« Égypte : un premier mariage "esclavage" de l'ère moderne | Accueil | La FIFA autorise le port du voile »

05/07/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean Vercors

Le monstre qu’est l’Onu doit être réformé par Jean Vercors

L’ONU, à sa création, était composée d’une communauté de nations dédiées à sauvegarder et à promouvoir les valeurs qui se tenaient au cœur de la lutte contre le nazisme et le fascisme.

La Charte de l’ONU représentait par-dessus tout un manifeste des nations dédiées à la liberté et à la justice et la promotion des droits fondamentaux de l’homme.

Mais avec l’émergence du mouvement non aligné, les intentions des pères fondateurs de l’ONU ont été progressivement contrecarrées par des dictatures qui s’instaurent en juges des démocraties.

L’ONU actuelle, qui confie la protection des droits fondamentaux de l’homme à des pays qui figurent eux-mêmes parmi les pires violateurs de ces droits est inacceptable.

Loin d’être ” Le Parlement du monde “, l’ONU n’est qu’un endroit malfamé et discrédité où siègent, depuis longtemps, une majorité d’Etats dictatoriaux, corrompus, et crapuleux ( pays islamiques et Communistes )

Notamment, personne n’a oublié que la Lybie a été élue à la présidence de la Commission des droits de l’homme de l’ONU ; et que d’autre part le Conseil économique et social de L’ONU a sérieusement envisager d’élire l’Iran à la Commission de la condition de la femme (CSW) pour un mandat de quatre ans .

Personne n’a oublié le scandale du programme ” Pétrole contre nourriture ” qui a éclaboussé de nombreuses chancelleries occidentales parmi les plus prestigieuses et ou des sociétés françaises ont été impliquées dans ce système de corruption, notamment les groupes tel que Total, Vitol, Renault, David Brown France…, et jusqu’aux proches du Secrétaire général de l’époque Khofi Annan.

Et l’on croit faire un cauchemar quand la Russie et la Chine sont en situation de régenter l’action de cette sinistre instance, malgré les massacres de masse que ces pays ont commis en Tchétchénie et au Tibet et de leur soutien au boucher de Damas.

L’ONU est une énorme agence pour l’emploi sans but sauf celui de la perpétuation de son propre pouvoir et son autorité.

Cette instance a trahit cruellement les espoirs du faible et du vulnérable et incite le génocide, le viol massif et le terrorisme.

L’ONU n’a jamais voté de résolution condamnant les activités terroristes des palestiniens du Hamas, du Hezbollah ou de l’Iran bien au contraire.

Daniel Greenfield dans son livre dit :

Les Nations unies entravent la Défense du Monde libre et la Prévention de Génocide,
L’ONU est une Perversion Non démocratique de la Démocratie désespérément Corrompue.
Il est évident que tout système est un jour corrompu, et c’est le cas de l’ONU dévoyé par une poignée d’états qui s’en emparent pour le mettre à leur service.

la fameuse majorité automatique de l’ONU vote tout ce qui est hostile à Israël.

On passe son temps a condamner Israël tout en détournant le regard sur la situation du monde arabe et des autres dictatures, Détourner le regard c’est être complice du délit.

Comme les tueries en Syrie, le massacre des coptes en Egypte, des bombardements de villages kurdes par l’armée turque ou des chrétiens persécutés dans le monde musulman.

Le silence de l’ONU est noyauté par des dictateurs, les mêmes qui haïssent la vie humaine et la liberté.

Simon Deng, qui a été un esclave soudanais. s’est adressé à la conférence de « Durban III » à New York sur «Les périls de l’intolérance globale» le 22 septembre 2011. Il dit, avec raison, que le procès démesuré fait à Israël se fait au détriment de toutes les victimes du racisme arabo-musulman.

En exagérant la souffrance des Palestiniens, et en blâmant les Juifs, l’ONU a étouffé les cris de ceux qui souffrent à une bien plus grande échelle. Regardez la situation des Coptes en Egypte, celle des Chrétiens en Irak, au Nigeria et en Iran, les hindous et les Bahaïs qui souffrent de l’oppression islamique.

Incroyable témoignage. Mais pas question pour nos grands médias islamisés d`en parler.

L’ONU, cette organisation internationale ne remplit pas sa mission de maintenir la paix et la sécurité dans le monde, notamment en surveillant l’intangibilité des frontières
Elle ne sait pas et/ou ne veut pas développer des relations amicales entre les nations
Elle refuse de favoriser la coopération internationale sur tous les sujets où elle peut être utile
elle ne fait rien pour harmoniser les efforts des nations dans des objectifs communs

Elle Déforme les Droits de la femme pour promouvoir la Violence contre les Femmes

On peut tuer sans être inquiété des millions et des millions d’innocents au prétexte fallacieux d’instaurer la démocratie et d’aduler le printemps islamiste ( Tunisie, Egypte, Syrie, Yemen…)

Selon Mme Ileana Ros-Lehtinen, Républicaine de l’Etat de la Floride «la majorité des membres dans la Chambre des Représentants sont favorables à une réforme de l’Onu qui est corrompue et mal gérée…».

Elle insiste pour dire que «réduire le budget alloué à l’Onu par les Etats-Unis, n’est pas une solution suffisante. Parce qu’il faut réformer le monstre qu’est l’Onu.

La présence de l’UNRWA à Gaza depuis 63 ans soulève d’importantes questions. Pourquoi l’ONU maintient encore des écoles, hôpitaux et cliniques pour les “réfugiés” ? l’agence des Nations unies créée spécialement à leur intention en 1949.

l’Unwra, fait tout pour maintenir sa raison sociale alors que le temps aurait dû permettre, une lente intégration de ces réfugiés dans leurs pays d’accueil.

Les palestiniens sont le seul peuple où le statut de réfugié se transmet de génération en génération, comme un titre de noblesse.
Le statut de « réfugié palestinien » assure une rente financière annuelle, confortable et illimitée, allouée par le monde occidental, par le biais des Nations Unies.

Les Nations Unies emploient, abritent et rétribuent des terroristes palestiniens à Gaza.L’UNRWA ne sert plus aujourd’hui les objectifs humanitaires des Etats Unis et de la Communauté internationale au Proche-Orient, mais ceux du terrorisme de Gaza”.

A propos du Sri Lanka, le Times de Londres rapportait ;

“Si des diplomates et de hauts responsables de l’Onu sont trop timides pour dénoncer les atrocités au moment où elles se déroulent, quel espoir reste-t-il d’éviter de futures entreprises d’extermination ? »

Le silence et les mensonges de l’ONU ont permis au régime sri lankais de massacrer des milliers de civils tamouls réfugiés dans le Nord du pays ou il y a bien eu des bombardements massifs

; le chiffre des morts est proche de 20000 personnes, bien loin de celui de 2800 avancé par le gouvernement et cautionné par l’ONU.Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu a décidé le mai de ne pas enquêter sur les victimes civiles de la guerre.

Il y a des précédents à cette passivité de l’ONU: les plus significatives sont celles face au génocide des Tutsis au Rwanda et à celui des Musulmans bosniaques de Srebrenica.

L’inertie de l’Onu au Rwanda.

Les Nations unies ont laissé le génocide se dérouler. Dans son premier rapport qui date du 28 juin 1994, alors sur le terrain au moment des faits, René Dégni Ségui, ancien rapporteur spécial pour le Rwanda, souligne l’inertie des Nations Unies qui pourtant étaient « alertées et amplement informées de ce génocide », lors de sa préparation.

Pendant les 100 jours qui ont causé la mort de 800 000 Tutsis et Hutus modérés, le Conseil de sécurité n’est même jamais intervenu pour renforcer la présence des Casques bleus dans le pays et pour essayer de mettre un terme aux exactions. Pire encore, au plus fort des massacres, il a refusé d’autoriser l’envoi de nouvelles troupes.

Dans ce cas aussi, Kofi Annan finit par reconnaître la faillite de son institution.

En 2003 trois pays, les États-Unis, Israël et le Canada, déclarent que le conflit du Darfour au Soudan couvre un génocide ayant fait environ 300 000 morts et 2,7 millions de déplacés

L’ONU a refusé d’adopter le terme génocide et a adopté des actions inefficaces les huit années qui ont suivi les premiers massacres

La situation en Syrie est une nouvelle illustration de la paralysie onusienne face aux massacres. En effet, la crise syrienne est le dernier exemple prouvant bien que l’ONU a perdu toute autorité Morale.

Le 28 mai, 2012 le Wall Street Journal qualifie l’ONU de” complice” dans le meurtre des civils à Houla, en Syrie comme Srebrenica, en Bosnie, en 1995. L’ONU a a trahi les idéaux de ses pères fondateurs.

C’est le théâtre de l’absurde, une démocratie de tyrans et de terroristes.

lorraine

Ce monstre qu'est devenu l'ONU........
Dissolution ça presse.
Une planque de luxe pour les siphonneurs de fonds publics et les lobbyistes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Devenir Fan

Ou faire un don mensuel

DONS PAR CHÈQUE