« Qui est l'islamiste pro-charia derrière la prière de rue à Montréal ? | Accueil | [VIDÉO] Qui était derrière la prière de rue à Montréal? »

10/06/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ren

La censure mise en place par Facebook date bien d'avant la demande de Merde-kel. Antérieurement à la venue massive des migrants musulmans en Europe, j'ai commenté sur le site de RT un incident ayant lieu aux États-Unis (http://tinyurl.com/ocf7tat).

RT exige qu'on soit logué avec n'importe quel compte de réseaux sociaux pour émettre un commentaire. C'était la toute première fois et la seule fois où j'ai utilisé mon compte Facebook pour commenter un article sur le web. Suite à mon commentaire que je considère tout-à-fait anodin et civique, mon compte Facebook a été bloqué.

Dans mon commentaire sur le procès impliquant Abercrombie & Fitch et une musulmane voilée, j'ai dit que le bon sens veut que l'on s'adapte au code vestimentaire de l'employeur et non l'inverse.

Pierre Ouellet

Je n'ai plus de problème avec fesse-book. J'était tanné de devoir sans arrêt mettre a la poubelle leur incessante demandes de suivre celui-ci ou celle-là touts les jours dans ma boîte de courriel. Un bon matin je les ai signalé comme pourriel. Deux jours plus tard je n'avais plus de compte. Problème réglé...

Voländer

«Le père de Nohemi Gonzales, une Américaine tuée lors des attentats du 13 novembre à Paris, a déposé plainte contre Google, Twitter et Facebook, qu'il accuse d'avoir facilité le recrutement des terroristes.

[...] Aux yeux de ce père en deuil, des plateformes comme Twitter ou Youtube (propriété de Google) auraient laissé proliférer des comptes et des contenus de propagande terroriste sans prendre les mesures nécessaires pour endiguer ce flot de haine. Il leur reproche d’avoir apporté «en connaissance de cause [...] un soutien matériel clé à l'ascension du [mouvement terroriste État islamique (EI) ]» ce qui aurait permis à ces jihadistes de mener «de nombreux attentats dont ceux du 13 novembre 2015.

[...] Pour justifier sa plainte, Reynaldo Gonzales s’appuie sur un rapport du centre de recherches américain Brooking Institute qui a comptabilisé 70 000 comptes Twitter de sympathisants de l’EI, ➣ dont environ 80 sont décrits comme "officiels". L’EI a ainsi pu «utiliser les réseaux sociaux pour attirer des nouvelles recrues et inspirer des attentats isolés», ont conclu les auteurs de cette étude.

[...] Selon Keith Altman, l’avocat de Reynaldo Gonzales. la plainte du père ne «vise pas tel ou tel message, mais le fait que ces plateformes offrent une solution technologique facilitant le recrutement» d’aspirants terroristes auprès de l'EI. En clair, la règle du «safe harbor» ne peut être invoquée car ces trois sites sont visés non pas en tant qu'éditeurs de contenus mais de fournisseurs de service.


[...] Reste à savoir si Google, Twitter ou Facebook sont vraiment des plateformes neutres. L’avocat du père de la victime assure que non. Pour preuve : il a joint à la plainte une capture d’écran montrant que Google a placé une publicité sur une vidéo Youtube d’un sympathisant de l’EI. À travers la publicité ces réseaux sociaux joueraient «un rôle actif, éditorial et ne sont donc plus neutre», explique Antoine Chéron.»

http://www.france24.com/fr/20160617-attentat-paris-gonzales-pere-victime-plainte-twitter-facebook-google-safe-harbor-neutralite?&_suid=1466202900170009112553182058036

MARGUERITE C. DELISLE

Ce n'est pas seulement en Allemagne qu'il y a la censure, même au Canada plus précisément au Québec, que certains nous censurent parce que nous ne suivons pas une certaine ligne de pensée.

Je suis capable d'admettre que certains réfugiés sont vraiment malpris mais il y en d'autres qui sont les pires profiteurs de la bonté des canadiens. Ces mêmes profiteurs seraient prêts à nous massacrés
pour tous prendre ce que nous avons.

Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'il faut qu'ils fassent comme nous: vivre et laissez vivre Femmes est égale à l'homme; la religion se fait à la maison mais non dans les lieux publics. RESPECT DU PEUPLE QUI LES REÇOIVE: LOIS ET AUTRES INSTITUTIONS
LE RESPECT DE NOTRE ÉDUCATION ET DE NOTRE HISTOIRE COMME PEUPLE CANADIENS, CANADIENS FRANÇAIS, NOIRS JAUNES ET
BLANCS NOUS SOMMES ÉGAUX

JE DEMANDE À NOTRE DIEU MÉSIRICORDEDIEU DE NOUS AIDER À ÊTRE PLUS CLAIR VOYANT
MARGUERITE C. DELISLE

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE