« Rémi Bourget, honoré par le lobby des Frères musulmans | Accueil | Vers une interdiction de critiquer l'islam au Québec ? »

30/11/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michel

Monsieur Foura, je n’ai pas la même opinion que monsieur Magnan sur l’apport de l’immigration de masse ou en grand nombre en provenance de pays arabo-musulmans.

Le nombre de ces populations est un élément de déstabilisation et de désordre dans les pays occidentaux et cela nonobstant un passé coloniale ou non du pays d’accueil qui est souvent mentionné de la part des gens qui expliquent les problèmes d’intégration des populations arabo-musulmanes.

La Suède, la Norvège, la Finlande, le Danemark n’ont pas de passé coloniale sur des terres arabo-musulmanes et pourtant cela ne se passe pas mieux dans ces pays qu’en France, Italie, Belgique, Espagne ect..

Si la politique québécoise d’immigration est de favoriser une immigration en provenance des pays arabo-musulmans parce que les requérants ont une bonne connaissance de la langue française est une erreur, cela est irresponsables et de la part des politiques et haut-fonctionnaires québécois cela ne me surprend pas.

Aussi cette propension de la part de québécois se croyant toujours plus intelligents que les autres pour faire face à l’islamisation de leur pays m’exaspère. De grands naïfs !

Patricia

Pourquoi il parle d'une ''immigration musulmane'' et non simplement d'une immigration maghrébine francophone?

Étrange...

C'est officiel que ces gens ont un agenda politico-religieuse.

Philippe

Quel est le but d'appeler à l'émission de Lamine Foura ?

Ne croyez-vous pas que vous le mettez en valeur inutilement ?

Hélios d'Alexandrie

Je crois que Philippe Magnan a fait preuve à la fois de courage et d'habileté en appelant Lamine Foura sur sa ligne ouverte.

Il a par son intervention coupé l'herbe sous le pied de ceux qui l'accusent gratuitement d'islamophobie et d'intolérance envers les immigrants musulmans.

Il a défini clairement les problèmes qui le préoccupent, à savoir les activités et les avancées des frères musulmans du côté sunnite, et ceux des khomeynistes du Hezbollah du côté chiite. Il a également déclaré clairement son opposition à la charia en tant que système de lois et de valeurs incompatibles avec la démocratie, les libertés et les droits en vigueur au Canada.

Il a prouvé sa connaissance des structures et des organigrammes organisationnels des frères musulmans et des khomeynistes au Québec et au Canada. Ce faisant il a réussi à démontrer l'inféodation de ces succursales aux maisons-mères de ces deux organisations. Lamine Foura n'a pu faire autrement que le reconnaître.

Il a mis à mal la thèse avancée par les journalistes de l'émission "Enquête", à savoir que l'intégrisme islamique ne constitue pas un problème au Québec.

De par son courage, son ouverture et sa franchise il a mis à mal la thèse défendue par les bien-pensants et les islamistes, selon laquelle c'est l'islamophobie qui motive les opposants aux islamistes.

C'est pas mal comme tirs au but réussis.

Hélios d'Alexandrie

Minona


En 2009, Lamine Foura a été blâmé par le Conseil de presse du Québec pour conflit d’intérêt. Il favorisait un discours partial en ondes et a laissé un auditeur tenir des propos faux et diffamatoires à l’endroit du plaignant (l’auditeur qui avait téléphonné avant lui). Pour plus de détails:

http://conseildepresse.qc.ca/decisions/d2008-09-009-2/

M. Foura a également été associé à la défunte organisation Présence musulmane, mise en place par Tariq Ramadan:

http://www.postedeveille.ca/2014/11/le-double-jeu-de-lamine-foura.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE