« Espagne : menace terroriste contre la Catalogne suite à un projet d'intrerdire le voile intégral dans l'espace public | Accueil | La première mosquée et le premier minaret du Québec »

18/09/2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pierre Ouellet

Manifestation autorisé pour la défense de la charte des valeurs Québécoises.

Ce n'est pus le temps de demeurer devant son clavier. Il faut être nombreux le 22 septembre.

https://www.facebook.com/events/209687425859479/permalink/209732399188315/

Minona

Tout est dans la dernière phrase mise en caractère gras. Beaucoup de gens croient encore que l'intégration d'un immigrant à la culture majoritaire est automatique mais encore faut-il qu'il y ait une volonté de le faire et une volonté de partager un espace commun avec ceux de la majorité.

La communauté juive est présente au Québec depuis le 18e siècle et pourtant, les orthodoxes (minorité dans la minorité) vivent toujours coupés du reste de la population. On ne parle pourtant pas d'immigrants fraîchement débarqués.

Au moins cette communauté n'a-t-elle aucune intention belliqueuse et ne fait-elle pas de prosélytisme, contrairement aux islamistes qui viennent ici pour conquérir et asservir.

Aimegé

C'est une s«ge suggestion de la part de Mme Gagnon-Tremblay et aussi du ministre Bernard Drainville sur la charte des valeurs québécoises. Arrêtons de faire des querelles politiques autour de cette question de la loi islamique qui n'a que pour seul but d'accomoder les musulmans...et de créer des problèmes pour les autres.

le Québec devrait rejeter toute demande d'immigration d'une personne qui adhère à la loi islamique et interdire toute demande pour cette loi...en espérant que les autres provinces canadiennes suivent le pas ???

Lorraine

Malheureusement l'avis de Mme Gagnon Tremblay n'a pas été suivi....C'est le la négligence crasse de la part des politiciens en 2005 et à la suite.

Minona

Parano le monsieur! Il se donne plus d'importance qu'il n'en a!

marie eve

Les musulmans ne sont pas un groupe monolytique, mais plutôt plusieurs écoles juridiques... Aucun ne peut parler pour tous les musulmans... Mais il y a des similitudes de demandes qui font l'affaire de chacun des groupes. Mais ne pas
croire que cet individu est le représentant général de tous. Chaque musulman
fréquente la mosquée selon qui y prêche et c'est qui donne les DOUROUS, les études
islamiques (les hadiths-sunna-coran) car les adeptes ne doivent rien interpréter seuls.
D'oû la cacophonie des discours, mais chose certaine c'est l'inégalité homme-femme qui prédomine, car elle est au service de l'homme dans tous les sens du terme. En plus quand il peut (l'homme) en avoir 4 avec la ribanbelle d'enfants. Ici ce sera en cachette avec seulement une fatiha à la mosqueé pas besoin de l'Etat civil.

Mireille

On vit avec les Juifs, les Sikhs, et toutes sortes de religions, depuis des siècles. À part le port du kirpan, ils n'ont jamais vraiment dérangé. Arrive l'islam et tout le monde doit manger halal. La France est au bord de la révolution à cause des musulmans et de leurs demandes de passe-droits.
Tout ça a commencé avec "la langue"... À la fin des années 90, Michel Pallascio, alors président de la Commission scolaire de Montréal, avait affirmé qu'on devait privilégier l'immigration judéo-chrétienne (ex.: les latino-américains). Il s'est presque fait lancer des œufs et des tomates, il s’est fait traiter de raciste (suprême insulte) et ça lui a coûté son poste. Mais il avait raison car les musulmans, par définition, ne sont pas assimilables (l’expérience le prouve partout dans le monde) et ils viennent ici avec un agenda politique (pour nous convertir de gré ou de force). Comme les souverainistes voulaient promouvoir le français, alors, ignorants et incultes, ils n'ont pas vu plus loin que « la langue » et ont ouvert massivement les portes aux magrébins (Algériens, Marocains, Tunisiens, etc, tous musulmans). Mais on sait que même s'ils parlent français (et arabe), pour eux, les mêmes mots n'ont pas le même sens que pour nous: ex. "honneur", "amour", etc.
D'après Statistique Canada (chiffres de 2011), selon la religion au Québec, il y a plus de 82% des gens qui se considèrent chrétiens (catholiques ou autres), seulement 12% qui déclarent n’avoir « aucune appartenance religieuse ». Toutes les religions sont comptées, incluant le satanisme... Et, il n'y a que 3% de musulmans! Pourtant on a l'impression qu'ils sont partout! C'est délibéré!
Actuellement, ceux qui sont contre la Charte (à part les musulmans, bien sûr), c'est la gogauche caviar, laïciste, athée ou franc-maçonne, qui veut se montrer "ouverte" à l'autre – en autant qu'il ne soit pas trop catho... Ces ignorants vont nous pousser dans le même guêpier que la France...


Aimegé

C'est à un affrontement de croyances auquel on est confronté actuellement. C'est à une théocratie, (un gouvernement par Dieu), à laquelle on est confrontée, qui ne fait pas de distinction entre la politique et le religieux, alors que pour nous, la politique est séparée de la religion.

L'islam s'est donné comme mission de convertir le monde entier. Ils nous considèrent comme des ignorants, (Jahiliya), et comme des satans...que notre société est décadente...que nous sommes pervertis. Ils veulent une société plus juste, meilleure, et pour eux tous les moyens sont bons....même la violence !

Fidelis

Dans un état démocratique, seul un esprit malade, pernicieux ou fallacieux peut envisager un accommodement raisonnable avec la charia.
La charia est un système judiciaire qui est au droit ce que la barbarie est à la civilisation.
Amputations, lapidations, non reconnaissance de l'adoption, égorgement des apostats, statut humiliant pour la femme, soumission des chrétiens, appels au crime pour les athées et les Juifs... j'en passe, la liste serait trop longue, ce n'est qu'un aperçu de la charia, charia avec laquelle certains souhaitent quelques accommodements raisonnables, comme si le problème que soulevait cette épineuse question n'était limité qu'à un simple problème identitaire.
N'est-il pas temps de faire fonctionner nos petites cellules grises et de constater qu'il s'agit tout simplement d'une incompatibilité totale entre deux systèmes de valeurs antagonistes qui ne sauraient exister dans un même espace-temps?
D'une part, un système qui définit ce qui est mal et ce qui est bien selon la conscience des femmes et des hommes qui ont hérité de valeurs rationalistes, judéo-chrétiennes et humanistes pour définir le mal et le bien, ce qui est acceptable et ce qui est inacceptable.
D'autre part un système qui ne définit le mal et le bien qu'en fonction de ce qui est interdit (haram) et de ce qui est licite (hallal), tels que définis par un sanguinaire bédouin du VIIème siècle.

Amies canadiennes, cousin québécois, je ne veux pas prendre part à vos luttes intestines, qui sont normales comme en toutes démocraties, mais je laisse ce message: ne vous disputez pas pour savoir à qui trois érables appartiennent alors que votre propriété est en feu.
L'heure est grave, vous risquez d'être la Catalogne du continent américain.
Je vous le dis en toute amitié,
Je vous le dis en toute parenté.

Fidelis

Chantal (Chattou Du Québec)

Ca serait bien d'adopter une loi qui reglerait une fois pour toute le probleme .. Fatima Houda-Pépin c'est une grande Dame .. j'ai regardé un reportage aujourd'hui concernant la position de la femme dans la communauté musulmane .. et elle m'a éclairé sur bien des points .. puisqu,elle est marocaine et musulmane . elle sait de quoi elle parle .. surtout concernant la charia .. super ton article Poste de veille

jan

Je suis d'accord avec toi, Fidelis, pour dire que la situation est grave. Les partis en élection dans l'agglomération de Montréal ainsi que ceux des 15 banlieues sont contre. Tous les partis d'opposition au provincial sont contre. 3 des 4 partis au Fédéral sont contre. Il semble que les travailleurs des médias sont aussi contre. Çà fait beaucoup de monde à l'esprit malade. Une situation complètement incompréhensible! Je ne peux pas me souvenir d'où ni de quand m'est venue cette notion: un faux prophète, un fausse religion réussirait à convertir la majorité de la population mondiale... On dirait que c'est ce qui s'en vient. Comment peut-on demeurer indifférent à cette menace pourtant bien réelle?

Jacques

@Fidelis

Merci pour votre analyse et je la partage entièrement .Je vous cite les propos d'un Marocain qui s'en prend a notre drapeau Québécois .

Ce musulman arrogant demande que la croix blanche de notre drapeau soit retirer et que le gouvernement du Québec s'excuse auprès des ethnies ...rien de moins

Le drapeau est beaucoup plus visible que le crucifix de l'Assemblée Nationale et certains mususlmans demandent déjà le retrait de la croix blanche du drapeau.

Facebook
Hicham Kalloubi
Message from Morocco to Québec:

je voudrais une réponse à une simple question ...
pourquoi le drapeau du Québec a un signe catholique?, le Gouvernement doit effacer ce signe catholique dans un premier temps pour être juste , d'autre part le Gouvernement doit présenter des excuses pour toutes les ethnies, parce que le il avait promis que tous les immigrants ont le droit de pratiquer librement leur religion sans aucune condition avant d'immigration en provenance de leur pays d'origine , donc le Gouvernement les a triché,

Il est pas encore parti de son pays le Maroc qu'il demande que le gouvernement québécois s' excuse et que la croix blanche du drapeau québécois soit retirer.

Inutile de dire que si ce Hicham Kalloubi immigre au Québec que cet individu rejoindras la troupe des islamistes fanatiques d'Adil Charkaoui

Maxime Guérin

Circoncisions rituelles & droits de l'enfant:
http://youtu.be/el7BJjkX-yc

Aimegé

@ Jan

Je suis entièrement d'accord avec toi pour dire que la situation est très grave. C'est la pire menace qui pèse sur le Québec actuellement...et les québécois et les gouvernements ne s'en rendent pas compte.

...les canadiens également.

Pierre Alexes

@ Pierre Ouellet

Bonjour,

J'aimerais savoir l'endroit ou va se tenir cette manifestation. Il faut montrer que les pro-charte n'ont pas le monopole. Merci.

Pierre Ouellet

Un musulman apostat, de France nous explique la vérité. Pour les bouchés je souligne que cela s'applique ici aussi puisque la oumma est partout la même.

Publié le 19 septembre 2013 par Hamdane Ammar - Article du nº 321

L’islam est en conflit ouvert avec la modernité mais les musulmans pour contourner cet obstacle, rusent en s’habillant de la posture matérialo-moderniste. En fait, ils se mentent à eux-mêmes, en se mettant en porte-à-faux vis-à-vis de la modernité qui est un package complet, non négociable et où la tricherie n’est pas admise. Pour le moment, ils font de l’habillage de façade pour se soustraire à la liberté qui est incompatible avec les valeurs islamiques.

Les musulmans se rappellent des droits de l’homme quand cela arrange leurs affaires mais les ignorent au moment où les non musulmans sont maltraités ou égorgés en terre d’islam. Ce comportement reflète l’état d’esprit qui les anime. Ils se considèrent comme les seuls vicaires d’Allah sur terre, quant aux autres, ils sont des kouffars qui doivent les servir. En suivant leur raisonnement, les six milliards d’hommes et de femmes qui ne sont pas les adeptes de la religion de Mahomet, sont de facto leurs serviteurs conformément aux enseignements du coran. Il faut admettre que c’est un peu gonflé cette manière de penser. Le ridicule ne tue pas… Quelle est cette vanité mal placée qui les domine ? Au lieu de se taire et d’admettre leurs échecs répétés, ils se lancent dans des surenchères stériles qui ne leur rapportent que désolation et destruction, à l’exemple du terrorisme et du djihad.

Le vivre ensemble est basé sur le respect de l’autre, la liberté de conscience, l’humanisme, les droits de l’homme, l’égalité homme-femme et la tolérance. L’islam évacue d’un revers de la main ces valeurs universelles qui font le socle de toute société moderne, prouvant ainsi sans détour qu’il est l’ennemi de la liberté… L’islam, c’est le terrorisme religieux, intellectuel et moral. L’islam, c’est le conditionnement du cerveau du berceau au tombeau dans le seul but de satisfaire les fantasmes métaphysiques de Mahomet. Sans la duplicité, le mensonge, la dissimulation ( takkia), la terreur d’Allah qu’il exerce sur ses ouailles, l’islam aurait déjà rejoint le musée de l’histoire.

Avec toutes ces tares qu’ils trainent, les musulmans osent encore parler de démocratie et de liberté. De la retenue et de la décence leur apporteraient un peu d’air frais, et le monde se porterait mieux !
Tant que les musulmans restent bloqués dans leur citadelle islamique, repliés sur des dogmes dépassés, d’un autre âge, sans se remettre en cause, ils courent à leur perte. L’humanité pourra se passer d’eux surtout quand les nouvelles énergies remplaceront le pétrole et le gaz. Et cela ne saurait tarder, car il est fort probable qu’aux alentours des années 2050, sans ressources, l’islam commencera son reflux pour devenir une religion de folklore…

Que les musulmans sachent que le pétrole n’est pas une ressource inépuisable et que seul le savoir peut les extraire de leur sous-développement, alors le moment est venu pour qu’ils fassent leur mea-culpa. Toute autre discussion n’est que du verbiage, de la masturbation de l’esprit sans lendemain, pour retarder uniquement l’heure de vérité. Qu’ils se regardent dans un miroir et qu’ils ne perdent pas de vue que la somalisation de leurs pays respectifs est en marche. C’est inéluctable…

N’en déplaise à ceux qui ont applaudi au fameux printemps arabe, ce n’est pas demain que la citoyenneté, la laïcité et l’état de droit s’inviteront dans les contrées où les lois s’inspirent de la charia. Il leur reste du chemin à parcourir pour qu’ils se rendent compte de leurs erreurs…

Partout en Europe, les peuples rejettent ouvertement l’islam, même en Norvège où la prospérité n’a pas d’égale nulle part ailleurs, les résultats des dernières élections ont démontré ce rejet sans appel. En France où le pouvoir socialiste caresse dans le sens du poil les électeurs musulmans qui , par la voix du recteur de la mosquée de Paris, n’ont rien trouvé de mieux pour faire un tapage stérile, que de critiquer la charte sur la laïcité à l’école mise en place par M. Vincent Peillon, le ministre de l’éducation nationale, en criant à la trahison, à l’islamophobie. Pour eux, cette charte les vise directement. Alors le gouvernement français, doit-il mettre sous le boisseau la laïcité de 1905, pour satisfaire leurs revendications communautaires pour que la charia devienne la source des lois au pays de Voltaire ?

Finalement là où l’islam s’installe, le vivre-ensemble est remis en cause, suivi par des violences.
L’ignorance et l’inculture produisent la violence et l’islam enseigne la terreur, alors on est en droit de se demander si l’insécurité qui sévit dans les banlieues françaises n’est pas le fruit de ces deux phénomènes ? Cette question mérite une réponse sans détour… Alors le moment est venu pour dire que l’islam banalise l’insécurité. A qui la faute ? Sûrement pas aux pays d’accueil, la faute est à chercher dans les textes de l’islam et au refus des musulmans de s’intégrer (s’assimiler).

L’islam enseigne la ségrégation et c’est pour cette raison qu’il combat la laïcité qui va à l’encontre de son idéologie sectaire. M. Dalil Boubekeur, le recteur de la grande mosquée de Paris comme l’UOIF, sont dans leur rôle de défendre l’islam, qui leur permet d’exister mais aussi de propager dans la société française les préceptes de la charia pour les banaliser.

Mais de qui se moquent-ils ces messieurs ? Le peuple français a compris car les masques commencent à tomber malgré le mensonge permanent de l’oligarchie journalistique qui refuse de voir la réalité. Il est vrai que l’islamisme (en vérité c’est l’islam tout court) dérange la bien-pensance par sa barbarie mais elle n’ose pas l’avouer au risque de se déjuger.

L’une des plus grosses erreurs faite en Occident, est de croire que la religion mahométane était pure à l’origine et qu’elle a été contaminée par des fausses interprétations. Cette approche est une ruse de guerre développée par les musulmans pour dissimuler la vraie nature de leur religion qui est intransigeante, intolérante, fondamentaliste, belliqueuse et conquérante.

Toute expansion de l’islam nourrit le fanatisme et le terrorisme, alors il est du devoir de chaque citoyen de se questionner sur l’avenir du vivre-ensemble en France.
Les oulémas ne prêchent-ils pas, chaque vendredi la haine de l’autre, dans toutes les mosquées du monde ? Passer sous silence cette réalité, c’est aller sur l’arène de la confrontation…

On ne peut pas prétendre que Mahomet est le Messager d’Allah et que le coran est la parole de Dieu, qui autorise les musulmans à tuer les mécréants, à s’accaparer de leurs biens, de leurs femmes et de leurs enfants, de violer et de battre leurs propres épouses, et qu’ils n’agissent pas de la même manière ? Dans le cas, contraire, ils ne sont plus musulmans. Alors il est temps qu’ils choisissent la voie de la raison et qu’ils fassent définitivement le deuil sur la charia.

Si le coran est la parole de Dieu, n’est-ce pas ce qu’il enseigne ?
On ne peut pas conserver l’islam et vivre à travers lui, tout en faisant croire que c’est une religion humaine et tolérante, cette attitude est impossible et malhonnête.
Elle est impossible parce qu’elle va à l’encontre de l’esprit du coran et de la sunna.

Elle est malhonnête parce qu’un islam tolérant n’est plus l’islam.
Cette attitude sera considérée comme une innovation (bidaa), une hérésie qui est punie de mort en islam. C’est comme si le nazisme devenait soudainement humain. On est en pleine contradiction, en plein délire métaphysique.

La question que les musulmans modérés devraient se poser, est : si l’islam est une religion humaine et tolérante, pourquoi tenter de la changer ? Et, si elle est barbare et intolérante, pourquoi la garder ?
Et comment admettre le double discours mensonger des théologiens islamiques, alors que chaque jour qui passe, des faits sont rapportés pour mettre en lumière la barbarie de l’islam ?

Comment M. Dalil Boubekeur et consorts, peuvent-ils expliquer aux Français ce qui vient d’arriver à une jeune yéménite à peine âgée de 8 ans qui a succombé à une hémorragie interne la nuit de ses noces avec un quadragénaire qui doit avoir l’âge de son père ou de son grand-père ?
Et pourtant, l’assassin de cette pauvre gamine n’a fait qu’appliquer les enseignements du coran et de la sunna. N’est-il pas écrit dans le coran, sourate 65 (le divorce) verset 4 : « Si vous avez des doutes à propos (de la période d’attente) de vos femmes qui n’espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n’ont encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d’attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses. » ?

Et le beau modèle de Médine, ne s’est-il pas marié avec Aïcha, son épouse favorite, alors qu’elle n’avait que 9 ans et lui en avait 53 ans ?

Qu’on ne s’y trompe pas braves gens, au pays de la bobocratie, les informations qui discréditent la religion de paix, d’amour et de tolérance ne sont pas tolérées, elles sont carrément ignorées pour plaire aux émirs bedonnants arabes qui arrosent de pétrodollars à tour de bras leurs larbins.

Circulez, braves gens, il n’y a rien à lire, ni rien à entendre, et surtout ne soyez pas inquiets, l’islam est une religion d’amour. Promis, juré…

En bouclant cet article, je viens d’apprendre, selon le journal égyptien Al Ahram sur son site, que le procès intenté contre le cheikh Youcef Al-Qaradawi s’est ouvert au tribunal du Caire (Egypte), le 16 septembre 2013. Ce cheikh, spécialiste des fatwas de la mort et président de l’union mondiale des oulémas qui est aussi le gourou incontesté de l’UOIF est accusé de haute trahison par un journaliste égyptien du nom de Tarik Darwich.
Le grand théologien sera jugé par contumace, car il est réfugié actuellement au Qatar.

Cher(e)s ami(e)s de RL, cette information est une bonne nouvelle qu’il faudra savourer. Les lignes bougent, et c’est tant mieux, car bientôt, l’islam commencera son reflux dans le monde arabo-islamique. C’est inéluctable mais le combat contre l’islamisme doit continuer!
Hamdane Ammar

source: http://ripostelaique.com/musulmans-moderes-si-lislam-est-une-religion-de-tolerance-et-de-paix-pourquoi-la-changer.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29

BAY Françoise

Le radicalisme musulmans n'a de légitimité que dans la contrée où il est né c'est à dire la péninsule arabique et nulle part ailleurs, ni en Europe, ni en Amérique, ni dans le reste de l'Afrique chrétienne où animiste, ni dans l'Asie chrétienne, bouddhiste, taoïsme, shintoïsme, ni en Australie, ni dans le pacifique, les canadiens suivent exactement la même politique que les européens, à savoir accepter l'islam sur son sol sans se soucier des conséquences au nom d'un multiculturalisme et d'une liberté de culte et d'un vivre ensemble qu'ils cherchent à tout pris à imposer au peuple qui les à élus, par des mensonges, pour bien entendu avoir un réservoir de voix pour les élections futures, sans compter le cout que l'immigration musulmane implique, accepter cette secte qu'est l'islam, c'est se préparer à la guerre et des lendemains qui vont pleurer.

Fidelis

@Jan,

Merci pour votre appréciation.
Oui la situation du Québec est grave parce qu'elle présente quelques similitudes avec celle de la Catalogne; j'y reviendrais dès que j'aurais un moment de libre.
Quant à votre intuition sur l'islam, je vous cite: "un faux prophète, une fausse religion", elle me semble entièrement fondée pour ce que l'islam présente sous sa "pureté" originelle et, oh combien, contemporaine.
En outre, Mahomet a certes dicté ses prétendues révélations mais il n'a jamais prophétisé.

A partir du XIIème siècle, période de la fermeture de la porte (c.à.d. période où la discussion sur l'intangibilité de l'islam n'est plus admise) l'islam n'est plus une religion mais uniquement un système politique, juridique, religieux, militaire, social strictement codifié par ce que les "savants" de l'islam définissent, non par le mot religion, mais par le mot "dîn", mot intraduisible dans une langue autre que la langue arabe.

Il y a cependant une méprise dans votre commentaire qui mérite d'être rectifiée. L'islam ne concerne pas la moitié de la population mondiale mais seulement, si j'ose dire, 1 300 000 000 de soumis (et non de fidèles), soit env. 18% de la population mondiale, encore que ces chiffres ne peuvent prendre en compte les apostats qui sont secrètement baha'is, chrétiens ou athées qui, en bons parents responsables, ont le souci de leur progéniture pour éviter d'être mis au ban de la société, voir d'être égorgés.

Mais 1 300 000 soumis c'est déjà beaucoup, beaucoup trop, parce que la nocivité de l'islam ne s'apprécie pas seulement en fonction du nombre de ses soumis mais avant tout en fonction de sa capacité de nuisance: imaginez seulement le coût mondial qui affecte les sociétés démocratiques à cause de la RATP(Religion d'Amour de Tolérance et de Paix): contrôles portuaires, aéroportuaires et ferroviaires, maintien de l'ordre, frais de justices, de détentions, d'aides sociales, circoncisions aux frais de la princesse (du moins en France), discriminations prétendument positives ... je préfère arrêter ici, trop c'est trop.

Bien à vous, Fidelis.

Fidelis

@Jacques,

A travers le cas du "délicat" personnage dont vous avez le mérite de nous faire part, je reviens sur l'origine du drapeau québécois. Combien même a-t-il existé bien avant le drapeau canadien, son histoire n'a rien d'extraordinaire.
Son origine n'est pas chrétienne, ou alors très indirectement puisque en matière d'héraldisme la croix est un symbole des plus usités.

A peu de choses près, le drapeau québécois n'est ni plus ni moins que le pavillon de la marine marchande française de l'époque de Jaques Cartier.
Ce n'est pas un cas isolé: nombre de drapeaux nationaux doivent leur origine au pavillon de leur marine.

Avant cela les provinces canadiennes arboraient l'Union Jack(peut-être dites vous l'Union Flag?) qui a quand même le mérite de réunir trois croix à lui tout seul:
-croix de St Georges pour l'Angleterre,
-croix de St Andrée pour l'Ecosse,
-croix de St Patrick pour l'Ireland.

Voila l'ami Kalloubi habillé pour l'hiver, et qu'en souvenirs cuisants à l'égard des déconfitures que ses coreligionnaires ont subi sur nos terres, qu'il se console en trempant ses croissants dans son café au lait, à déguster chez lui, exclusivement.

Bien à vous, Fidelis

Fidelis

@Lison,

Etes-vous musulmane ou descendante de quelques collabos pour affirmer que "la majorité d'entre nous" ont participé à la shoah que vous nommez "holocauste"?
Si tel est votre cas, je vous comprends et je compatis à tous les remords que vous devez éprouver et je me dis que j'ai beaucoup de chance de n'être pas dans votre cas parce qu'appartenant à un coin de France qui a su protéger SES JUIFS de sorte que pas un seul ne fût livré.
Mais ne vous frappez pas, je n'étais pas né quand cela s'est passé et je n'ai donc aucun mérite, et vous, quelques soient vos antécédents, vous n'avez rien à vous reprocher.

Par contre je vous invite, ainsi que ceux qui me font l'honneur de me lire, à examiner de près la biographie de Mohamed Amin al-Husseini, grand oncle de Yasser Arafat, grand-père de Leïla Shahid, ambassadrice de "l'organisation palestinienne" auprès de l'UE, de la Belgique et du Luxembourg.
Le grand mufti de Jérusalem (titre qui lui été attribué par le gouvernement britannique, alors mandataire de la Palestine) s'est évertué à convaincre Himler de la nécessité de parvenir à "la solution finale". Je ne dis pas qu'elle n'aurait pas eu lieu sans lui, mais j'affirme qu'il a fortement influé pour qu'elle advienne; la chronologie des faits l'atteste.

Le grand mufti a aussi levé en Bosnie la 13ème division de de montagne de la Waffen SS Handshar, env.30 000 combattants, composée uniquement de soldats musulmans et d'officiers supérieurs allemands. C'était la seule division SS qui avait le droit d'avoir des aumôniers, vu que leurs devoirs religieux rejoignaient les aspirations nazies d'Hitler exactement au même titre que ce qu'un Jean Luc Mélanchon (dit Méchantcon par ses proches) professe sans honte sur les ondes de France et de Navarre.

Cliquez sur la biographie du grand mufti,
vous ne serez pas déçu(e)(s)

Bien à tous, Fidelis.

André

Le drapeau du Québec et la croix représente les 4 points cardinaux,qui n'a rien a voir avec la chrétienté. C'est une croix nordique que l'on retrouve aussi chez les Scandinaves.

Bull Shiite

Il me semble que Fidelis glisse un peu trop rapidement sur la signification de la croix du drapeau québécois.
Il serait peut-être usité de se rappeler que ce drapeau nous a été donné par Duplessis pour qui la croix avait une signification toute catholique et qu'il est douteux que la population de l'époque l'ai prise pour un simple symbole héraldique (l'héraldique qui, anyway, il me semble, remonte à l'époque médiévale européenne alors très CHRÉTIENNE...)
C'est ben beau vouloir délayer les affaires pour les rendre insipides et évacuer les symboles qui font pas notre affaire, mais y a des limites.

Fidelis

Face à la revendication outrecuidante dont Jacques nous fait part, la question du sens de la croix du drapeau québécois parait bien secondaire. Est-il acceptable qu'un Marocain ose dire aux Québécois: "vous devez changer de drapeau" ?
D'autre part, en manifestant avec leur progéniture voilée du drapeau québécois, les musulmans envoient un message fort:
nous sommes l'avenir du Québec et nous islamisons déjà ce qui aujourd'hui symbolise encore ce pays.

Minona

@Fidélis

Aurez-vous un site sur l'héraldique à me suggérer au sujet de la signification de la croix du drapeau québécois? Pour la prochaine fois que je me ferai engueuler sur un blogue du Journal de Montréal parce que j'ose y voir autre chose de la religion catholique! :D

Fidelis

Bull Shiite!

Soyez assuré que je ne glisse pas parce que suis très attentif là où je pose mes pieds, encore qu'à vous répondre j'ai presque l'impression de faire une exception.
Que Duplessis ait voulu imposer un drapeau historique ou catholique m'importe peu et, si vous m'aviez lu, vous auriez constaté que je ne suis pas entré dans ce débat.
Pour être intéressante une discussion doit d'abord être honnête, ce qui implique de ne pas déformer les propos de son interlocuteur en vue de lui intenter des procès.

Fidelis

@ Minona,

N'ayant pas de compétences particulières en matières d'héraldisme, je ne puis vous orienter sur un site particulier.
Cependant Wikipédia illustre et décrit les drapeaux et pavillons dont j'ai fait mention.

Pour ce qui concerne le drapeau québécois: "D'azur à la croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lys du même", la similitude avec le pavillon de la marine marchande de la Nouvelle France de 1600 à 1663 est patente.
Wikipedia dit que la croix renvoie au catholicisme; André dit l'inverse et Bull Shiite dit n'importe quoi...
Pour ma part je me suis refusé à entrer dans ce débat.
Par contre, j'ai souligné l'outrecuidance des propos du sieur Kalloubi rapportés par Jacques, propos que j'ai pensés véridiques pour les avoir lus de par des sources autres.
Il me semble qu'il appartient aux Québécois, et à eux seuls, de débattre de la couleur de leur drapeau.
Charbonnier est maître chez lui.

Bien à vous, et écrivez plus souvent,

Fidelis

Aimegé

Le drapeau québécois selon Wikipédia :

De couleur blanche, la croix renvoie au catholicisme. Centrée et droite, elle est typique des anciens royaumes d’Europe occidentale. L'utilisation de croix blanches sur les drapeaux français remonte au XIIIe-XIVe siècle.

Comme pour le « Carillon », ancêtre direct du fleurdelisé, le bleu symbolisait à l'origine la Vierge Marie. S’éloignant peu à peu de sa symbolique originelle, la couleur du drapeau est devenue nettement plus foncée au fil des années. Les drapeaux bleus à croix blanche sont attestés en France comme symboles militaires ou de la marine marchande dès le XVIe siècle. Le fond bleu royal rappelle la couleur du blason des souverains de France qui régnèrent durant la domination française en Amérique.

Quant au lys comme symbole de la monarchie française, il est attesté à partir du XIIIe siècle (même si une légende le fait remonter à Clovis). Les fleurs de lys du drapeau québécois se distinguent de celles du blason royal français par leur couleur. Les premières sont blanches, la couleur du catholicisme, mais aussi celle du royaume de France sous les Bourbons, les fondateurs de la colonie. Les secondes sont dorées, la couleur des Capétiens directs. Même si elles ont été apposées sur le drapeau du Québec afin de rappeler l’époque de la Nouvelle-France, ces fleurs de lys blanches ne symbolisent pas pour autant un quelconque attachement du peuple québécois à la monarchie française[réf. nécessaire]. Le lys de l'héraldique, décliné en différentes couleurs selon les régions, s'est imposé comme symbole de la francophonie nord-américaine, du moment que la feuille d'érable devint un emblème pan-canadien.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE