« Iran : le responsable des droits humains accuse l'Occident de bafouer les droits des femmes | Accueil | Canada : un copte de Toronto condamné à mort par la justice égyptienne pour "blasphème" »

30/11/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

GodlessLiberalWhoLovesObama

Felicitations pour ces derniers articles tres informatifs qui montrent l'islam orthodoxe sous son vrai jour. Les gens ne font souvent rien du tout tant qu'ils sont pas assez apeures. Bravo. Vous faites un excellent travail.

Ceci etant dit, vous avez perdu beaucoup de lecteurs a cause de certains articles editoriaux de contributeurs, plutot hors sujet, faisant la promotion du christianisme ou encore la critique de l'administration Obama.

A mon humble avis, votre blogue devrait se concentrer sur l'information et eviter l'opinion afin d'etre plus rassembleur des differentes sortes de personnes qui ont un probleme avec l'islam.


Poste de veille

@GodlessLiberalWhoLovesObama

Merci de votre commentaire d’appréciation.

Mon blogue vise tous ceux qui ont à perdre dans la progression de l’islamisation au Québec, au Canada et ailleurs : les femmes, les homosexuels, les non musulmans (chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, bahais, etc.), les apostats de l’islam, les athées, les agnostiques, les libres penseurs, les artistes, etc.

Vous êtes un partisan d’Obama, ce qui est tout à fait légitime, mais il faut garder son sens critique. Je n'ai aucune position éditoriale en faveur d’un parti politique américain ou un autre. Je critique les politiciens, ici, aux USA et ailleurs, de gauche ou de droite, qui contribuent à faire reculer la liberté d’expression, à saper l'identité occidentale, à faire progresser la charia, ou qui pactisent avec les islamistes.

Lors de la dernière assemblée annuelle de l’ONU en septembre à New York, Obama a dit une chose aberrante: «L’avenir n’appartiendra pas à ceux qui diffament le prophète de l’islam». Il aurait dû dire : «L’avenir n’appartiendra pas à ceux qui promeuvent la charia». J’aurais eu la même réaction de stupéfaction face à un président républicain.

Quant au christianisme, il s’agit des racines de notre civilisation. Je n’ai pas pour politique éditoriale d’en faire la promotion en tant que religion pour susciter des conversions. Si l’islam avance si facilement, c’est parce que nous avons oublié nos racines et que nous sommes fragilisés. Jamais l’islam n’aurait pu connaître une telle pénétration dans notre société dans les années 1950 (avant le relativisme culturel, le multiculturalisme, le politiquement correct, etc.).

Comme chroniqueur, Hélios d’Alexandrie, chrétien originaire d’Égypte qui parle l’arabe et connaît à fond la doctrine de l’islam autant que le christianisme, est en mesure de faire comprendre aux lecteurs les différences fondamentales et irréconciliables entre ces deux religions, et l’impact de l'islam sur la société. L’anthropologie découlant de ces deux religions est également radicalement différente. Pour l’Occident, d’héritage judéo-chrétien, l’islamisation représente un recul civilisationnel dramatique.

Si cela me fait perdre des lecteurs, eh bien, qu'il en soit ainsi. Mes statistiques se maintiennent, ce qui signifie que pour chaque lecteur perdu, j'en ai gagné un nouveau.

J'ai un groupe Facebook très vivant dont le nombre de membres ne cesse d'augmenter. Les membres sont situés sur tous les continents et certains sont des chrétiens fervents, d'autres des apostats de l'islam, des athées, des homosexuels, etc. Certains sont de gauche, d'autres de droite. Il y a aussi des musulmans progressistes, dont plusieurs vivent dans des pays musulmans et qui ne se gênent pas pour critiquer les politiques d'Obama. Contrairement à nous, qui vivons dans le confort de nos sociétés libres et démocratiques, ils vivent les conséquences de ces politiques sur le terrain et souhaiteraient que nos gouvernements, particulièrement l'administration Obama, se tiennent debout face aux Frères musulmans et aux islamistes. Ils ont été stupéfaits de la déclaration d'Obama à l'ONU. Dans leurs pays, ils militent pour le droit de critiquer l'islam en toute liberté et ils auraient souhaité que Obama défende la liberté d'expression plutôt que la réputation de Mahomet.

Sur Facebook, ce que des lecteurs de gauche me reprochent le plus souvent n'est pas la critique d'Obama ou les chroniques éditoriales sur le christianisme. Ils me reprochent plutôt de ne pas dénoncer "l'empire américano-sioniste" (thèses d'Alain Saural). La gauche dénonce l'appui d'Obama à Israël et son vote contre la résolution adoptée hier sur la Palestine.

Arthur

GodlessLiberalWhoLovesObama @

Vous reprochez au blog post de veille de faire la promotion du christianisme.

Je n'ai pas beaucoup de temps (et oui je travaille le samedi) et je ne vous réponds que sur un point :

Je suis Français, pays où la religion d'état est l'idéologie franc-maçonne. Idéologie opposée (doux euphémisme) à l'Eglise.

Alors fréquenter un blog comme celui-ci où on ne sent pas cet anti-christianisme profond propre à la très grande majorité de ceux qui ont (ou confisquent) le pouvoir en France, fait du bien.

Et puis comme le souligne le créateur de ce présent blog, les racines et les valeurs de l'occident (tolérance, laïcité, fraternité,etc) plongent dans le christianisme.

Hélios d'Alexandrie

GodlessLiberalWhoLovesObama a dit: "votre blogue devrait se concentrer sur l'information et eviter l'opinion afin d'etre plus rassembleur des differentes sortes de personnes qui ont un probleme avec l'islam."

L'opinion, quand elle se base sur des faits avérés et sur une analyse rigoureuse, est aussi importante que l'information. En tant que telle elle n'engage que son auteur. C'est ainsi que les médias qui se veulent objectifs accordent de l'espace pour ceux qui expriment des opinions contraires à leur ligne éditoriale.

Les tenants de la pensée unique sont bien souvent déstabilisés par l'expression de l'opinion contraire, c'est pourquoi ils cherchent à l'étouffer. Leur attitude est contradictoire, car s'ils étaient à ce point convaincus de la justesse de leur opinion, ils ne s'empêcheraient pas de citer les arguments qui la soutiennent au lieu de censurer celle qu'ils n'approuvent pas.

Il est tout de même réconfortant de savoir que des gens de gauche (liberals dans la terminologie américaine) s'inquiètent au sujet de l'islam. Mais il ne devraient pas se contenter de s'inquiéter, ils devraient au plus tôt s'adonner à un examen de conscience et reconnaître leur part de responsabilité dans la progression de l'islam fanatique en occident.

Et tant qu'à y être il leur faudrait également prendre leur courage à deux mains et sonner l'alarme pour tous ceux, parmi les gens de gauche, qui font profession d'angélisme ou qui souffrent de cécité volontaire face à l'islam; au risque, bien entendu, de se voir traiter de fascistes, de racistes et d'islamophobes.

Pour ce qui est d'Obama (à l'égard de qui le blasphème est interdit), force est de constater qu'il a joué, en tant que président, un rôle central dans l'ascension des islamistes en Tunisie, en Lybie, en Égypte, au Yemen et bientôt en Syrie et en Jordanie. Il ne s'est pas gêné pour s'allier aux wahhabites saoudiens et aux islamistes du Qatar, lesquels déversent des milliards de pétrodollars pour imposer à tous les pays arabes leur version obscurantiste et discriminatoire de l'islam.

Cet islam est rejeté par une tranche non-négligeable des peuples arabes, on le constate actuellement en Égypte, en Tunisie et même en Lybie. Les troubles que vivent actuellement ces pays dans leur soulèvement contre l'islamisme sont en partie la conséquence de la politique arabo-islamique d'Obama. Les choses se seraient passées différemment s'il avait appuyé les courants laïcs et libéraux. Il est tout de même étonnant que lui, un homme très à gauche, ait choisi de soutenir le fascisme religieux qu'incarnent les frères musulmans et les salafistes.

Il y a trois ans le soulèvement des iraniens contre les mollahs et l'élection truquée d'Ahmadinedjad a laissé Obama de marbre. Il n'a pas levé le petit doigt pour soutenir les jeunes qui se faisaient massacrer dans les rues de Téhéran par les chemises brunes de la république islamique. C'est qu'Obama tenait à son dialogue avec les mollahs! En guise de remerciement les mollahs lui ont fermé la porte au nez et ont accéléré l'enrichissement de l'uranium. N'ayant rien appris de son échec avec les fanatiques chiites, Obama persiste et signe, cette fois avec les fanatiques sunnites dont l'idéologie et les méthodes sont en tout point semblables à ceux des chiites.

Obama, après le désastre de Benghazi et le meurtre de l'ambassadeur américain, ne semble pas avoir compris l'islamisme. La gifle retentissante que les islamistes lui ont assené, loin de lui avoir ouvert les yeux, l'a poussé à s'excuser et à s'humilier à l'Assemblée Générale de l'ONU, c'est à dire devant le monde entier.

Un dernier point concernant ceux qui voudraient faire disparaître le christianisme. Il me font penser à ces politiciens français de la gauche pacifiste des années 30 qui ont tout fait pour apaiser Hitler afin d'éviter la guerre et n'ont réussi qu'à la rendre inévitable. Ce sont eux qui se sont compromis avec les nazis et qui ont collaboré au point d'épouser l'idéologie et la politique de l'occupant. C'est ainsi que la gauche pacifiste et bien-pensante a donné la main à l'extrême droite fasciste durant la seconde guerre mondiale. La même histoire se répète actuellement en occident où la gauche antichrétienne et bien-pensante donne franchement la main aux fascisme islamique.

Laetitia

Merci Hélios. Tout à fait d'accord.Je ne suis pas croyante, mais alors pas du tout; mais force est de constater pour l'islam (religion que je ne peux respecter ni par les textes ni par l'application de nombreuses ouailles), et pour Obama etc. que les faits vous donnent raison et que Godlessliberalvholoves etc, devrait apprécier que tout(e) fait ou opinion éclairant(e) fasse partie de l'information.Et parler des valeurs du christianisme et des valeurs d'autres croyances respectables est un oxygène dans le climat actuel où des anti-valeurs (charria et autre désir d'asservissement mondial à la barbarie)empoisonnent l'atmosphère.

lorraine

Merci à vous Hélios,
je trouve vos informations très pertinentes et c'est un bol d'air pur dans tout le ramassis de franc-maçon qui siègent un peu partout pour finir d'essayer de détruire les valeurs occidentales basées sur le christianisme.

jackwood

«La même histoire se répète actuellement en occident où la gauche antichrétienne et bien-pensante donne franchement la main aux fascisme islamique.»

Oui exactement. Et à écouter les animateurs de Radio-Canada et lire les commentaires sur les blogues R-C en rapport avec le conflit Israélo-Palestinen, c`est pleinement ce qui arrive.

Hélios d'Alexandrie

Quand je relis mes chroniques qui ont pour sujet le christianisme, je comprends le malaise ressenti par les athées militants. Ils mettent toutes les religions dans le même sac tout en réservant l'essentiel de leurs énergies à tirer à boulets rouges sur le christianisme. Ils ont peur de l'islam et peur de la stigmatisation qui les menace s'ils se montrent trop critiques à son égard. Le résultat est connu, ils s'acharnent impunément sur le christianisme et font preuve d'une timidité respectueusement pusillanime à l'égard de l'islam.

Mais leur malaise s'explique aussi par leur profonde ignorance des choses de la religion. Il ne suffit pas de rejeter l'idée de Dieu et de traiter d'attardés ceux qui ont la foi, pour prétendre avoir épuisé le sujet. Quand la démonstration leur est faite que le christianisme est à la base de la laïcité, de la démocratie et des droits humains, ils n'ont rien à répliquer et préfèrent s'éclipser sans faire de bruit. Mais le fait que le christianisme et la raison constituent la base de la civilisation occidentale n'est pas en soi contraire à la foi athée, bien de ceux qui nient l'existence de Dieu se disent "chrétiens" sur le plan des valeurs morales, pour eux les évangiles sont une source inépuisable d'inspiration.

Pour lutter efficacement contre la tyrannie et la barbarie islamiques les occidentaux n'ont d'autres choix que renouer avec l'essence de leur civilisation, et qu'ils se le tiennent pour dit: l'islam s'efforce de détruire systématiquement le patrimoine culturel des peuples conquis, c'est ainsi que les égyptiens, les syriens, les irakiens, les iraniens, les berbères etc. ont été amputés de leur histoire et de leur culture plusieurs fois millénaires. Il serait stupide pour ne pas dire criminel que par haine du christianisme les athées militants tirent les marrons du feu pour le bénéfice de l'islam.

Hélios d'Alexandrie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ou faire un don mensuel