« La ministre de la Justice ouvre-t-elle la porte aux mariages régis par la charia? | Accueil | Le niqab pour le serment de citoyenneté, une victoire inspirante du féminisme »

06/03/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Polémos

Un petit commentaire formulé en tout respect Poste de Veille. Vos vidéos ont des vertus pédagogiques bienvenues et vont droit au but. Elles sont extrêmement efficaces pour contrecarrer les arguments, prétentions et sornettes affirmés par les pseudos intellectuels(les) de l'UQAM ou les imans radicaux qui sévissent dans les mosquées et ailleurs.

Cependant, elles sont affligées d'un bombardement d'images très dérangeant qui empêche à la longue de se concentrer sur le propos. Si vous pouviez mettre juste un peu la pédale douce sur les images et ne pas transformer les vidéos en vidéoclips ce serait vraiment apprécié. Autrement, continuez votre beau travail qui est absolument essentiel.

Merci.

Voländer

«Le 6 janvier 2016, le journaliste, écrivain et analyste politique jordanien Jihad Al-Mansi écrit dans le quotidien jordanien Al-Ghad, sous le titre « Attention, la voiture roule en marche arrière ! », que la société arabe se trouve au bas du classement mondial en sciences, culture, dans le domaine des droits de l’homme et de la femme et de la lutte contre la corruption. Il ajoute que le monde arabe traîne derrière le reste du monde qui avance rapidement et « nous a devancés de siècles, peut-être de millénaires ».
[...]
Notre seule façon de nous consoler est de nous remémorer et de nous rappeler les chercheurs et philosophes musulmans tels que Al-Razi, Al-Farabi, Ibn Sina, Al-Kindi, Ibn Rushd, Ibn Khaldun, et d’autres. Ce faisant, nous occultons le fait que la plupart de ces individus, dont nous nous enorgueillissons pour des raisons humaines et culturelles, n’étaient pas arabes, que la plupart d’entre eux ont été lapidés ou emprisonnés, et que certains ont vu leurs livres brûlés ou ont été accusés d’hérésie…
[...]
Sur le plan économique, nous ne sommes pas des États-providence ; sur le plan idéologique, nous sommes influencés, et non influents ; sur le plan humaniste, nous rejetons autrui au lieu de l’accepter. Nous accusons quiconque est en désaccord avec nous d’être un infidèle, et pensons que nous avons toujours raison et que le monde complote contre nous, sans jamais nous poser la question logique : Pourquoi le monde le ferait-il, vu que notre impact est nul dans l’entreprise mondiale, culturelle et humaine ?
[...]
Nous éludons la vraie réponse, et ne sommes pas capables de reconnaître que c’est nous qui complotons contre nous-mêmes, qui nous entre-tuons et versons le sang d’autrui au prétexte d’un héritage vieux de plus ou moins 1500 ans, [prétexte] destiné à semer des conflits ethniques et religieux entre les courants et communautés… »
http://www.memri.fr/2016/03/07/un-auteur-jordanien-les-arabes-sont-a-la-traine-dans-tous-les-domaines-alors-que-le-monde-avance/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE