« Kenya : «Seuls les infidèles ont été tués» | Accueil | Russie : un tribunal ordonne la destruction des traductions du coran »

24/09/2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Lorraine

Bonne entrevue, et finalement la réalité reste que le prétendu âge d'or de l'islam s'est produit quand les autres peuples chrétiens et juifs se sont fait envahir et siphonner pour ensuite être obligé soit de se convertir à cette secte soit mourir.
Cet homme fait beaucoup de détours pour continuer d'expliquer l'irrationalité du coran, par exemple quand il dit si untel cite un verset un autre pour le contrer va lui présenter un verset qui dit le contraire, il occulte complètement le fait qu'au début de sa prétendue mission de prophète mahomet essayait de séduire et les versets du début sont abrogés depuis la période ou la vrai nature de mahomet est sortie, pillage, meurtre, c'est sûr que si il veut être écouté, il doit taire certaine réalité assez criminelle de mahomet. Une maison bâtie sur du sable voilà ce qu'est l'islam là-dessus rien de plus réal, je lui souhaite de rester vivant, surtout qu'il a entièrement raison plus les gens ont tort et sont faibles d'esprit, plus ils gueulent pour essayer de faire taire la vérité.
L'occident avance parce qu'elle entendu cette phrase Lève toi et marche! Oui ça marche pas mal plus que reste écrasé la face à terre et attends que d'autres le fasse à ta place.

Nilby

RE-MAR-QUABLE !

A citer et à diffuser largement.

Encore merci, Hélios, de nous avoir traduit le texte.

mektoub

S' ils étaient quelques millions comme ce Monsieur, cela changerait la face du monde.

Fidelis

En l'an 850, la porte de l'ijihad(l'interprétation) est définitivement fermée par le 10ème calife abbasside al-Mutawakkil. Les textes sacrés sont figés et ne sont plus discutables; c'est la fin du mutazilisme et le triomphe du sunnisme qui aujourd'hui représente env.85% du monde islamique.
Reste env.12% ce chiites(presque tous en Iran) et env.3% de divers (alaouites, druzes, hamadis, ou autres) que les sunnites et les chiites ne considèrent pas comme musulmans, pouvant ainsi persécuter et trucider ces hérétiques en guise d'action de grâce.

Prétendre,comme Salim Mansur ou Hamad Abd al-Samad que cette configuration peut inter-évoluer me semble beaucoup plus improbable qu'un phénomène de conversions à l'athéisme, au bahaïsme, au christianisme... Il y a une vingtaine d'année env.400000 Adjars, musulmans et athées, embrassaient la foi chrétienne orthodoxe. Les musulmans adjars n'ont pas envisagé un islam réformé.
Boire de l'alcool, manger du porc, ne pas prier, c'est commettre des pêchés, mais vouloir réformer l'Islam c'est déjà apostasier, c'est avoir commis l'impardonnable; alors tant qu'à faire le candidat à l'apostasie, surtout s'il est de culture orientale ou africaine, préférera toujours s'affilier à une communauté déjà structurée, fût-elle lointaine, plutôt qu'à un petit groupe nouveau et peu ou pas structuré.

Selon Hamad Abd al-Samad, les catastrophe économiques qui guettent les pays musulmans de l'OPEP changeront la donne d'ici 20 ou 30 ans:
"Les réserves de pétroles seront épuisées et le monde s'oriente vers des alternatives au pétrole: l'énergie solaire, l'énergie éolienne", dit-il.
Mais enfin, aucun esprit rationnel ne pense une chose pareille. Il n'existe que deux alternatives au pétrole, l'énergie nucléaire et le gaz qui sera la première source d'énergie du XXIéme siècle.
En l'état de nos connaissances actuelles, 50% des réserves mondiales sont en Russie, 1/4 en Iran et presque tout le restant dans les pays du golfe.
La guerre du gaz et des gazoducs a déjà commencé et les Syriens en sont actuellement victimes. Comme nous pouvons le constater l'Arabie séoudite et le Qatar ainsi que l'Iran et la Russie sont très présent dans ce conflit, ainsi que leurs alliés respectifs.
Pour plusieurs décennies encore, le proche orient sera au coeur des questions d'approvisionnements énergétiques mondiaux et l'islam a davantage à craindre d'internet et des chaînes de télévisions satellitaires que de l'éolienne ou du panneau solaire.

Fidelis

Roland Scialom

Cette chute de l'Islam va encore causer beaucoup de dégâts et souffrances jusqu'à terminer sa trajectoire. D'autre part, si la partie du monde qui se croit civilisée continue branchée sur la guerre, la drogue, le consumisme stupide, la massification de la pensée élémentaire, la diversion et le Dieu argent, l'avenir ne sera pas brillant de toute façon.

Hélios d'Alexandrie

@ Fidelis,

Je suis d'accord avec vous l'islam n'est pas réformable. Hamed Abd el Samad le pense aussi puisqu'il reconnaît que ce sont les fondamentalistes qui, s'appuyant sur les versets coraniques les plus explicites, finissent toujours par avoir le dernier mot; leurs arguments étant plus solides que ceux des réformateurs. Il ne sert donc à rien de réformer la société sur des bases religieuses, le mieux est de confiner la religion au domaine du privé, et de réformer la société sur la base de la citoyenneté.

Hamed Abd el Samad évite de cette façon l'écueil de la réforme religieuse, il fait le pari qu'une majorité de gens finiront par admettre l'impossibilité de restructurer la société sur les bases d'un islam réformé, et qu'ils n'auront d'autres choix que d'adopter la laïcité. Comme il situe la scène finale de la chute du monde islamique dans trente ans, il pense que le "virage laïc" du monde islamique sera l'œuvre de la prochaine génération.

Pour ce qui est des alternatives au pétrole, vous avez aussi raison. La filière éolienne et solaire sont pour l'instant peu prometteuses, elles pourront au mieux combler 7% à 8% des besoins en énergie de la planète.

Cependant il ne faut pas minimiser les chances d'une percée technologique majeure dans l'exploitation de ces deux ressources. Une telle percée a été réalisée dans la filière du gaz et du pétrole de schiste aux États Unis. Ce pays est déjà autosuffisant en gaz et il le sera en pétrole dans moins de cinq ans. Le Canada de son côté ne manque pas de ressources pétrolières et gazières non-conventionnelles, l'Amérique Latine également, de telle sorte qu'il est possible de prévoir qu'un jour l'Europe pourra s'approvisionner de nouveau à partir du Nouveau Monde.

Bien entendu l'Europe possède aussi du gaz non-conventionnel qu'elle choisit de ne pas exploiter pour faire plaisir aux écologistes. Cependant il n'y a rien qui dit que cette orientation ne changera pas dans le futur. Depuis que les américains exploitent leur gaz de schiste on ne rapporte aucun dommage significatif sur l'environnement. Un moment viendra où il faudra se rendre à l'évidence: l'exploitation du gaz et du pétrole non-conventionnels est très peu risquée, surtout si on la compare avec les problèmes qu'engendre la dépendance au pétrole et au gaz extraits du Golfe arabo-persique.

Il y a à peine trois mois le ministre saoudien du pétrole a tiré la sonnette d'alarme: il n'a pas caché sa vive inquiétude face aux avancées américaines dans le champ des ressources non-conventionnelles. Le risque se situe à deux niveaux: une abondance soudaine de pétrole exercera une pression à la baisse sur les prix. L'exemple américain s'il est suivi rendra l'Europe et une partie de l'Asie moins dépendantes du pétrole du Moyen-Orient. La part de l'OPEP dans le marché du pétrole diminuera et le cartel aura plus de difficultés à maintenir les prix à un niveau élevé, obligeant les pays producteurs les moins riches à augmenter leur production afin de maintenir leur revenu. Cette augmentation de la production fera baisser davantage les prix et elle mettra en danger l'existence même du cartel de l'OPEP.

L'Est de la méditerranée regorge de gaz et cette ressource est très proche de l'Europe. Il existe aussi des réserves gigantesques de pétrole de schiste en Israël et en Jordanie. Pour le moment elles ne sont pas exploitables, comme l'étaient d'ailleurs les ressources américaines il y a à peine dix ans.

L'offensive islamiste en occident repose principalement sur l'argent du pétrole, pourra-t-elle se maintenir encore longtemps? Personnellement j'en doute, car même si l'occident ne réussit pas à atteindre une relative autosuffisance énergétique, les pays producteurs de pétrole de leur côté ne pourront pas maintenir à un niveau adéquat leurs réserves monétaires et ce pour deux raisons: leurs dépenses budgétaires augmenteront plus vite que leurs revenus, surtout en Arabie Saoudite (le producteur principal). Durant les prochaines années les pays du Golfe devront soutenir financièrement L'Égypte et la Syrie, deux nations très peuplées aux besoins quasi illimités. Ces deux pays devront être reconstruits, en particulier la Syrie, et cela coûte très cher. Les pays pétroliers ne pourront pas se dérober de cette obligation car il y va de leur sécurité.

L’imprévu étant en lui-même prévisible, il n’y a rien qui dit que les pays pétroliers maintiendront leur politique actuelle en faveur de l’islamisation et du terrorisme. Le fait est que l’argent du pétrole nourrit un monstre qui, tôt ou tard, se retournera contre la main qui le nourrit. Déjà ce monstre manifeste sa présence sur les frontières et même à l’intérieur de l’Arabie Saoudite et il a la ferme intention de la déstabiliser. Les saoudiens n’ont pas de temps à perdre, ils doivent opérer un virage, faute de quoi les petits du monstre qui se trouvent déjà à l’intérieur de leur pays ne tarderont pas à grandir et à faire de plus en plus de troubles.

Hélios d’Alexandrie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE