« Pakistan : «Si Malala survit, nous l'exécuterons» (talibans) | Accueil | Egypte : le projet de constitution pourrait gravement menacer les droits humains (HRW) »

10/10/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Désillusionné

J'éprouve de la tristesse pour cette grande partie de la population tunisienne qui semlait aspirer à vivre dans un système meilleur pour eux et qui aurait aussi accordé plus de droits et liberté à l'individu. Je ne crois pas que c'est l'Islam et ses minions qui amélioreront le sort de la Tunisie. Au contraire, ça sera l'endoctrinement et la fin du rêve d'un monde meilleur là-bas, c'est tout.

Michel

Si les propos de ce taré ne sont pas diffusé dans les grands médias occidentaux (journaux, télés) alors cela veut tout simplement dire que la clique de journaleux de gauche ne veulent pas que nous sachions qu'il y aura la guerre. La fuite en avant le scénario des années trente va se répéter des politiques lâches feront tout pour nous faire avaler la couleuvre islamiste pour éviter la guerre. Nous soumettre sera notre destin en occident avec une immigration musulmane galopante, avec nos Chartes qui protègent nos enemies avec des parlements qui leur seront de plus en plus favorable. Je suis vraiment inquiet.
Le mensonge est un spécialité musulmane pour endormir le kouffar, mais la gauche collabo n'a pas besoin des mensonges islamistes pour nous trahir car ils détestent tellement ce que nous sommes.

Michel

Quelques propos lors du sommet du Dialogue 5+5 vendredi à Malte

Moncef Marzouki, président tunisien : « L’Europe est notre destin »

Parmi les projets, François Hollande a cité « l’autoroute du Maghreb ». Le président français a cité parmi ses priorités la jeunesse, évoquant « un Erasmus » afin de permettre « la mobilité des jeunes de la rive Sud de la Méditerranée ».

« Pour la première fois de notre histoire, nous partageons les valeurs de la démocratie », s’est réjoui le président tunisien Moncef Marzouki, au cours de la cérémonie d’ouverture de ce sommet 5+5

Les changements en cours sur la rive Sud de la Méditerranée « ne constituent pas une menace pour l’Europe », a déclaré M. Marzouki, en appelant par exemple à « ne pas avoir peur des groupes salafistes ». « Le peuple n’accepterait jamais des systèmes islamiques non démocratiques. Nous voulons la démocratie islamique, pas l’autocratie », a-t-il insisté.

« Nous sommes complémentaires », a ajouté le président mauritanien, plaidant en faveur d’ »un dialogue entre civilisations », sans « toucher aux questions religieuses ni léser la dignité des peuples » et en respectant « les spécificités »

source : http://www.defrancisation.com/

Alors ils préparent la table et nous serons forcés de manger ce buffet infecte en Europe.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Devenir Fan



Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE