« Iran : un condamné ayant survécu à sa pendaison sera rependu | Accueil | GB : des musulmans sous protection policière après des menaces des Shebab somaliens »

18/10/2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Brigitte

Venez en Suisse, ce genre de spectacle ne se produit pas, les musulmans se sentent chez eux en Europe, c'est trop tard...

MONA

Ces gens n'ont aucune manière. Imaginez si la charte passe,ils vont venir nous écoeurer avec leurs petits amis des autres provinces.Ils aiment ça crier dans les rues avec le poing en l'air. Ça fait partie de leur mentalité.

Hélios d'Alexandrie

Alaa el Aswany est le romancier de stature internationale qui a le mieux décrit la tyrannie, on peut même dire qu'il l'a disséquée comme le ferait un pathologiste, dans ses romans.

Il n'est donc pas étonnant que les tenants de la tyrannie islamique l'ait ciblé de la même façon que les chemises brunes nazies s'y prenaient pour perturber les assemblées politiques des formations politiques adverses.

Barack Obama et François Hollande devraient être fiers de ce coup de force, le premier a introduit trois frères musulmans dans son équipe présidentielle, et le second doit sa victoire électorale au vote islamiste.

D'aucuns diront que les égyptiens sont divisés, ils le sont à 85% contre 15%. 85% d'égyptiens loyaux à l'Égypte et 15% de mercenaires de l'islamisme, ce sont justement ceux-là, grassement payés et entrainés, qui se sont pointés pour perturber le débat littéraire.

Aswany est une gloire littéraire, un second Neguib Mahfouz et un homme politiquement engagé pour la liberté, la démocratie et les droits humains, enfin pour tout ce que les islamistes rejettent avec horreur. La littérature, l'art, la pensée libre, la philosophie, les islamistes n'en ont cure. Obnubilés par l'islam et la crainte pleinement justifiée de le voir sombrer dans l'insignifiance, ils sont résolus à détruire tout ce qui élève la pensée et nourrit l'esprit, à tout rabaisser et à tout niveler pour que rien ne fasse ombrage au coran et aux hadiths éructés par Mahomet.

Reste à savoir si les autorités françaises oseront interpeller les chemises brunes islamistes, ou si au nom de la liberté de manifester ils se tiendront tranquilles, histoire de ne pas contrarier la "base électorale" du Président.

Hélios d'Alexandrie

Fidelis

...
Ce n’est pas seulement une question d’hypocrisie ou d’ignorance. Le fond du problème est que bien des gens se font une conception erronée de la religion, qui valorise les aspects visibles de la religiosité. Cette prétendue religion est confortable parce qu’elle ne demande pas d’effort, ne coûte pas cher, se limite à des slogans et à des apparences, et donne un sentiment de paix intérieure et de satisfaction de soi. Les vrais principes de l’islam en revanche – justice, liberté et égalité – vous font courir le risque de perdre votre salaire, votre situation sociale et votre liberté.
...
Quant aux martyrs du régime de Hosni Moubarak, dont le nombre dépasse celui de toutes les guerres de l’Egypte – victimes ­d’accidents ferroviaires, de naufrages de ferries, d’effondrements d’immeubles, de maladies, de cancers et d’empoisonnement par les pesticides –, tous ceux-là sont, selon le véritable islam, les victimes de la corruption et des abus de pouvoir. Pour un islam de façade, tous ces drames relèvent de la malchance. Ceux qui sont morts seraient morts de toute façon, tôt ou tard, et cela n’a donc aucun sens d’incriminer quiconque. L’islam dans toute sa grandeur avait poussé les musulmans à faire connaître au monde l’humanité, la civilisation, l’art et la science. Mais la tartuferie nous a menés à toute cette ignominie et à cette misère dans laquelle nous vivons.

Alaa Al-Aswani

Courrier international,4 décembre 2008

http://www.courrierinternational.com/article/2008/12/04/l-islam-n-a-pas-ete-revele-pour-voiler-les-femmes?page=all

Antoine

@Helios

En tout respect, vos chiffres ne tiennent pas la route.

15 % à l'islamisme et 85 % des Égyptiens seraient des libéraux...

Les salafistes du parti Nour ont eu environ 25 % du vote et je ne doute pas une seconde qu'ils auraient encore un score semblable si des élections avaient lieu.

Les Frères Musulmans représentent encore une force majeure en Égypte et le seront pour toujours.

Saviez-vous que l'épouse du général Abdel Fattah Al-Sissi porte le niqab ? le général est très religieux et est en quelque sorte au diapason de sa société.

Il ne faut pas conclure trop vite que si des Égyptiens s'opposent aux Frères..ce sont automatiquement des laïcs et des ennemis de l'islamisme !

Sandrine

@Helios
Je pense que les autorités françaises ne feront rien contre les frères musulmans, qu'ils encouragent même, partout dans le monde et en France.
Un petit résultat de cette intervention des pro-Morsi : j'achète les livres de el-Aswani dès que je peux...(je ne l'ai pas encore lu). Que tout le monde en fasse autant.

paratext

Partout où l'islam passe, la liberté trépasse.

http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=france-france-dar-al-islam--191

Barzouk, Qc.

Tendre à montrer l'islam sous son vrai visage, le rendre illégitime, illégal, prouver sa nocivité, c'est ce à quoi travaillent certains d'entre nous depuis un moment déjà, sur internet, dans des associations, dans des partis politiques, dans leur entourage. Quelle audience avons-nous ? Elle est trop faible, sans doute aucun.

C'est ce à quoi travaille Poste de Veille. Mais l'audience est encore trop faible.

gloire à Dieu

l'islam est le problème, mais je comprends qu'un musulman ne puisse le voir.
il s'agit d'un problème spirituel : quel dieu adorent-ils ? un dieu lointain qui leur demande de se soumettre : les 5 piliers + le djihad.
ils ne connaissent pas le Dieu d'Amour manifesté par Jésus-Christ, mort sur la croix pour nous tous, pécheurs = faibles par nature, prompts à faire le mal, même si nous ne le voulons pas.
les musulmans sont victimes de leur religion, ce n'est pas de leur faute. à nous chrétiens de prier pour eux et de les aimer = vouloir leur bien, vouloir ce qu'il y a de mieux : l'amour de Dieu et du prochain.

Minona

@gloire à Dieu
@gloire à Dieu

Nous faisons certes souvent du mal sans le vouloir mais je crois qu'il faut éviter de verser dans cet espèce de fatalisme déresponsabilisant auquel peut mener la croyance que l'humain est pécheur et faible de nature. C'est au moins aussi nuisible que la croyance que le bien et le mal sont uniquement attribuables à Dieu et au diable.

Je vous invite à lire la traduction d'un texte très intéressant du psychologue Nicholai Sennels, en particulier la partie intitulée "La responsabilité envers soi-même".

http://www.dreuz.info/2013/10/psychologie-pourquoi-lislam-cree-des-jihadistes/

Nous ne sommes pas impuissants devant le mal, même lorsque celui-ci nous semble venir de nous-mêmes.

Fidelis

@Barzouk,

Aucun effort n'est à négliger. Je suis sûr que sitôt publié ce message sera lu, en Europe, en Afrique, au Proche orient, en Asie, en Amérique... Par combien de personnes? Peu importe, surement beaucoup moins que ce que peuvent être les lecteurs du Père Zakaria Botros qui est en train de publier en langue arabe, en ce moment même; mais peu importe, vous dis-je, l'important est d'apporter sa pierre à l'édifice de l'agapè, de l'amour universel.

Il y a quelques mois,en France, un sondage IPSOS commandé par le journal islomo-gauchiste "Le monde", révélait que 74% des Français considéraient que l'islam (l'islam, pas l'islamisme) était incompatible avec la démocratie. Pensez-vous que cela soit le fruit du hasard? Si vous enlevez les mahométans du panel interrogé, cela fait quasiment du 100%.
L'opinion québécoise suivra, à chaque jour suffit sa peine.

Fidelis

Barzouk, Qc.

Non le dieu Allah n'est pas le vrai Dieu. Le dieu Allah ne connaît pas l'Amour.

Hélios d'Alexandrie

@ Antoine,

Relisez mon commentaire, vous verrez que j'ai parlé de 85% d'égyptiens loyaux à l'Égypte et non de 85% d'égyptiens libéraux.

On ne peut être profondément égyptien et islamiste en même temps. L'islamisme exclut catégoriquement toute appartenance nationale et pour lui le patriotisme relève de l'incroyance (kufr). Or les égyptiens sont dans leur écrasante majorité très attachés à leur identité nationale et très fiers de leur passé pharaonique, aux yeux des islamistes ils sont devenus des kouffars, des mécréants.

Bien entendu les égyptiens patriotes se disent bons musulmans et ils n'hésitent pas à traiter les frères musulmans de terroristes, ce en quoi ils ont raison compte tenu des horreurs commises tous les jours par ces derniers après la chute de Morsi. Les égyptiens disent que les islamistes font du commerce avec la religion, ils dénoncent la tyrannie religieuse et là aussi ils ont raison. L'islam des égyptiens n'est pas le vrai islam, il est loin de celui des islamistes. Les succès électoraux de ces derniers ils les doivent aux facteurs suivants:

1- les islamistes étaient de loin mieux organisés et mieux financés que leurs concurrents.

2- Sous le régime Moubarak ils jouissaient d'une grande liberté, ce qui leur a permis de préparer le terrain et de s'afficher comme la principale alternative à Moubarak.

3- Ils avaient l'appui des américains, des anglais, des français, des allemands, de la Turquie, du Qatar et même de l'Iran. Ils étaient soutenus à fond par l'organisation mondiale des frères musulmans.

4- Ils ont été favorisés par les militaires qui ont succédé à Moubarak à la tête du pays. Ici il ne faut pas minimiser le rôle de l'administration Obama qui a exercé de fortes pressions sur le maréchal Tantaoui pour qu'il facilite au maximum l'accès des frères musulmans au pouvoir.

5- Les égyptiens qui ont voté pour les frères musulmans croyaient à leur compétence et à leur honnêteté. Certains qui avaient des réticences ou des réserves ont quand même accepté de donner sa "chance au coureur".

6- Le vote des pauvres a été littéralement acheté en retour de denrées alimentaires de première nécessité (huile, sucre, riz etc.) ou d'argent distribué généreusement dans les jours précédant la votation.

7- Last but not least les fraudes électorales à grande échelle dont les médias occidentaux n'ont pas fait état préférant parler de processus démocratique convenable.

Au mois de mars dernier les sondages ont révélé une perte de popularité marquée pour les frères musulmans, seulement 20% des répondants ont dit qu'ils voteraient pour un parti religieux (salafistes et frères musulmans). Cette chute n'est pas le fruit du hasard mais bien de la politique suivie par les frères musulmans et leur peu d'intérêt à faire autre chose que s'emparer de tous les leviers du pouvoir dans le but d'assurer leur hégémonie sur l'Égypte.

Il faut cesser de regarder l'Égypte par la lorgnette des médias occidentaux. Ces médias comme on dit au Québec sont "dans les patates" et pas à peu près.

Pour ce qui est du général el Sissi il faut savoir que cet homme est avant tout un grand patriote. Il est musulman pratiquant, c'est vrai mais il n'est aucunement islamiste. Bien plus il a connu les islamistes et leurs fourberies, il n'a pas pris de temps à comprendre le danger qu'ils représentent pour la nation égyptienne. Cet homme n'a vraiment pas choisi d'être là où il se trouve à présent, il aurait de loin préféré ne pas avoir à se mêler de politique, mais il s'est trouvé face à une catastrophe imminente que seule l'armée était en mesure de prévenir.

La politique suivie par el Sissi est de sécuriser l'Égypte aux frontières et à l'intérieur, et ce par tous les moyens possibles, y compris par la force. Voilà pourquoi l'armée s'est chargée de nettoyer le Sinaï des jihadistes, et de détruire les tunnels de contrebande qui mènent à Gaza.

En agissant ainsi l'armée rend un grand service à l'Égypte, on peut même dire qu'elle a jusqu'à présent empêché le chaos, ou du moins qu'elle a réussi à le contenir.

Hélios d'Alexandrie

Hélios d'Alexandrie

@ Sandrine,

Vous aurez beaucoup de plaisir à lire Aswany, commencez par "l'immeuble Yacoubian", vous ne serez pas déçue.

J'ai rédigé il y a quelques années une analyse de ce roman, il me fera plaisir de vous en faire part si cela vous intéresse.

Hélios d'Alexandrie

Barzouk, Qc.

@ gloire à Dieu :

L'islamisme est une forme de mal qui doit être combattu. Le mal, oui, mais pas les personnes. Est-ce exact de dire que les musulmans sont victimes de leur religion et que ce n'est pas de leur faute devant toute la violence de leur intégrisme ? Les musulmans ont une âme comme tout le monde : cœur et esprit. Si le cœur est l'aptitude à aimer et à éprouver : l'utilisent-ils ? On pourrait en douter. Si l'esprit est l'aptitude à raisonner et à comprendre : l'utilisent-ils ? On pourrait en douter. Il semble que non à voir tous les méfaits de l'intégrisme islamique.

Sandrine

@Hélios
Bien sûr que votre analyse de "l'immeuble Yacoubian" m'intéresse. Faites-en nous part, je ne suis sûrement pas la seule que ça intéresse.
On m'avait parlé de ce livre à sa sortie, mais cela ne m'avait pas assez motivée, j'étais surbookée, et je crois que c'est un pavé...

Françoise

Les frères musulmans sont des provocateurs et des fauteurs de troubles, ils sont décapités en Egypte, ils ne respectent rien, surtout pas la liberté d'expression qui leur est étrangère, mais en France ils continuent à prospérer avec leurs mosquées intégristes, ( il y en auraient plus de 250 chez nous !)et ce n'est pas certainement avec le gouvernement de Mr mous que le choses vont changer, rien que ce qui s'est passé à l'institut du monde arabe, ca mériterait l'expulsion du territoire Français de façon définitive. Ces gens là n'ont rien à faire en France.

gloire à Dieu

Barzouk
en effet il faut lutter contre le mal et non contre les personnes. les musulmans sont comme nous, ils ont leurs qualités, leurs défauts, comme nous, et ils ont un coeur bien évidemment. mais l'islam ne leur apporte pas l'amour, du moins le coran et Allah n'est pas un dieu d'amour. je crois que l'islam est opposé au christianisme, mais que les musulmans sont aimés de Dieu, car comme nous ils sont enfants de Dieu.
c'est pourquoi les chrétiens sont appelés à prier pour les musulmans et plus largement pour tous les hommes qui ne connaissent pas encore l'amour de Dieu.

Barzouk, Qc.

gloire à Dieu :

«Les musulmans ne connaissent pas encore l'Amour de Dieu».

L'Amour de Dieu c'est l'amour divin, celui qui «veut» que l'autre «soit», différent de l'amour humain. C'est un amour altruiste comme celui de l'Amour du Christ mort pour l'humanité, à l'Origine, afin que l'on «soit» créés, et qui est mort ensuite sur la croix afin que l'on soit «recréés».
C'est un Amour à l'antipode de l'intégrisme islamique.

gloire à Dieu

oui Barzouk, l'amour de Dieu est à l'antipode de ce propose Allah !
l'amour de Dieu a été manifesté par Jésus-Christ. c'est par Lui et uniquement par Lui que nous pouvons savoir qui est Dieu : un Dieu trinitaire, un Dieu relation, un Dieu Amour, don d'amour total, allant jusqu'à la croix.

Barzouk, Qc.

Oui l'Amour de Dieu c'est le Christ.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE