« D'éminentes musulmanes canadiennes dénoncent le «féminisme islamophobe» | Accueil | [VIDÉO] Écoles musulmanes c. Djemila Benhabib: résumé du procès »

06/10/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

D

Ca fait dur la gau-gauche. Big Brother. 1984. Le socialisme. Le controle des masses... Dissidence interdite.

Ils ont peur de quoi, les medias biaises (j'inclus aussi la CBC, RDI, CTV, BBC, etc) appartenants a seulement six grosses corporations? D'un reglement de compte? Donald va remettre les pendules de l'Establishment a l'heure? LOL. J'espere bien. De toute facons les journaux imprimes c'est fini. Les medias electronique biaises et sensationalistes, ou meme les journaleux plutot incompetents voire meme a moitie analphabete.Les gens vont y voir clair tres bientot.

Pu capable.

D'un autre cote je suis assez exaspere des derniers 40 ans ou des marxistes sont professeurs-res dans les etablissements d'enseignement superieurs partout en occident, nos enfants litterallement "brainwasher" entre ces memes medias, des enseignants syndicaleux gauchistes qui haissent le capitalisme et la libre entreprise et passant meme par la commission des droits de l'homme qui en est rendu une mascarade pro-gauchiste qui tient 100% a punir "the white male" via "affirmative action", etc.

J'espere de voir Hillary gagner le 8 novembre prochain car comme ca elle va pouvoir finir la job que Hussein O a debuter; donner le gros coup de couteau profond dans le dos de la classe moyenne americaine qui lui sera fatal. Ce dernier coup fatidique. Meme chose pour notre adorable Selfie PM Justin. Si Hillary gagne Justin sera super motive pour gagner en 2019. Si Donald gagne, Justin se fera tres tranquille, le gosse.

Les des sont pipes mes amis-es.

Excusez mon clavier anglo.

R.
Ontario.

Simone L.

Être américaine, je ne voterais ni pour Trump ni pour Clinton. Les deux ont atteint leur degré de toxicité.

Peter

Talking about the Obama/Clinton duet:

"Hillary Rodham (Clinton) had met Alinsky in her college years and wrote in defense of him and of true democracy in her senior thesis, "There Is Only the Fight - An Analysis of the Alinsky Model." She later distanced herself from Alinsky altogether. Barack Obama had admired and applied Alinky's ideas in the south side of Chicago some years later. While obviously utilizing Alinsky's tactics of organizing for mass political power, once elected, they both eschewed the fight for the poor through progressive democracy and became as elitist as any right wing status-quo Republican that Saul Alinsky would be counseling his students to fight against."
http://latter-rain.com/ltrain/alinski.htm

Peter

A man who was born with a silver spoon in his mouth, has now jammed a foot in his mouth. Game over mouthy Trump!

Volander

« Donald Trump est l'ennemi de Wall Street...» - Pas étonnant que l'Establishment US fasse le maximum par l'intermédiaire des grands médias pour le discréditer aux yeux des électeurs américains.

«Eric Zemmour a lu le programme de Donald Trump, contrairement aux journalistes bien-pensants qui ne s’attachent qu’aux apparences et qui agitent le nom de Trump comme un nouvel épouvantail.» (vidéo: 3:44 min.)

À 1:44 min.: ➪ «TRUMP VEUT TAXER LOURDEMENT WALL STREET, augmenter les impôts des plus riches, donc, l'establishment du parti républicain le renie (Ex.: le père Bush appuie H. Clinton). Trump est un partisan du protectionnisme commercial pour relocaliser les usines US parties au Mexique ou en Asie. ➪ Trump rétablirait la séparation entre banques d'investissements et banques de dépots qu'avait établit le président Roosevelt en 1932 et ➪ qu'avait aboli Bill Clinton dans les années 90. (Comme par hasard)

➪ Le programme de Trump ressemble à celui de Roosevelt et son fameux NEW DEAL, c'est un programme de gauche, mais la gauche des années 30 qui refusait l'immigration pour protéger les emplois américains, une gauche patriotique et républicaine dirait-on en France.

Hillary Clinton incarne la gauche des minorités raciales et sexuelles, des féministes, du cosmopolitisme, du libéralisme, de l'individualisme, du libre-échange, la gauche qui a fait ami-ami avec Wall Street, la gauche des interventions militaires au nom des droits de l'Homme, la gauche des années 60.

L'affrontement entre Trump et Clinton est un combat entre deux gauches, une gauche qui veut rester américaine contre une Amérique qui veut devenir un pays MONDE. Une Amérique des vaincus de la Mondialisation contre une Amérique des vainqueurs vivant dans les grandes métropoles. Deux Amériques, comme il y a deux Angleterres, deux Frances.»
http://www.medias-presse.info/eric-zemmour-donald-trump-est-lennemi-de-wall-street/61674

Volander

Aldous Huxley était un visionnaire...

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait LES APPARENCES DE LA DÉMOCRATIE, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient même pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude. » - Aldous Huxley, «Le meilleur des mondes» (1932)

Peter

For 16 months, Donald Trump’s accidental campaign was the hottest thing on TV. Even Trump seemed surprised when his little side project, sandwiched between seasons of “The Apprentice” and premised on giving away a bunch of hats, blew up into a cultural phenomenon.

How could he have known it would be that easy to take over an entire party? I sure didn’t. Turns out the Republican Party was like “Wheel of Fortune”; people followed out of habit, but they were sick to death of the reruns.

But as Trump scowled and scoffed his way through one final debate, it was clear that his egomaniacal show had finally played itself out. After weeks of ugly disclosures and cratering polls, all that remained for Trump was to figure out some way to end the series without having to admit it was canceled.

So after railing all week against a “rigged” election, Trump pointedly refused — twice — to say he would accept the result as legitimate. “I’ll keep you in suspense,” he said instead. I guess every dying show needs its cliffhanger finale.

As the candidate himself might have put it in one of his famous tweets: Trump claiming fraud because his poll numbers are horrible! Sad!

I’ll make a rare prediction here, which is that someday in the not-so-distant future, when he feels like not enough people are paying attention to him, Trump will generate headlines by telling a reporter he never really wanted to be president, anyway. And it will be the truest thing he’s said in a while.

https://www.yahoo.com/news/the-trump-show-is-ending-sad-134109964.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE