« Indonésie : 30 mois de prison pour avoir écrit "Dieu n'existe pas" sur Facebook | Accueil | Pakistan : émeute meurtrière pour un coran profané »

18/06/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

zarmagh

Nous vivons dans un monde de fou !!!!

Runner 7500

Quelle farce l'ONU!!!!

Dan

Je n'arrêterai pas de le répéter. l'ONU et ses succurales sont au service des dictatures.des services majoritairement financés par les impôts dans les démocraties.Depuis les dernières décénnies, Toutes les institutions de l'ONU n'ont jamais évité la faim, les génocides et les assassinats de masse. Nous vivons depuis mars 2011 le meurtre quotidien de centaines d'enfants, femmes et hommes en syrie sans que l'ONU ne mette fin à ce génocide. Pourquoi? parceque les dictatures de russie, de la chine et de l'iran refusent d'intervenir pour libérer un peuple d'un génocide. Demandons à nos gouvernements de se retirer de l'ONU et des ses satelites!!!!!

mira

C'est bien que l'ONU dénonce avant que le Québec avance à petits pas vers moins de liberté pour les citoyens. (C'est comme cela que font aussi les islamistes) jusqu'au jour ou on ne manifestera plus.

Ce n'est pas tant le fait de remettre l'itinéraire aux policiers 8h avant qui pose problème mais que les policiers peuvent dire non, donner un autre itinéraire, De plus s'il y a de la casse, l'association qui a organiser la marche doit payer des sommes gigantesques et peut perdre son statut d'association et ne peuvent plus cotiser.

Cela fait en sorte que les associations ne peuvent organiser des marches. Et qu'après un jour, l'individu se retrouve seul avec soi meme pour organiser une marche.

Mireille

Poste de veille

@Mireille,

La police ne peut pas refuser l'itinéraire projeté sauf lorsqu'elle juge que cet itinéraire "comporte des risques graves pour la sécurité publique" (article 16 de la loi 78). C'est une disposition tout à fait raisonnable ! La liberté absolue de manifester n'existe nulle part dans le monde, et elle n'existait pas au Québec avant la loi 78. Ainsi, toutes les grandes villes ont des règlements contre le tapage nocturne qui vous empêchent de manifester à 2 heures du matin, et des règlements sur la sécurité publique qui vous empêchent de marcher sur l'autoroute en pleine heure de pointe. Il n'y a pas de quoi alerter l'ONU !

Les amendes prévues à la loi sont salées, c'est exact. Certains pourraient y voir une atteinte à la liberté d'association. Mais c'est une question qui relève des tribunaux du Québec, pas de l'ONU. En fait, des sanctions beaucoup plus lourdes ont été imposées à des syndicats du secteur public au cours des 20 dernières années dans des lois sur le retour au travail, sans que l'ONU s'en émeuve. Ainsi, lors de la grève illégale des infirmières (je ne me souviens plus de l'année exacte, mais c'était sous un gouvernement du Parti québécois), la loi prévoyait que les infirmières perdaient deux ans d'ancienneté pour chaque journée de grève !

L'ONU a du temps et des ressources limitées. Le fait de citer le Québec dans le discours d'ouverture de la session spéciale du Conseil des droits de l'homme est nettement exagéré, alors que des pays comme la Chine, l'Iran, l'Arabie saoudite et Cuba où les manifestations sont interdites et le droit d'association inexistant, n'ont pas été cités !

Les libertés fondamentales des Québécois sont protégées par deux chartes, et les étudiants disposent de recours devant des tribunaux indépendants. Il appartient à nos tribunaux de décider si la loi 78 bafoue leurs libertés, pas à l'ONU. Au lieu de se substituer à nos tribunaux, l'ONU devrait se concentrer sur la promotion de la liberté de manifester dans les pays où les citoyens n'ont aucune protection constitutionnelle et aucun recours devant des tribunaux indépendants.

Le Canada a répondu à la Haute Commissaire devant le Conseil des droits de l'homme. Vous pouvez lire la réponse ici :
http://tinyurl.com/7veyvtt

Dan

Merci poste de veille pour votre lien.
J'appelle les lecteurs de poste de veille de commenter sur la page suggérée.

Dan

Une description de la farce onusienne : voir l'intervue de Hillel Newer sur Jean Ziegler : http://blog.unwatch.org/index.php/category/jean-ziegler/

Christine

Excès de sécurité au Canada. Effectivement ils n'étaient pas habitués aux manifestations et ont utilisé des règlementations fortes. De quoi déclencher l'alarme des observatuers extérieurs.

Poste de veille

@Christine,
Je ne vois pas ce qui vous permet d'affirmer qu'il y a un "excès de sécurité au Canada". Les manifestations n'ont pas été interdites, elles ont simplement été encadrées pour éviter les débordements et protéger les droits d'autrui.

Si excès il y a, il est du côté de l'ONU qui fait du micro-management en s'ingérant dans nos affaires internes de manière intempestive.

La protection des libertés découle de notre constitution, dont les tribunaux sont les gardiens. Pas l'ONU.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Devenir Fan

Ou faire un don mensuel

DONS PAR CHÈQUE