« Danemark : manifestation du Hizb ut-Tahrir devant l'ambassade US à Copenhague | Accueil | Un imam égyptien a lancé une fatwa appelant au meurtre des protagonistes du film "anti-islam" »

17/09/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

lillith66

Wow! Dommage que ce ne soit pas publié dans nos journaux ou sur les sites tel radio-cane et autres. C' est tellement clair même la gauche ne pourrait nier.

grandpas

Publier ce texte si clair au sujet de l' Islam en France est impensable, ce serait suicidaire simplement.

ex musulman marocain

Très très bon article.
Sauf que je tiens à signaler que pour la différence entre les sourates médinoises et mécquoises est en rapport avec la situation de Mahomet à l'époque, j'explique :
Au début de sa folie qu'il appelle " message de Dieu" à la Mecque rares sont les gens qui l'ont cru et du coup il n'avait que quelques dizaines de fidèles, choses qui l'a contraint à adopter un discours plus ou moins tolérants envers les infidèles.
C'est alors après son départ à Médine, là où il avait un nombre considérable de fidèles qu'il va opter pour un discours de guerre mettant les premières bases pour le totalitarisme islamiste qui sera prôné par les successeurs de Mahomet et sera traduit par les conquêtes et la soumission des peuples au nom d'Allah.

AK74

@ Hélios d'Alexandrie
Votre post est absolument brillant. Je ne vous remercierais jamais assez, car ce que vous avez écrit est la vérité. La plus pure. Je vous remercie pour votre travail. Votre travail de Résistant !

Au fil de la lecture de votre post, je me suis permis de faire le petit exercice que j'avais proposé modestement récemment qui consiste à télécharger le Coran sous format PDF gratuitement bien sur, et ensuite faire des recherches avec l'outil PDF. J'ai retrouvé tous les versets qui prônent le mal absolu de la violence envers autrui, issue des sourates que vous mentionnez.

Toutes conditions égales par ailleurs, votre action est comparable à celle de M. André Calmette le 25 février 1925, qui avait traduit Mein Kampf aux Français afin de les préparer à la guerre contre les nazis. Car cette guerre était tout simplement inévitable par rapport à ce qui était écrit, comme ça restera écrit dans cette religion du mal, qu'est le Coran.


Extrait de Wikipédia :
L'opinion du traducteur[modifier]Le 25 février 1934, le traducteur André Calmettes publie un article dans le Journal de l'École polytechnique dont il est issu : « Pourquoi j’ai traduit Mein Kampf[27] ».

« Je n’ai pas traduit Mein Kampf sans but ni raison. Ce pensum de huit cent pages, je me le suis infligé de bon cœur pour les miens et pour mes amis, mais aussi pour tous les hommes et pour toutes les femmes de bonne volonté, surtout pour les jeunes.

Je n’ai pas l’intention d’indiquer ici les conclusions que chacun doit tirer du livre ; autrement je l’aurais analysé et commenté, non pas traduit. Mais il ne me convient pas de laisser à la critique seule le soin de présenter mon travail ; je ne veux pas de malentendu sur mes intentions, ni les choisir après parmi toutes celles que l’on me prêtera.

Certes, cet ouvrage qui fut livré au public allemand en 1926-1928 jette une clarté singulière sur la politique allemande de l’après-guerre. En l’ignorant, nous satisfaisant de manière bien facile de révélations au compte-gouttes, nous étions ridicules et stupides ; nous découvrions des fragments minimes d’une vérité que l’on nous jetait au visage en huit cents pages serrées. Certes aussi, les prophéties de cet ouvrage engagent l’avenir. La doctrine d’action politique, complaisamment développée, demeure actuelle. Le livre constitue le dogme du parti qui mène l’Allemagne actuelle, dogme d’une agissante majorité, dogme demain de l’Allemagne entière. Je dis bien dogme, et je pense au Coran.

Mais il faut bien se garder de restreindre la portée du présent ouvrage. Il ne faut pas suivre Hitler polémiste qui dit quelque part d’un livre qu’il juge révélateur de l’esprit des juifs : « quand cet ouvrage sera devenu le livre de chevet d’un peuple, le péril Juif sera conjuré ». Il ne faut pas lire Mein Kampf en se plaçant au point de vue d’un « péril allemand » ou au point de vue de notre seule mitoyenneté.

Il faut se mettre sur un plan largement humain. L’ouvrage même autorise à le faire. Il s’agit d’un document ample, tiré à près d’un million d’exemplaires en Allemagne, traduit dans plusieurs pays. Il a été écrit par un Allemand pour les Allemands, mais il touche des problèmes politiques, sociaux, et de morale, qui se posent à tous les peuples. La traduction en est intégrale : on n’a pas le droit, sur quinze ou sur cent versets du Coran, de parler de l’islamisme, ni, sur dix pages de Mein Kampf de parler de l’hitlérisme ; et la lecture des passages secondaires sera aussi féconde que celle des passages réputés essentiels.

Ainsi lu, cet ouvrage aidera à pénétrer la mentalité allemande, une des faces de cette mentalité anglo-saxonne que nous ne daignons pas étudier et comprendre, mais dont nous ne pouvons nous défendre de subir les manifestations ; attitude bornée et dangereuse : que l’on apprécie ce que nous a coûté depuis quinze ans notre incompréhension de l’Angleterre, des États-Unis, de l’Allemagne.

Mon travail aurait atteint son but dernier s’il tournait les Français vers ce problème. Mais on me parlera de la guerre : elle naît bien souvent de l’avidité de quelques-uns et de la peur d’une multitude ; elle ne saurait trouver de terrain plus favorable que celui de l’ignorance et de l’incompréhension mutuelles que j’ai voulu combattre. »

— André Calmettes, Journal de l'École polytechnique, 25 février 1934.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mein_Kampf

====


Je l'ai bien sur lu le Coran sous format papier et je le relis en format PDF.
Vous semblez confirmer plus ou moins le fait avec les Haddiths qu'il y'a plusieurs versions du Coran.

Pourriez-vous éventuellement conseiller à vos lecteurs une version du Coran à télécharger sur Internet ? Je pense en effet qu'informer, comme vous le faite serait encore mieux si le lecteur de votre blog
pouvait vérifier la véracité de vos analyses en s'appuyant sur la lecture de Coran lui même. Ils constateraient ainsi factuellement que la violence est prônée dans le Coran. Le message n'en serait que plus fort.

En effet juste avant 1939, Hitler a tenté de modifier des versions de Mein Kampf en prétextant un contexte politique différent par rapport l'après 1er guerre modiale, époque où il avait écrit Mein Kampf et que 15 ans après il adorait les juifs et les Français, ceci afin d'enfumer l'Europe tout entière.

Les comparaisons avec la violence exercée par certains Chrétiens au nom de la religion Chrétienne et la violence proné dans le Coran, n'ont pas de sens, car le nouveau testament ne prône pas la violence.
Le Boudhisme ne prône pas la violence. Il peut y avoir des Boudhistes violents ou des Chrétiens violents, car un livre religieux n'est pas la garantie de la non violence.

Mais un livre religieux qui prône la violence, ce qui est le cas du Coran, est la garantie de générer de la violence, et c'est exactement le cas avec ce qui se passe dans le monde, avec tous ces morts
inutiles de notre point de vue, mais bien utiles pour les Islamistes.


Merci encore !

lorraine

L'ambassadeur américain Christopher Stevens était un bon gars qui ne regardait pas la réalité en face mais préférai suivre les mirages psychologiques des démocrates, tout le monde le monde il est est beau, tout le monde il est gentil, si évidemment on est gentil etc. Je tiens Barak Hussein Obama responsable directement de la mort de cet homme massacré sauvegement pas des barbares, le pire dans tout ça c'est la désinformaation et le rapport erroné des faits par les journalistes, c'est criminel de cacher les réalités horribles de la façon dont Monsieur Stevens a été tué et je ne parle pas d'Hillary Clinton cette irresponsable qui a essayé de répandre l'accusation sur l'auteur d'un film qui était sur internet depuis juin, le prétexte pour les musulmans selon elle, tout ces politiques démocrates américains sont criminellement responsables.

Laetitia

Remarquable article Hélios, merci.J'appuie fortement l'idée de Lillith sur le bien fondé d'une transmission médiatique d'intérêt public.
C'est bien pour cela (vérité historique)que l'Islam a intérêt à maintenir ses adeptes dans l'ignorance et l'obscurantisme ainsi que dans le mensonge et l'asservissement aux diktats sur mesure des prêcheurs: connaître les faits, analyser objectivement, montrer la réalité des intentions et des actions...tout cela conduirait à éclairer les esprits et à leur faire rejeter cet amas de détritus haineux et avides de pensées débiles qui composent l'idéologie islamique.

NeverMore

En dehors des purs aspects religieux, on ne saurait négliger l’exacerbation actuelle des musulmans, due selon moi à deux causes principales
- L’immense frustration qu’ils éprouvent devant les réussites des autres civilisations (ceci malgré les difficultés actuelles).
- La surexcitation devant les promesses (suprémacistes) de conquêtes, accréditées par l’aveuglement de ceux qu’ils envahissent.

Ceci dans un contexte où l’information est désormais, largement disponible, les idées facilement répandues, et les fonds (pétroliers) disponibles), permettant de toucher un maximum de «fidèles» et de les fédérer en grands groupes, tous désormais actifs à des degrés divers.

T.Larger

Merci Hélios
Pourriez vous nous indiquer quelle traduction du coran vous utilisez, elle semble moins édulcorée que les versions classiques?

Philippe

Bravo Helios excellent comme toujours.
Nous vivons une époque incroyable, je suis dans mon camion, en France, et je lis vos écrits qui viennent du Canada...c'est génial quand on y pense.
Génial mais effrayant pourtant car nous avons une telle masse d'info et tant de gens qui refusent de s'informer.
À ce sujet, face à la déferlante numérique comment voyez vous l'avenir de l'islam ?
Est-t-il possible selon vous que ce dogme mortifère continu de s'étendre chez nous ?

Bravo à Poste de veille en tout cas.

Hélios d'Alexandrie

Je tiens à remercier les lecteurs pour leur appréciation.

La vérité sur l'islam est pénible à dire mais elle doit être dite, les occidentaux ont le droit d'être bien informés et les musulmans doivent être confrontés à la vérité.

Les lecteurs qui apprécient et qui jugent qu'un texte mérite d'être lu par le plus grand nombre sont libres de le diffuser dans leur entourage. Du temps de la défunte URSS les œuvres littéraires interdites par la censure soviétique circulaient "sous le manteau". L'autocensure qui paralyse nos médias prive le public de l'information à laquelle il a droit; c'est pourquoi les citoyens avertis doivent contourner la censure en assumant la responsabilité d'informer le plus grand nombre de gens.

La traduction des versets du coran qu'on peut lire dans ma chronique est de moi. Il m'est difficile de recommander une traduction particulière en français et pour cause, je n'en ai lue aucune, sauf des extraits qui "pèchent" volontairement par excès d'édulcoration comme le dit si bien T. Larger. Exemple on traduit de l'arabe le mot "qetal" par combat ou lutte, or le mot "qetal" désigne l'acte de s'entretuer ou de combattre à mort, la racine du mot est le verbe "qatala" qui veut dire tuer. Quand Allah dans le coran s'adresse aux musulmans en disant: "qatelou" il ne leur donne pas l'ordre de lutter mais de combattre pour tuer ou combattre à mort.

Les traducteurs du coran ont volontairement atténué la violence des versets pour les raisons qu'il est facile de deviner. Ceux qui lisent et comprennent la langue du coran savent à quoi s'en tenir.

Pour ne pas alourdir inutilement ma chronique je n'ai cité qu'un nombre restreint de versets violents, ils sont représentatifs et parlent par eux-même. Mais il existe un verset qui mérite qu'on s'y arrête du fait qu'il mentionne explicitement les juifs et les chrétiens:
"Combattez à mort ceux qui ne croient pas en Allah ni au dernier jour (le jugement dernier), ceux qui n'interdisent pas ce qu'Allah et son messager ont interdit et qui ne pratiquent pas la religion de vérité (l'islam) parmi ceux qui ont reçu les écritures (les juifs et les chrétiens) jusqu'à ce qu'ils versent de leur main la "jizia" (la rançon) dans l'humiliation. (Coran 9:29)

Ce verset dit tout et il résume à lui seul le programme islamique.

Hélios d'Alexandrie

AK74

Bonjour à tous,

@ T.Larger et @ Helios 18/09/2012 à 23:31

Dans la version PDF du Coran dont je dispose, que j'ai téléchargé sur :
http://www.ebooksgratuits.com/pdf/le_coran.pdf

En ce qui concerne la sourate 9 verset 29, je lis ceci :

29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier,
qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne
professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,
jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après
s'être humilies.

C'est trés proche de votre aimable traduction, car "combattez"ce n'est pas un message de paix. "Humiliez" les gens du livre, donc les Juifs et les Chrétiens, ce n'est pas une méthode qui génère la paix, il me semble. Le Coran même s'il est traduit avec quelques édulcorations évidentes me parait complètement pourri, car tout simplement contradictoire. Un jours on prône la paix, le lendemain on prone l'humiliation ! Comment peux ton qualifier un individu ayant un discours chaotique similaire. Un jours il prone l'amitie et le lendemain, il tue ? On appelle cela un schizophréne à tendance paranoïde. C'est la forme la plus dangeureuse de la maladie. C'est la maladie dont souffrent les tueurs en série.

Elle se manifeste principalement, au départ, par un sentiment d'étrangeté, d'implication extrême, voire un sentiment de persécution. Un délire se construit alors qualifié de « paranoïde ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Schizophr%C3%A9nie

Les écrits du Coran sont un cancers de la moral, qui induisent mondialement et c'est exactement le cas aujourd'hui une schizophrénie mondiale du monde arabo musulman au sujet d'une vidéo de seulement 12 minutes !

A bientôt pour ces échanges intéressants.


AK74

zarrouk tlili

les muslmans sont boucoup plus attachés à l'islam que les chrétiens au christianisme ou les juifs au judaisme...pour ça au pays arabes les mosqués ont gardé toujours cet aspect et atmosphére spirtuels par contre les eglises ont un caractére instutionel qui domine dans la conscience sociale des occidentaux.. de ce fait toucher à l'islam pour un musulman c'est comme toucher à son ame et à son esprit alors pour un chrétien c'est de critiquer une institution . Et les occidentaux "mal saints", devant le phenomene de l'islamphobie et la grande vague de conversion à l'islam, bien conscients de cette réalité ils vont jouer sur ses effets en provoquant les musulmans pour réagir avec une telle violence et montrer au monde qu'ils sont loin de la democracie, de la liberté d'expression et rien q'une nation primitive .

Ariles B.

@Zarrouk,
Les musulmans vivent leur religion comme une identité, une culture. Aucun individu musulman, ni groupe de musulmans, ni état musulman, ne peut faire une chose sans que l’islam s’y exprime, d’une manière directe ou d’une manière implicite.
L’islam ne fait pas partie de la personnalité du musulman, mais est toute sa personnalité. Mohammed n’est pas un modèle pour les musulmans. Chaque musulman est Mohammed.
L’islam n’est pas une idéologie à laquelle on adhère ou on se trouve forcé d’y adhérer. C’est une identité acquise petit à petit au cours de toute une vie. Quitter l’islam suppose un suicide pour le musulman, car chaque musulman est l’islam, est Mohammed, est le coran, est la sunna, est la charia… Beaucoup de musulmans contournent les contraintes induites par cette identité, mais ils ne muent pas et ne se débarrassent pas définitivement de tout ce qui est contraignant dans l’islam (c’est à dire 99% de cette doctrine-identité). Dans le musulman, il n’y a pas cet être humain universel perçu par les philosophes, les scientifiques et les bien-pensants. L’enveloppe humaine du musulman ne contient que l’islam. Rien d’autre. Un musulman ne critique pas l’islam, ni Mohammed, ni le coran, ni la sunna car cela revient à se critiquer lui-même. Un unijambiste ne critique pas sa démarche bancale. Il fait avec et n’accepte pas qu’on lui jette des regards curieux. Dans certains pays, on accorde des accommodements raisonnables aux musulmans comme on en accorde aux paraplégiques ou aux handicapés mentaux, par mesure d’humanité. Seuls ceux qui sont taxés d’islamophobes et de racistes envers les musulmans considérent les musulmans comme leurs égaux, comme des gens qui devraient faire l’effort de se débarrasser de l’islam, croyant que le musulman y adhére de son propre gré, dans un processus de réflexion rationnel mais erroné.
Dire que le musulman est attaché à l’islam est une erreur. C’est l’islam qui « est attaché » à cet être humain, le pénètre, le kidnappe, le détourne de son humanité, l’enveloppe dans un cocon l’empêchant de communiquer avec les reste de l’humanité, le pervertit petit à petit pour en faire un être incapable de participer pleinement au progrès de l’humanité. Incapable même d’en profiter.
En cela, l’islam est une race, une identité et une culture. Critiquer l’islam, c’est critiquer le musulman, car le musulman est l’islam. Cela explique pourquoi toutes les institutions internationales, les gouvernants des pays occidentaux, les média, et les intellectuels hésitent, tergiversent et ne se résolvent pas à considérer l’islam comme une simple idéologie. Tous ces gens savent que l’islam est une sorte de « système d’exploitation » analogue au système qui prend possession d’un ordinateur, le contrôle, le fait fonctionner, le fait vivre. Sans ce système, la machine n’est qu’une carcasse « morte » et sans la machine le système d’exploitation n’est qu’un concept abstrait sans utilité.

Ainsi l’islam a piégé toute l’humanité : Les musulmans en sont prisonniers à jamais et les non musulmans ne peuvent les en délivrer, car on ne délivre personne de sa race, de son identité et de sa culture. Toute tentative en ce sens est perçue comme du racisme.
L’humanité a laissé trop longtemps cette doctrine pénétrer l’âme des gens, se greffer à leurs « gènes culturels naturels », façonner leur identité individuelle et leur identité collective, enfin prendre le contrôle total de leur « biologie » et même de leur inconscient.
Ceux qui comparent l’islam(isme) au communisme ou au nazisme n’y connaissent rien. Atatürk pensait aussi que l’islam est une simple idéologie à laquelle les gens adhérent ou tournent le dos pour peu qu’on leur explique le phénomène.
L’islam n’est pas une idéologie, mais une autre façon de produire et de gérer des êtres vivants qu’on a du mal à qualifier d’humain au sens où l’entendent les philosophes humanistes.


Il m’arrivait souvent d’entrer dans des mosquées. Je ne décelais rien de spirituel dans cette atmosphère. L’air y est lourd. Les personnages qui les hantent en dehors des heures de prière ont le regard fuyant, sont soupçonneux et vous jettent des regards inquisiteurs par-dessus l’épaule ou de derrière un pilier. Le sourire est rare et le vide se fait vite autour de l’étranger dans ces lieux peu accueillants. La politique flotte en permanence dans l’air des mosquées. Si la mosquée est contrôlée par l’état, un non habitué y est identifié comme un agent de l’islam clandestin (l’islam de combat des terroristes). Si la mosquée est contrôlée par des radicaux, un non habitué y est perçu comme un agent du « taghout » (un espion du gouvernement). Le comble, c’est que c’est le cas même en Arabie Saoudite.

Hélios d'Alexandrie

@ AK74

Vous avez raison les deux traductions sont très proches, sauf que je traduis le mot "jizya" par "rançon" alors que l'on trouve le terme "capitation" dans la traduction que vous lisez. Or il y a une différence substantielle entre les deux. Dans les faits la jizya se rapproche davantage de la rançon que de la capitation, il s'agit d'une somme d'argent que seul le dhimmi (le non-musulman juif ou chrétien) doit verser annuellement à l'occupant musulman s'il veut avoir la vie sauve, la sienne et celle de ses proches, c'est donc une rançon annuelle. En cas de défaut de paiement le pacte de dhimmitude devient caduc et le dhimmi est jugé être un ennemi de l'islam, tout musulman a le droit de le tuer ou de le réduire en esclavage, lui et toute sa famille.

Le montant de la jizya est fixé arbitrairement par l'occupant qui ne tient pas compte de la capacité de payer des dhimmis, ces derniers se retrouvent bien souvent dans l'incapacité de réunir la somme requise, et n'ont d'autres choix que de fuir ou se convertir à l'islam.

Détail important le versement de la jizya obéit à un rituel précis: le dhimmi doit se présenter tête nue devant le percepteur ou le gouverneur de la région, ce dernier ou un de ses fonctionnaires l'oblige à se baisser et lui assène aussitôt des coups sur la nuque en lui intimant l'ordre de verser l'argent; cette cérémonie humiliante, on s'en doute bien, se veut conforme à la lettre et à l'esprit du verset coranique.

La capitation c'est autre chose puisqu'il s'agit d'un impôt qui s'applique à tout le monde à l'exception des personnes jouissant de privilèges particuliers. La capitation au Moyen-âge, en occident, était fondée sur la richesse des personnes et devait par conséquent tenir compte de leur capacité de payer. Le défaut de s'acquitter de la capitation n'allait pas sans conséquences, mais ne mettait pas la vie de la personne en danger.

En traduisant Jizya par capitation le traducteur en a, volontairement ou non, escamoté l'aspect discriminatoire tyrannique et haineux.

Et pour finir il n'est certes pas inutile de rappeler que le nouveau parlement égyptien devait, avant sa dissolution, examiner la requête présentée par les députés salafistes, à l'effet d'imposer la jizya aux citoyens non-musulmans (pour l'essentiel des chrétiens). La procédure, interrompue temporairement, pourrait reprendre si la dissolution du parlement était annulée.

Hélios d'Alexandrie

T.Larger

Bonjour à tous
Mon cher Hélios
Vos éclaircissements sont toujours très intéressants; à propos de la jizya votre description correspond-elle à une réalité historique ou actuelle ? ou n'est-elle que l'idéal vers lequel doit tendre tout régime musulman ?
Merci

Hélios d'Alexandrie

@ T. Larger,

La jizya a été appliquée sans interruption jusqu'à l'intervention, à l'aube du vingtième siècle, des puissances coloniales française et anglaise principalement en Afrique du Nord et dans le croissant fertile. En Égypte sous Mohammed Ali et ses descendants la jizya, sauf erreur, n'était pas appliquée. Il faut dire que Mohammed Ali a ouvert les frontières de l'Égypte aux étrangers de toutes origines dans le but de développer le pays, il a donc suivi à l'égard des chrétiens une politique libérale qui s'est poursuivie jusqu'au coup d'état de l'armée en 1952.

Nulle part la jizya n'a été réinstituée, ce qui fâche beaucoup les islamistes. La réinstituer serait pour eux respecter et appliquer la parole d'Allah. Mais la jizya ne sera qu'un premier pas, puisqu'ils ont également l'intention de légaliser le "melk el yamine" littéralement "ce que la main droite possède", soit l'esclavage, en particulier pour les femmes.

Qui sait? Nous verrons peut-être réapparaître les marchés d'esclaves au Moyen-Orient. Parions que les féministes et les multiculturalistes trouveront des arguments pour les légitimer, de la même façon qu'ils légitiment la polygamie et l'excision des filles.

Hélios d'Alexandrie

Athena

Merci a Ariles B.
J'ai pas encore lu un commentaire/article aussi enrichissant au sujet de l'islam et de son produit les musulmans. J’espère bien que tu va continuer a nous enrichir de tes contributions.

mona

Hélios: J'aime beaucoup votre écriture et votre façon de dire les choses avec tact et sagesse.Tout est dit et d'une façon très habile et sans agressivité.Lorsque vous dites:"L’arbre de la terreur et de la tyrannie a été planté il y a quatorze siècles, depuis, l’humanité n’a cessé de récolter ses fruits empoisonnés. Les musulmans sont prisonniers du coran et de la violence dont il est rempli ; ils ne peuvent embrasser sincèrement la paix, la tolérance et le bon voisinage sans renier, en tout ou en partie, leur croyance"Je suis entièrement d'accord avec vous mais moi,je pourrais le dire d'une façon qui ne passerait pas je l'avoue. Bravo à vous!

AK74

Bonjour à tous,

Et merci : Hélios d'Alexandrie | 19/09/2012 à 23:55
pour vos précisions concernant la sourate 9 verset 29, vos traductions et les modalités de mise en oeuvres des préceptes.


"En traduisant Jizya par capitation le traducteur en a, volontairement ou non, escamoté l'aspect discriminatoire tyrannique et haineux."

En effet la traduction du Coran en PDF que j'ai proposé est un peu trop cosmétique. Je vais nénmoins la conserver en attendant de trouver une version sur internet qui soit plus affutée et plus compatible avec la version originale en Arabe.

Par exemple, j'ai fais des recherches sur le verset des "faux dévots" et je ne l'ai pas retrouvé sur le PDF. C'est handicapant, car en effet ce n'est pas du tout anodin ces traductions.


Merci encore pour ce que vous faites pour nous informer !



Khalil

Je ne sais pas quoi penser de cet article:"L’islam est-il intrinsèquement violent ? Telle est la question que se posent les occidentaux depuis les attentats du 11 septembre 2001.". La réponse est dans la question, et tout l'article tente de valider ce postulat, qui n'a pour but que de prêcher des convaincus par du sentimentalisme, des citations et jugements à l'emporte-pièce. Donner des faux aires d'analyse en déversant des citations et crier au loups me fait énormément penser à la politique subversive des Etats-Unis vis-à vis de la Chine en critiquant un régime totalitaire qui occupe le Tibet et se présente comme défenseur de la veuves et l'orphelin sous étendard droit de l'hommiste, alors qu'ils n'en ont rien à faire du sort des Tibétains sinon celui de l'intérêt qu'ils ont à faire pression sur la chine. On appel ça de la politique et aucune nation ne déroge à la règle, de tout temps le pouvoir d'un état s'est appuyé sur la sacralisation pour asseoir la paix social. Et nos gouvernements ne dérogent pas à cette règle. Le problème des conflits et inégalités ne peuvent donc pas être vus que du point de vue spirituel. On sent dans ce discours pétrie de morale humaniste la volonté de prêcher pour sa propre église(les lumières?). Tant que l'ennemi est désigné on peut toujours se convaincre d'être du bon côté de la barrière, ouf.

Poste de veille

@Khalil,

En quoi les citations et le raisonnement d'Hélios sont-ils erronés ? Pourriez-vous nous éclairer ? Et qu'est-ce que le Tibet vient faire là-dedans ? Comme beaucoup d'islamistes, au lieu de répondre aux arguments par des arguments, vous détournez la conversation en changeant complètement de sujet...

Hélios d'Alexandrie

@ Khalil,

La comparaison que vous faites entre ma chronique et la supposée politique subversive des États Unis envers la Chine au sujet du Tibet ne tient pas la route.

Tout d'abord vous prétendez que les États Unis suivent une politique subversive à l'égard de la Chine en prenant comme prétexte l'impérialisme chinois au Tibet, ce qui est faux. La réalité est que les États Unis, comme d'ailleurs la plupart des pays occidentaux, évitent de soulever la question tibétaine pour ne pas contrarier la Chine, à preuve le fait que le Dalaï Lama n'a jamais obtenu le droit à un accueil officiel en tant que représentant légitime du Tibet. Il est simplement reçu en tant que leader spirituel et rien de plus. Ce ne sont pas les gouvernements occidentaux qui critiquent ouvertement la Chine au sujet du Tibet mais bien les organismes de la société civile, en particulier ceux qui font la promotion des droits humains. La politique des États Unis dans ce contexte n'a absolument rien de subversif à l'égard de la Chine, bien au contraire, elle s'apparente davantage à une politique d'apaisement. En effet les liens financiers et commerciaux font en sorte que les intérêts économiques des États Unis prennent le dessus sur leur devoir moral, celui qui consiste à dénoncer ouvertement l'oppression violente du peuple tibétain.

En second lieu il n'existe aucun lien entre démontrer la sanctification de la violence dans l'islam et le fait de prendre la défense d'un peuple opprimé par une puissance étrangère. À moins de juger l'un et l'autre également répréhensibles, ce qui en dirait long sur votre sens moral et sur l'inversion des valeurs dont vous feriez preuve.

Il vous faudra donc trouver autre chose pour détourner l'attention des faits et des arguments contenus dans ma chronique.

Mais votre commentaire est bien moins éloquent par ce qu'il contient que par ce qu'il ne contient pas, à savoir le mensonge maintes fois répété à l'effet que l'islam est une religion de paix. Le seul fait que vous vous abstenez de le dire, signale que vous n'y croyez pas et que vous ne pensez pas qu'un public averti soit disposé à le gober.

jacob bjarn

Bonjour;
Je pense que ce blog ou site web n'est pas chrétienne!! Ce sait bien ce qui est derrière ce site web: ce sont des sionistes égarés! Ces gens n'ont aucune religion sauf le pillage des richesses des pays pauvres, rendre les citoyens européens misérables, les rendre aveugles avec leurs machines médiatiques, enfin réduire à niant ce qui veux penser autrement! Ce sont de vrais ennemis de l'humanité!! Leur OBJECTIF suprême est ramasser le maximum d'argent pour l'utiliser dans leur guerre de civilisation présumé contre les musulman!! Après le massacre de tous les musulmans, le tour des tous les bouddhistes viendra, puis des hindouistes, puis des animistes, des athées, enfin le massacre de tous les chrétiens non sioniste!!! Pour ne garder quelque centaine de millions chrétiens dites judaïsés et sionistes! Le pire ennemi pour l'humanité et la religion sionisto-financico-impérialiste! Ces gens qui vont dominer le monde avec leurs l'argent qu'ils ont volé aux gens! Mais soyez sûr! Cette terre a un DIEU qui la garde! des empires avant vous ont penser d'avoir une méthodes pour massacrer le reste du monde, mais le résultat: ces empires disparaissent et la vie continue!!! Le sionisme aura le même sort! C'est l'Humanité qui triomphera enfin de compte.

lorraine

à Jacob bjarn,
à l'heure où je lis votre commentaire, il y a eu 20,000 attentats depuis le 11 septembre 2001 et tout ces attentats ont été commis par des terroristes islamiques, ces crimes sont compilés quotidiennement sur le site :thereligionofpeace: allez voir et revenez plus tard traiter tout le monde de sionistes si cela vous chante encore. Les boko haram sont musulmans et tuent régulièrement, ils assassinent c'est l'islam qui demande de tuer, ce ne sont pas les juifs qui ont commis ces 20,000 attentats.

Poste de veille

@jacob bjarn

Vous en savez des choses, petit futé ! Comme vous avez deviné mes sinistres plans, je passe aux aveux : ce site est contrôlé et financé par la juiverie mondiale et le Mossad, en collaboration avec des sionistes infiltrés dans les plus hautes sphères du Vatican !

Vous devez admettre qu’on est très, très forts : avec à peine 0,02 pour cent de la population mondiale (15 millions), les juifs arrivent à contrôler la destinée de 7 milliards d’individus sur la planète entière et à convaincre des musulmans à se transformer en bombes humaines pour massacrer des innocents sur tous les continents !

Blagues à part, votre discours est tout droit tiré des Protocoles des Sages de Sion version 2.0, et on sait où cela mène…

Mon site n’est pas administré par des juifs, et il ne reçoit aucun financement. Et je vous mets au défi de trouver un billet, un seul, qui prône l’extermination des musulmans. Donnez-moi un exemple, un seul, dans l’histoire, où des juifs ont égorgé des hindous, des bouddhistes, des animistes ou des chrétiens non judaïsés ! Par contre, vous en trouverez des centaines où des musulmans ont égorgé des infidèles. En visant les juifs, vous vous trompez de cible. L’islam est une idéologie de conquête depuis sa fondation par Mahomet il y a 14 siècles, bien avant la création de l’état d’Israël.

Si tous les juifs du monde étaient exterminés, ce n’est pas l’Humanité qui aura triomphé, comme vous le prétendez, mais la barbarie. Le djihad mondial se poursuivra sans relâche. Pourquoi êtes-vous incapable de penser l’islam comme une menace pour l’Humanité ? Les musulmans sont trop stupides ? Seuls les juifs sont intelligents ?

Votre antisémitisme vous égare.

Nathalie

Je recommande aux lecteurs de lire le Coran par eux-mêmes. Je suis subjuguée de constater que les sourates sont modifiées pour fins de cohésion avec le reste de l'article.

Je m'abstiendrais de passer d'autres commentaires pour l'instant... je continue mes recherches au lieu de me fier aux autres... mais je remets en question l'objectivisme et la crédibilité de ce texte.

En toute justice, je suis curieuse de voir si ce message sera approuvé et affiché.

Poste de veille

@Nathalie,

Je vais laisser Hélios d'Alexandrie vous répondre.

Hélios est originaire d'Égypte et il a lu le coran, les hadiths et la sunna, en arabe.

Je vous encourage à poursuivre vos recherches et à nous faire part du résultat. Si vous jugez que le texte d'Hélios manque de crédibilité et que les sourates citées ont été modifiées, il serait utile que vous fournissiez des explications. Une critique non étayée n'a aucune valeur.

Je vous invite à repasser plus tard pour poursuivre la discussion avec Hélios.

Hélios d'Alexandrie

@ Nathalie,

J'ignore ce que vous entendez par "subjuguée", si vous ouvrez le dictionnaire vous apprendrez que cela veut dire être sous l'emprise ou subir l'ascendant de quelqu'un ou de quelque chose, par extension du terme, être fascinée ou séduite par une idée ou par un discours. J'estime donc que vous n'avez pas utilisé le bon mot, sauf s'il s'agit d'un lapsus de votre part ce qui est loin d'être exclu.

Le sujet de la violence dans l'islam vous préoccupe, si tel n'était pas le cas vous n'auriez pas pris le temps de lire ma chronique ni de rédiger votre commentaire. Vous êtes probablement dans l'incertitude concernant le sujet et vous aimeriez en savoir plus. Peut-être espériez-vous en lisant ma chronique trouver une réponse rassurante quant à la question de la violence dans l'islam. Je suis navré de vous apprendre que l'islam est une idéologie qui prône la violence et la guerre dans un objectif de conquête et de domination.

Je me joins à vous pour recommander aux lecteurs de lire le coran par eux-mêmes, autant que possible dans le texte arabe, car les traductions tendent à édulcorer à l'extrême le texte original pour ne pas heurter la sensibilité des occidentaux. Je profite de l'occasion pour vous encourager à le lire en arabe (je suppose que vous parlez et lisez l'arabe) et à lire en même temps les "tafsirs" soit les explications des savants musulmans. En effet la langue du coran est difficile à comprendre, un verset sur cinq est incompréhensible et les versets sont souvent placés en ordre décousu ou hors contexte, cette absence de continuité fait en sorte que la lecture devient rapidement lassante, mais ne vous découragez pas et ne fermez pas le livre trop vite, dites-vous qu'il y a des petits pakistanais pas plus haut que trois pommes, qui ne comprennent pas l'arabe, mais qu'on force à apprendre par cœur le coran à coups de bâton.

Je constate que vous confondez sourates et versets, ma chronique ne cite pas des sourates mais des versets du coran, lesquels sont tirés de certaines sourates (chapitres), d'ailleurs vous n'aurez pas de difficulté à les retracer puisque je les ai tous bien identifiés.

Vous dites que vous avez "constaté" que les sourates (les versets que j'ai cités) ont été modifiées pour les besoins de l'article mais sans nous apporter des preuves de ces supposées modifications. Dans le paragraphe suivant vous nous apprenez que vous allez continuer vos recherches au lieu de vous fier aux autres! Fort bien, mais ne croyez-vous pas qu'il aurait été préférable d'entreprendre d'abord vos recherches et en attendant de vous abstenir de m'accuser d'avoir modifié les "sourates" en question? Quand on ne sait pas ou quand on n'est pas sûre on ne dit pas "je constate".

Ceci dit, j'espère avoir de vos nouvelles quand vous aurez terminé vos recherches.

Et pour finir je vous dirai ceci: détourner le regard, refuser de voir la réalité ou la nier carrément n'améliore pas les choses. La violence dans l'islam est une réalité qu'il faut commencer par admettre courageusement; de la part des musulmans c'est le premier pas vers une véritable solution au problème.

Hélios d'Alexandrie

kafirpride

Source post précédent: radicalislam, mille excuses pour cette omission!
Cher Helios, ce sujet me parait d'une importance telle que je suis curieux d'avoir votre avis sur ce sujet.
Avec mes remerciements
Bien amicalement

internet

les islamistes sont des pervers qui cherchent à faire couler le sang car cela leur procure le plaisir qu’ils ne trouvent pas dans les relations sexuelles quand ils n’ont pas les moyens de se marier; c’est la raison pour laquelle quand une femme qui accepte de les épouser, ils l’épuisent en lui faisant des dizaines d ‘enfants qu’ils sont incapables d’élever; ce sont tous des refoulés qui se sentent brimés et cela les rend fous et dangereux pour l’humanité toute entière; en vérité, il ont besoin d’un traitement psychiatrique pour calmer leurs instincts barbares et d’une bonne vasectomie pour les empêcher de se multiplier comme des rats.

anna

Il y a, heureusement, des musulmans qui combattent pour la démocratie dans les pays musulmans ou en occident. Parfois on ne sait pas les soutenir alors qu'ils sont nos alliés. (S Rushdie...) Mais le ras-le-bol viendra des musulmans éclairés. L’Europe n'est pas nécessairement en danger. Il faut rester vigilant cependant... Mais comment ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Devenir Fan



Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE