« Charb : «Je préfère mourir debout que vivre à genoux» | Accueil | Le Président égyptien Sissi appelle à une «révolution» de l'islam »

08/01/2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je suis Charlie

Vous avez oublié le cas de Fartanah et de sa copine :

Ibn Ishaq, Muhammad, Edition al bouraq, Vol 1. p. 346-347 (Prise de la Mecque)

Il y avait deux esclaves chanteuses: Fartanah et sa copine. Elles chantaient des satires contre l'Envoyé d'Allah qui ordonna alors de les tuer toutes des deux avec 'Abd Allâh b. Khatal.
Quant aux deux esclaves chanteuses d'Ibn Khatal : L'une des deux fut tuée, et l'autre réussit à fuir jusque'à ce qu'on pria l'Envoyé d'Allâh de lui accorder la sécurité; L'envoyé d'Allâh la lui accorda.

Je suis Charlie

Et le Coran :

Sourate 33.57. Ceux qui offensent Dieu et Son messager, Dieu les maudit ici-bas, comme dans l'au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.
58. Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident.
59. Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
60. Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes [semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t'inciterons contre eux, et alors, ils n'y resteront que peu de temps en ton voisinage.
61. Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement :
62. Telles était la loi établie par Dieu envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouvera pas de changement dans la loi de Dieu.

Christian

Hélios,

En discutant avec de nombreux musulmans aujourd'hui, pourtant des gars qu'on pourrait qualifier de "modérés", j'ai l'impression de me confronter systématiquement à une forme de déni mêlé à de fumeuses théories du complot, style: les gars qui ont fait ça sont sûrement déjà à Tel Aviv et j'en passe.

Impossibilité totale de tout examen autocritique, la cause est toujours à chercher en dehors de l'islam. Bien sûr, certains ont du mal à dissimuler leur jubilation. Quand on confronte la mauvaise foi à son incohérence, vient la sempiternelle tentative de disqualification, suivie de l'intimidation agressive. Bon moi je l'ouvre personnellement mais le climat occidental fait en sorte que la plupart n'ose rien dire. On les surprotège et ils se sentent stigmatisés.
Combien de temps pensez vous que ce système pourra maintenir le mensonge?

AMAZIGHE ET LIBRE

Bonjour,
Personnellement je suis Amazighe et athée et j'ai eu le malheur de grandir parmi les musulmans. Ces gens "parfaits" et "intelligents" que tout l'Occident (ou presque) révère.
Je suis la première sceptique vis-à-vis de ce que je vais dire mais j'ai la ferme impression (après avoir pris le temps de lire et relire leur doctrine à deux balles et écouté leurs sornettes), et je ne suis pas la seule à le penser, que les musulmans recourent à la magie noire et autres rites sataniques pour envoûter les gens. Ce n'est pas rationnel de voir des gens, à la base anti-islam, embrasser cette doctrine aveuglement juste après quelques jours de contact avec les musulmans. Nous sommes convaincus qu'ils les lobotomisent encore faut-il trouver comment.
Sinon pour revenir à Charlie Hebdo, j'étais choquée de découvrir ce qu'il s'était passé et choquée davantage en découvrant les réactions des officiels et des citoyens Français, et Européens, qui continuent à faire comme si de rien n'était et comme si tout cela n'est l'oeuvre que de quelques dégénérés. Non, je suis désolée de le leur dire, j'ai étudié l'islam pendant des années (contre mon gré à l'école obligatoire) et fréquenté ces gens (encore contre mon gré) par le passé et je peux vous assurer qu'ils sont tous pareils. La différence est dans le nombre de couches avec lesquelles ils dissimulent leur nature. Les musulmans adorent caresser avant de poignarder, ce sont des prédateurs patients !
Ce qui se passe en Occident aujourd'hui est arrivé chez moi dans le passé, lors de l'invasion arabo-baathiste en Afrique du Nord, plus d'un million d'Amazighs ont trouvé la mort et des centaines de milliers vendus comme esclaves en Syrie et Arabie. L'histoire se répétera encore et encore jusqu'à ce que le peuple (ou les peuples) retienne la leçon et nous avons tout intérêt à le faire, nous tenir la main et mettre fin à cette menace planétaire.
En attendant je suis athée, toujours été, et c'est la meilleure décision que j'ai prise de toute ma vie.
Charlie vivra et continuera d'être dans nos coeurs et nos gestes.
Merci.

Hélios d'Alexandrie

@ Christian,

Le fait est que les journalistes et les dessinateurs de Charlie Hebdo s'efforçaient de croire à la nature pacifique et tolérante de l'islam. Ils se sont aveuglés au point de prétendre que les islamistes ne sont pas musulmans! Aussi étrange que cela puisse paraître, il s'agit là d'une attitude qui relève de la rectitude politique.

Pendant qu'en Occident le système s'efforce de maintenir le mensonge, celui-ci est de plus en plus dénoncé dans les pays musulmans. Malheureusement les médias occidentaux ne rapportent rien des mouvements de fond qui s'activent en Égypte, en Tunisie, au Liban, en Syrie, en Irak, en Arabie Saoudite et en Iran. L'espoir pour l'avenir se trouve là-bas.

En Occident les musulmans qui gardent profil bas, le font de peur des représailles, sachant que les bien-pensants ne lèveront pas le petit doigt pour les protéger ou les défendre. Le musulman qui prend ses distances avec l'islam est considéré comme un traître, non seulement par les islamistes mais encore plus par les gauchistes, et malheur à lui s'il se convertit au christianisme.

Les gauchistes comme d'ailleurs un grand nombre de curés et d'évêques catholiques tiennent mordicus à maintenir les musulmans dans leur religion. Il n'y a rien qui les contrarie autant qu'un musulman qui se convertit au christianisme. C'est que le musulman incarne "l'autre" c'est à dire celui qui doit rester radicalement différent et qui par conséquent mérite d'être totalement "accepté" dans toute son "altérité"!

Comme le disait si bien Érasme: "dulce bellum inexpertis", la guerre est douce à ce qui ne la font pas! les bien-pensants ouvrent toute grande la porte aux musulmans intégristes, et ils s'arrangent pour ne pas avoir à les côtoyer au quotidien. Mais en même temps ils dénoncent dans les termes les plus forts tous ceux qui en ont assez de subir constamment la nuisance islamique.

Hélios d'Alexandrie

Jocelyne

À la liste des victimes de l'islamisme, ajoutons le cas de Raef Badawi, un citoyen canadien et blogueur, condamné en Arabie Saoudite à dix ans de prison et 1 000 coups de fouet... pour ses opinions "anti-islam". On vient tout juste de lui administrer la première série de coups de fouet qui ont été répartis sur 20 semaines. J'ai entendu cette nouvelle à la Première Chaîne, qui avait été précédée par celle des médias canadiens-anglais qui ont déclaré avoir décidé de défendre la liberté de religion, avant la liberté d'expression et de ne pas publié les caricatures de Mahomet, "par respect" pour les citoyens musulmans (sic). Il n'est pas difficile de prédire que si l'islamisation se poursuit en Occident, nous aurons aussi nos prisonniers d'opinion dans un avenir très rapproché, les islamismes ayant déjà réussi à imposer la charia, à l'insu de la vaste majorité.

Jocelyne

À tous ceux et celles qui, comme moi, sentent le besoin urgent d'approfondir leurs connaissances au sujet de ce en quoi consiste l'islam et ce qu'on enseigne dans les écoles coraniques, je recommande fortement le livre d'Ali Dashti, un rationaliste iranien du 20e siècle qui avait été envoyé étudié en Irak pour étudier le Coran dans une madrassah (école coranique. Le livre est traduit en anglais du perse. Je ne sais pas s'il a été traduit en français.

Voici le lien : http://www.abradat.com/Books/English%20Books/23_Years.pdf

Dans la même veine, le livre d'Hubert Lemaire, plus accessible et en français est un excellent survol de l'islam et de la "voie musulmane" : Musulmans, vous nous mentez.

Michel

Je saurais plus qu,interessé à avoir votre opinion sur les déclarations de Genevieve Lepage sur l'attentat dans les locaux de Charlie Hebdo celle-ci blamant les journalistes de Carlie Hebdo pour l'attentat....

Poste de veille

@Jocelyne,,
Raif Badawi n'est pas citoyen canadien. Il est Saoudien. Sa femme et ses 3 enfants vivent toutefois au Québec, ayant été reçus comme réfugiés.

Une journaliste de Radio-Canada a écrit, sur Twitter, que la femme de Badawi avait eu de ses nouvelles, et qu'il était "mal en point" après avoir reçu les 50 premiers coups de fouet des 1000 coups auxquels il a été condamné.

Ce qui est choquant, c'est que l'Arabie saoudite siège au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU...

Poste de veille

@Michel,
Au sujet de Geneviève Lepage, le Journal de Montréal a rapporté ceci:

Une leader musulmane montréalaise accuse la rédaction de Charlie Hebdo d’avoir alimenté la violence qui a conduit à l’attentat contre elle hier.

«L’islam n’est pas une menace. Ce qui est une menace, c’est que des organisations comme Charlie Hebdo fomentent elles-mêmes la division et l’intolérance», lance Geneviève Lepage, présidente de l’Association musulmane québécoise.

http://www.journaldemontreal.com/2015/01/07/charlie-hebdo-accuse-davoir-alimente-la-violence

Mme Lepage a reproché au journal d'avoir "grossièrement détourné ses propos" et de l'avoir "citée hors contexte." La rédaction du journal a communiqué avec elle, et voici la conclusion:

Notre journaliste lui a alors demandé si les citations qui lui étaient attribuées étaient bien les siennes, ou si elle souhaitait se rétracter. Mme Lepage a alors bien spécifié qu’elle ne souhaitait pas se rétracter puisque c’était bien ses mots.​

Pendant ce temps, d'autres leaders musulmans prônent des restrictions à la liberté d'expression. Ainsi, Mohammed Kounna, président de l'Association culturelle islamique de l'Estrie (il dit parler au nom de quelque 4500 musulmans):

«La liberté d'expression a des limites, dit-il. Pas seulement au Québec ou en France, mais partout dans le monde. En tant que musulman, lorsqu'on s'en prend au prophète sous prétexte de la liberté d'expression, c'est grave. Et il y a des risques de répercussions. Je ne dis pas que je suis d'accord avec ce qui s'est passé, au contraire. Je dis que là où il y a liberté d'expression, il doit aussi y avoir du respect. Sinon, n'importe qui peut dire n'importe quoi. Il doit y avoir certaines limites, c'est tout...»

http://www.lapresse.ca/la-tribune/sherbrooke/201501/08/01-4833414-au-nom-des-musulmans-on-condamne-ce-qui-sest-passe-en-france.php

On voit M. Kounna dans cette vidéo. Ses marques très visibles au front témoignent de sa grande piété:

https://www.youtube.com/watch?v=tMiKqiwlRDg&feature=youtu.be


Et à Ottawa, l'imam Imtiaz Ahmed de la communauté ahmadi, estime que la loi devrait interdire les caricatures et la satire des figures religieuses... Autrement dit, il réclame une loi interdisant le blasphème...

http://ottawacitizen.com/news/local-news/satirical-religious-cartoons-should-be-illegal-says-ottawa-imam



Michel

Merci pour les informations et je ne suis pas surpris.

Jocelyne

Mes excuses sur l'erreur de la citoyenneté de M. Badawi. Il est un prisonnier d'opinion condamné par un régime islamique, ce qui d'après moi est très pertinent en ce moment.

Et oui, bien sûr, la présence de l'Arabie Saoudite au Conseil des droits de l'Homme à l'ONU est très choquante, pour ne pas dire enrageante.

Polémos

Je vous cite Hélios : «les bien-pensants ouvrent toute grande la porte aux musulmans intégristes, et ils s'arrangent pour ne pas avoir à les côtoyer au quotidien. Mais en même temps ils dénoncent dans les termes les plus forts tous ceux qui en ont assez de subir constamment la nuisance islamique.»

Et voici leur représentant attitré (des bien-pensants s'entend)qui s'inquiète du sort des musulmans du Québec (muets dans l'ensemble sur les saloperies commises par leurs coreligionnaires) et de NOS «dérapages», et qui, il n'y a pas si longtemps, a exigé la démission de Bernard Drainville comme député pourtant dument réélu. L'outrecuidance de cet ayatollah du vivre-ensemble n'a pas de borne. Je parie qu'il n'a jamais ouvert un Coran de sa vie (ou n'a jamais voulu?).

http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/201501/09/01-4833692-gerard-bouchard-craint-un-derapage.php

Jocelyne

Merci, Polemos, pour cet article, bien que je le ressens comme de l'acide sur ma conscience.

Jocelyne

Dans un article intitulé "Le désarroi d’une prof qui parle de « Charlie » à ses élèves : min. de silence méprisée, provocations…", paru sur le site Web lepoint.fr le 9 janvier 2015, on fait état de la réaction d'une élève dans une classe de niveau collégial :

« Madame, me dit-elle, on ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète, c’est normal qu’on se venge. C’est plus qu’une moquerie, c’est une insulte ! » Contrairement au précédent, cette petite pesait ses mots, elle n’était pas du tout dans la provoc. À côté d’elle, l’une de ses amies, de confession musulmane également, soutenait ses propos. J’étais choquée, j’ai tenté de rebondir sur le principe de liberté et de liberté d’expression. Puis c’est un petit groupe de quatre élèves musulmans qui s’est agité : « Pourquoi ils continuent, madame, alors qu’on les avait déjà menacés ? »

Est-on islamophobe si on s'indigne et s'alarme à la lecture d'un tel article? Eh bien, ainsi soit-il.

Hélios d'Alexandrie

@ Polémos,

Dans ma chronique précédente sur Poste de Veille intitulée: "l'islamisme et la culture de la nuisance", j'ai écris ceci:

"...il ne se passe pas une heure après l'annonce d'un attentat ou d'un crime commis par des islamistes, sans qu'on nous mette en garde contre les actes islamophobes qui ne manqueront pas de se produire en réaction aux évènements. Et l'on nous parle abondamment de la communauté musulmane qui tremble et qui se terre de peur des représailles, lesquelles ne se concrétisent jamais! N'est-ce pas étrange cette culpabilité par anticipation, culpabilité virtuelle ou imaginaire dont l'objectif est de dévier l'attention des vrais coupables? À l'exemple de la femme violée qu'on accuse d'adultère et qu'on punit de cent coups de fouet, nous sommes à la fois victimes et coupables de la nuisance islamiste."

Gérard Bouchard fait partie de ces ingénieurs sociaux qui se donnent pour mandat de transformer radicalement la société québécoise, ils le font avec un sentiment de supériorité morale typiquement pharisien. Ils s'érigent comme gardiens du temple du multiculturalisme; leur hypocrisie n'a d'égale que leur condescendance à l'égard du peuple qu'il prétendent "éduquer" tout en le méprisant. Ils sont bien plus préoccupés par l'imposition de leur agenda théorique que par l'harmonie sociale qu'ils prétendent préserver. Ils ressentent une jouissance morbide à l'idée de détruire les sociétés occidentales traditionnelles, et servent ainsi de cheval de Troie à la barbarie islamique.

Hélios d'Alexandrie

Gigi


Hélios
«Les gauchistes comme d'ailleurs un grand nombre de curés et d'évêques catholiques tiennent mordicus à maintenir les musulmans dans leur religion. Il n'y a rien qui les contrarie autant qu'un musulman qui se convertit au christianisme.»

Bon, vu que mon commentaire précédent est parti en fumée, je vais être brève. Je suis catholique pratiquante, j'ai une foi profonde tout en n'étant pas à cheval sur certaines parties de la morale catholique. Les évêques et les curés sont des pasteurs et ne peuvent pas non plus taper sur l'islam en confrontant les musulmans. J'ai aussi très confiance en votre jugement, mais il me semble en même temps, que les athées ou agnostiques devraient commencer à se garder une petite gêne concernant les évêques catholiques et les prêtres qui font bien leur possible dans ces temps bien difficiles, il faut le dire. Cela, il me semble, conforte la gauche et les musulmans dans la détestation de l'Occident et démontre que l'auto-flagellation et la repentance sont bien entrées dans nos pseudo-valeurs.
Bon, je m'arrête avant que le commentaire ne s'efface encore une fois.

Gigi

«Gérard Bouchard fait partie de ces ingénieurs sociaux qui se donnent pour mandat de transformer radicalement la société québécoise, ils le font avec un sentiment de supériorité morale typiquement pharisien. Ils s'érigent comme gardiens du temple du multiculturalisme; leur hypocrisie n'a d'égale que leur condescendance à l'égard du peuple qu'il prétendent "éduquer" tout en le méprisant. Ils sont bien plus préoccupés par l'imposition de leur agenda théorique que par l'harmonie sociale qu'ils prétendent préserver. Ils ressentent une jouissance morbide à l'idée de détruire les sociétés occidentales traditionnelles, et servent ainsi de cheval de Troie à la barbarie islamique.»

Que c'est donc bien dit! Bravo!

Polémos

Hélios, je souscris entièrement à vos propos. Des attentats ignobles ont lieu à Paris, et la première chose que ce personnage fait avec cette irritante componction de faux sage qui le caractérise est de voler au secours de ces pauvres choux de musulmans en mettant en garde les Québécois de souche (car ne nous contons pas d'histoire, c'est à eux qu'il s'adresse) contre un «cycle de l'escalade». Sa condamnation des attentats occupe un petit paragraphe de l'article de La Presse et tout le reste n'est fait que de son homélie sur sa «crainte» que le débat sur la charte des valeurs ne «dérape» et que la réflexion sur la diversité religieuse en soit «contaminée». Il ne se pose aucune espèce de questions sur la nature mortifère de l'Islam (ce serait islamophobe) qui pour lui n'a d'importance que dans la mesure où la «communauté» musulmane lui permet de réaliser son projet interculturel.

Il paraît que sa «patente» (quel beau mot pour désigner la chose), l'interculturalisme, c'est, dit-on, le multiculturalisme + la loi 101. Ça nous fait une belle jambe devant une kalachnikov!

Hélios d'Alexandrie

@ Gigi,

Soyez certaine que je ne généralise pas quand je dis qu'un grand nombre de curés et d'évêques tient mordicus à maintenir les musulmans dans leur religion. Nombreux sont les musulmans qui ont rencontré le Christ et qui désirent se faire baptiser mais qui sont bien souvent éconduits "gentiment" par les curés et les évêques en Occident. Ces derniers tiennent à garder de "bonnes relations" avec les communautés musulmanes, ou ont peur de subir leurs foudres.

Saviez-vous que lorsque Magdi Cristiano Allam, ex-musulman égyptien,qui occupait alors un poste de direction au journal italien Corriere dela sera, a demandé à se faire baptiser par le Pape Benoît XVI, les cardinaux et les évêques de l'entourage du Pape s'y sont opposés, car pour eux ce geste mettait en péril le dialogue islamo-chrétien et serait ressenti comme une agression par les musulmans! Le Pape a cependant résisté aux pressions et a baptisé Allam le jour de Pâques.

Les réticences et réserves des ecclésiastiques catholiques à accueillir dans l'Église les ex-musulmans, ne sont heureusement pas partagées par l'Église évangélique. Il s'ensuit que l'Église catholique se prive de l'apport de nouveaux chrétiens, autrement plus convaincus et plus fervents que la moyenne des chrétiens de souche.

Le Père Henri Boulad dans une des ses homélies a dit que l'avenir du Christianisme en Europe repose désormais sur les ex-musulmans qui deviennent chrétiens. Ils se convertissent non parce que l'Église se charge de les évangéliser, mais parce que profondément traumatisé et déçu par l'islam, ils trouvent dans le christianisme ce qu'ils ont longtemps cherché.

Hélios d'Alexandrie

Arthur

Pas la peine de dire que la nomenklatura française utilise à fond les médias qu'elle contrôle à 90% pour assoir sa thèse :

- tout cela n'a rien à voir avec l'islam et surtout pas d'amalgame.

Certains anti Chrétiens primaires qui se prétendent intellectuels ont même le culot abject de dire que ce sont des Chrétiens intégristes qui sont responsables.

Gil

@ Hélios d'Alexandrie

"un grand nombre de curés et d'évêques catholiques tiennent mordicus à maintenir les musulmans dans leur religion. Il n'y a rien qui les contrarie autant qu'un musulman qui se convertit au christianisme." sic

Est-ce que ce commentaire provient d'un jugement d'intention à l'emporte-pièce ou s'il est basé sur des aveux et/ou des interprétations factuelles?

Sauf tout le respect que j'ai pour vous, ce me semble un grossier préjugé qui n'a rien en commun avec la réalité.
Si vous interviewez deux ou trois curés et évêques catholiques et qu'ils vous font la preuve du contraire, irez-vous jusqu'à les traiter de menteurs?

Gigi

Merci Hélios d'Alexandrie,
Je n'en reviens pas que des évêques et des prêtres refusent de baptiser des ex-musulmans. Hier, j'ai pris quelques bribes d'une entrevue du cardinal Lacroix de Québec avec un imam du quartier Limoilou de la ville de Québec. Ils avaient l'air de s'entendre comme larrons en foire à la fin de l'entrevue. Je pense que le cardinal Ouellet qui a été reçu au Québec comme NSJC en son temps: «il est venu parmi les siens, mais ils ne l'ont pas reconnu» - était plus vigilant. Bravo au pape Benoît XV1 qui était loin d'être dupe et est allé de l'avant pour le baptême de M. Allam.

Gigi

Catholiques un peu frileux et à l'épiderme délicat à mon avis!
Lettre qui circule dans les milieux catholiques conservateurs à l'heure actuelle. Je l'ai reçue d'une amie.

Beloeil, le 7 janvier 2015

«CHARLIE HEBDO»

Pendant que j'écris cette réflexion, la France vient de déclarer l'état d'alerte maximum dans tous ses départements.

Un attentat terroriste dans les locaux du très populaire journal satirique «Charlie Hebdo» a eu lieu, il y a quelques minutes, à Paris. Il y aurait une quinzaine de morts et plusieurs blessés.

Ce massacre barbare doit être dénoncé sur toutes les tribunes dans le monde entier. Aucune raison ne peut justifier un tel geste. Il y a cependant un autre côté à la médaille.

«Charlie Hebdo» est très populaire en France et au Québec. C'est un journal extrémiste tant au niveau des textes que des caricatures. Les gens qui y travaillent sont tous athées.

Quel est le contenu de ce journal ? Tout ce qui est scandaleux et sexuellement croustillant est immédiatement publié. On attaque sur tous les fronts sans aucune retenue les personnes, les institutions et les RELIGIONS.

Depuis quelques années la cible principale de «Charlie Hebdo» ce sont les croyants. Les juifs, les musulmans et les catholiques passent régulièrement dans le tordeur de la rédaction et des caricaturistes en dépassant les bornes.

Quand la satire devient odieuse, méprisante, insultante, vicieuse, décadente, dégradante, écœurante, violente, etc., ce n'est plus drôle du tout.

Quand ce journal a pour objectif de faire une croisade en règle pour promouvoir l'athéisme, c'est inacceptable. Quand ce journal présente les croyants en Dieu comme des obscurantistes, des moyenâgeux, des idiots et des névrosés qui n'ont pas évolué, c'est inacceptable. Quand ce journal se délecte en salissant de façon vulgaire le plus possible les symboles religieux des grandes religions, c'est inacceptable. Quand ce journal ridiculise le Pape de façon très méchante, ainsi que les personnages des autres religions, c'est inacceptable.

Devant toutes ces attaques contre la religion (la cible préférée de «Charlie Hebdo»), on a le droit et le devoir de réagir de façon PACIFIQUE. On a le droit et le devoir de défendre notre religion et nos croyances sur la place publique.

Je suis bien d'accord qu'il faut avoir le sens de l'humour. Malheureusement, «Charlie Hebdo» manque de plus en plus de raffinement à ce chapitre. Le mépris et la grossièreté très à la mode de nos jours, ce n'est pas de l'humour.

Dans notre monde décadent, le dieu «liberté d'expression» n'a plus aucune balise. On peut se permettre de dire, d'écrire et de caricaturer n'importe quoi.

Ma réflexion n'excuse surtout pas l'horrible attentat qui vient de se produire à Paris; mais on peut affirmer qu'on récolte toujours ce qu'on a semé.

Qui sème le vent, récolte la tempête.

Paul-André Deschesnes
Beloeil, Québec, Canada

Gil

À propos de mon commentaire sur la vision de Hélios d'Alexandrie sur les curés et les évêques catholiques, je dois vous dire merci de m'avoir publié. Vous auriez pu me censurer...vous ne l'avez pas fait, ce qui donne encore plus de crédibilité à ce site web.

Je comprends très bien que le clergé ait une certaine réticence à se mêler des mouvements liés aux convertis venant de l'islam. Mais c'est le fait de nombreux journalistes aussi. La terreur est présente. Mais mon préjugé (favorable) à moi est que le clergé peut démontrer une peur plus ou moins observable mais qu'en principe, ils ne refuseront jamais le baptême à QUI QUE CE SOIT qui accepte de passer par le catéchuménat.

Hélios d'Alexandrie

À Gil,

Comme je l'ai déjà mentionné je ne généralise pas. Il y a certainement des curés qui ne ressentent aucune gêne à évangéliser les musulmans, mais il ne faut pas pour autant se fermer les yeux sur la réalité: il y a un grand nombre de prêtres de gauche qui confondent évangélisation et prosélytisme, ils se disent très réticents à faire du recrutement, ils préfèrent que les musulmans ne changent pas de religion pour ne pas être rejetés par leur famille!

J'ai écouté et lu plusieurs témoignages de jeunes musulmans qui se plaignaient du fait qu'ils sont reçus froidement dans les paroisses catholiques. D'autres ont eu plus de chance, ils ont été pris en charge, non seulement par les curés mais également par des paroissiens qui les ont en quelque sorte adoptés.

Hélios d'Alexandrie

Christian

À Gil,
Je confirme ce que vient de dire Hélios pour l'avoir constaté ici en Belgique. Je me souviens d'un évêque qui lors de l'appel définitif des catéchumènes, se souvenait de l'appel inquiet d'un de ses curés qui avait reçu une demande de baptême de la part d'un musulman et qui ne savait pas quoi faire. Cela en dit long sur les 50 ans de retard qu'à l'église catholique dans l'accueil des musulmans. ...

Dan

Tellement attristé et désarmé par les attentats à Paris. Je présente mes sincères condoléances à toutes les familles touchées et endeuillées. Ce que ces ignobles islamistes criminels ont perpétré montre aux humains de toutes origines, que ces barbares n'acceptent aucune critique de leur idéologie qu'ils veulent étendre sur la terre entière par la parole mensongère et par les armes. C'est pour cette raison que nous devons demander de tous les journalistes de nous communiquer toutes les vérités même celles que nous ne voulons pas lire ou entendre. Merci à Poste de Veille qui nous rapporte des faits pour nous tenir au courant des anomalies que notre monde traverse. Par tous les moyens ces islamistes fondammontalistes et racistes veulent taire les voix voulant avertir et réveiller les endormis et sourds de ce monde.

Thomas

Hélas je confirme aussi qu'en France nombre de convertis d'origine musulmane ont eu de grandes difficultés à se faire accepter du prêtre qu'ils avaient abordé la première fois.
Lisez les témoignages de convertis, on pourrait dire que trop souvent ils se sont convertis malgré l'église.

Helios d'Alexandrie

@ Gigi,

Charlie Hebdo aurait dû revenir à son nom original: Hara-kiri et pour cause, en tournant en dérision tout ce qui est sérieux, il faisait volontairement l'amalgame entre ce qui valait la peine d'être moqué et ce qui devait être respecté. Il ne s'embarrassait pas de nuances, cependant il a été dans l'ensemble relativement plus indulgent envers l'islam.

Hara-kiri voulait bien dire suicide, lapsus inconscient ou propos délibéré? Toujours est-il que c'est le suicide de l'Occident qui était en quelque sorte annoncé.

La réaction au massacre des rédacteurs et des caricaturistes de Charlie Hebdo aura finalement donné la preuve que l'Occident n'est pas disposé à se faire Hara-kiri, du moins pas encore. Cette tentation du suicide n'est pas absente mais elle se trouve désormais confrontée au désir de résister et de vivre.

Hélios d'Alexandrie

hannibal barca

Ces récits sont faux, inventés ou sortis de leurs contexte. La preuve :
http://blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/Le-prophte-Muhammad/desinformations-sur-le-prophete-saws/le-meurtre-de-kinana-al-rabi
http://blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/Le-prophte-Muhammad/desinformations-sur-le-prophete-saws/le-meurtre-de-kaab-ibn-al-achraf
http://blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/Le-prophte-Muhammad/desinformations-sur-le-prophete-saws/le-prophete-sws-aurait-ordonne-le-meurtre-de-asma-bint-marwan
http://blog.decouvrirlislam.net/Home/islam/Le-prophte-Muhammad/desinformations-sur-le-prophete-saws/Le-prophte-sws-aurait-ordonn-le-meurtre-dAbou-Afak

Bonne lecture.

Polémos

Cher hannibal barca,

Dans l'article précédent de Poste de veille, je vous ai conseillé le visionnement d'une vidéo intitulée «Le Coran expliqué aux mécréants» accessible ici : http://assohum.org/

Je n'ai eu malheureusement aucune réaction de votre part. L'avez-vous seulement visionnée? Des commentaires? Un début de dialogue peut-être? Des idées? Des arguments?

Gigi

L’abomination perpétrée contre les collaborateurs de Charlie-Hebdo et les policiers chargés de veiller sur eux soulève une indignation que
nous partageons.
Mais ce drame appelle d’ores et déjà les premières observations que voici :
• Sur la réaction des responsables des organisations islamiques en France.
On comprend leurs solennels appels à ce que l’on ne confonde pas tous les musulmans avec l’islamisme jihâdiste et terroriste et il serait
en effet odieux de le faire. Cela dit, l’islam mettant par-dessus tout en avant « l’oumma », sa réalité communautaire universelle, comment
se fait-il qu’ils n’aient jamais essayé de la faire évoluer ?
Car, pour ne considérer que ces pays phares de l’islam que sont l’Arabie Saoudite, l’Iran, le Qatar, la Turquie, le Pakistan, comment
admettre sans réagir que la conversion d’un musulman à une autre religion y soit frappée de la peine de mort ?
Pourquoi n’ont-ils jamais rien dit pour que soit libérée Asia Bibi au Pakistan, et comme elle tous ceux qui dans ces pays et bien d’autres
sont devenus ou ont été atrocement fouettés puis pendus pour avoir été simplement suspectés d’une parole pas suffisamment respectueuse
pour la personne du « prophète » Mahomet ?
Vont-ils enfin solennellement énoncer que toutes les occurrences de violence cruelle de ce prophète tels que rapportés dans le Coran et les
Hâdiths ne doivent plus être modélisés, reçus comme de parfaits exemples à suivre, comme le font les jihâdistes, mais comme des
anecdotes qu’il est absurde et anachronique de pérenniser ?
Vont-ils enfin parler et agir pour que partout dans l’oumma puisse désormais être établie et garantie la liberté et l’égalité religieuses,
condition fondamentale de la liberté et de l’égalité civique ?
• Sur la liberté de pensée et d’expression.
L’AGRIF est très attachée à cette liberté fondamentale de notre civilisation. Comme toute liberté, les lois doivent la garantir et la border.
Elle ne peut être la liberté de l’injure, de la diffamation, de l’incitation à la haine ou de déni de la dignité humaine. Elle implique le droit
de désaccord, le droit de réplique, le droit de réfutation et surtout le droit de réponse et sinon, celui des procédures judiciaires prévues par
la loi.Étrangement, beaucoup trop de ceux qui se targuent de défendre cette liberté d’expression sans limites la refusent en pratique à ceux
dont ils ne partagent pas les idées. On vient encore de le vérifier avec les vociférations de toute une intelligentsia de gauche contre un Éric
Zemmour.
Plus stupéfiante et même abjecte est la position de ceux qui réclament pour leurs productions comme un droit absolu d’intouchabilité,
l’interdiction de l’expression de tout désaccord, de toute réplique par voie de presse, de manifestation, et le droit aussi à faire appel à la loi
par les procédures prévues.
Qu’en est-il réellement de cette liberté d’expression, si, en parfaite contradiction avec l’exaltation de son principe elle excluait le droit de
protester et réagir contre les provocations de Charlie-Hebdo, ses expressions de dérision, de mépris et trop souvent de haine, le droit enfin
de trouver dégueulasses certaines de ses productions scatologiques et pornographiques. Devrait-on aujourd’hui, nous qui ne sommes pas
Charlie, dans l’émotion du drame et des deuils oublier les encouragements de ce périodique aux chanteurs de rap appelant au viol et… au
meurtre, notamment de policiers ? Devrait-on oublier la jovialité sarcastique avec laquelle jadis le dessinateur Siné, alors dans ce journal,
commenta la mort de Jean-Pierre Stirbois ? Devrait-on oublier la violence des écrits antichrétiens avec la non-douteuse plaisanterie de
considérer joyeusement l’idée de les « redonner à bouffer aux lions » ?
Les dessinateurs et employés de Charlie-Hebdo sont hélas morts, assassinés par ceux qui ont pris au pied de la lettre les plus abominables
éructations des rappeux ! Et sont hélas tombés aussi les policiers contre lesquels ces éructations appelaient au traitement par la « kalach ».
L’AGRIF tient tous ces textes à disposition.
Elle a aussi en archive les déclarations de Me Malka, l’avocat de Charlie-Hebdo, rappelant à des musulmans indignés que « contre les
chrétiens, Charlie-Hebdo en avait fait « cent fois plus » ! Les chrétiens indignés, eux, avec l’AGRIF, ont quelquefois, face aux outrances
les plus criairdes, réagi devant la justice.
La réaction par le procès, c’est le propre de la civilisation !Les islamistes, eux, ont répondu hier à Charlie-Hebdo par le massacre.
C’est le fait de la barbarie la plus sauvage !Ceux qui osent mettre sur le même plan les deux attitudes sont des misérables ! Pour
l’honneur de ses morts, instituer désormais pour ce journal satirique une sorte de privilège de liberté illimitée d’expression,
d’inconditionnalité, d’infaillibilité, d’intouchabilité, serait les instrumentaliser dans une abomination liberticide. À rebours, du respect
qu’on leur doit.
Bernard Antony,
président de l’AGRIF
Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l'Identité française chrétienne

sceptique

@hannibal barca; "Ces récits sont faux, inventés ou sortis de leurs contexte"
Vos références, que j'ai lues, sont des affirmations ou des interprétations, pas des démonstrations.
Ce ne sont même pas des constatations puisque vous n'étiez pas présent lors des événements en question.
Vos références sont ce qu'on appelle, en droit, des éléments de preuve par oui-dire: c'est à dire rapportée par un tiers.
Or, dans nos systèmes juridiques la preuve par oui-dire n'a aucune valeur parce qu'elle ne peut faire l'objet d'un contre-interrogatoire du témoin oculaire ou expert par la partie adverse.
La présence d'un livre ne prouve que l'existence du livre, pas la véracité de son contenu.
Pour prouver le contenu, il faut une source originale (l'auteur lui-même), ou une source corroborative, préférablement objective c'est à dire FALSIFIABLE.
C'est la nature de la démarche scientifique, par opposition à la démarche religieuse.
Vous êtes parfaitement libre de croire, et autrui est parfaitement libre de ne pas croire.
Merci pour votre contribution (ne serait-ce qu'a contrario) au débat.
Respectueusement vôtre.

Gigi

Hélios d'Alexandrie
Je me suis permis de copier-coller votre dernier et excellent commentaire sur le blogue de Richard Martineau. Je ne l'aime pas spécialement, mais parfois il brasse la cage aux islamistes, contrairement aux Gérard Bouchard et consorts de ce monde. Je ne sais pas si les modérateurs vont le passer dans les commentaires.
J'espère que ça ne vous dérange pas.
J'apprécie beaucoup vos textes et il me semble que vous feriez un super-croyant en Jésus mort sur la croix (too bad pour les islamistes) et ressuscité d'entre les morts (pour eux aussi).

Gigi

Zut! Hélios, les modérateurs du blogue R. Martineau n'ont pas passé votre commentaire. Quelle perte géniale de leur part, ces pseudo-champions de la liberté d'expression!!!

Hélios d'Alexandrie

@hannibal Barça,

Merci pour cet effort louable, mais personne ici n'est assez naïf pour se laisser enfumer. C'est comme pour le mariage de Mahomet avec aicha qui n'avait que six ans au moment où elle est devenue sa "femme", tous les auteurs musulmans sont unanimes sur ce point Mahomet alors qu'il était âgé de cinquante deux ans, l'a épousée quand elle avait six et il l'a violée quand elle a eu neuf ans. Dans l'intervalle il s'est "contenté" de jeux sexuels (en arabe moufakhaza) lesquels consistent à tout ce qu'on peut imaginer sans aller jusqu'au coït proprement dit.

Or il se trouve à présent des gens qui se prétendent savants et qui affirment quatorze siècles plus tard que Aicha avait dix-huit ans quand elle est devenue l'épouse de Mahomet. Ce mensonge grossier n'a pas pour but de convaincre les gens avertis, mais simplement désinformer ceux qui pourraient être choqués par les faits historiques. En effet un grand nombre de musulmans a abandonné l'islam quand ils ont appris la vérité sur Mahomet.

Le mensonge ne peut rien contre les faits documentés et universellement admis depuis quatorze siècles.

Il ne vous reste qu'à les admettre et à désacraliser le personnage de Mahomet. Faites-le et vous deviendrez un homme libre.

Hélios d'Alexandrie

Hélios d'Alexandrie

@ Gigi,

Merci pour y avoir pensé et pour l'avoir fait. Le reste est en dehors de votre volonté.

Si vous parcourez la rubrique "Chronique d'Hélios d'Alexandrie" sous "Catégories" vous trouverez des chroniques qui traitent de Jésus et du christianisme. La plus importante s'intitule "La laïcité est inscrite dans le christianisme".

Helios d'Alexandrie

Arthur

Les bienpensants, en France, sont parfois encore bien pires que ce que décrit l'article.

On en trouve déjà qui avec la complicité de grands médias proclament que tout ça c'est la faute des intégristes Chrétiens ou de ceux qui ont signalé les dangers de l'islam !

Et comme il n'y a quasiment pas de pluralisme des médias en France la population va continuer à être abrutie de propagande.

hannibal barca

@ Gigi :
Je suis aussi contre l’exécution d'Asia Bibi ou même des apostats.

@ Polémos :
Je préfère apprendre le Coran par les exégètes réputés (Ibn Kathir, etc) que par des non-musulmans ignorants qui veulent nous expliquer le Coran alors qu'ils ne lisent même pas l'arabe.

@ Hélios d'Alexandrie :
Pourquoi tu ne réponds pas aux articles que j'ai posté ? Le prophète (saws) n'est pas un assassin.

Pour l'age d'Aïcha, elle avait bien 6 ans quand elle s'est mariée au prophète (saws) et 9 ans quand le mariage a été consommé, mais elle était mature. L'Arabie du 6ème siècle ce n'est pas la France d'aujourd'hui, la vie était très difficile et les filles étaient mariées très tôt. Il ne faut pas les jugés en se basant sur des critères modernes, sinon on tombe dans l'anachronisme.

Voici quelques liens qui pourraient t'éclairer :
https://www.youtube.com/watch?v=tgCXDGpwPw4
http://www.maison-islam.com/articles/?p=273

Je suis Charlie

Réponse à Hannibal Barca

Qu'importe que ces histoires soient vrais ou non...
De toute façon, dans tous les textes musulmans, il doit pas y avoir grand chose d'authentique... à commencer par le Coran lui même.

Le Coran, dans les versets que j'ai indiqué (33:57-62), stipule clairement le sort réservé à ceux qui insulte l'islam...
Et on milieu de tout cela, on trouve le fameux verset sur le voile...
qu'on nous annonce obligation coranique...

Si l'islam a prévu la peine de mort pour tous ceux qui le critiquent (Rappelons que l'orthodoxie de l'islam sunnite punit d'apostasie et donc de mort tout ceux qui ose dire que le Coran et la Sunna sont fausse), ce n'est pas par hasard. C'est tout simplement que les textes islamiques contiennent tellement d’inepties et de contradictions que si tu commences à te poser des questions, tu finis apostat...

Reste plus qu'à vous posez les bonnes questions...

Je suis Charlie

En réponse à Hannibal Barca

A 6 ans, on rentre en CP et à 9 ans en CM1. Alors affirmez qu'elle est mature (pour les actes sexuels puisque c'est de cela dont il s'agit) est une affirmation gratuite basée sur rien de sérieux.
Pour rappel, l'age des règles qu'on peut considérer comme le début de la puberté a considérablement baissé en Europe sous l'effet de l'amélioration des conditions de vie (Autrefois 16-18 ans et actuellement de 11-14 selon l'INED).
Alors dans l'Arabie du 7ème siécle, à 9 ans, on est certainement pas pubère et aucun hadith authentique ne l'affirme. D'ailleurs, après 9 ans de mariage et de relations sexuelles intensives (selon des hadiths authentiques), Aisha n'est jamais tombé enceinte.
Après, on peut faire toute les vidéos qu'on veut pour dire le contraire, ça ne peut convaincre que ceux qui ont envie d'y croire...
C'est bien connu, les pires mensonges sont ceux qu'on se fait à soi-même...

Pour les assassinats, vous pouvez toujours les nier, ils sont pourtant bel et bien notés dans les siras de Ibn Ishak, Tabari ou Ibn Kathir... Que vous citez comme référence...

Christian

Hannibal barca

Saviez-vous qu'il existe des non musulmans qui parlent l'arabe moderne et classique? La plupart des musulmans arabophones ne connaissent pas l'arabe classique et somme toute fort peu leurs écrits saints. De plus, la majorité des musulmans de la planète ne parlent même pas arabe.
Hélios d'Alexandrie le parle.
Votre explication de la fillette de 6 ou 9 ans qui devient mûre selon l'époque ne s'applique pas aux êtres humains. Une femelle chimpanzé peut être mais pas une fillette, quand bien même elle aurait des règles précoces. Les lois de la croissance physique et psychique sont les mêmes pour tous. 7 ème siècle comme aujourd'hui, notre ADN est resté le même. Il n'y a pas d'anachronisme. Cela s'appelle de l'abus psychique et physique.
Vous pouvez le romancer comme vous voulez pour nier l'évidence dérangeante, mais le problème demeure.

D'ailleurs, votre argument ne tient pas debout sur les conditions de difficultés de vie liée à l'époque, car lorsque la vie est difficile, la croissance et le développement sexuel diminue plutôt que d'accélérer.

Bête question maintenant. Si votre fille de 6 ans présentait une maturité précoce, la donneriez vous en épousaille à un vieillard même si vous lui trouvez une sainteté particulière?

Croire ne doit pas signifier renoncer à la raison. Cependant, on dirait bien que vous y avez renoncé. ...

Kâfir

@ Hannibal Barca

Irez-vous jusqu'à dire que ceux des arabes qui ont fait des traductions françaises du coran sont des imbéciles?

Irez-vous jusqu'à dire que ça prend un exégète réputé pour expliquer le sens des mot "tuer" et "assassin"?

Moi je vous dit ma définition de ce qu'est un exégète du coran: Un filou qui, après avoir appris des textes par coeur afin d'impressionner ceux qui s'interrogent, essaie par des prouesses et des artifices inextricables d'arranger les textes, l'histoire et la vérité pour rendre le tout acceptable.

Parce que, nous le savons tous et les autres s'en doutent, le coran est d'une facture délirante et compulsivement illogique dans ses contradictions. Et les musulmans sont pris avec un livre basé sur la soumission à la haine sous toutes ses formes que l'on déguise par la taqiyya. C'est donc la soumission bébête ou l'apostasie. Dans les deux cas c'est la mort certaine de l'esprit et/ou du corps...

Gil

@ Christian

Une poignée de prêtres inquiets ne confirme rien à propos de l'accueil des musulmans dans l'ensemble l'Église Catholique qui est composés d'êtres faillibles par moments, comme toi et moi.

Hélios d'Alexandrie

@ Hannibal Barca,

Merci pour votre réponse. Je vous prie toutefois de ne pas me tutoyer.

Vous avez pris le pseudonyme Hannibal, un grand chef de guerre carthaginois qui a vaincu les romains avant de subir lui-même la défaite. Une grande figure historique dont vous vous réclamez, de la même façon que les égyptiens d'aujourd'hui se réclament de Sésostris et de Ramses et non de Amr ibn El Ass l'envahisseur arabe qui a conquis l'Égypte au septième siècle. Vous êtes selon toute vraisemblance Nord africain et je dirais même tunisien.

Il est tout à votre honneur de vous montrer fier de vos origines, lesquelles ne sont ni arabes ni islamiques. Mais comme vous êtes probablement musulman, vous cherchez dans l'histoire islamique de quoi nourrir votre fierté. Mais vos ancêtres ont été conquis et contraints de se convertir à l'islam, leurs contemporains qui ont refusé de se convertir ont été réduit en esclavage et déportés à Damas par centaines de milliers. Vous ne pouvez donc pas être fier de ceux qui vous ont conquis et asservi, alors vous préférez prendre le nom de Hannibal et non celui de votre conquérant.

Vous cherchez et peinez à trouver de quoi être fier d'être musulman. L'histoire officielle de l'islam est très peu édifiante, celle de Mahomet en particulier. Mais cette histoire a été écrite plus de cent cinquante ans après les faits, et Ibn Hicham qui l'a copiée de Ibn ishaq en a éliminé une grande partie pour l'embellir ou du moins en atténuer les horreurs.

Mais il n'y pas d'issue pour ceux, qui comme vous, cherchent à idéaliser Mahomet. C'est mission impossible, Mahomet n'est qu'une brute comme d'ailleurs tous ses complices, Abou Bakr, Osman et les autres "sahabas". Toute l'histoire de l'islam des origines n'est que guerres, rapines, viols, trahisons, assassinats, etc. Comment peut-on en tirer fierté, seuls les jihadistes dont l'esprit est intoxiqué par l'islam y trouvent un exemple à suivre.

Il est temps pour vous de fixer un regard dénué de complaisance sur Mahomet et sur l'islam, tenter comme vous le faites de repeindre le tableau est une perte de temps et d'énergie.

Vous avez raison d'être fier de Hannibal, remontez aux vraies sources et vous trouverez votre voie.

Hélios d'Alexandrie

Polémos

Hannibal Barca, je vous cite :

«Je préfère apprendre le Coran par les exégètes réputés (Ibn Kathir, etc) que par des non-musulmans ignorants qui veulent nous expliquer le Coran alors qu'ils ne lisent même pas l'arabe.»

Sami Hossam est né au Maroc. Il serait surprenant qu'il ne parle pas l'arabe et qu'il ne soit pas (ou ait été) musulman.

Par votre réponse, je vois que vous esquivez l'échange de points de vues et que vous vous défilez. L'Islam est en crise et vous vous raccrochez à un juriste du XIV ième siècle pour comprendre votre époque. Je vous souhaite bien de la chance, car vous allez mariner encore longtemps dans cet Islam bloqué, fossilisé, non réformable et stérile. Je ne perds plus mon temps avec des gens comme vous. Vous faites partie du problème. Bon vent.

Christian

@Gil
Vous aimez votre église et c'est tout à votre honneur. Sachez que pour ma part, j'ai longtemps été très actif comme membre tant en Belgique qu'en France et que j'ai même voulu rentrer au séminaire, pour l'anecdote. Sauf que ma femme m'a dit d'arrêter mes bêtises (bon ça je vous concède que c'est une blague).

J'ai passé beaucoup d'années à faire de l'évangélisation et suis parrain de quelques adultes baptisés dont d'anciens musulmans. Je me suis de plus occupé de personne venant de la piété populaire avec tout le syncrétisme propre à notre époque et cela m'a permis de rencontrer des personnes de tous horizons religieux et de cultures parfois très différentes.
Vous seriez peut être même étonnée si je vous disais que même des "voyantes" musulmanes venaient me voir pour les aider.
Je les ai écoutées sans préjugés et leur ai parlé sans complaisance.
Je n'oserais pas répéter sur un blog toutes les choses dont on a pu me parler tellement cela pourrait sembler invraisemblable. Notamment tout ce qui peut être lié à la pratique de l'occultisme dans le monde musulman et qui touche presque tout le monde.
J'avais le soutien de certains prêtres et je peux vous affirmer de source sûre que les formations des prêtres ne préparent que très peu à certaines réalités pastorales et que celle ci font cruellement défaut.
Ce que Hélios a dit sur le fait d'accueillir l'autre dans sa différence est l'essentiel de ce qu'on enseigne dans les séminaires. Ça ne signifie pas que les prêtres soient de mauvaise volonté, au contraire même, mais que leur formation essentiellement basée sur l'intellectualisation ne les prépare pas à certaines réalités dont l'évangélisation des musulmans.
Avez vous mieux compris maintenant ce que j'ai voulu dire par 50 ans de retard ou pensez vous encore que je m'amuse à vouloir donner une mauvaise image de l'église gratuitement?

hannibal barca

@ Je suis Charlie :

Ces mariages étaient fréquents dans l'Arabie de l'époque, et même dans le moyen-age chrétien, et perdurent encore aujourd'hui dans certaines sociétés où la vie est très difficile (Afrique noir, etc). Ça ne sert à rien de juger ces coutumes avec des critères modernes.

@ Kâfir :

Le tafsir est une lumière pour mieux comprendre le Coran, le contexte des versets, etc... Concernant certains versets violents du Coran, c'est lié au contexte de l'époque, où les musulmans étaient injustement torturés, tués, pillés et combattus par les païens.
+ d'infos : http://www.sunnisme.com/article-les-versets-du-coran-qui-commandent-de-tuer-73790066.html

@ Helios d'Alexandrie :

Oui je suis d'origine Tunisienne (j'habite et je travail en France). Je suis fier de mes ancêtres de l'époque pré-islamique (Hannibal Barca, St Augustin, etc...) et aussi de l'époque islamique (Oqba ibn Nafi, Ibn Khaldoum, les Hafsides, etc.).

Je cite :
"Mais vos ancêtres ont été conquis et contraints de se convertir à l'islam, leurs contemporains qui ont refusé de se convertir ont été réduit en esclavage et déportés à Damas par centaines de milliers. Vous ne pouvez donc pas être fier de ceux qui vous ont conquis et asservi, alors vous préférez prendre le nom de Hannibal et non celui de votre conquérant."

Ah bon, quels sont vos sources ? Les arabes ont été accueillis comme des libérateurs, car ils offraient des conditions de vies bien meilleures que celles de l'empire byzantin en pleine décadence : moins de taxes à payer, fin des persécutions liées à la religion (les Tunisiens de l'époque étaient considérés comme des hérétiques par les byzantins car ils étaient Aryens), etc.
Ils avaient le statut de Dhimmis (= protégés en islam, rien de péjoratif), et n'ont jamais été contraints de se convertir à l'islam, ou encore réduits en esclavage.
Ils se sont très rapidement convertis à l'islam et ont même conquis l'Espagne par la suite, libérant les juifs des persécutions des Chrétiens.
L'islam s'est perpétué jusqu'au aujourd’hui sans contrainte, et a donner naissance à une civilisation très brillante, à des grandes dynasties, a de grands intellectuels (comme par exemple Ibn Khaldoum, Historien, Sociologue et Juge malékite).

Sinon concernant Mohamed (saws), vous ne connaissez rien de sa vie, vous feriez mieux de lire ces biographies plutôt que de suivre ce que disent les islamophobes à son sujet.
Lisez la biographie de Martin Ling (une référence dans le Monde musulman) et après on pourra reparler. Pour l'instant, vous n'avez clairement pas le niveau de débattre sur l'islam.
En attendant, Mohamed (saws) est un modèle pour tous les musulmans, ses qualités ont mêmes été reconnues par des non-musulmans, je pense par exemple à Victor Hugo qui lui a dédier un poème.

Tenez, un peu de lecture :
www.postedeveille.ca/2015/01/racines-islamiques-du-massacre-de-charlie-hebdo.html
http://www.amazon.fr/Quatre-Califes-Format-Hassan-AMDOUNI/dp/2909469670/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1421102438&sr=8-1&keywords=4+califes

Christian

Hannibal,

Je suis sûr que vous devez être un chic type et que vous êtes sincèrement convaincu de ce que vous dites en dépit du bon sens.

On vous a sûrement raconté que les armées musulmanes n'ont jamais converti de force les populations qu'elles ont conquises et qu'elles ont fait ça dans la douceur.
Pour la Tunisie, c'est vrai que cette conquête remonte à plus de 12 siècles et que les mémoires se sont progressivement effacées au fil des générations. Saint Augustin a commbattu les hérésies (sans épée) et n'était pas aryen.
Pour prendre des exemples plus contemporains, les pays d'Europe de l'est qui ont été sous le joug ottoman ont été ravis du départ de leurs colonisateur. Les turcs racontent les mêmes histoires aux enfants dans leurs écoles et ces enfants y croient de bonne foi comme les enfants de L'URSS croyaient à la propagande stalinienne durant l'ère communiste. S'il est resté des minorités musulmanes dans certains pays de l'est, cette implantation moins longue que dans d'autres contrées et le peu d'espace de temps dans l'histoire depuis leur libération font en sorte que ces peuples n'ont pas oublié la dureté avec laquelle leur doux envahisseurs les ont traité. Demandez à toutes les minorités religieuses en terre d'islam ce qu'est la vie au quotidien et c'est loin d'être la version idyllique que donne l'unique son de cloche de la propagande officielle musulmane.

Vous pensez bien que si des musulmans vous enseignent l'histoire et la religion, ils vont quand même pas dire qu'ils ont contraint et massacré des milliers de personnes. Ils vont pas vous dire que le statut de dhimmi vous classe dans une catégorie de citoyen de seconde zone mais vont vous présenter cela comme un statut particulier de "protégés" pour se faire passer pour des personnes clémentes alors qu'en réalité c'est du racket et que ça ne garantit ni le respect ni une protection.
Vous connaissez cet épisode de la vie de Mahomet qui raconte qu'une femme adultère vient le voir pour savoir ce qu'elle doit faire parce qu'elle a commis un adultère. On raconte souvent cette histoire pour parler de la miséricorde du messager.
Elle est enceinte en plus et il lui dit simplement de revenir quand elle a accouché. Elle revient avec le bébé dans ses bras et il l'a renvoie encore jusqu'à ce que l'enfant doit sevré (24 mois donc selon l'islam).
Elle revient avec l'enfant qui cette fois ci tient un morceau de pain. Alors il dit de se saisir de l'enfant de le donner à un frère et d'aller enterrer la femme jusqu'aux épaules et puis de la lapider à mort.
Voilà un exemple de la miséricorde du prophète. Avouez que ce n'est pas la même version que la femme adultère que dans les évangiles.
Quelle version préférez vous?

Gil

@ Christian

Les prêtres qui quittent leurs séminaires ne sont probablement pas plus sots que vous. Ils apprennent sur le tas tout comme vous qui dites avoir passé beaucoup d'années à faire de l'évangélisation et devenir parrain de quelques adultes baptisés dont d'anciens musulmans. sic
Les prêtres, après avoir appris à prier et complété leur théologie ne peuvent quand même pas passer le reste de leurs vies en stages de perfectionnement pour être au fait de toutes les réalités pastorales! Ils sont une race en voie de disparition (mais ne disparaîtront pas) et la générosité sacerdotale se fait rare de nos jours. Ils doivent accepter des tâches qui leur sont étrangères ce, très souvent à pied levé.

Vous aurez sans doute du mal à me faire croire que les autres dénominations chrétiennes n'ont pas ce retard de 50 ans dont vous affublez l'Église Catholique. Nous sommes tous plus ou moins en retard sur ce fléau d'une invention divine barbare qui nous tombe dessus avec l'intention d'égorger pour régner. Chacun fait ce qu'il peut. Par la force des choses qui se précipitent, on fera certainement mieux: c'est une question de temps (mais pas 50 ans).

Helios d'Alexandrie

@ Hannibal Barca,

Christian vous a bien répondu et je ne vous répéterai pas les mêmes arguments. Vous affirmez que les versets violents sont descendus sur Mahomet pour justifier sa guerre "défensive" contre les mécquois persécuteurs, l'histoire telle que rapportée par Ibn hicham dit exactement le contraire. D'ailleurs ces mêmes mécqois se sont plaints pacifiquement des injures et des malédictions répétées de Mahomet auprès de son oncle Abou Taleb. Et c'est Mahomet lui-même qui a commencé les hostilités en attaquant à plusieurs reprises les caravanes des marchands mécqois, il l'a même fait durant les mois sacrés, donc durant les périodes où les tribus cessaient toutes hostilités. Son comportement n'était aucunement distinct de celui des bandits de grand chemin.

Si je vous ai bien compris les versets violents ont été révélés dans ce contexte, ils ne sont donc plus valables aujourd'hui, et j'imagine que les versets qui recommandent aux musulmans de coucher avec leurs esclaves sexuelles s'ils sont incapables d'être équitables envers leurs épouses, ne le sont pas non plus. Autrement dit des pans entiers du Coran sont à présent obsolètes. Or selon le dogme musulman auquel vous prêtez foi, le Coran est la parole d'Allah incréée et existante de tout temps, elle existe même avant la création du monde, elle ne peut être abolie et elle est valable pour tous les temps et tous les lieux, ce qui signifie qu'elle est valable et applicable aujourd'hui. De deux choses l'une, ou vous ne reconnaissez pas le caractère éternel du coran et vous serez considéré comme un apostat par la communauté musulmane, ou vous le reconnaissez et admettez que les versets violents sont valables en tout temps et donc aujourd'hui et en tous lieux et donc pour la France où vous habitez.

La foi islamique ne vous donne pas le choix, vous ne pouvez pas affirmer que le Coran est valable partout et toujours et en même temps ramener les versets violents au contexte politique de l'Arabie du septième siècle.

L'argument que je viens de vous servir n'est pas de mon invention, c'est celui de tous les conquérants musulmans à travers l'histoire, c'est aussi celui des terroristes musulmans aujourd'hui. Vous êtes, comme tous les musulmans pris au piège du coran, ou vous y croyez et donnez raison aux terroristes, ou vous n'y croyez pas et quittez l'islam.

Vous espérez peut-être pouvoir "passer entre les cornes du taureau", entre deux choix également inacceptables pour vous, mais c'est impossible et vous verrez avec le temps que le choix le plus sensé sera d'abandonner l'islam.

Helios d'Alexandrie


Christian

@Gil
Votre "sacerdoceolâtrie" vous fait mal interpréter mes paroles. Ce n'est pas une question d'intelligence ou de bonne volonté, je le répète. C'est une question de politique ou dynamique interne à l'église catholique. Je vais vous donner un exemple.
Je ne sais pas si vous vivez au Québec mais si c'est le cas, vous savez qu'il y a une forte présence haïtienne.
La plupart des haïtiens ont une peur endémique et parfois irrationnelle du vaudou, au point qu'après une douche par exemple, ils vont chercher le moindre poil qui reste de peur qu'il ne soit récupéré pour un mauvais sort.

Quand ils vont voir m. le curé pour en parler, celui ci leur dit que ce sont des superstitions et que ça ne sert à rien de prier pour ça. Le pasteur lui ne le fera pas. Où vont ils aller à votre avis? Réponse: chez celui qui les prend au sérieux dans leur demande. Bien sûr, il existe des prêtres qui le font aussi mais ils sont minoritaires et cela ne fait pas partie des thèmes abordés par les responsables au niveau diocésain.

Par ailleurs, lorsque un adulte souhaite se faire baptiser, cela prend au minimum 2 ans pour pouvoir recevoir les sacrements. Ces néophytes ont souvent une foi bien plus vraie et sincère que beaucoup de paroissiens. Pourquoi mettre en place des systèmes de découragement du candidat. Je sais qu'on peut prétexter des raisons objectives à la longueur de ces parcours mais cela en décourage plus d'un.
Je persiste et signe qu'il y a un problème à ce niveau là dans l'église. Nier l'évidence pour des pseudo raisons de loyauté contribue à laisser ce problème et c'est même tout le contraire que de l'aimer.

Kâfir

@ hannibal barca

Le tafsir, loin d'être une lumière, est une ombre jeté sur la vision morale tordue du coran. C'est un hypocrite qui statue sur ce qui est bon de professer quand on est en infériorité numérique dans un lieu, un pays nommé.

Il a bien mauvaise mine votre allah qui permet à une tel prophète de malheur, ignorant et sanguinaire, de le représenter. Et il a beau jeu ce Mahomet puisqu'il joue sur les instincts les plus bas de l'animal humain: la violence, la vengeance et le meurtre. Facile à suivre quand on est minable soi-même quoique pas si facile à défendre moralement et psychologiquement (rôle des tafirs...).

Voici ce qui n'est d'aucune façon facile à suivre parce que ça suppose de passer à un échelon supérieur de l'évolution humaine: "Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent." Matthieu 5, 43-48.

Je suis Charlie

pour Hannibal Barca

Mes références sur l'islam ne sont que musulmanes :
Coran, Hadith (Bukhari et Muslim), Sira (Ibn Ishak, Tabari, Ibn Kathir)...
Et elles convergent toutes vers l'extrême violence lors des conquêtes :
Les peuplades n'avaient le choix qu'entre conversion, dhimmitudes ou la guerre avec massacre et réduction en esclavage comme conséquences...
Bref vos affirmations ne sont que de la propagande résultat de votre éducation islamique qui transforme l'histoire pour faire croire que des conquérants sont des libérateurs...
La preuve, c'est qu'à la mort de Mahomet de nombreuses peuplades se sont affranchies de l'Islam, et qu'il a fallu que Khalid Ibn Walid reparte à la conquête de ces peuplades... Drole de libération...

Bref, votre réalité n'est que la contradiction des sources musulmanes. On vous a endoctriné dès votre plus jeune age pour vous faire accepter l'Islam comme un bien alors qu'on est très loin du compte...

Mais bon, il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre...


Rocary

Dites, quelqu'un aurait un accès à cet article au complet? Il me paraît très intéressant pour le débat !
http://www.courrierinternational.com/article/2015/01/13/c-est-l-islam-qui-est-coupable

Hélios d'Alexandrie

@ Hannibal Barca,

Sayed El Quemni que vous connaissez peut-être et feu Abdel Wahhab Medeb votre compatriote, ont tous les deux appelé à une réforme en profondeur de l'islam.

Le premier s'est attiré les foudres des savants de l'université d'el Azhar pour avoir affirmé que le Coran est un écrit historique et que tout ce qui en lui ne concerne pas la foi et le culte, ne doit pas être jugé valable partout et toujours. Il prend pour exemples l'esclavage auquel plus de vingt-trois versets sont consacrés et les versets violents qui sont incompatibles avec la loi internationale. Selon lui l'abolition de l'esclavage est définitive il n'y aura pas de retour en arrière, et pour ce qui est des versets violents il fait remarquer qu'à l'ère des armes nucléaires et des missiles, leur mise en pratique constituerait un véritable suicide.

Pour Medeb c'est ce qu'il appelle la maladie de l'islam et les moyens de sortir de la malédiction, qui constitue le point de départ de sa réflexion. Le nœud du problème se trouve dans les versets qui appellent à faire la guerre aux non-musulmans et à convertir le monde entier à l'islam. Ces versets doivent être d'une manière ou d'une autre invalidés, autrement le monde musulman risque de se retrouver un jour en confrontation directe avec le reste de l'humanité.

Plus proche de vous un penseur musulman du nom de Abdel Nour Bidar parle de la nécessité que l'islam se remette en question et qu'il en vienne à accepter le principe de sa propre refondation. Par refondation il faut entendre une transformation radicale, qui fera de l'islam une religion purement spirituelle. Fini la charia et adieu au jihad dans la voie d'Allah.

Il y a moins de deux semaines le président d'Égypte El Sissi, dans un discours à El Azhar a dit textuellement que l'islam est devenu une source d'angoisse, de violence et de destruction pour l'humanité, selon lui il est impensable qu'un milliard et demi de musulmans en viennent à éliminer le reste de l'humanité dans le seul but de vivre. Selon lui c'est l'idéologie islamique présente dans des textes tenus pour sacrés qui est en cause, il faut donc désacraliser ces textes, autrement la oumma islamique s'en va à sa perte, et c'est dit-il de nos propres mains qu'elle se désintègre et se déchire tous les jours. Pour sauver la oumma islamique il faut selon lui ni plus ni moins qu'une révolution religieuse. S'adressant aux ulémas et aux imams il leur a dit que les regards du monde entier sont dirigés sur eux, les attentes sont grandes compte tenu de l'enjeu, car il y va de la survie de la oumma au complet.

Moi je pense qu'el Quemni, Medeb, Bidar et el Sissi ont à la fois raison et tort. Ils ont raison parce que l'islam doit être profondément réformé, mais ils ont tort parce que l'islam, au point où il est rendu, n'est plus réformable, il a atteint et dépassé le point de non-retour.

Je laisse le dernier mot à Sayed El Quemni: l'Égypte a été envahie et colonisée par les arabes il y a quatorze siécles, répandre l'islam était un but secondaire, l'exploitation abusive des richesses du pays était le but premier. Son conquérant Amr ibn el Ass s'adressant au calife Omar ibn el Khatab se plaignait du fait que sa part des richesses de l'Égypte n'était rien à comparer avec tout ce que les émissaires du calife ramassaient: "Pendant que j'immobilise la vache en la tenant fermement par les cornes, vos émissaires ne font que la traire pour leur bénéfice, je vous écris pour réclamer ma juste part." Tel fut le but de la première conquête de l'Égypte, mais une seconde conquête en provenance d'Arabie a eu lieu récemment, une conquête idéologique bien pire que la première du fait qu'elle colonise les esprits par le wahhabisme obscurantiste, elle menace de conduire l'Égypte à sa perte.

Tout ce qui vaut pour l'Égypte, vaut également pour tous les pays conquis par l'islam, version ancienne et version moderne. Il est temps de se sortir la tête du sable!

Hélios d'Alexandrie


hannibal barca

Mohamed (saws) n'est pas le seul prophète a avoir fait la guerre.

Dans la bible, c'est écrit :

"et ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes." (Josué 6.21)

"Alors l’assemblée envoya contre eux douze mille soldats, en leur donnant cette ordre : Allez, et frappez du tranchant de l’épée les habitants de Jabès en Galaad, avec les femmes et les enfants." (Juges 21 :10)

Mohamed (saws) a lui interdit le meurtre d'innocents, il dit : « Avancez au nom de Dieu, avec Dieu, sur le chemin du Messager de Dieu. Ne tuez pas les personnes âgées, les nourrissons ou les enfants et les femmes. Ne dépassez pas les limites appropriées. Rassemblez vos butins et faites la paix et faites le bien. Car Dieu aime les bienfaisants. » Sunan-i abû Dawûd, rapporté selon Anas ibn Mâlik.

Les chrétiens, avec le passé qu'ils ont, n'ont pas a donner de leçons aux musulmans.

Exemple :

15 juillet 1099, Les croisés s'emparent de Jérusalem
Chronique de Raimondo d'Aguilers

«A peine les nôtres eurent-ils occupé les murs et les tours de la ville, alors ils purent voir des choses terribles : certains, et c'était une chance pour eux, étaient décapités, d'autres tombaient des murs criblés de flèches ; beaucoup d'autres enfin brûlaient dans les flammes. A travers les rues et les places, on voyait des têtes amoncelées, des mains et des pieds coupés ; hommes et chevaux couraient parmi les cadavres. Mais cela n'était rien encore : parlons du Temple de Salomon, où les Sarrasins avaient l'habitude de célébrer leurs cérémonies religieuses. Que s'y était-il passé ? Si nous disions la vérité, nous ne serions pas crus : disons seulement que dans le Temple et dans le portique de Salomon, on avançait avec du sang jusqu'à la hauteur des genoux et des mors des chevaux. Et c'était par juste jugement divin que ce lieu qui avait supporté si longtemps les injures contre Dieu, recevait leur sang. Après la prise de la ville, il était beau de voir la dévotion des pèlerins devant le Sépulcre du Seigneur et de quelle façon se manifestait leur joie en chantant à Dieu un chant nouveau. Et leur cœur offrait à Dieu vainqueur et triomphant des louanges inexprimables en paroles...»

Et non, je ne suis pas "endoctriné".

Gigi

Hannibal barca

Je vous invite à lire cet exposé -long mais bien documenté - sur les Croisades. J'espère que vous n'avez pas de préjugés anti-américains.

Quatre mythes sur les Croisades

Par un universitaire américain, un argumentaire complet pour contrer le discours simpliste et politiquement correct qui a cours actuellement sur les Croisades, et qui est la grille de lecture habituelle des relations Occident-Islam (4/10/2012)


L'auteur, Paul Crawford, est un universitaire américain, spécialiste de l'histoire des Croisades, professeur d'histoire à la California University of Pennsylvania (cf. chronique wikipedia en italien http://it.wikipedia.org/wiki/Paul_Crawford... rien trouvé en français!)
Cet article est paru au printemps 2011 dans la Intercollegiate Review.

Christian

Hannibal

Vous n'avez opposé aucun argument à toutes ces objections qui je vous l'accorde, doivent être dérangeantes.

Vous avez utilisé la "logique" du coran: soit des injonctions affirmant le contraire que ce que les autres affirment. Et puisque Dieu en est l'auteur, circulez il n'y a rien à discuter.

Je suis persuadé que jeune vous avez dû vous poser plein de questions. Vu le temps que vous avez passé à vous documenter, vous ne vous êtes sûrement pas contenté d'une spiritualité qui se résume à ce qui est halal, haram, ma'halal ou toléré. Le problème c'est qu'à un moment vous avez du vous heurter à la phrase magique passe-partout de "Seul Allah et son prophète le savent" et en insistant un peu (trop) de "ti se crois pli malin que le proufet?" Sous entendant que vous êtes un vermiceau devant la splendeur de cette révélation et que discuter vous range du côté des gens qui doutent, des hypocrites et autres mécréants dont le sort est scellé pour le tourment éternel.

Cette logique enracinée, douter engendre une peur irrationnelle et et le cheminement consistera à se contenter de justifications médiocres agrémentées d'un révisionnisme idéalisant et romançant le plus sordide comme pour l'histoire du mariage d'Aicha.

Les versets de la bible que vous citez sont authentiques mais la différence réside dans le fait que la bible n'est pas parole divine incréée. On tient compte de l'auteur dans son contexte socio culturel et on cherche la finalité de ces propos. Les explications sont claires. Le peuple hébreu en formation ne devait en aucun cas se mêler aux rites des autres peuples païens sans risquer de tomber dans leurs dérives idolâtres et donc disparaître et oublier l'alliance et l'héritage qui leur était légué pour eux et toutes les notions. Cela s'appelle l'économie divine du Salut.
Avec une parole divine incréée, la dynamique est toute autre. Cette parole est antérieure présente et future, divine et immuable. On ne cherche pas la finalité des mots prononcés. Le mot devient finalité. Exemple : pour le port du voile. Saint Paul en parle mais on comprend son contexte culturel, on en retient la finalité qui parle d'une tenue digne. En Islam, on va en discuter mais pas de la finalité, mais de la forme et longueur du voile, s'il doit couvrir le visage ou pas etc...

Désolé de devoir vous ébranler comme ça dans vos convictions mais comme vous l'avez sûrement compris, ici on ne pratique pas la consensualite.

Gil

Dommage que vous passiez à côté de ce que je décris dans mon dernier commentaire. Sachez que le terme "sacerdoceolâtrie" ne me convient pas du tout. Je n'ai d'idole que Jésus-Christ et je n'idolâtre ni les prêtres, ni les hommes, ni les femmes, ni les créatures, ni la création.

Oui je vis au Québec et je connais les haïtiens probablement mieux que vous pour leur avoir enseigné pendant 3 générations à Montréal-Nord.
Je répète que l'Église Catholique fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a. Appelez-en à ma "catholâtrie".

Je suis Charlie

à Hannibal

Vous dites
"Ces mariages étaient fréquents dans l'Arabie de l'époque, et même dans le moyen-age chrétien, et perdurent encore aujourd'hui dans certaines sociétés où la vie est très difficile (Afrique noir, etc). Ça ne sert à rien de juger ces coutumes avec des critères modernes."

Je répond : Quelles sont vos sources pour affirmer que les mariages d'enfant de 6 ans étaient fréquent à cette époque ? Rien dans la tradition prophétique ne l'affirme. Aicha mariée à 6 ans est une exception selon la sunna ou prouvez moi le contraire... Après ce marier avec une enfant de 6 ans ne me pose pas de problème mais avoir du désirs et des rapports sexuels avec un enfant de 9 ans m'en posent beaucoup, surtout pour un envoyé de Dieu modèle de perfection. C'est donc l'Islam qui transpose des coutumes médiévales en modèle... Ce n'est pas moi qui juge, c'est vous qui glorifier des actes condamnables en tout point.
Allez à la sortie d'une école et observez les enfants de CM1 et posez vous la question de savoir si vous oseriez avoir des rapports sexuels.
Ca vous donnera une idée du problème.
Et défendre ce genre de choses avec des arguments du style "Elle est très mature" n'a aucun sens. Votre position est intenable, vous tournez en rond dans le cercle vicieux de l'islam : Comment condamner des actes condamnable commis par un modèle de perfection...


Hélios d'Alexandrie

@ Hannibal Barca,

Quand vous opposez les croisades aux guerres menés par Mahomet et ses successeurs, vous cherchez à nous enfumer et à justifier à bon compte les atrocités commises par votre prophète et les califes après lui. La comparaison est plus que bancale et elle ne tient pas la route. Par honnêteté vous auriez dû comparer leurs actions avec celles de Jésus-Christ et des apôtres, vous auriez pu aussi faire le parallèle entre les premiers chrétiens et les premiers musulmans. Si vous ne l'avez pas fait c'est parce que vous saviez qu'il n'y a aucun point commun et donc aucune comparaison possible. Alors vous vous êtes rabattu sur les croisades n'ayant rien de mieux à vous mettre sous la dent.

Comparer Mahomet aux croisés revient à les mettre sur le même pied que lui, ce n'est certes pas élogieux pour les croisés, mais cela en dit long sur l'estime que vous avez pour le prophète de l'islam.

Ceci dit il est opportun de parler des croisades et de les comparer avec la conquête de l'Inde par les musulmans. Les croisades ont été déclenchée en réaction aux invasions musulmanes en Europe: l'Espagne, la France, la Sicile, l'Italie. Mais l'étincelle qui a mis le feu aux poudres a été sans nul doute l'agression des fatimides contre le tombeau du Christ à Jérusalem et l'interdiction du pélerinage en terre sainte. La conquête de l'Inde par les musulmans ne résulte d'aucun sentiment de danger que ces derniers auraient ressenti de la part des peuplades de l'Inde, cette conquête comme toutes les autres conquêtes islamiques découle naturellement de l'idéologie agressive distillée par le Coran et la sunna.

L'objectif des croisades était limité, libérer le tombeau du Christ et faire en sorte qu'il demeure entre les mains des chrétiens. L'objectif des musulmans en Inde était d'asservir les hindous, détruire leurs temples, les convertir par la force à l'islam ou les massacrer s'ils refusent de se convertir.

Le nombre de tués à été nettement plus élevé chez les croisés que chez les musulmans, mais en Inde la population a été décimée, il y a eu au-delà de soixante- dix millions de morts. À Delhi les musulmans ont même érigé des pyramides de crânes. Le bouddhisme au Nord-Est de l'Inde à été totalement anéanti par les musulmans.

Voyez-vous il faut comparer avec des comparables si l'on veut être honnête et objectif. Force est de constater que l'idéologie islamique est intrinsèquement violente et sanguinaire. Dans mon prochain commentaire je vous en apporterai la preuve.

Hélios d'Alexandrie

Christian

Gil,

Votre loyauté vous honore. Sans doute aimez-vous les messages de la Vierge qui dit de prier pour les prêtres et de ne pas les critiquer ou quelque chose dans ce genre-là.

Si moi-même ou d'autres ont pu reprocher quoi que ce soit à l'église catholique, ce n'est pas pour ce qu'elle est dans son mystère mais pour ce qu'elle fait ou ne fait pas par rapport à sa vocation. Je suis même sûr que les prêtres sont prêts à se dépenser encore plus pour le salut des âmes s'ils n'étaient pas parfois pris par leur sous effectif et la lourdeur administrative.
Que direz vous au Ciel? J'ai fait de mon mieux? Dieu ne veut pas qu'on fasse de son mieux parce que cela dépend d'une logique qui se repose sur les seules possibilités humaines mais il nous invite à l'impossible en Lui. Dans la communion avec Lui. Si cela est vrai au niveau individuel, ce l'est aussi au niveau ecclésial et universel selon ses dons et sa part de responsabilité. Si Catherine de Sienne n'a pas hésité à remonter les bretelles au pape en son temps, c'est qu'elle cherchait à plaire à Dieu plus qu'à quiconque.

Vous confondez les interpellations des fidèles qui parce qu'ils aiment l'église lui disent ce qu'ils pensent avec les critiques de détracteurs qui ne visent qu'à l'humilier. Pratiquer l'auto censure et dire que tout va bien-on fait de son mieux est une lecture bien médiocre de la vocation chrétienne et les résultats ne trompent pas: les églises se vident en occident et les communautés chrétiennes se caressent le nombril pour se rassurer. Excusez moi si je ne partage pas cette vision de la vocation chrétienne.

Gil

@ Christian

C'est dommage que vous commenciez votre dernier commentaire par un préjugé et un procès d'intention. Je ne me reconnais pas du tout dans votre perception de ce que je suis réellement. Votre ton est méprisant. Vous devriez vous en tenir à ce que je vous donne à lire à propos de moi-même, sinon je devrai cesser de vous considérer comme un interlocuteur valable.

Vous n'êtes pas en position pour juger de ce que je confonds ou pas, pas plus que vous n'êtes en mesure de connaître mes propres doléances à propos du clergé et de l'Église puisque je n'en ai strictement pas parlé.

Vous ne savez donc pas à qui vous parlez et c'est dommage que vous cherchiez à extrapoler, distortionner et juger mon propos. J'espère qu'il vous arrive de vous en tenir simplement à ce qui vous est confié sans jouer les devins à 5 cennes. Je connais bien des prêtres qui savent écouter... et vous?

Gigi

Bonjour Christian,

«les communautés chrétiennes se caressent le nombril pour se rassurer. »

Est-ce que vous faites quelque chose de CONCRET AU SEIN DE L'ÉGLISE pour faire mieux passer le message évangélique?

Hannibal ( pourriez-vous nous soumettre un texte comparable venant de votre livre sacré, le Coran)?

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu.
Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui.
Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.
Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.
Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.
Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit.
Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.
Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
Voici comment l’amour atteint, chez nous, sa perfection : avoir de l’assurance au jour du jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde.
Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.
Quant à nous, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier.
Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.
Et voici le commandement que nous tenons de lui : celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère.
(Première lettre de saint Jean, chapitre 4)

Gil

@ Christian

Je tiens à rajouter que même si je n'ai pas aimé votre approche, même si votre commentaire a pris les allures du jugement dernier, j'ai encore de la place dans ma méditation pour ce bout de phrase venant de vous :

"Dieu ne veut pas qu'on fasse de son mieux parce que cela dépend d'une logique qui se repose sur les seules possibilités humaines mais il nous invite à l'impossible en Lui. Dans la communion avec Lui."

Je trouve que c'est porteur de sens et je ne m'en priverai pas.
Reste à savoir maintenant comment cet "impossible" peut se comprendre dans le sujet qui nous intéresse: l'accueil des musulmans, convertis ou pas.

Parce que quand je dis que l'Église fait ce qu'elle peut, c'est qu'elle est confrontée à des convertis qui n'ont aucun background, aucun support et aucune notions de ce dans quoi ils veulent plus ou moins fermement s'engager.
Le baptême n'est pas une fin en soi et on suppose (à tort peut-être de nos jours) que la famille, l'école et la communauté se chargeront de l'éducation chrétienne de ceux et celles qui naissent dans un environnement de foi catholique.

Pour les nouveaux convertis, si ça prends 2 ans pour les préparer, moi je dis que c'est tant mieux. Ils ont le temps de mûrir leur choix. Il y a assez de ces catholiques qui n'en ont que le nom parce que leurs parents, pas plus au fait de leur foi eux-mêmes, les ont amenés à l'Église pour faire comme...

Un accueil chaleureux, oui. Un accueil précipité, non!

Si ça prend 10 ans pour préparer un Cistercien ou un Jésuite, je ne vois pas pourquoi ça ne prendrait pas 2 ans pour préparer un bon chrétien responsable.
C'est dans ce sens que je crois que l'Église catholique peut être de son temps lorsqu'il s'agit de formation religieuse.

Gil

@ Christian

N.B.: Rappelez-vous que ça a pris 3 ans aux apôtres pour se préparer et ils étaient avec le Prêtre des prêtres. L'impétuosité dans le domaine de la formation a moins sa place que la patience, puisqu'il faut éprouver les esprits. Jean 4,1

Et quand je parle de prêtres, ce que je dis c'est:

« Vous êtes une race élue, un sacerdoce royal... ». Depuis la première épître de saint Pierre, les chrétiens savent que le Peuple de Dieu est aussi un peuple de prêtres.

hannibal barca

@ Hélios d'Alexandrie :

Je connais un peu tout ces réformateurs, ce sont des imposteurs qui cherchent à détruire notre religion de l'intérieur pour la vider de son contenu afin de la fondre dans le nouvel ordre mondial. Je me demande même si ils sont musulmans.

L'islam ne reconnait pas les "lois internationales", les droits de l'homme, la laïcité, etc... ceux qui les ont inventés sont les plus grands criminels de la Terre.

L'islam n'a pas à s'adapter aux lois écrites par les hommes. C'est aux musulmans de s'adapter à la loi de Dieu, pas le contraire, sinon on est pas entièrement soumis. Je précise que les musulmans qui vivent dans un pays non-musulman doivent respecter les lois du pays où ils vivent tant qu'elles n'empiètent pas sur la religion (interdiction du voile par exemple).

L'empire arabo-musulman a commencer à mourir au 10ème siècle et s'est effondré au 13ème siècle. Pourtant l'islam s'est maintenu en Égypte jusqu'aujourd'hui, car cet empire était surtout spirituel et univervel. On peut dire la même chose pour les autres pays qui sont restés musulmans après le 13ème siècle.

Je n'ai jamais justifier les batailles de Mohamed (saws) en parlant des croisades. Je dis juste que les chrétiens, avec le passé qu'ils ont et les millions d'innocents qu'ils ont exterminés hier et aujourd'hui (Irak : 1,5 millions de morts), ne sont pas bien placés pour donner des leçons aux autres. Vous me rappelez l'histoire de la paille et de la poutre.

Concernant les croisades, ils avaient peut-être des bonnes raisons mais ils ont commis des grands carnages et du pillage partout ils ont mis les pieds. Leurs propres frères chrétiens n'ont pas été épargnés (sac de constantinople au 12ème siècle). Ces croisés étaient avant tout des vils pillards cannibals et tueurs de femmes et d'enfants. DAECH passeraient pour des anges à côté d'eux.

Pour la conquête de l'Inde, les chiffres sont complètements exagérés, 70 millions de morts, je me demande d'où vous sortez ce chiffre, et même si le Monde de l'époque contenait autant d'être humains. Vraiment n'importe quoi. Si il ya bien eu des massacres, l'islam n'y est pour rien, là encore vous tombez dans l'amalgame. Voici ce que dit Mohamed :

« Avancez au nom de Dieu, avec Dieu, sur le chemin du Messager de Dieu. Ne tuez pas les personnes âgées, les nourrissons ou les enfants et les femmes. Ne dépassez pas les limites appropriées. Rassemblez vos butins et faites la paix et faites le bien. Car Dieu aime les bienfaisants. » Sunan-i abû Dawûd, rapporté selon Anas ibn Mâlik.

Je cite :
"L'objectif des musulmans en Inde était d'asservir les hindous, détruire leurs temples, les convertir par la force à l'islam ou les massacrer s'ils refusent de se convertir."

Complètement faux.

La raison de la conquête de l'Inde est citée sur Wikipédia :

"Avançant les actes de piraterie et les mauvais traitements fréquemment infligés aux commerçants et navigateurs arabes, le gouverneur de l'Irak, Al-Hajjaj ben Yusef, envoie en 711 deux mille cavaliers et chameliers à la conquête du Sind (vallée inférieure de l'Indus). " http://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAtes_musulmanes_des_Indes#cite_note-15

Ensuite ils ont respecter la liberté de culte, le Hindous ont eut le statut de Dhimis (protégés). Comme pour l'Espagne, les musulmans y ont créé une civilisation très brillante, en témoigne les monuments magnifiques qu'ils ont laissés (Taj Mahal, etc).

L'islam respecte la diversité des religions et des races, et n'a pas pour but de détruire toutes les religions.

La seule guerre permise en islam c'est la guerre sainte, et encore certains de nos grands savants disent que seule la guerre défensive est permise. Les guerres faites pour le pillage, le pouvoir, les biens terrestres (que provoquent les non-musulmans depuis la naissance du Monde) sont interdites dans l'islam. http://www.maison-islam.com/articles/?p=327

Pour finir, il ne faut pas comparer la naissance de l'islam avec la naissance du christiannisme. L'islam est né dans une société tribale violente où il y avait beaucoup de guerres, de vols, etc... il n'y avait pas de tribunaux et de vrai justice. Tandis que la religion Chrétienne est née dans la pax romana, dans un pays stable où il y avait plus de justice.

La conversion sous contrainte est interdite en islam, l'Indonésie est le plus grand pays musulman du Monde et pourtant il n'a jamais connu de conquête. C'est par la volonté des musulmans que l'islam existe encore aujourd'hui.

@ Christian :

Le halal et le haram fait parti de la jurisprudence musulmane, ça n'a rien à voir avec la spiritualité, encore une preuve de votre ignorance totale de cette religion.

@ Je suis Charlie :

Aïcha était fiancée avant de rencontrer Mohamed (saws), son père Abu Bakr (ra) a accepter son union avec le prophète (saws). Aïcha était heureuse et elle est devenue mère des croyants.

C'était dans le désert d'Arabie du 6ème siècle, et vous me faite encore cette comparaison avec des enfants de CM1 de la France de 2015.

Christian

Gil,

Croyez-le ou non mais je suis sincèrement désolé si j'ai pu vous blesser par mes propos. Vous vous trompez en pensant que je pose un jugement sur votre personne alors que je ne fais que réagir à vos propos. La nuance est de taille.
Vous en appelez à des élémentaires de l'écoute mais nous sommes ici sur un blog et on ne peut que réagir à ce qui est écrit.
Vous ne l'avez peut-être pas remarqué mais il m'arrive de glisser çà et là des petites remarques relevant du second degré et vous réduisez le fond de toute la pensée que j'ai voulu exprimer à une forme interprétative de jugement à votre égard teinté de mépris (devin à trois balles).

Voici les propos que vous avez tenus et sur lesquels j'ai réagi: "appelez-en à ma catholâtrie" et "l'église fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a"...
Ma réaction se limite à cela. En ce qui concerne ce que vous êtes et portez, je n'en sais rien et vous ne l'avez pas partagé; par contre, vous n'avez pas hésité à réduire tout le fond du débat à une attaque visant votre pauvre personne, à chercher à me disqualifier à tous prix sur l'exemple que je donnais et fruit d'une expérience personnelle et de conclure sur un chantage affectif de "l'interlocuteur valable". Donc, non je ne peux vous donner raison sur l'intention que vous portez à mes propos, tout en regrettant que vous puissiez en être blessée.
Vous me donner une leçon de morale sur la qualité de l'écoute que vous n'appliquez pas puisque vous avez rejeté en bloc tout ce que j'ai pu partagé de mon expérience personnelle, car contrairement à vous, moi je me suis dévoilé et j'aurais pu jouer la carte de la personne blessée dans son orgueil.

Bien à vous

à GIGI,

Bonjour, bien sûr que oui est la réponse à votre question et malgré les coups bas et les réussites mêmes. J'essaie de rester cohérent et de vivre au maximum ce que je défends comme valeur. N'est-ce pas le pape François même qui appelle à aller dans les périphéries, à cesser les mondanités, et de s'auto-référencer?
Il n'en appellerait pas à des choses comme ça si ce n'était pas des tentations ou situations présentes dans le fonctionnement de l'église. Aimez son prochain c'est tout le contraire que faire du déni ou de la mièvrerie. Ceci dit, en privé, je suis quelqu'un de franc mais aussi très gentil et patient.

Kâfir

@ hannibal barca

Sciemment ou pas, vous dites n'importe quoi. Wikipedia est une source populaire moderne biaisée. Même vous pouvez en changer la rédaction.

Vous dites que la religion Chrétienne est née dans la pax romana, dans un pays stable où il y avait plus de justice. Les premiers chrétiens se sont terrés dans les catacombes parce que si on les découvrait, ils ne referaient pas l'erreur de renier leur foi comme ça été le cas de St-Pierre (reniement qu'il a tant regretté) lors de l'arrestation de Jésus. Les chrétiens ont été traités pire que des animaux, persécutés, torturés, dévorés dans les fosses aux lions, au grand plaisir des citoyens du pays de la "pax romana".
Et ça me fait si bien penser aux différents pays qui, aujourd'hui encore persécutent les chrétiens pour leur foi: des fous du "saint coran". La religion de paix, la paix chez les musulmans n'existe à peine qu'entre eux-même.

Si les guerres faites pour le pillage, le pouvoir, les biens terrestres (que provoquent les non-musulmans depuis la naissance du Monde) sont interdites dans l'islam, eh bien les musulmans sont des brutes asservies puisque partout où l'islam s'est répandu, c'est la terreur pour les non-musulmans qui a été semée.

À propos des croisades, essayez donc de m'expliquer ce que les musulmans, qui ont vu leur idéologie politico-religieuse ne se former qu'au 7ième siècle de notre ère, faisaient dans les lieux saints du judaïsme sacrés depuis plus de 1500 ans avant eux à Jérusalem? Qu'avaient-ils à cirer là? C'est la haine et la vengeance de Mahomet (/%$!) qui l'a poussé à copier la religion des juifs comme argument tordu pour détruire ceux qui l'ont traité d'ignorant et ridiculisé. Quel beau prétexte inavoué aux barbares assoiffés qui le suivaient en jouant la carte de la "révélation" pour s'emparer du lieu saint des juifs tant méprisés. Les chrétiens n'étaient certainement pas pour laisser faire ça.

Pour ce qui est de l'Espagne, on n'en a jamais voulu de cette "civilisation très brillante" avec ses monuments laissée par les envahisseurs d'allah. La chrétienté a toujours su prendre soin de bâtir ses propres monuments, sa propre science, son propre culte. On a su aussi mettre les musulmans à la porte! Ce qu'on ne peut presque plus faire aujourd'hui tant nous sommes épris de justice pour tous via nos chartes que les musulmans utilisent à tous vents.

En tout cas, ce n'est pas avec la pauvreté qu'engendre l'islam que vous avez inventé l'ordinateur. Mais vous vous en foutez de la pauvreté: il faut venger Mahomet (/%$!) en rejetant le blâme de vos misères sur l'Ouest au lieu de vous retrousser les manches et vous mettre au travail. Et maintenant ce sont des musulmans qui en tuent d'autres.

Et venez donc essayer de nous faire croire que la "jurisprudence musulmane" et la spiritualité ne sont pas intimement liés dans l'islam!

Venez donc nous idéaliser Aïsha, cette idole des croyants de l'islam: Elle n'était qu'une autre des forniquées préférées de cet insatiable prédateur qui a autorisé l'esclavage sexuel.

Je vous souhaite sincèrement de laisser cette maladie obsessive inculquée dès le plus jeune âge qu'est la croyance en l'islam. La soumission ne peut faire de vous qu'un être certainement plein d'espoir mais vide de sens. Vous ne justifierez pas l'injustifiable. Vous êtes vous-même victime de la taqiyya. On reconnaît un arbre à ses fruits.

La vérité vous rendra libre (non pas soumis)
Évangile selon Saint-Jean 8, 32

Christian

Gil

Petite précision:je tiens par ce message à atténuer l'intensité du précédent. Le message qui a suivi celui auquel j'ai réagi n'avait pas encore été publié.

Je suis pour le principe d'un long catéchuménat car devenir chrétien nécessite de pouvoir poser de nouvelles bases car cela implique un changement radical. J'ajouterai cependant que certains adultes dont d'anciens musulmans qui demandent le baptême suite à une rencontre avec le Christ bouleversante présentent des motivations intérieures bien plus sincères et profondes que certains qui le font pour pouvoir par exemple se marier à l'église ou par des motivations moins réfléchies et plus superficielles.
Ces personnes désirent parfois ardemment de pouvoir communier et se confesser et comprennent mystiquement la présence divine dans ces sacrements de manière bien plus accrues que bon nombre de nos paroissiens lambda. Ils se font souvent malmener et sont pris pour des illuminés.
Bien sûr aussi que je connais des prêtres formidables et s'approchant de leur vivant de ce que je perçois comme de la sainteté. Par contre, Dieu qu'ils sont rares.
Bon, finalement je dois en conclure que vous partagez autant, sinon plus, d'espérance et de grandes attentes de la part de l'église.

Hannibal barca maintenant,

J'arrête de vous répondre, non que je sois à court de réponse mais je crois que Hélios d'Alexandrie va s'en charger mieux que moi.

Bon cheminement et lorsque vous accorderez peut être un jour la possibilité de croire que la vérité est peut être ailleurs que là où vous pensez qu'elle est pour le moment, je suis sûr que Dieu ne vous abandonnera pas. Ma dernière question est simple et je ne vous demanderai pas d'y répondre par écrit. Tout ce que vous croyez vous rend-il heureux?

Je suis Charlie

@ Hannibal Barca,

Vous écrivez
C'était dans le désert d'Arabie du 6ème siècle, et vous me faite encore cette comparaison avec des enfants de CM1 de la France de 2015.

Je réponds
Et alors une fillette de 9 ans est elle différente d'une fillette de France de 2015 !?
Je vous ai écrit que la maturité sexuelle des filles est beaucoup plus précoce actuellement qu'elle ne l'était il y a un siècle à cause de l’amélioration des conditions de vie...
Autrement dit Aicha a toutes les chances d'être beaucoup moins matures qu'une fillette francaise de 2015...

De plus ca ne change rien au problème, avoir du désir pour un enfant de 9 ans, ca porte un nom...
Le problème n'est pas Aicha mais Mahomet...

Vous tournez en rond, vous essayez de justifier l'injustifiable avec des arguments comme "elle était déjà fiancé !" Et alors ?
Etre promise en mariage n'est pas la même chose qu'avoir des rapports sexuels...

Hélios d'Alexandrie

@ Hannibal Barca,

Félicitations vous avez enfin jeté le masque (je devrais dire la taqiia) et vous vous montrez sous votre vrai jour: un islamiste pur et dur qui se plaît à vivre en France et qui trouve tout à fait naturel et normal de ne pas respecter les lois du pays qui l'a accueilli généreusement et sans méfiance.

Vous dites bien que l'islam ne reconnaît pas les droits de l'homme, la laïcité, les lois internationales etc. Ceux qui les ont inventés sont les plus grands criminels de la terre. Et vous ajoutez: l'islam n'a pas à s'adapter à la loi des hommes. J'entends par là que les musulmans doivent se soumettre uniquement à la charia. Ils ont la permission de respecter les lois sous condition qu'elles ne contredisent pas la charia.

Vous rejetez donc les droits de l'homme parce que ceux qui les ont institués sont qualifiés par vous comme des criminels, les plus grands que la terre a porté. Ils sont sans doute des criminels parce que dans leurs noirs desseins ils ont mis en place les outils juridiques et politiques qui vous protègent en tant que citoyen. Connaissez-vous beaucoup de criminels qui se préoccupent de la protection des droits humains et en particulier ceux des plus faibles et des plus vulnérables?

Vous-même s'il vous arrive d'être atteint dans vos droits en France, manqueriez-vous de vous plaindre et de réclamer qu'on les respecte? L'état français ne vous offrira-il pas les recours juridiques et tous les moyens pour les faire respecter?

Expliquez-moi à présent, comment faites-vous pour condamner les droits de l'homme tout en les exploitant à votre avantage? N'est-ce pas là la preuve de votre hypocrisie?

Et que faites-vous dans un pays mécréant dont vous méprisez les valeurs et les principes légaux? Sans doute que vous justifiez votre présence en France par les impératifs du jihad, le jihad furtif qui instrumentalise la mauvaise foi et le mensonge pour faire avancer la cause de l'islam.

Vos pareils en Égypte et en Tunisie ont utilisé les mêmes tactiques de mensonge et de dissimulation pour se rendre au pouvoir, mais le peuple les a rapidement démasqués et les a foutu à la porte à grands coups de pieds dans l'arrière train. Une leçon que vous et vos pareils n'avez pas encore compris, puisque vous continuez à faire usage des mêmes méthodes, les seules qu'on vous a appris car elles sont tirées directement du Coran et de la sunna de votre "beau modèle".

Je ne crois pas me tromper en vous soupçonnant d'être un membre ou un sympathisant de la confrérie des frères musulmans, si vous n'êtes pas encore membre je vous conseille de soumettre votre demande car vous avez toutes les "qualités" requises: vous savez endormir les gens, les tromper, dissimuler votre haine et votre mépris envers eux, cacher vos intentions jusqu'au moment jugé opportun, en un mot faire usage de la Taqia et l'exploiter à fond.

Nul doute que pour vous comme d'ailleurs pour votre prophète la fin justifie les moyens, cependant vous devez savoir que vos moyens sont condamnables et qu'il discréditent l'objectif que vous voulez atteindre.

Hélios d'Alexandrie

Hélios d'Alexandrie

@ GIGI,

Merci pour ce passage de l'épître de Saint Jean apôtre. Un texte qui inspirera longtemps les femmes et les hommes à travers les siècles, tout le christianisme est là.

Vous avez demandé à Hannibal s'il y avait un texte équivalent dans l'islam, le fait est que l'amour de Dieu pour les humains, cet amour total et inconditionnel est simplement impensable ou inimaginable dans l'islam. J'ajouterai même qu'un musulman observant ne peut qu'être révulsé à l'idée que Dieu puisse aimer les humains sans condition. Dans les faits Allah, qui n'est certainement pas le Dieu chrétien est plus préoccupé à tyranniser ses créatures qu'à se montrer indulgents à leur égard.

Les musulmans sont à plaindre, personnellement je trouve qu'ils ne méritent pas la malchance d'être nés dans l'islam. La plupart d'entre eux valent cent fois plus que Mahomet que pourtant ils vénèrent comme prophète, c'est pourquoi ils préfèrent se mentir à eux-mêmes et s'aveugler à son sujet. Il est difficile d'imaginer le degré de contrainte psychologique qu'un musulman subit pour en arriver à faire abstraction de son jugement et de son esprit critique, je vous donne un exemple:

Pas plus tard que la semaine dernière, dans une émission de télé egyptienne animée par Wael El Abrashi, un animateur vedette, le sujet de la soirée était la médecine de Mahomet et particulièrement l'urine de chameau que le prophète a prescrit comme remède universel. Il se trouve que dans une localité non loin de Marsa Matrouh au Nord-Ouest de l'Égypte, un institut de traitement par l'urine de chameau a été mis sur pied, des milliers de patients y ont été traités avec les conséquences désastreuses que l'on peut imaginer: empoisonnements, insuffisances rénales et hépatiques, sans compter les nausées et les vomissements. En dépit de cela les pauvres gens, pas tous ignorants, continuaient à y aller avec les encouragements des imams.

Il y avait sur le plateau trois médecins consultants qui ont tous condamné cette pratique, l'un d'eux a même offert de communiquer tous les cas d'empoisonnement et de défaillance d'organes qu'il a du traiter. Il se trouvait aussi un jeune imam salafiste parmi les invités, quand on lui a demandé de réagir il a dit ceci: " le traitement par l'urine de chameau est une recommandation médicale du prophète, elle se trouve dans les hadiths sahihs de Bokhari, ce hadith est inspiré d'Allah et il est presqu'aussi sacré que le Coran. Il ne peut donc y avoir incompatibilité entre ce hadith et la science médicale, si jamais il y a incompatibilité le hadith doit primer pour la raison qu'Allah et son prophète ne peuvent avoir tort."

Multipliez ce jeune imam par un million et vous aurez un portrait fidèle de l'impact de l'endoctrinement islamique sur l'esprit des musulmans.

Les livres saints musulmans ne parlent pas de l'amour d'Allah mais d'obligations et d'interdits dont la majorité sont absurdes ou carrément nuisibles. Comme il s'agit de la parole d'Allah personne ne se risque à les questionner. Les médecins présents à l'émission se sont contentés d'aborder l'aspect médical et ils ont évité soigneusement de commenter les prescriptions médicales de Mahomet, de peur qu'ils ne deviennent l'objet d'une fatwa.

Hélios d'Alexandrie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE