« Vers une interdiction de critiquer l'islam au Québec ? | Accueil | Un ayatollah khomeiniste propose d'expulser les Bahaïs d'une ville d'Iran »

05/12/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michèle D.

Wow!

1) Johanne Faucher n'a pas l'air très crédible. Elle a dû recevoir une commande d'en haut. Probablement plus haut que ses patrons. Politique.

2) Je crains pour la job de Madame Zouaoui, surtout si elle est pigiste. Ce genre de courage est très mal perçu dans certains milieux.

Patricia

À écouter à partir de 1h12 : http://cism893.ca/emissions/zone-de-resistance/

Poste de veille

Johanne Faucher et Radio-Canada ont fait preuve dans le passé de graves manquements à l'éthique.

http://tvanouvelles.ca/video/605868598001

En 2004, Radio-Canada a été condamné à payer 1 million$ au notaire Gilles Néron, "la plus forte pénalité infligée à un média canadien", pour un reportage diffamatoire de Johanne Faucher.

L'affaire remontait au 15 décembre 1994. Ce jour-là, la journaliste Johanne Faucher et la réalisatrice Kateri Lescop présentaient à l'émission Le Point un reportage dénonçant la lenteur de la Chambre des notaires du Québec à traiter les plaintes déposées contre ses membres. Monsieur Néron, qui travaillait à l'époque pour la Chambre des notaires, alléguait que le reportage avait sali injustement sa réputation et ruiné sa carrière. Il avait alors intenté des poursuites contre Radio-Canada et la Chambre des notaires.


Dans une lettre publiée dans le journal Le Devoir après sa victoire en cour suprême, sous le titre Quelle liberté pour les victimes des médias?, Gilles Néron écrit ceci:

"La SRC (Société Radio-Canada) fut condamnée et reconnue coupable par la Cour supérieure d'avoir commis non pas une, mais sept fautes avec l'intention de nuire, avec malice et mauvaise foi. Ce jugement fut maintenu par la Cour d'appel du Québec en octobre 2002 et maintenu par la Cour suprême du Canada le 29 juillet dernier."

http://www.ledevoir.com/non-classe/64248/la-version-de-gilles-e-neron-quelle-liberte-pour-les-victimes-des-medias

La lettre de Gilles Néron, d'une grande dignité, vaut le détour. Je vous encourage à la lire au complet.

Dan

Depuis quelques semaines je cherche à comprendre l'être humain.
Pourquoi tellement de haine entre les humains, pourquoi tellement de massacres en Afrique et au Moyen Orient. Est-ce qu'une culture de valeurs humaines universelles instruite au futurs parents et dans toutes les écoles du monde pourrait réduire dans le futur cette violence dont sont victimes des millions d'êtres humains de nos jours?

Hélios d'Alexandrie

@ Dan,

Je me suis posé les mêmes questions et j'en suis venu à la conclusion qu'il n'y a pas de réponses simples et rassurantes. Pourquoi les convictions religieuses et politiques extrêmes prennent-elles le dessus sur tout sentiment humain, et poussent ceux qui les professent à faire souffrir et à tuer? Pourquoi la conviction d'être dans le "vrai" et dans le "bien" pousse-t-elle certains jusqu'au mal absolu? Ou comment peut-on se résoudre à commettre des atrocités au nom du bien?

Une partie de la réponse peut être trouvée dans la certitude que le mal qui est commis l'est ou le sera pour un temps limité, tandis que le "bien" qui en découlera lui, durera très longtemps.

Une autre partie de la réponse réside dans l'idée que la violence extrême et l'horreur brisent le moral de l'adversaire et l'amènent à déposer les armes.

Mais une part prépondérante de la réponse réside dans la déshumanisation de l'autre, qu'il s'agisse de l'adversaire ou de toute personne qui exprime une opinion ou professe une conviction différente.

Quand l'autre perd toute valeur humaine, alors il est légitime et permis de l'humilier, de l'exploiter, de le dépouiller de ses biens, de le chasser de ses terres et bien entendu de le tuer. Et cette conviction que l'autre n'est doté d'aucune valeur intrinsèque ne peut en aucun cas être innée ou spontanée, elle est toujours acquise ou pour être plus précis, inculquée. Il s'agit fondamentalement d'un racisme, mais pas n'importe lequel, car il autorise les assassinats de masse et les génocides.

Une culture se basant sur les valeurs humaines universelles agirait comme un "vaccin" dirigé contre le fanatisme et le racisme. Mais cette culture ne peut pas et ne doit pas s'instaurer par inculcation des esprits ou par endoctrinement, car elle deviendrait elle-même source de problèmes et de dérives. Tout processus d'endoctrinement commence par imposer aux gens de ne pas réfléchir et par altérer sévèrement leur capacité de juger. Là où il y a endoctrinement le bon sens cesse d'opérer.

Nous sommes d'ailleurs à même de le constater au Québec comme ailleurs en Occident où "l'industrie de la vertu" tourne à plein régime: rectitude politique, langue de bois, multiculturalisme, inclusivisme aveugle, relativisme culturel, haine de soi, écologisme catastrophiste etc.

Il n'est donc pas recommandé de traiter une maladie en créant d'autres maladies, qui d'ailleurs ne feront qu'aggraver celle qu'on croyait traiter.

Le fascisme et le communisme ont perpétré des atrocités sans nom: plus de 100 millions de morts, sans compter les souffrances infligées aux survivants. Que pouvait-on faire pour les arrêter avant qu’ils entreprennent leur œuvre de mort? Comment faire échec à des idéologies dangereuses en pleine expansion? Je ne crois pas que l’humanité ait tiré les leçons du passé, on peut voir que concrètement elle ne fait que répéter les mêmes erreurs, à savoir ignorer la source du danger et punir ceux qui osent tirer la sonnette d’alarme.

Autre point : comment dissuader les fanatiques tout en témoignant du respect à l’idéologie-religion qui les motive? Comment les dissuader tout en affirmant sans preuve qu’ils la comprennent de travers? Comment les dissuader tout en dénigrant notre propre civilisation? Comment les dissuader tout en nous montrant peu motivés à la préserver?

Beaucoup de questions et presque pas de réponse.

Hélios d’Alexandrie

ALPHA ... OMEGA .

@ Dan ,

en 1973 , le prix Nobel de médecine Konrad Lorenz a publié un livre titré " L'agression " . Ayant observé plusieurs types d'animaux , il a tenté d'expliquer l'agression naturelle de l'Être humain . Jetez un coup d'œil sur Wikipédia .

Je me souviens que dans ce livre , il parlait du phénomène de la "masse anonyme" observé chez certains animaux et chez les Hommes ( manipulés par des leaders ) .
Peut-être une explication partielle de l'agression chronique des musulmans sur autrui .

heretik

Je viens d'envoyer ma plainte à l'ombudsman de radio-can. J'invite tout le monde à consulter Point de Bascule pour un dossier plus détaillée

Dan

Merci Hélios d'Alexandrie, Merci Alpha Omega.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE