« Des milliers de musulmans britanniques prêts à tuer le Prince Harry (talibans) | Accueil | Egypte : Albert Saber inculpé pour blasphème (film "anti-islam") »

24/09/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

grandpas

Les pyramides, devront elle être dynamitées comme les Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan pour crime islamophobe.

boucheseiche

Critiquer l'Islam, c'est critiquer une idéologie, pas des hommes. Or les islamistes, en "temps de paix" s'en donnent à coeur joie pour détruire des églises (avec ou sans chrétiens à l'intérieur), dynamiter les bouddhas de Bamiyan, et récemment détruire à la pelleteuse le mausolée d'Al-Chaab Al-Dahmani (trop tolérant). Quand ils se sentent "offensés", ils ne s'attaquent pas aux symboles des autres religions, mais à l'intégrité physique des hommes, qu'ils soient juifs, chrétiens, bouddhistes ou musulmans !
Et les voilà, poussant des cris d'orfraie :"Blasphème! Impiété! Crime contre l'humanité!"

C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité!

Sandrine

@Helios

Vous n'avez pas pensé, comme rentabilité de cette industrie, aux dommages et intérêts des condamnations pénales pour islamophobie ? Les gens ne payant pas pourraient être saisis de leurs biens etc...Ces sommes iraient droit dans les caisses des mosquées et autres OCI etc. Très intéressant.

Mongrain de sel

Je ne sais pas si les gens réalisent à quel point l'accusation de crime contre l'humanité est grave. Elle est réservé à ceux qui perpètrent des génocides, qui font emprisonner, torturer et assassiner des opposants politiques, etc. Ça veut donc dire que Erdogan désire placer dans le panier des pires criminels de l'humanité ceux qui ne font que critiquent une religion et son fondateur.

Pas n'importe quelle religion, la religion musulmane. On a beaucoup reproché à ceux qui veulent interdire le port de symboles religieux ostentatoires dans le secteur public de ne viser que la religion musulmane et le voile islamique mais le projet de convention pour interdire le blasphème est motivé par le même désir d'accorder à l'islam un statut spécial à une religion, la rendre intouchable.

Centre d'appel

le respect de la religion en tant que telle s'impose certes, mais le mode de vie et l'idéologie sont critiquables tout comme ils critiquent celles des occidentaux, mauvais joueurs! le thermomètre rectal?? ça va trop loin là
Manon

Frank

Parfois j'ai l'impression d'être dans un épisode de Twilight Zone!

lorraine

Ha! Que le jour se lève, la nuit est longue.

Philippe

Je trouve dans ce texte, d'ailleurs excellent, au moins deux erreurs mon cher Helios.
Premièrement la possibilité pour le criminel islamophobe d'être défendu par un avocat.
C'est impossible de facto puisque ledit avocat risquerait sa vie puisque son office pourrait être mal perçue par les musulmans.
Deuxièmement, la prison comme punition à l'islamophobie, c'est absurde aussi car qui oserait nourrir un islamophobe ? Soyons sérieux, nourrir un tel individu et donc le maintenir en vie serait un acte....islamophobe !

Le reste est parfait comme toujours.

Hélios d'Alexandrie

@ Sandrine,

On ne saurait penser à tout et vous avez raison, ceux qui seront condamnés pour "crime contre l'humanité section islamophobie", devront également s'acquitter de lourdes amendes, qui seront versés à un fond spécial destiné aux "victimes", leur permettant d'accomplir le hajj (le pèlerinage à la Mecque) et d'envoyer leurs enfants en stage intensif dans les madrasas pakistanaises.

@ Philippe,

Il ne s'agit pas vraiment d'erreurs mais de difficultés que le système de justice devra surmonter ou contourner pour préserver les apparences. Vous n'avez pas tort quand vous soulignez les dangers qui menaceraient les avocats de la défense. Il y a une solution à cela: nommer d'office des avocats islamistes "au-dessus de tout soupçon", qui s'en tiendront aux dispositions de la charia.

L'objectif de l'industrie de l'islamophobie n'est pas d'éliminer les islamophobes. Entendons-nous bien, il n'existe aucune industrie qui se donne pour mission d'éliminer sa "matière première" et sa raison d'exister. Pour que l'industrie prospère il importe que les islamophobes soient nombreux. Les islamistes comprendront que c'est dans leur intérêt de ne pas les éliminer. Vous verrez que dans les circonstances ils se montreront bien plus accommodants que vous ne le pensez.

Hélios d'Alexandrie

Gabriel

Excellent texte ! un islamophobe pris au hasard et des punitions collectives atroces avec des connotations sexuelles et mutilantes afin que tous vivent dans la terreur et se taisent.
Le dar al l'islam sur toute la planète ?

aliblabla

"...faire de l’islamophobie un crime contre l’humanité..."----------------Ne pas aierm quelqu'un ou quelque chose ou en avoir la " phobie" serait un crime ? Ha Bon ! Puisque ce pieux musulman le dit...

Joëlle

mais la prison ne leur suffirait pas pour cet immense, colossal crime de blasphème / crime contre l' humanité : ils exigeraient la peine de mort, pas moins !
on pourrait déjà se cotiser pour offrir un dictionnaire à Erdogan, qu' en pensez-vous ?

Yves Forban

Vous n'ignorez sans doute pas l'origine de cette gabegie : Le vote du 23 mars 2010 à l'O.N.U. Voir ici détails ttp://pastafarismemars.canalblog.com/archives/2009/06/04/13817129.html
La question n'est point tant l'islam que ce qui lui est opposé en retour. En France et en Europe un fort courant tente d'opposer la chrétienté à l'islam. Et c'est dans cette dérive communautariste que s'engouffre l'islam.
L'islamisme est une doctrine politique qui tend à faire valoir les droits du religieux sur la politique, et toute réponse "chrétienne" va dans son sens.
La seule réponse valable à l'intrusion du religieux dans la politique est dans le séccularisme ou laïcité, pas dans l'opposition des confessions.
L'occident "chrétien" se donne ainsi le bâton pour se faire battre en perpétuant une barbarie en elle qu'elle dénonce chez les autres. Il donne ainsi l'impression de vouloir éradiquer le barbarisme adverse pour mettre en place le sien propre.
Tant que les démocrates, y compris et surtout chrétiens, n'auront pas compris cela nous serons à la merci de l'islamisme militant.
Ainsi comment tanser les pays "musulmans" pour leurs délits de blasphème tant que les pays démocrates n'auront pas éradiqués ce délit chez eux. Et même la France a encore un délit de blasphème en Alsace Lorraine (3 ans d'emprisonnement !).
Il est urgent de faire d'abord le ménage chez nous, avant d'envisager donner des leçons efficacement aux autres.
Il n'y a d'issue possible pour l'Islam que dans une laïcisation de leurs sociétés... dans la condamnation de toute ostracisation d'ordre religieux dans la gestion sociale, en contrepartie que les-dites confessions (compris la leur majoritaire) ne troublent pas l'ordre public pour motif religieux. L'ordre et équité d'abord, et le religieux ensuite.
Mais sommes nous clairs dans l'alternative que nous tentons de leur faire valoir ?
En fait, je pense que le dieu de nos sociétés est l'argent et la finance... Evidemment qu'ils n'en veulent pas, ce serait un marché de dupes pour eux. Les sociétés arabes ont longtemps tergiversé entre communisme et libéralisme, et aucun ne leur a ouvert de débouchés viables : souvent ils se sont repliés sur un non alignement qui leur permettaient de se faire courtiser par les deux camps. Mais devant l'échec du communisme, la seule alternative a été un retour moral passéiste religieux.
Les révolutions arabes sont avant tout des révolutions anti-libérale (Ben Ali, Moubarack, et même Assad) qui jouaient le jeu libéral occidental à leur profit.
Alors, sommes nous clairs sur la "moralité" du libéralisme occidental sacralisé comme alternative, alors que nous n'arrivons pas à nous en dépétrer nous même ?

lorraine

M.Forban, où voyez-vous un fort courant chrétien en Occident? Cela fait au moins cinquante ans en Amérique que les religions reculent et les gens se laïcisent de plus en plus, que ce soit les Sihks, les Juifs, les Chrétiens et autres, à part l'immigration musulmane qui impose ses accoutrements, ici en Amérique même si certains journalistes essayent de monter la bible belt en épingle, c'est surtout le côté finance du pays qui portent les gens vers la droite, après avoir constaté les résultats économique des partis plus à gauche.
Donc non les gens ici n'imposent pas de religion mais ils ne veulent pas s'en faire imposer, c'est personnel.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ou faire un don mensuel