésus des autre.

Madeleine

Goody, Goody! C'est le serpent qui se mord la queue...

Poste de veille

@Parmène,

Pouvez-vous donner un exemple, un seul, où une nation à majorité catholique a fait fermer des temples protestants et saisir le matériel qui s'y trouvait dans le but d’empêcher le protestantisme de se propager ? Et un seul exemple, un seul, de pays à majorité protestante où l'on a fait la même chose à des églises catholiques ? Je vous parle de notre époque. Ne me donnez pas des exemples qui remontent à plusieurs siècles.

Hélios d'Alexandrie

Il faut comprendre que le chiisme est en mode conquête à travers les pays arabes, ce qui inquiète royalement les autorités religieuses sunnites et au premier chef celles d'Arabie saoudite. Or l'Arabie finance en partie al Azhar, la mosquée et l'université. Il est donc normal que les autorités religieuses d'al Azhar défendent bec et ongle leurs intérêts et ceux de l'Arabie.

Un imam chiite libanais (certainement très proche du hezbollah irano-libanais) qui inaugure une mosquée chiite au Caire, il n'en faut pas plus pour que l'on soupçonne cette mosquée d'être un cheval de Troie chiite en Égypte.

Cette fermeture survient sur un fond de conflit existentiel entre le monde sunnite et le monde chiite, l'Iran et l'Arabie saoudite s'affrontent sur plusieurs fronts: le plus important est le front syrien, mais il ne faut pas minimiser les fronts de l'Irak, du Bahreïn, du Liban et du Yémen.

Autrement dit l'Arabie saoudite et bien entendu l'Égypte n'avaient nulle envie que s'ouvre un autre front, cette fois dans le pays le plus peuplé du Proche-Orient.

Hélios d'Alexandrie

Arthur

Pour Parmène :

- les guerres de religions entre protestants et catholiques en Europe datent d'une époque ancienne où pouvoir religieux et pouvoir temporel étaient entremêlés.

De même, les guerres de conquête des terres occitane, au XII siècle, par les rois de France (l'histoire enseignée aux petits Français les cachent d'ailleurs soigneusement) se basaient sur le prétexte d'une lutte contre l'hérésie cathare.

Nulle trace de cela de nos jours dans les religions chrétiennes qui font de gros efforts d'œcuménisme !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ou faire un don mensuel