« L'Autriche songe à quitter un Centre interreligieux financé par l'Arabie saoudite | Accueil | Pourquoi il n'y aura pas de manifestation massive contre le terrorisme dans le monde musulman »

22/01/2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Remy

La montée de l'islamophobie est probablement de pair avec la montée des accommodements des islamistes.

Jocelyne

Un conférencier québécois qui aurait traiter un musulman de la sorte aurait été poursuivi en justice pour discrimination. Cela devient insupportable à la fin de voir tant d'intolérance impunie.

Polémos

Les NOMS de ces journalistes? Quels médias? Des infos sur eux?

protagoras

Ethymologiquement

Islamophobie = phobie de la soumission
Phobie = peur d'origine endogène, sans rapport avec la dangerosité réelle de l'objet extérieur qui en est le déclencheur

Islam = soumission, avec nuance de "résignation" devant l'inéluctable

je propose de remplacer "je suis islamophobe" par " j'ai peur de la soumission"

Ou alors, se souvenir d'Eschyle dans "les perses"

" Les grecs ne sont esclaves ni sujets de personne"

Lire ou relire la Boétie " discours de la servitude volontaire"
ça n'a pas pris une ride

Michèle D.

Il était arrivé la même chose à Mihai Claudiu Cristea (Immigrants de la Capitale) lors d'une assemblée de ce genre à l'Université Laval, il y a quelques années.

Un milieu très tolérant...

Sandrine

Tous les journalistes auraient dû sortir avec vous. Alors Charkaoui vous aurait couru après : "mais Messieurs c'est un malentendu..." enfin on peut rêver. Les journalistes qui ne se sont pas solidarisés avec vous sont des lâches.

Minona

Hahaha! Et c'est de cette façon que le public est censé gober que Charkaoui est un musulman modéré doté de la crédibilité nécessaire pour pouvoir dénoncer l'islamophobie?

Il ne fait que confirmer ce qu'en disent ses détracteurs: que son but réel est de promouvoir un amalgame systématique entre la critique de l'islam et la haine des musulmans.

Les tentatives désespérées des musulmans intégristes pour faire taire toute opposition à leur délire est une preuve de plus que leur cause est boiteuse et leurs convictions trop fragiles pour supporter une saine mise à l'épreuve.

Au fait, j'aimerais moi aussi savoir quels médias étaient présents. Je leur enverrais bien un petit mot pour leur rappeler leurs devoirs. À quand une conférence intitulée "La montée de la lâcheté au Québec?"

Kâfir

Dites-moi donc si vous avez déjà entendu parler d'une femme voilée à qui on a demandé de sortir au début d'une conférence sur la montée de l'islamisme radical. Dites-moi comment les média auraient traité ça sous la pression du lobby musulman?

Je crois aussi comme Polémos, que les journalistes en présence devraient être identifiés publiquement. Une recherche pour connaître leur identité et leur appartenance pourrait au moins équitablement faire le poids à la réponse que le “mauvais démocrate” a honnêtement et courageusement donné lorsqu'on lui a demandé de s'identifier.

Dommage pour la suite de ce reportage qu'un autre affilié à Poste de Veille ne se soit pas présenté “undercover” comme étant un nouveau musulman converti. Parce que je crois que le barbu à calotte en avait long à inculquer sur la désormais proverbiale islamophobie. On aurait pu en savoir davantage sur l'évolution (stagnante) des moyens visés pour “sortir les mécréants québécois de la peur injustifiée de la religion de paix”.

Quoi qu'il en soit, monsieur Charkaoui étale dès le début de son laïus doctrinal islamisant ce qu'est la soumission : Dans ce cas-ci, exclusion officielle, silence de mort et menace d'être escorté par la sécurité.

À quand la première confétrence sur la démocratophobie ? Bien sûr il faudrait y inviter monsieur Charkaoui...

Jocelyne

Parlant "d'islamophobie", quelqu'un parmi vous a-t-il lu le dernier livre de Houellebecq, Soumission, qualifié d'islamophobe? Pour ma part, je conclus tout le contraire, à la lecture de ce livre insoutenable, car il imagine une France qui se soumet à l'islam, élit même un gouvernement islamique. On se demande si l'auteur se réconcilie avec cet islam qu'il avait traité de "con", et s'il appelle tous les Français à se réconcilier et à se soumettre, ou si son livre a pour but de choquer au point de provoquer un éveil du peuple Français afin d'éviter le scénario qu'il décrit dans son roman. Un livre très choquant, voire cauchemardesque, car plausible, à la lumière des événements qui se déroulent sous nos yeux. Entre Zemmour et Houellebecq, on n'a plus de doute qu'un véritable choc des civilisations est en train de se produire, et que nos politiques font le jeu des islamistes qui ont saisi l'occasion de s'infiltrer dans une société déchirée et un État qui a perdu sa souveraineté, en fait, qu'il a vendu... comme les Libéraux au Québec sont en train de faire.

Voici une critique du livre par Christian Rioux (http://www.ledevoir.com/culture/livres/429803/attention-fragile), dans laquelle il semble vanter l'idée de se soumettre pacifiquement et démocratiquement à ce qui lui semble inévitable : "Loin d’être un brûlot contre l’islam, Soumission est un livre où la France de Péguy, et avec elle la civilisation occidentale, se soumet de son propre gré à une loi supérieure seule capable de rétablir l’équilibre dans la société et chez les êtres. D’ailleurs, Houellebecq avait d’abord imaginé que son héros se convertirait à la foi catholique, comme l’a fait Huysmans."

Mais, que se passe-t-il? Aie-je perdu la tête, ou aie-je raison d'en déduire que même des esprits lucides, comme je croyais capable Christian Rioux, se résignent tout doucement à ce qui leur semble inévitable? N'y a-t-il plus personne pour défendre l'Occident qui a attiré, et continue d'attirer des millions d'immigrants fuyant des régimes oppressants et rétrogrades?

Quelqu'un pourrait-il me faire part de leur point de vue sur le livre de Houellebecq et sur la critique de Rioux?

Je vous en remercie d'avance.

Markus

L'attitude de Charkaoui est conforme à celle des responsables des mosquées que nous avons vus dans le journal de Quebec cette semaine: "ce n'est pas de vos affaires", " je n'ai pas à répondre à ça", " vous recevrez une mise en demeure de mon avocat".

Comment peut-on prétendre que l'islam est une religion d'amour et de paix et mépriser ceux qui posent des questions de bonne foi? Le fait d'agir en catimini est très révélateur!

Pour ce qui est des journalistes pleutres, je mettrais ma main au feu qu'il y a moins de 2 semaines ils affichaient "je suis Charlie".

Jocelyne

M. Magnan n'a-t-il pas de recours? Il est sidérant d'apprendre que les autres journalistes ne lui sont pas venus en aide, et il serait intéressant de savoir si ces derniers ont fait état de cet incident dans leur reportage sur cette conférence. Quelqu'un a-t-il mis la main sur un article de journal sur cette conférence?

Michael Garant

En effet, il serait intéressant de connaitre les médias présents.
J'aime bien Charkaoui, pas de faux fuyant, il représente bien l'idéologie.

Gil

Quelques propos sur Adil Charkaoui:

http://www.dreuz.info/2014/04/ca-cest-fort-le-collectif-quebecois-contre-lislamophobie-est-dirige-par-un-membre-dal-qaida/

Gil

@ Jocelyne

Non, ne paniquez pas. Christian Rioux ne fait que résumer le livre plutôt que d'avaliser la soumission islamique de l'Occident.

Dans son article, qu'on ne peux atteindre en cliquant sur le lien de votre commentaire mais en faisant un copier-coller de la même adresse, on retrouve la clé du livre telle que perçue par monsieur Rioux:

"C’est d’ailleurs le génie de l’auteur que de disséquer au scalpel et avec un humour féroce les grandes et petites lâchetés quotidiennes de chacun sans flagornerie."
Je sais que je n'ai pas besoin de nommer le "chacun" dont il parle.

Jocelyne, je me trompe peut-être, mais je crois vous avoir lu en commentaire sous plusieurs articles du Devoir. Une de mes amies y a aussi fait publier plusieurs commentaires. Vous vous doutez bien que ce journal ne publie peut-être que le dixième des allusions à l'islam ou au coran. Ils suivent la politique du CYA (cover your ass) et ont une peur terrible des représailles. Je ne serais pas surpris qu'ils n'aient pas encore reçus de menaces. Il m'apparaît évident que la direction a pris des décisions de censure pour tout ce qui touche ce sujet.

Pour ce qui est de mon amie, après avoir confronté le webmaster sur ce sujet, ils l'ont "barrée". D'ailleurs, quand les sujets sont chauds (spécialement les écrits des personnes qui ne travaillent pas au 2050, de Bleury) on s'arrange maintenant le plus souvent pour écrire au bas de l'article: "Veuillez prendre note que ce texte n'est pas ouvert aux commentaires." comme c'est le cas de celui qui nous occupe ici. Monsieur Rioux, travaillant au Devoir, vous vous doutez bien qu'on lui a mis la main sur la bouche pour calmer sa virulence. Ce qui fait penser confusément à un ton qui n'est pas vraiment de lui.

Michel

Est-ce que quelqu’un peut m’informer ?

Charkaoui est-il citoyen canadien ou résident permanent ?

Si il est résident permanent et après les petits délits de droits commun qu’il a fait au début de son séjour ici et par la suite ce certificat de sécurité qui la suivi pendant un certain temps, comment expliquer la présence de ce parasite chez-nous ?

Poste de veille

@Michel,
Charkaoui a obtenu la citoyenneté canadienne il y a quelques mois.

Jocelyne

Merci, Gil, de votre réponse. Pour un instant, j'oubliais le contexte censuré dans lequel tant de journalistes de talent doivent écrire. Je lis régulièrement les articles publiés dans Le Devoir et me permet de commenter, de temps à autre, en espérant apporter ma très humble contribution.

Quant à Houellebecq, je me demande vraiment qu'elle était son véritable message, ou sa véritable intention en publiant ce livre. Dans quel état d'âme l'a-t-il écrit? Bien entendu, seul lui-même peut répondre. Par ma part, je suis déconcertée que la réalité inspire de tels scénarios cauchemardesque aux écrivains du calibre de Houellebecq, faisant écho aux angoisses refoulées de masse croissante de la population. Tout comme George Orwell et Aldous Huxley, pour n'en nommer que deux.

Gil

@ Jocelyne

D'ailleurs, on a barré mon amie, parce que l'article qui attirait les commentaires sur la censure ont été refusés ou publiés et retirés ensuite. Elle s'est plaint qu'elle ne pouvait pas répondre à Suzanne Chabot, une québécoise convertie à l'islam qui défendait le fait que le Devoir en avait déjà trop laissé passer et que le Devoir ne censurait donc pas... Même ce dernier commentaire a été retiré.

http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/422854/des-textes-sacres-explosifs

http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/422068/allah-est-il-schizophrene

Eve

Comme d'habitude la peur de leur déplaire a pris le dessus.. Dégueulasse!

Bayou Bilitis

Est-ce que les journalistes présents à cette conférence sont des journalistes connus ?

Si oui, pourquoi ne pas les nommer dans ton article ?

Perso, je crois que ce que tu as vécu doit être TRÈS largement diffusé. Pour ma part, je partage au maximum...il ne faut pas laisser Charkaoui faire la pluie et le beau temps avec des menaces comme il t'a fait. DEBOUT QUÉBÉCOIS !

France L.

Ayoye!!!!!!!!!

Poste de veille

Je ne connaissais pas les journalistes présents, et c'est la raison pour laquelle je ne les ai pas mentionnés dans mon billet.

Par contre, ce matin, le Montréal Gazette a publié un article sur l'évènement, et des lecteurs ont parlé de mon expulsion dans les commentaires:

http://montrealgazette.com/news/local-news/quebec-group-holds-conference-on-islamophobia

Commentaires:

Circumcision Resources Circoncision Montreal

I have to ask why is it that the journalists present did nothing to prevent citizen Philippe Magnan of the Poste de Veille from being hastily thrown from the conference? He was there peacefully and as an observer....


Susan Victoria · Top Commenter · Hawkesbury, Ontario

A citizen showed up, sat quietly in back row, was peaceful and then before the entire audience, 'peaceful' Charkaoui made this citizen a target of hate and hostility. Why does this Gazette reporter not speak about this disturbing incident?

Jocelyne

À Gil, oui, je connais très bien cette participante aux forums de Le Devoir, et j'ai croisé les fers avec elle, quoique souvent on refusait mes commentaires qui étaient loin d'être irrévencieux comme les commentaires de cette convertie. Elle me semblait intouchable, et je me suis souvent étonnée que ces propos cinglants et impulsifs, pour le moins dire, sont publiés. Je m'intéresse à lire les commentaires des lecteurs de Le Devoir, question de tâter le poulx du Québec...

Minona

@Gil

Je vois que je ne suis pas la seule insoumise à avoir été censurée jusqu'au bannissement par le journal dont la devise est, Ô ironie, "Libre de penser". J'ai conservé tout les messages de refus de commentaires qui, comme par hasard, faisaient tous suite à des articles portant sur l'islam ou la laïcité.

J'invite votre amie à continuer à s'exprimer sur l'islam. Elle peut le faire librement sur les blogues du Journal de Montréal et à peu près librement sur les blogues de Cyberpresse et le site du Huffington Post.

Simon

Leur service d'ordre étant probablement constitué de jeunes barbus quasi-lobotomisé sur les stéroïdes, je comprends votre réaction. Quitter les lieux était mieux que rester, même si, en principe, l'inverse, tenir tête à Charkaoui, eut été souhaitable. Je ne tire pas mon chapeau à ces journalistes, cela est certain ! Je vous souhaite une bonne continuité dans votre inestimable et utile travail d'enquête.

Gil

@ Minona

Devoir = "Libre de penser mais ferme ta gueule!" Je ricane parce que c'est cette ligne de confrontation qui lui a valu son dernier bannissement (à mon amie). Parce que c'est la 5ième fois je crois qu'elle change son adresse IP (avec HMA Pro VPN), ouvre un autre compte yahoo et s'inscrit à nouveau sous un autre nom. Débrouillarde, non?!

De toutes façon, dû au manque de personnel, le ou les modérateurs du Devoir ne lésinent plus sur les bannissements et s'y adonnent allègrement. Ça leur simplifie la charge de travail...

Christian

La censure existe un peu partout et si auparavant les modérateurs justifiaient les refus par email quand on faisait la demande, ils ne se donnent même plus cette peine maintenant car ils savent que leurs arguments sont bidons.
D'ailleurs, vous remarquerez que les commentaires non publiés ne le sont pas à cause d'un langage cru ou vulgaire ou raciste, ceux là passent les mailles du filet. Non si les commentaires sont bien construits argumentés oubliez de les voir apparaître ou alors après un délai non raisonnable.

Christian

Petite précision concernant mon commentaire précédent.

Il va de soi que je parlais des sites des médias dits classiques et non du site Poste de Veille.

Laurent  B

Qui étaient les jourmalistes ?

Jocelyne

Puisque ces islamistes peuvent tenir une conférence sur "l'islamophobie et sa montée au Québec" (au fait, ce serait plutôt l'éveil et la prise de conscience d'une menace réelle que pose l'islam(isme)), pourquoi des citoyens préoccupés par la "présence de plus en plus marqués des islamistes au Québec" ne pourraient pas se rassembler pour en discuter publiquement? Pourquoi les gouvernements tolérent l'organisation de groupes islamistes complètement intolérants envers le reste de la population, mais répriment et censurent les préoccupations de autres citoyens? Une première tentative de réponse seraient que ces gouvernements sont déjà "infiltrés)... N'est-ce pas?

Poste de veille

Selon le Collectif québécois contre l'islamophobie:


"L’événement fut une réussite et se déroula dans une salle comble en présence de chercheurs (Frédéric Castel, Bouazza Mache, Bochra Manaï…), de militants-es des droits de la personne et des droits des femmes (Coraline Lemoyne, Nadia Touhami, Leila Bdeir…) et de plusieurs citoyens (en majorité des jeunes).
Les médias anglophones (CBC, CTV, The Gazette…) et les médias ethniques (The Muslim News, Journal Alpha, la radio italienne…) y étaient présents en grand nombre et l’événement a été présenté comme une nouvelle importante dans le téléjournal (la 1re pour CTV et la 2e pour CBC)."



http://www.islamophobiequebec.org/2015/01/25/absence-des-medias-francophones-a-la-conference-sur-la-montee-de-lislamophobie-au-quebec/

Jocelyne

Merci Poste de veille d'avoir fait le suivi. Vous confirmez donc que le Québec suit la même trajectoire que l'Angleterre et la France, et que nous contribuons tous á notre destruction.

Normand

Quand même peu surprenant…je suis ce phénomène depuis près de 20 ans.Ce sont a peu près les mêmes "incidents" qu'on peut répertorier a travers le monde occidental.On peut simplement noter que le tout ressemble a un Agenda auquel malheureusement nous ne sommes pas préparés étant trop attachés a une démocratie qui ne les rejoint aucunement.Je pense également qu'il se fait tard pour nous alors que beaucoup d'âmes perdues se laissent convertir très facilement particulièrement chez nos jeunes…les pays dits"laïques" sont des victimes faciles..

Eric

Ecrire des commentaires sur le site du Devoir. Je ne crois pas à ça. Perte de temps. Il y a tellement de maire et de députés à qui écrire et éduquer.

Claude Mongrain

« Aucun des journalistes présents ne s'objecte à l'expulsion d'un citoyen »
À ceux qui se demandent qui sont ces journalistes.
Ce n'est pas compliqué, ce sont ceux qui s'affichaient honteusement avec la pancarte « JE SUIS CHARLIE » il y a à peine quelques jours.

Martin

Qui sont les deux hommes à côté de Charkaoui dans la 3e photo?

Le nom de Siegfried L.Mathelet est sur l'image de l'affiche? C'est qui ce type? Et Frédéric Castel qui est une autre personne qualifiée de 'chercheur' par le Collectif islamenteur, est-ce que c'est un espèce d'universitaire socialiste tiers-mondiste qui défend l'islam?

Des intellos arabo-musulmans qui s'excitent à propos de l'islamophobie c'est pas vraiment surprenant mais ce qui m'intrigue c'est leurs collaborateurs parmi les québécois et les canadiens. Que des universitaires intellos tordus aient envie de défendre une religion aussi obscurantiste que l'Islam c'est à la fois pas surprenant étant donné qu'il y a plus de socialistes, de tiers-mondistes, de multiculturalistes, de gens grossièrement anti-américain, etc. etc. parmi les universitaires intellos que parmi la population en général et à la fois interpellant parce que c'est une position tellement absurde. S'il y avait une religion militante chrétienne qui voulait imposer sa loi partout ces gens-là seraient les premiers à la dénoncer et à demander des certificats de sécurité contre ses disciples.

rose-l. di Salvio

ET bien,face à votre traitement Philippe , je suis vraiment outrée pour vous. Dommage ,jai quitté montréal, maintenant à 6 hrs de route, je me sens bien loin de mon profit.
J'aimerais savoir si vous et si quelqu'un serait au courant de quelle sorte de protection avons-nous face à ce qui se passe et dit dans les mosquées et écoles coraniques.J'ai suggéré une fois à J.E. de faire le tour de quelques mosquées en douce,y enregistrer et filmer discrètement ce qui s'y passe. Hélas, la peur est déjà bien installée car ils se sont quand même déjà attaquées aux Centre Jeunesse, donc ,au gouvernement gérant nos enfants difficiles et délinquant souvent. A qui ou à quel endroit pourrais-je me renseigner pour savoir si l'état fait faire régulièrement des enquêtes ds ces centres. Merci, si quelqu'un le sait. J'avais pensé à y aller voilée intégralement mais là,je suis déménagée au pays ou elle fut arrosée de sang de porcs!! hahahha!! En région,je crois que cela passera moins bien l'islam. Nos hommes sont restés encore des hommes prêts à défendre leur famille, femmes, etc. Cela a quelque chose de charmant.

Al-jouhoud

@ Martin

Je crois que le problème de base, qui fait que ces "universitaires intellos-tordus" défendent une religion aussi obscurantiste que l'islam, c'est qu'ils n'ont simplement jamais lu le coran.

Pour eux, toutes les religions disent la même chose. Et puisque nous vivons dans un environnement judéo-chrétien, les valeurs connues/véhiculées dans ce même environnement sont projetées/appliquées à tous les groupes humains quels qu'ils soient.

C'est mon explication de l'existence de ces collaborateurs canadiens qui jouent la carte de l'absurde sans même se rendre compte du réel enjeu (minimisé et banalisé), le tout fomenté à leur insu. Ils sont instrumentalisés sans même s'en rendre compte: Ils tirent les marrons du feu pour le compte de ceux qui les méprisent en secret.

Sceptique

@Al-jouhoud:
Tout-à-fait. Les mollahs iraniens ont joué cette carte avec un immense succès en 1979. Ils ont utilisé la Gauche iranienne (notamment le parti communiste Toudeh) avec la bénédiction de Jimmy Carter pour faire tomber le Shah. Puis, une fois au pouvoir, ils ont mis toute cette Gauche en prison ou elle a été torturée et violée systématiquement. Et quelques semaines avant de mourir en 1988, Khomeiny a donné ordre aux Pasdarans d'aller de cellule en cellule dans les prisons pour demander aux prisonniers qui croyait en Dieu. Ceux qui répondaient que non étaient immédiatement pendus ou fusillés. Rien qu'à la prison d'Erin à Téhéran il y a eu plus de 8000 exécutions.
Mais rien n'a changé à Gauche: lisez le Globe and Mail de ce jour, dont l'éditorial décrie la lutte contre le terrorisme et prône l'aide au développement à la place! Question: quels programmes de développement l'ACDI devrait-elle soutenir dans la Syrie de Daesh? La vente des Yazidies? La défenestration des homosexuels, ou la crucifixion des enfants chrétiens?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE