« Soutien à Diane Proulx | Accueil | «Centre de prévention de la radicalisation»: Mise en garde contre les Frères musulmans »

16/11/2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ren

J'ai suivi avec intérêt l'émission spéciale sur les attentats à Paris «Tout le monde en parle» à Radio-Can. Je suis surtout curieux de voir la réaction des musulmans qui y ont été invités dont Sami Aoun, Lamine Foura, Fatima Houda-Pépin.

Ils tentent tous à qui mieux mieux d'expliquer en connaisseurs les horreurs qui ont eu lieu à Paris.

Selon eux, il faut blâmer l'Arabie Saoudite pour la promotion d'un islam violent, le salafisme. Je me demande s'ils se rendent compte qu'ils héritent tous de l'invention arabe, l'islam. Je me demande s'ils réalisent qu'ils doivent leur foi aux arabes, leur ancêtres, car apparemment ils crachent sur la main de ceux qui les ont nourri religio-idéologiquement.

Madame Houda-Pépin est certainement une personne respectable, mais lorsqu'elle affirme que le problème, c'est la radicalisation qui consiste à prêcher la haine des mécréants sans mentionner que le concept de la mécréance vient directement des écrits coraniques, je me demande à quel point elle pratique la taqiya malgré elle, comme si la taqiya fait partie de la nature musulmane.

Si la haine des mécréants constitue un problème, ne doit-on pas conclure que le coran est en lui-même un problème puisqu'il enseigne cette haine ? Si la haine des mécréants est directement liée à la radicalisation, ne doit-on pas conclure que l'islam mène forcément à la radicalisation ?

Nous sommes-nous tous faits avoir par les musulmans, même ceux modérés dans la promotion de l'islam afin de nous le faire avaler en douce ?

Gigi

J'ai relayé une partie de ce texte sur la chronique d'aujourd'hui de Richard Martineau et le commentaire a été supprimé. Je dois être considérée comme une méchante islamophobe de droite et Hélios d'Alexandrie le chef des islamophobes.
Je lis partout sur la cyberpresse, en particulier, qu'il ne faut pas faire d'amalgame et on traite le ministre polonais de gars de la droite populiste. On ne s'en tirera jamais avec de tels idiots utiles. Extrait: Droite populiste et partisans d'un tour de vis en matière d'accueil des réfugiés ont durci le ton lundi en Europe après les attentats de Paris, en Hongrie, en France avec le Front national ou en Allemagne, en dépit des appels à éviter les amalgames.
Il y aura encore bien des morts et des attentats malheureusement.

Gigi

Ren,
Sami Aoun est un maronite catholique.

Minona

À cet excellent texte, j'ajouterais que la sourate 59 est la preuve que l'islam ne permet pas seulement aux musulmans de faire la guerre pour se défendre mais aussi d'attaquer tout un peuple en représailles aux agissements de quelques individus.

Le peuple auquel la sourate 59 fait allusion est la tribu des Banu Nadir, attaquée et entièrement expulsée de Yathrib (future Médine) parce que quelques-uns de ses membres auraient tenté de tuer Muhammad en lui lançant un rocher après que celui-ci ait voulu répartir sur tout les habitants de Médine la somme correspondant au prix du sang réclamé pour le meurtre de deux arabes (j'ignore de quelle tribu venait le ou les meurtriers).

Il est inutile de dire à quel point l'armée occidentale qui oserait expulser de chez lui un peule musulman pour venger une attaque terroriste serait dénoncée (avec raison). Bref, c'est double standard comme toujours...

Hélios d'Alexandrie

@ Ren,

Sami Aoun est chrétien, il est d'origine libanaise il voit à ses intérêts, être invité comme expert à Radio Canada c'est payant et pour qu'on l'invite régulièrement il n'a d'autres choix que de s'en tenir au politiquement correct. Quand on l'écoute il faut bien souvent lire entre les lignes.

Lamine Foura est un adepte de la taqia, il est connu pour jouer sur les deux tableaux, il est moderniste avec les québécois et islamiste avec les islamistes. Mais il est de bon ton pour lui de dénoncer la radicalisation pour se dédouaner, mais laquelle? La sienne, la radicalisation standard? Certainement pas, plutôt celle des salafistes, la pure et dure pour nous endormir.

Fatima Houda Pépin c'est tout autre chose, elle est sincère et elle a même risqué sa carrière politique, en fait elle a perdu son siège de députée parce qu'elle tenait à lutter contre l'islam radical et ce contre la volonté de son chef Philippe Couillard. Elle est musulmane mais son islam est davantage culturel et fortement dilué comparé à l'islam authentique, un islam homéopathique en somme. L'islam tel qu'elle le conçoit est aux yeux des salafistes très proche de l'incroyance et même pire que l'incroyance parce qu'il s'apparente selon eux à l'hypocrisie, ces derniers ne se gênent pas d'ailleurs pour la traiter carrément de mécréante(kafira).

Fatima Houda-Pépin n'est pas loin des réformateurs de l'islam, ce sont des gens qui tiennent à rester à l'intérieur de la oumma dans l'espoir de la changer de l'intérieur et de l'aider à évoluer. Comme eux il lui répugne d'abandonner le show aux fanatiques, elle espère l'effondrement ultime de l'intégrisme afin de mettre en pratique la réforme de l'islam. Pour elle l'attitude de Couillard s'apparente à une trahison, pire elle le voit sans doute comme un collabo, et elle n'a pas tort.

Hélios d'Alexandrie

musulman71

Ces terroristes n'ont rien à voir avec l'islam, sinon donnez moi un seul verset ou hadith qui légitime cet attentat de manière clair et précise... tu peux toujours chercher, tu en trouvera pas. Les types ont tirés dans la foule sans même différencier musulmans/non-musulmans, arabes/non-arabes, et sont même suicider (acte strictement interdit en islam).

Les versets de guerre du Coran sont limité à une époque et à un contexte (celui des arabes du 6ème siècle).

Ces terroristes n'ont rien compris à l'islam, ils se sont fait manipulés par des gourous.

Arilés B,

@Ren
Sami Aoun entretient le flou quant à sa confession. Certains le disent libanais catholique, d'autres libanais musulman. Lui n'en dit jamais un mot. Mais je pense qu'il est libanais chrétien dhimmi, contrairement au reste de la famille Aoun catholique debout.

Lamine Foura, qui pense fourrer facilement les québécois, est un sympathisant des Fréres Musulmans. Il est donc tout prés du centre du cercle islamique. Fatima Houdin Pépin est également dans le cercle plus vers la périphérie que vers le centre. Je pense que les 3 font partie du probléme et ne peuvent apporter aucune solution.
Pour ma part, aprés avoir vécu, observé,étudié et retourné le probléme dans tous les sens pendant 4 décennies, ma conclusion est sans appel: le seul musulman auquel je pourrais donner un quelconque crédit est un musulman qui m'apprend d'emblée qu'il a apostasié.

Je ne regarde jamais Tout le Monde en Parle quand le clown et son bouffon invitent des musulmans à débattre sur des questions islamiques. Je sais d'avance que animateurs, invités musulmans, invités non musulmans et public seront tous d'accord. C'est Radio Cadenas multiculti.

Philippe

@Ren

Faites vos devoirs... Sami Aoun est chrétien.

Votre critique de Fatima Houda-Pepin est ridicule!

Macy

Le message à venir pour le peuple de la croix, je pense que c'est pour répondre à ce message http://www.infochretienne.com/video-la-lettre-du-peuple-de-la-croix-adressee-a-daech/

Ich verachte die Lügen des Islams!

SAMI AOUN

http://www.lapresse.ca/la-tribune/la-nouvelle/pour-une-histoire-dun-soir/201501/21/01-4837232-une-biere-clamato-avec-sami-aoun.php

_______________________________

FATIMA HOUDA-PÉPIN

http://pointdebasculecanada.ca/fatima-houda-pepin-interviewee-par-richard-martineau-aux-francs-tireurs/

Sceptique

@musulman71
"Ces terroristes n'ont rien compris à l'islam, ils se sont fait manipulés par des gourous"
"les versets du Coran sont limités à une époque et un contexte"

Vous venez enfin de comprendre.
Pour les gens de Daesh, il n'y a que deux cas de figure: "eux", et "nous".
"Eux", c'est à dire vous-même et nous tous, vos concitoyens, ne sommes que des "choses" bonnes à éliminer.
Pensez à ces deux soeurs tunisiennes, donc musulmanes comme vous, abattues de sang-froid et à titre d'exemple parce qu'elles riaient et fêtaient ensemble un vendredi soir. Comme les habitants de Mossoul sous le joug de DAESH.
La même logique et les mêmes moyens que les Nazis et leur allié le Grand Mufti de Jérusalem partout en Europe de l'Est.
Ce qui s'est passé à Paris vendredi soir est effectivement et juridiquement une série d'actes de génocide: des êtres humains sont froidement assassinés pour ce qu'on leur a imputé d'être, pas même pour ce qu'ils pensent.
Et VOUS aussi êtes programmé comme future victime, pour ce qu'ils vous imputeront d' être.

Polémos

À musulman71,

Les versets de guerre du Coran sont limité à une époque et à un contexte (celui des arabes du 6ème siècle) écrivez-vous. Après Charlie Hebdo, ces versets viennent d'être actualisés une nouvelle fois dans le sang le 13 novembre 2015 à Paris. Qui croyez-vous convaincre avec des arguments pareils? Ces types n'ont rien compris à l'islam, écrivez-vous. Nous aussi nous ne comprenons plus rien à l'islam, et particulièrement ceux et celles qui ont perdu des êtres chers dans les attentats mahométans de Paris. Allez-leur expliquer à ces gens, et en long et en large, avec vos hadiths et vos sourates. Qui sait, vous réussirez peut-être à les convaincre. Je vous souhaite bonne chance...

Ren

@Hélios d'Alexandrie, @Arilés B, @Gigi, @Philippe

J'ai entendu parler pour la 1re fois de madame Houda-Pépin lors du débat sur la charte de la laïcité, ensuite de son combat contre les tribunaux islamiques et sur les différends qu'elle a eus avec son chef de parti Couillard. Je ne doute pas de ses aspirations de démocrate, ni de ses intentions louables d'extirper la graine du mal de l'islam. C'est juste qu'elle me laisse sur ma faim dans nombreux de ses propos.

Si en parlant de la radicalisation qui consiste à prêcher la haine des mécréants elle va jusqu'au bout de son explication en développant sur le concept de mécréance, je lui accorderai la crédibilité qu'elle mérite. Or, elle me donne l'impression de se retenir de tout dévoiler de l'islam... je sens le biais, j'hume les demi-vérités.

Comment peut-elle condamner un enseignement sans condamner en même temps la source de cet enseignement ? Comment peut-elle condamner la haine des mécréants sans condamner du même coup l'islam ? Est-ce qu'on peut embrasser une partie d'une religion tout en rejetant l'autre partie ? Si oui, s'il y en a qui s'en accommode merveilleusement, alors pourquoi critiquer et juger ceux qui, intègres, embrassent entièrement une religion en la suivant à la lettre, comme les extrémistes et les radicaux ?

En termes d'idéologie, ça passe ou ça casse. À cet égard, je me rallie tout-à-fait à Arilés B, «...le seul musulman auquel je pourrais donner un quelconque crédit est un musulman qui m'apprend d'emblée qu'il a apostasié.», et encore... on voit comment un apostat comme Cenk Uygur de The Young Turks continue à avoir une attitude assez ambigue à l'égard de l'islam. Les apostats dans les médias, les vrais de vrais, je les compte sur les doigts de ma main, Ayaan Hirsi Ali, Wafa Sultan, ?

Quant à Sami Aoun, est-ce qu'il importe qu'il soit un catholique ? Des cathos gauchistes qui défendent l'islam, il en existe certainement. Que dire de Lamine Foura sinon qu'il est mauvais acteur. On sent qu'il a mal à l'entrejambe parce qu'il est à califourchon entre l'islamisme et l'islamisme pastel.

Sceptique

@musulman71
PS: lisez l'article du Mirror, à www.mirror.co.uk, sur les deux soeurs Houda et Halina Saadi:
Paris attacks turned 35th birthday party into massacre as ELEVEN friends died side-by-side

Avec ma plus profonde sympathie aux familles, et notamment aux frères Khaled et Bashir Saadi qui ont vu mourir leurs soeurs sous leurs yeux.

Ren

@musulman71

«Les versets de guerre du Coran sont limité à une époque et à un contexte (celui des arabes du 6ème siècle).»

Vous n'êtes pas tanné de jouer la même rengaine ? Nous on a marre d'écouter la même rengaine.

Quel est le contexte du coran ? Un livre d'histoire ? De guerre ? De poésie ? De révélations d'Allah ?

Le contexte du coran est tout cela du fait de son absence de chronologie, de sa construction égarée, de son ton prescriptif et de sa totale incohérence, bref c'est du n'importe quoi.

Même qu'on mettrait le coran dans le contexte des arabes du 6e siècle, on n'arriverait pas à comprendre le parti pris d'Allah pour les musulmans et son venin à l'égard des non-musulmans. Si c'est ce dieu que vous vénérez alors vous êtes du même trempe que ceux qui viennent de semer les horreurs à Paris. La seule différence, c'est que la force de la foi vous fait défaut, vous privant par conséquent de courage.

Sourate 4 verset 95

Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense;

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ musulman71

"donnez moi un seul verset ou hadith qui légitime cet attentat de manière clair et précise"

Gueulard ignorant, aveugle et paresseux! Cherche donc toi même un peu et trouves ces versets qui manquent à ton "redoutable savoir"!

" Les types ont tirés dans la foule sans même différencier musulmans/non-musulmans, arabes/non-arabes"

Ils étaient tous dans un bar, indifféremment. Une caricature, un verre de bière, une musique qui gigote, ça suffit pour déclencher les kalachnikovs. On les juge comme étant les alliés des mécréants (mawâlâh) et on les assassine.
http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=184457

"sont même suicider (acte strictement interdit en islam)."

Il ne s'agit pas de suicide mais "martyr" au sens islamique (biaisé et dénaturé) du terme. Tu te fais exploser pour tuer le plus de mécréants possible. Typique de la religion d'épais.
http://www.thereligionofpeace.com/french/Quran/018-suicide-bombing.htm

Et toi, quels sont les gourous qui te manipulent?

Hrabia Kolodziej

Il ne me reste que citer des autres:
""L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes.""
(De Bertrand Russell )

Minona

@musulman71

"Ces terroristes n'ont rien à voir avec l'islam, sinon donnez moi un seul verset ou hadith qui légitime cet attentat de manière clair et précise... tu peux toujours chercher, tu en trouvera pas."

Comme je l'ai mentionné plus haut, le Coran révèle que Muhammad (s'il a existé) ne pratiquait pas seulement la guerre pour défendre les musulmans mais aussi en représailles pour des évènements datant dans certains cas de plusieurs années. Des représailles qui s'abattaient sur tout le peuple et pas seulement sur ceux à qui Muhammad avait quelque chose à reprocher.

Fidèle à l'exemple de son pseudo-prophète, les barbares de l'EI se sentent dans leur bon droit de tuer des civils qui n'ont commis d'autre tort que d'appartenir au même peuple que les soldats qui participent aux frappes contre l'organisation. Ça vous surprend vraiment?

Hélios d'Alexandrie vous a déjà cité 59.2, voici d'autres exemples de versets portant sur des guerres de représailles:

2.191: Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d´où ils vous ont chassés: l´association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez (pas près de la Mosquée sacrée avant qu´ils ne vous y aient combattus. S´ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
(...)
2.193: Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah. S'ils cessent (de pratiquer le polythéisme), donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.

Ce passage fait allusion au départ des musulmans de la Mecque en 622, suite à des menaces de la part de mecquois polythéistes du clan quraychite. Cependant, la "riposte" s'est produite plusieurs années après les évènements, alors que la Mecque était sous le contrôle de Muhammad. Comme le verset 191 n'interdit aux musulmans d'attaquer les premiers que près de la Mosquée sacrée et que seule la disparition du polythéisme puisse faire taire les hostilités, on ne peut pas parler d'autodéfense mais plutôt de représailles et de persécution religieuse.


3.123. Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants !

La bataille de Badr, a été lancée par Muhammad en 624 contre une caravane marchande appartenant à des membres du clan quraychite pour venger l'appropriation des biens des musulmans. Celui qui dirigeait la caravane a fait des efforts pour éviter l'affrontement pendant plusieurs jours. On ne peut donc pas parler d'autodéfense là non plus.

9.29 Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains après s'être humiliés.

Lorsque le début de la sourate 9 a été révélée, Muhammad s'apprêtait à attaquer l'armée byzantine (composée de chrétiens) pour rattraper l'échec de la bataille de Mutah (les deux armées ne s'étend jamais rencontrées), elle-même lancée pour venger le meurtre d'un émissaire envoyé par Muhammad, tué par un chef byzantin. Muhammad chargea donc un autre émissaire de communiquer le contenu du début de la sourate 9 à des peuples alliés pour leur expliquer quelle était la marche à suivre avec les non-musulmans, dans ce cas-ci les juifs et les chrétiens (les Gens du livre). Le verset 29, introduit officiellement le concept de dhimma, (du mot "dhimmi", c'est à dire "protégé"). Pour cette raison, on le surnomme d'ailleurs "verset de la dhimmitude".


Selon la Sunna, Muhammad pratiquait également la guerre dans le but de forcer les conversions à l'islam:


"Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit:
-Allons voir les juifs. Nous sommes sortis et nous sommes allés Bait ul Midras. Il leur dit:
-Si vous vous convertissez à l'islam, vous serez sauf. Vous devez savoir que la terre appartient à Allah, à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre (...)". (Bukhari)

"Mahomet a dit: J'ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'est d'autre dieu qu'Allah, que Mahomet est l'envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière et qu'ils versent l'aumône. S'ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l'islam. Ils en rendront compte à Allah (Bukhari)."

"Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez-les à suivre trois actions. S'ils s'acquittent de l'une d'entre elles, vous l'accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez-les à accepter l'islam ; s'ils acceptent, acceptez-le aussi et cesser de les combattre*... S'ils refusent d'adhérer à l'islam, exigez d'eux la jyzia. Si ils sont d'accord pour payer, saisissez-là et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l'impôt, demande l'aide d'Allah et combattez-les. (Muslim)

Il y a même des hadiths qui interdisent formellement aux combattants musulmans de tuer un ennemi qui se convertit à l'islam. En voici deux:

Al Miqdàd Ibn Al Aswad (das) rapporte: «J'ai dit: «O Messager de Dieu! Si je rencontre au combat l'un des Mécréants et si dans le combat il m'a coupé l'une de mes mains puis s'est sauvé derrière un arbre en disant: «Je me soumets à Dieu». Est-ce que je le tue? O Messager de Dieu! après sa déclaration.» Il dit: «Ne le tue pas». (...) (Ura)

Ousàma Ibn Zeyd (das) a dit: «Le Messager de Dieu (bsdl) nous a envoyés en expédition à Al Horqa, de la tribu de Jouhayna. Le lendemain matin nous étions devant leur point d'eau. Nous poursuivîmes, un ansàrite et moi, l'un de leurs hommes. Quand nous le rattrapâmes il dit: «II n'est de dieu que Dieu», L'ansàrite l'épargna mais moi je le tuai avec ma lance. De retour à Médine, le Prophète (bsdl) eut vent de la chose. Il me dit: «O Ousàma! Tu l'as donc tué après qu'il a dit: «II n'est de dieu que Dieu»? Je dis: «O Messager de Dieu! Il ne l'a dit que pour sauver sa tête». Il dit: «L'as-tu donc tué après qu'il a dit: «II n'est de dieu que Dieu»? Et il ne cessa de le répéter jusqu'à ce que je souhaitasse que je n'eusse pas embrassé l'Islam avant ce jour». (Ura)

Le principal accroc à l'orthodoxie musulmane que l'on puisse reprocher à l'EI ces temps-ci, c'est de ne pas proposer à leurs victimes de se convertir à l'islam ou de payer la jyzia avant d'égorger tout ceux qui refusent et de ne pas avoir vérifié la présence de musulmans sur les lieux des attentats (des musulmans qu'ils ne considèrent probablement pas comme tels puisqu'ils se mêlent aux mécréants).

On peut aussi reprocher à ceux qui brûlent des villages ou des gens d'utiliser le châtiment d'Allah (les feux de l'enfer) pour tuer leurs "ennemis", ce qui est également interdit dans la Sunna. La belle affaire.

Pour ce qui est du suicide, il est interdit dans l'islam mais le Coran et la Sunna glorifient à un tel point les musulmans qui meurent en combattant pour Allah que les terroristes ne voient pas les actes des kamikazes comme un suicide mais comme un martyr.

Arilés B,

Musulman71, on le sait. Le coran n'a rien ;a voir avec l'islam, Mohammed n'a rien à voir avec l'islam, les "califes biens guidés" n'ont rien à voire avec l'islam, la sunna, les hadiths, le tafasir, les fatawi, le fiqh...tout cela n'a rien ;a voir avec l'Islam. D'ailleurs, même l'islam n'a rien à voir avec l'islam.
Selon toi, les versets coraniques sont contextuels, mais ils sont quand même valables en tous temps et en tous lieux selon les ulama, même en dehors d eleur contexte historique, géographique, social, économique, culturel...
D'ailleurs, la sunna c'est écouter les dires de Mohammad, la sira c'est imiter la démarche de Mohammad et la charia c'est suivre la voie d'Allah et de Mohammad. Mais tout le coran a été "révélé" dans le contexte arabique du 6éme siécle. Mohammad a vécu dans le contexte arabique du 6éme siécle. Si les musulmans tenaient compte de ce contexte (qui n'est plus là), logiquement il ne devraient plus exister de musulmans.
Conclusion, ton histoire de contexte ne tien pas la route. Ta logique est bidon et tu ne connais absolument rien à ta religion. Juste un mouton de Panurge.

Polémos

Après toutes ces réponses musulman71, des commentaires?

humanistic

Je pense que musulman71 veut dire :

Ces terroristes n'ont strictement rien avoir avec la conception que je me fais de l'Islam et ces psychopathes tarés ne saurait me représenter et parler en mon nom. Je les exècre et me dissocie d'eux. Quant aux textes sacrés, on y trouve tout et son contraire, il y a une dualité qui permet de les interpréter de la plus belle des manières ou de la façon la plus abjecte..

Gigi

Arilés B.
«Je ne regarde jamais Tout le Monde en Parle quand le clown et son bouffon invitent des musulmans à débattre sur des questions islamiques. Je sais d'avance que animateurs, invités musulmans, invités non musulmans et public seront tous d'accord. C'est Radio Cadenas multiculti.»

Moi non plus je ne regarde jamais TLMEP. Et je pense exactement comme vous.

Ren

@humanistic

«Quant aux textes sacrés, on y trouve tout et son contraire, il y a une dualité qui permet de les interpréter de la plus belle des manières ou de la façon la plus abjecte.»

Vos propos confirment que l'islam est du n'importe quoi ! Plusieurs musulmans ne le réalisent malheureusement pas encore, ces aveugles des temps modernes.

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ humanistic

Se targuer de croire en une idéologie qui se base sur des textes qui sacralisent tout et son contraire est abjecte.

C'est l'aliénation. Point final!

Ich verachte die Lügen des Islams!

Voilà ce que la grande majorité des Canadiens pensent.
Voilà la seule solution.
Mais voilà! Les Canadiens se sont laissés séduire et, je le répète encore, ils auront ce qu'ils méritent.

GEERT WILDERS
https://fr.wikipedia.org/wiki/Geert_Wilders

https://www.youtube.com/watch?v=Rfm1l9g8UAY
[désolé, celui-ci est en anglais]

Minona

@humanistic

«Quant aux textes sacrés, on y trouve tout et son contraire, il y a une dualité qui permet de les interpréter de la plus belle des manières ou de la façon la plus abjecte.»

Avez-vous lu le Coran au moins? Je peux vous assurer que la plupart des versets violents sur lesquels se basent les intégristes pour justifier leur violence ne peuvent pas être interprétés de "la plus belle des manières", même en faisant un gros effort d'imagination. J'ai bien peur qu'il ne vous faille retirer vos lunettes roses.

Le verset 24.2, qui porte sur les célibataires ayant des rapports sexuels, les condamne à recevoir 100 coups de fouet, pas 100 coups de plume. Le verset 5.38, qui porte sur les voleurs, les condamne à avoir la main coupée, pas à se faire taper sur les doigts.

Le verset 4.34 qui permet aux musulmans de frapper leurs épouses ne parle pas de caresses affectueuses, pas plus que le verset 33.50 qui permet à Muhammad de violer ses captives de guerre ne parle pas d'amantes consentantes et enthousiastes.

Les centaines de versets qui condamnent des gens à l'enfer parce que leurs croyances divergent de celles des musulmans ne leur annoncent pas des vacances dans un tout-inclus. Quant à la lapidation, abordée dans plusieurs hadiths, elle ne consiste pas à lancer des roses à la personne suppliciée.

Il y a bien quelques versets à peu près tolérants mais plusieurs d'entre eux sont abrogés puisque en cas de contradiction entre deux versets, le plus récent a préséance. Pas de chance, la plupart des versets violents se trouvent dans les sourates les plus récentes.

humanistic

En effet, il y une dualité comme toutes les religions, ce sont les hommes qui font les religions non le contraire. L'être humain étant ce qu'il est avec toutes ses contradictions inhérentes à sa condition, il y a donc non seulement une dualité, mais aussi une multiplicité dans la compréhension des textes, tout dépend de la culture, l'époque, l'environnement, le vécu, la sensibilité..

Ce qui est absurde et malhonnête, c'est faire croire qu'il y a une seule et unique lecture, c'est jouer le jeu d'ISIS qui hait la différence, la diversité...

Minona

@humanististic

Moi c'est votre approche que je trouve absurde et malhonnête. Est-ce que le mot "chat" peut signifier "avion"? Est-ce que le verbe "parler" peut signifier "mourir"? Si on ne peut plus se fier à la définition des mots, autant jeter nos dictionnaires au feu (ISIS devrait apprécier).

J'espère au moins que vous ne poussez pas ce délire d'interprétation jusqu'à l'appliquer aux panneaux de signalisation, au modes d'emploi et aux livres de recettes car ça risque de raccourcir votre espérance de vie.

Je ne suis pas d'accord avec vous mais vous pouvez toujours donner une autre signification aux mots de ce commentaire jusqu'à ce que vous soyez convaincu du contraire.

Christian

Humanistic,

La diversité dont vous parlez est soit ignorante des dogmes, du coran ou des hadiths, soit dans le déni de réalité comme vous, soit pire ils pratiquent la taqqiya. Il se trouve que ce sont eux la grande majorité silencieuse qui sert de paravent à une critique objective de l'islam.

Mais si la majorité des musulmans pratiquent un islam dilué, cela ne signifie pas que la réelle nature de l'islam soit diluée. Qui pourrait islamiquement et référence à l'appui prouver que les djihadistes du califat sont de mauvais musulmans? Les contradicteurs pourraient enfumer les médias occidentaux mais devant les oulémas de l'état islamique, ils se feraient démonter et passeraient pour de mauvais musulmans, fatwa à l'appui avec argumentaire tiré du coran, du fiqh et de la charia.

Ne vous leurrez pas. Vos élans romantiques humanistes ne sont islamiquement que des résidus de l'éducation à moitié kafir que vous avez reçue et ferait rire n'importe quelle autorité musulmane.

Ich verachte die Lügen des Islams!

Tout le monde a déjà entendu parler de la schizophrénie.

On sait que la schizophrénie trouve sa source et s'accompagne de l'accumulation de "messages à double contrainte" reçus depuis l'enfance, c'est-à-dire être pris dans l'obligation de répondre à deux messages contradictoires et de ne pas pouvoir en discuter l'incohérence sans représailles.
Gregory Bateson a révolutionné le monde de la psychologie clinique avec ce concept.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gregory_Bateson

On sait que le coran est ce "livre sacré", truffé de double-contraintes (tout et son contraire) et qu'on ne peux remettre en question.
On ne se surprend désormais pas du tout de voir des familles musulmanes et toute une société qui base son agir sur l'islam, accoucher d'un monde schizophrénique.
Plus de détails dans le lien web qui suit:
http://www.nuitdorient.com/n2234.htm

Ich verachte die Lügen des Islams!

Ceux qui ont pris la peine de lire mon dernier commentaire et les liens donnés, ont compris que ISIS est un ramassis de schizophrènes, sous-produit de la violence® coranique, marque de commerce de la culture islamique.

Ren

Affranchissons-nous de ces interminables débats sur l'interprétation des textes de l'islam.

L'islam repose sur des pilliers.

1er pillier : serment de la foi (chahada)
2e pillier : 5 prières quotidiennes (salat)
3e pillier : charité (zakat)
4e pillier : jeûne (ramadan)
5e pillier : pèlerinage à La Mecque (hajj)
6e pillier : combat pour la cause de l'islam, pour la gloire d'Allah (djihad "soft ou hard")

Un musulmans est celui qui observe un ou plusieurs de ces pilliers.

Il n'y a ni laideur ni beauté dans l'islam. Il n'y a que des obligations qui correspondent à ces pilliers. Ces obligations sont acquittées en combo ou à la carte. Tel est le destin du musulman.

Je note seulement que le 6e pillier est le plus haut pillier de l'islam et n'est suivi que par les musulmans les plus fervents, surtout en version "hardcore".

Guy

En réponse à Musulman71 je voudrais rapporter les mots qu'utilisait Kemal Atatürk lorsque vers 1920 il voulut implanter la laïcité dans son pays la Turquie. Décrivant l'Islam et son prophète il parlait d'une "théologie absurde
d'un bédouin immoral, un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies" (Cité en 2014 par Boualem Sansal, Algérien. Ingénieur, auteur et romancier.)
Mark Gabriel, un Égyptien d'origine, enseignant en Égypte, érudit, ayant étudié le coran depuis l'âge de 6 ans et le connaissant par coeur récemment dans un ouvrage s'exprimait ainsi: " J'ai trouvé dans l'histoire de l'Islam de ses débuts à aujourd'hui, une religion remplie de violences et de massacres, sans aucune idéologie valable ou quelque sens de la décence. Je me demandais "quelle religion pourrait-elle expliquer ou excuser une telle destruction de la vie humaine. À partir de cela, je commençais à regarder les musulmans et leurs chefs religieux comme des fauteurs de trouble""
De plus en plus nombreux sont les érudits qui, en Égypte en particulier, questionnent les fondements de l'Islam.
À tous les Musulmans sincères et ceux qui cherchent la vérité je souhaite de reconnaître l'erreur magistrale et fondamentale dont ils sont aussi les victimes...et ce, pour le plus grand bien de notre pauvre humanité.

Dany Gagnon

Moi tout ce que je sais de ce livre Satanique est la haine de tout ce qui n'est pas Musulman. Alors moi si j'etais le premier ministre du Québec, j'interdirais le vente de ce livre haineux sur tout le territoire comme ils le font pour la Bible dans leur pays d'origine.

A quand un parti de l'extreme droite au Québec?

Christian

@ Dany Gagnon

Je suis certainement aussi critique que vous au sujet du coran. Je comprends votre colère des responsables politiques qui nient et sous-estiment le danger. Tout cela est légitime.

Mais je ne crois pas qu'interdire puisse être une solution. D'abord la privation de liberté de conscience va à l'encontre de nos valeurs et ensuite cela ressemble plus à une déclaration de guerre qui n'aurait d'autre résultat que de renforcer le repli identitaire et l'intégrisme. Donc, stigmatisant et contre-productif. Non, la qualité de notre civilisation vient du fait qu'elle encourage la raison et l'esprit critique dans le respect des libertés. Informer, argumenter, tenir un langage vrai et faire preuve de fermeté sur l'islam, donc se faire respecter, voilà ce qui devrait être fait et ne l'a jamais été, ce qui a conduit à cette situation.

Ce déni qui caractérise les idéologies multiculturalistes sur fond de pétrodollars et d'enjeux électoraux, à la soupe du relativisme culturel et moral, et qui se présente comme un progrès, n'est en réalité qu'une contre-valeur de notre culture et notre civilisation, tout en se voulant profondément humaniste.

Renier nos valeurs au nom de leur défense équivaudrait à nous renier nous mêmes. Espérons ne pas devoir en arriver à ce point et laisser le désespoir, la colère et la peur devenir nos principaux conseillers. Là nous perdrions la guerre.

Bien à vous

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ Christian

“Renier nos valeurs...”

Quelles valeurs? Au Canada, au Québec on ne sait plus de quelles valeurs on parle. Vos valeurs, les miennes, celles de nos ados et celles de Sir Wilfrid Laurier [1] peuvent être complètement différentes et, le plus souvent, elles ne sont même pas complémentaires.

Je me souviens avoir lu en 1978 un livre où on démontrait l'esquive en ce qui concerne la transmission des valeurs aux générations suivantes. On y insistait sur ce qu'il fallait d'abord “nommer les valeurs”. Un livre-clé pour une société qui se tient debout, ensemble, mais qui s'est évaporé dans les nuages du multiculturalisme. [2]

Des efforts louables pour nommer les valeurs ont été tentés plus récemment[3], mais ce sera improbablement à refaire puisque la société québécoise semble se morceler et s'individualiser de plus en plus, insouciamment, tout en renonçant à affirmer ce qui l'a engendrée.

Les appels pour une extrême droite tranchante, celle que réclame Dany Gagnon ne nous servirait pas mieux qu'une loi 59 appliquée par un Frémont-manieur-de-fouet... On s'entend là-dessus.

[1]http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/02/01/2391316_voici-plus-de-100-ans-ce-que-declarait-wilfrid-laurier-1841-i919-7ieme-premier-ministre-du-canada-sur-les-nouveaux-emigrants.html

[2]http://www.cubiq.ribg.gouv.qc.ca/in/faces/details.xhtml?id=p%3A%3Ausmarcdef_0000131929&

[3]http://www.cccmontreal.org/uploads/bibliotheque/valeurs_communes_bouchard.pdf

Sceptique

Le plus grand service à rendre aux musulmans est de ne JAMAIS céder sur la nécessité vitale d'une critique calme, raisonnée et factuelle de l'islam, comme pour toute idéologie - tout système de schémas mentaux - quelle qu'elle soit et sans exception dans une société libre, démocratique et fondée sur la raison.
Puisque l'islam prétend être une science, il doit être assujetti lui aussi au principe de falsification qui est à la base de toute science.

Christian

@ ich verachte etc (dsl j'ai la flemme de retranscrire le tout)

Vous me rappelez un certain Gil qui commentait de manière aussi prolifique que vous. Seriez - vous la même personne?

Vous avez raison d'affirmer que des valeurs se contredisent et se définissent difficilement à l'heure actuelle. Notamment sur les questions de multiculturalisme vs assimilation. Le relativisme moral et religieux cher au dogme de la tolérance qui est l'avatar laïc de la charité chrétienne et cheval de bataille des humanistes de gauche agit comme une police de la pensée sur la question de l'islam.

Cependant, de nombreux intellectuels tous bords confondus et soucieux de rendre une analyse intellectuellement honnête commencent à dénoncer les sophismes de cette pensée et livrer une analyse objective sur l'islam.

La gauche bien pensante a peut être encore un certain impact sur les habitants des grandes villes qui vivent dans des laboratoires idéologiques coupés du réalisme rural. Déjà les classes populaires ne se reconnaissent plus dans ces discours. Je ne donne pas cher de leurs discours bisounours padamalgam cépassalislam après encore deux ou trois attentats et je ne vous dis pas comme nos sociétés émasculées vont vite se reviriliser sous la pression populaire.

À suivre

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ Christian

Pas besoin de retranscrire mon pseudonyme, aussi long soit-il.
Copier-coller, vous connaissez? À moins que la flemme vous empêche de cliquer sur le bouton droit de votre souris. lol
You can even drag it down from the end of my last comment to your own comment redaction space. Easy, right?!

Je vous concède cependant que le pseudonyme Gil est certainement plus court à taper ;-)
Je vois que vous avez habilement étudié mon style littéraire... N'en parlez pas à Ti-Jacques Frémont, il pourrait faire investiguer mon disque dur. lol

Polémos

Une autre analyse du communiqué de l'EI.

http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151120.OBS9928/esthetique-de-la-boucherie-daech-dans-le-texte.html

Gigi

«discours bisounours padamalgam cépassalislam »

Que je l'aime celle-là. Je la garde en réserve pour mes futurs commentaires sur d'autres blogues padamalgam.

Christian

@ Herr Gil

Non que je ne connaisse pas le copy-paste mais depuis un smart phone, l'exercice est plus périlleux.

En ce qui concerne notre petit secret. Don't worry,I cover your ass.Je n'offre pas mes talents de graphologue à des traîtres.

@Gigi

Servez-vous, je me suis moi-même inspiré d'autres commentaires pour faire une synthèse. Si ça peut discréditer les pleureuses et autres pleurnicheuses du multiculturalisme pour lesquelles le vrai ennemi est le discours "islamophobe", je serais heureux d'y apporter ma maigre contribution.

Ich verachte die Lügen des Islams!

Je reviens encore sur ces “messages à double-contrainte” (double-bind), typiques du mode de communication islamique que j'ai détaillé plus haut sur cette page. Le pas si fameux “Message au peuple de la Croix “ véhicule tous les éléments du discours schizophrénique.

D'entrée de jeu, l'auteur y va d'un premier phrasé “double-bind” qui dénature complètement le sens du mot MISÉRICORDE qui devrait se définir comme étant la compassion pour la misère d'autrui et/ou la générosité entraînant le pardon, l'indulgence pour un coupable, un vaincu et/ou la bonté par laquelle Dieu fait grâce aux hommes. http://www.cnrtl.fr/definition/miséricorde
____________________
[...] au nom d'allah, le tout miséricordieux, le très miséricordieux[...]
[...] alllah est venu à eux par où ils ne s'attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs coeurs.
____________________

Il est à noter que dans le même texte, on dénature tout aussi bien le mot MARTYR, ce qui n'a rien à voir avec le sens noble et pacifique qu'ont conféré les premiers chrétiens à ce mot, 600 ans avant mahomet et la naissance de sa secte de musulmans.
En islam un martyr est une "victime" de ses propres machinations haineuses et qui cherche à susciter une réaction de défense violente.
Un martyr d'allah consiste en une provocation-riposte pernicieusement calculée.
Double-bind: J'exerce la justice d'allah, je ne vous tue pas. C'est vous qui me tuez. Et allah, le "très miséricordieux" me récompensera...

Ren

@Ich verachte die Lügen des Islams!

Le double message contradictoire... que c'est tordu l'esprit musulman ! Qu'est-ce qu'Allah a fait à ses enfants ? Qu'est-ce qu'il a engendré comme progéniture, Allah le tout-puissant !

Gigi


Christian
«Servez-vous, je me suis moi-même inspiré d'autres commentaires pour faire une synthèse.»

Je viens de me servir justement sur la chronique de Richard Martineau d'aujourd'hui. J'aime bien l'expression «padamalgam cepaçalislam». Je la garde en réserve.

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ Ren

Vous êtes outré et votre commentaire le montre bien. Je le suis tout autant, même si ce que je décris à propos des "messages contradictoires" n'est pas toujours conscient chez les musulmans qui sont tous tombés dedans quand ils étaient petits. Ils y puisent une force, celle de la culture de mort, qu'ils ne soupçonnent le plus souvent même pas.

C'est pour cette raison que, dans mes commentaires, vous ne lierez jamais les mots mahomet, allah, islam et coran avec une lettre majuscule, malgré la règle grammaticale des noms propres. Je considère ces mots comme des représentations de la plus monstrueuse arnaque de l'histoire de l'humanité.

L'islam chosifie les mécréants en général et les femmes en particulier. Alors, à ma façon, cette omission de majuscules sert, sans grand conséquences haineuses, à me rappeler à moi-même et aux autres le mépris sectaire et la dégradation au niveau des choses qui nous est dévolu de la part d'une religion d'épais.

GDR

Bonjour,
Je me permet de reagir par rapport a l'article (je n'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires). L'islam, sous sa forme actuelle (ou tout au moins de la facon dont il est appliqué par certains musulmans) represente effectivement un danger. Toutefois, il me semble bien que la bible, prise au pied de la lettre, pourrais mener a des actions extremistes egalement (il n'y a qu'un seul Dieu et c'est le Dieu chretien). Historiquement, les actions des jesuites et de l'inquisition suffisent à prouver les derives de l'extremisme chretien. Toutefois, il me semble que la chretienté dans son ensemble a plus ou moins depassé ce stade. La bible est un texte sacré, mais on ne dit a personne qu'il ira en enfer si il ne suit pas a la lettre le moindre precepte. Avoir la foi est suffisant, et apres, on pratique selon son envie, ses gouts et ses moyens. Exemple : le vendredi saint, le carême, sont des éléments chrétiens qui sont peu ou pas suivi.
Ce qui me gêne avec l'Islam, est cette volonté de vouloir à tout prix s'imposer aux autres, imposer des règles, limiter la liberté d'autrui... Et de ce point de vue là, a mon avis, l'Islam est une religion malade.
N'etant pas musulman et n'en sachant pas beaucoup sur le coran, je ne m'aventurerai pas à en parler davantage.
Mais mon message est celui ci :
- je respecte profondement le droit d'un musulman a pratiquer son culte comme il l'entend (j'ai plusieurs amis musulmans) a condition qu'on n'essaye pas de me l'imposer. ma foi et mes croyances ne regarde que moi. Par ailleurs, si possible, j'apprecierai aussi que les signes de la foi de chacun reste discret
- Une autre condition a la liberté des musulmans a pratiquer leur culte, est de respecter les libertés fondamentales des etres humains : pas de violence, pas de maltraitance, pas de soumission forcé. libre a chacun de vivre comme il l'entend

Voila a mon sens les conditions minimales pour que l'islam puisse continuer a exister dans nos contrées occidentales
Cela ne vous plait pas ? et bien il ne vous reste qu'a trouver un pays plus en accord avec vos convictions, soit dit sans haine. je ne vous chasse pas, mais si vous n'etes pas satisfait ici, alors peut etre ailleurs vous conviendrait mieux

Je comprend tout a fait que cela necessite de faire des concessions face a une doctrine rigide et a votre livre sacré... mais si les autres religions ont pu le faire, et bien sans doute le pouvez vous aussi. et l'obeissance absolue et aveugle a (une certaine interpretation) des textes ecrits il y a des siecles me parait, disons borné, pour ne pas dire stupide. Etre croyant n'impose pas de ne pas savoir preuve d'intelligence

Et pour finir, si l'islam ne change pas et continue dans cette voie de la violence et de l'intolerance totale, alors je me battrai car je ne renoncerais pas a ma liberté. et je ne serai pas le seul. et des musulmans se battront au coté des incroyants, car je sais que tous n'accepte pas de vivre enchainé au Coran. Dans tous les cas, vous ne gagnerez pas. l'histoire l'a deja prouve maintes et maintes fois. La liberté triomphe toujours, quel qu'en soit le prix ou le temps necessaire. Aucun regime totalitaire, aussi puissant soit il, n'a jamais duré une eternité...

GDR

Ich verachte die Lügen des Islams!

Aujourd'hui, dans le calendrier liturgique catholique, on célèbre la fête de Sainte-Flore, née d'une famille musulmane, décapitée en 851 pour avoir secrètement renoncé aux canons de l'islam et refusé ensuite d'adjurer sa foi chrétienne. C'est son propre frère qui l'a dénoncée.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Flore_et_Marie_de_Cordoue

Plus ça change plus c'est pareil!
http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/02/21-chretiens-coptes-decapites-15-02-15-un.png

http://www.prionseneglise.fr/Les-textes-du-jour

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ GDR

Ceux que vous nommez vos amis musulmans ne le sont que de nom. En islam il est défendu de se lier d'amitié avec les infidèles.
Et puis tiens, bonne idée: lisez donc le coran!
http://benjamin.lisan.free.fr/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/SurIslam/VersetsViolentsDuCoran.htm

____________________________________

Lorsque vous parlez des chrétiens vous parlez de ce qui leur est interdit de faire. Ne s'en tenir qu'à ça, engendre des p'tits chrétiens de paille.
Et puis tiens, bonne idée: lisez donc l'Évangile!

____________________________________

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (10, 25-37)

Pour mettre Jésus à l’épreuve, un docteur de la Loi lui posa cette question: «Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle?» Jésus lui demanda: «Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit? Que lis-tu?» L’autre répondit: «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même.» Jésus lui dit: «Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie.»
Mais lui, voulant montrer qu’il était un homme juste, dit à Jésus: «Et qui donc est mon prochain?» Jésus reprit: «Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits; ceux-ci, après l’avoir dépouillé, roué de coups, s’en allèrent en le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit; il le vit et passa de l’autre côté.
«Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui; il le vit et fut saisi de pitié. Il s’approcha, pansa ses plaies en y versant de l’huile et du vin; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant: “Prends soin de lui; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme qui était tombé entre les mains des bandits?» Le docteur de la Loi répond: «Celui qui a fait preuve de bonté envers lui.» Jésus lui dit: «Va, et toi aussi, fais de même.»

http://encontact.org/contenu.aspx?topic=Qui_est_mon_prochain

Ren

@GDR

Il existe plusieurs différences fondamentales entre les textes bibliques et les textes coraniques, mais je ne vous en ferai part que sommairement.

La bible se lit de façon symbolique et son message est exprimé à travers des paraboles ou des métaphores tandis que le message du coran est exprimé de façon prescriptive.

Vous avez fait la remarque suivante : «Ce qui me gêne avec l'Islam, est cette volonté de vouloir à tout prix s'imposer aux autres, imposer des règles, limiter la liberté d'autrui...»

Élevé dans l'islam, il est normal qu'un musulman est naturellement porté à «s'imposer aux autres» parce qu'inconsciemment il reproduit le modèle coranique, Allah lui imposant ou prescrivant sa volonté.

La première fois que j'ai lu le coran, j'ai eu l'impression que quelqu'un s'adressait directement à moi et me dictait quoi faire, impression que je n'ai pas en lisant la bible. En lisant le coran, je ne sens pas cette distanciation temporelle et contextuelle qui est présente à la lecture de la bible. Ce style particulier d'écriture du coran a certainement un impact sur le psyché du musulman et se transmet par la culture. C'est mon hypothèse.

Christian

Très bonne analyse Ren!

En plus des messages contradictoires qui créent une certaine schizophrénie dont a bien parlé l'ami Gil, cet aspect est très intéressant.

Les relations sociales dans la culture musulmane ont tendance à conduire vers l'abus. Le fait d'imposer quelque chose tient de la normalité alors que dans la culture occidentale, c'est perçu comme du viol de conscience et du non respect de l'individualité.

L'exemple le plus frappant pour illustrer ceci est la manière d'enseigner le coran dans les madressas. Jetez un coup d'oeil sur YouTube de vidéos et vous verrez que la principale méthode pédagogique consiste à frapper avec une baguette.

Ce type de relation engendre beaucoup de frustrations. Les frustrations se transforment en colère et la violence envahit tous les aspects de la vie sociale: familiale, amicale, couple et bien sûr structures politiques.

Combien de fois n'ai je pas entendu de la bouche de musulmans dire que pour maintenir la paix sociale, les musulmans avaient besoin de régimes dictatoriaux. Ils pensent que c'est leur nature d'avoir besoin de répression alors qu'il s'agit des conséquences d'une manière de vivre et d'un endoctrinement.

Une dynamique violente va inévitablement conduire vers un système de "loi du plus fort" et les plus fragiles (femmes et enfants) en paieront le plus les conséquences. Le viol et l'inceste sont loin d'être rares dans ces sociétés. J'ai entendu beaucoup de témoignages allant dans ce sens mais l'omerta dicte sa loi car le risque est grand pour les victimes de dénoncer les bourreaux.

Elle est bien illusoire la paix et l'amour dont on nous bassine les oreilles à grands renforts de propagande.

Arilés B,

@Ren,
Tu as tout à fait raison. J'ai eu beaucoup de mal à discuter d'islam avec des occidentaux car ils ont baigné dans une culture rationaliste et ne connaissent pas d'autre schéma de pensée que celui de la civilisation judéo-chrétienne. Quand je dis par exemple qu'en Agérie (où j'ai vécu prés de 40 ans) il est naturel de haïr les juifs et de mépriser les chrétiens, mes interlocuteurs me répondent: "Comment ça naturel? C'est pas normal!"
Quand en Algérie je disais à mes interlocuteurs qu'ils devraient avoir honte de haïr les juifs et de mépriser les chrétiens, ils me répondaient: "T'es pas normal, toi! t'as jamais lu le coran?"
Le relativisme culturel cher aux multiculturalistes consiste à penser que les 2 "normalités" se valent et il n'y a pas à choisir l'une ou l'autre. Le "vivre ensemble" qu'ils proposent consiste à faire coexister les 2 normalités antinomiques dans un même espace neutre, le Canada. Cela me sidére.

Ich verachte die Lügen des Islams!

@ Arilés B

"Le "vivre ensemble" qu'ils proposent consiste à faire coexister les 2 normalités antinomiques dans un même espace neutre, le Canada"

Les faire coexister, les faire accepter, les faire s'équivaloir... Et demeurer politiquement correcte: se taire (loi 59).

Mais c'est exactement la définition de la "double contrainte" qui mène à la schizophrénie qu'on veut aussi nous imposer, à nous comme société hôte, comme les musulmans le font avec leurs "croyants"!

Parfait mélange explosif...

Yeno

Soirée de louange au Quebec par amour pour la France :

http://livestream.com/sansfrontieres/pourlafrance

triki.a

nous les citoyens arabes laïcs nous dénonçons l'aide des occidentaux et surtout les gouvernants aux extrémistes musulmans sous le prétexte qu'ils sont démocrates , nous ne voulons pas de votre démocratie et nous voulons que vous surveillez ces terroristes que lorsqu'ils font qq chose de grave vous les envoyez chez nous

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE