« [VIDEO] - Une nouvelle secte politique | Accueil | Amos Yee, Youtubeur de 17 ans de Singapour, passible de la prison pour blasphème [+VIDEO] »

26/05/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michèle D.

Une bonne nouvelle concernant la liberté d'expression! Maintenant, que doit-on faire? Il ne faut pas avoir peur d'appeler un chat un chat. Je vote aussi pour qu'on donne plus le micro aux musulmans progressistes. Je ne crois pas que ça empêche les radicaux d'agir. On n'a jamais pu éliminer la mafia. Mais l'idée est de les isoler et de leur (aux radicaux) montrer qu'ils n'ont pas le pouvoir qu'ils croient avoir.

Ren

@Michèle D.

«On n'a jamais pu éliminer la mafia. Mais l'idée est de les isoler et de leur (aux radicaux) montrer qu'ils n'ont pas le pouvoir qu'ils croient avoir.»

Le pouvoir dans l'islam ne vient pas des radicaux. Il vient de l'idéologie de l'islam qui vise la vie dans l'au-delà alors que la mafia vise celle en ce bas monde. Selon les croyances monothéistes, c'est l'au-delà qui est éternel et non ce bas monde.

L'interprétation radicale des textes de l'islam ne vient pas des radicaux. C'est la teneur radicale de ces textes qui tend à radicaliser ses adeptes.

Tant et aussi longtemps que l'islam existe, la radicalisation existera. Tenons-nous prêts.

Yeno

Ci-joint un article paru dans le site « Savoir ou se faire avoir » , intitulé : «  Parlement tchèque : un député répond à la question «  faut-il avoir peur de l'islam ». Le moins que l'on puisse dire c'est que le « politiquement correct » y est absent du début à la fin.
http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/05/27/parlement-tcheque-une-depute-repond-a-la-question-faut-il-avoir-peur-de-lislam/

Michèle D.

@Ren et Gil,

Je vais mieux expliciter ma pensée.

D'abord, dire que c'est inhérent à l'islam, je ne peux pas être d'accord car il y a différents courants dans cette religion. Il y en a des groupes progressistes qui remettent en question certaines croyances. Pour ces groupes, le coran n'est pas une vérité éternelle applicable à toutes les époques et en tout lieu, mais seulement pour une époque en un lieu précis. Ce qui ouvre la porte au modernisme. C'est très sain selon moi. Ils ont commencé à se regrouper pour vaincre l'isolation et faire entendre leur voix. Je les soutiens. Je soutiens aussi les apostats de cette religion.

Maintenant pour ce qui est des radicaux puisqu'on a à les subir et qu'il faut se défendre. Quand je les compare avec la mafia, c'est parce qu'on a jamais réussi à s'en débarrasser, comme celle-ci. On les sort par la porte, ils reviennent par la fenêtre. Et avec internet, les fenêtres sont grand ouvertes. Ceci dit, il ne faut pas arrêter de les combattre. Avoir le courage de se défendre. Leur montrer qu'on se tient et qu'on a de la colonne. Les progressistes et les apostats sont nos alliés naturels et leur connaissance de la mentalité islamique est un atout à partager avec eux. Parce que seuls d'un côté comme de l'autre, ça va être plus difficile.

Ren

@Michèle D.

Je résume votre pensée à ceci : "Rêver mieux pour mieux rêver".

Vous vous empêtrez dans les catégories de musulmans, progressistes, apostats, radicaux. Ces catégories de musulmans existent certainement dans les faits. Mais il existe aussi de facto les textes de l'islam, le coran et les hadiths.

Ces différents musulmans interprètent comme ils entendent les textes de l'islam, là n'est pas le problème. Le problème, c'est l'appel à la violence contenu dans les textes de l'islam donc inhérent à la doctrine de l'islam.

La solution à mon sens est d'informer les gens quels qu'ils soient sur la doctrine de l'islam. Pas de rectitude politique, pas de demi-vérités. Ne pas se livrer à des allégations qui ne veulent rien dire et qui ne règlent surtout pas le problème, comme vous le faites, à savoir qu'il y a différents courants dans l'islam... et alors ?

Ceci dit, une chose est certaine : les seuls musulmans dignes de confiance sont les apostats.

Michèle D.

@Ren et Gil,

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez. Par contre, j'aimerais que vous jetiez un coup d'oeil à ce site au moins pour vous faire une opinion par vous-mêmes. Ce sont des musulmans progressistes d'un peu partout dans le monde (Canada, USA, GB, Danemark) qui se sont regroupés.

http://muslimreformmovement.org/

Si vous lisez l'anglais, je vous invite à lire leur déclaration, qui rend obsolète une bonne partie du coran. Ils admettent sa remise en question.

Ren

@Michèle D.

Les musulmans "progressistes" du Muslim Reform Movement proposent de rejeter toute interprétation de l'islam qui appelle à la violence... Ce qui est tout-à-fait louable et c'est ce que tous les musulmans sont censés faire, pas seulement les progressistes.

Le problème est le suivant : les textes de l'islam sont écrits dans la forme prescriptive, c'est-à-dire qu'ils commandent aux musulmans de faire ce qui est écrit dans le coran appuyé par les hadiths. Le principe de l'abrogation dictée dans le coran légitime la violence au détriment de la non-violence.

Rejeter une partie des textes violents du coran revient à rejeter une partie de la parole d'Allah c'est-à-dire à ne pas le croire complètement. Ces musulmans progressistes sont considérés hypocrites dans l'islam et méritent d'être tués selon l'islam.

Le Muslim Reform Movement a pignon sur rue à l'extérieur des pays musulmans, là où les "progressistes" ont droit de parole. Dans un pays musulman, ils seront tous massacrés. À quoi sert de mener une révolution à l'extérieur du bastion même où il importe d'effectuer une réforme ? Si les idées maîtresses émergent d'un pays fondateur de l'islam comme l'Arabie Saoudite, en quoi est-il pertinent de mener une réforme de l'islam à l'extérieur de ce pays ? Est-ce que le Muslim Reform Movement réussira à convaincre la majorité de musulmans vivant en Égypte, au Pakistan, en Afghanistan, au Qatar, etc. de participer et de joindre le mouvement de réforme ? Je doute fort.

L'islam s'écroule de lui-même du moment où un musulman ne croit qu'une partie de ce qui y est enseigné, car c'est un signe que la doctrine ne tient pas. Selon vous, sur la base de la foi, les musulmans croient-ils en Allah ou ne croient-ils pas en Allah ?

Je réitère ceci : les seuls musulmans dignes de confiance sont les apostats, car ceux-ci réalisent que l'islam est une imposture et qu'ils rejettent non seulement une partie de l'islam, mais l'islam dans son intégralité.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE