« GB : "la Syrie est un camp d'entraînement pour les prochains terroristes" (Theresa May) | Accueil | Québec : Au-delà de la Charte des valeurs, le problème du remplacement de la population [+video] »

08/10/2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Barzouk, Qc

"Ce n’est pas être anti-islam que d’être préoccupé par la montée inquiétante du péril musulman, source de peur et de phobie, et de réclamer la révision du statut de l’islam en tant que religion à cause de son exaltation de la violence, son apologie de la haine du juif, du chrétien et de tout ce qui n’est pas musulman".

Existe-t-il une police internationale ou des juristes internationaux pour réclamer la révision du statut de l'islam en tant que religion ? O.N.U ???

Benzeb

Où est-ce qu'il est marqué que Lagardère Médias est propriétaire de Bayard Editions?

Partout il est mentionné que c'est la congrégation des Augustins de l'Assomption qui est la propriétaire exclusive du groupe. Je ne vois nul part la mention de Lagardère Médias ou l'influence du Qatar sur ce groupe de média chrétien.

À mon avis il n'y a pas besoin de chercher de complot qatari.
Il y a une frange chrétienne en France qui ferme les yeux sur l'islam et cherche à tout prix à se rapprocher de leurs "frères musulmans".

L'explication me paraît assez simple et personne ne cherche à la dissimuler: l'auteur Kamel Meziti est secrétaire général du Groupe de Recherche islamo-chrétien, il est très impliqué dans le dialogue interreligieux et a participé au livre Rites, fêtes et civilisations de l’humanité, publié chez Bayard Éditions en 2012.

Je préférerais qu'il s'agisse d'un complot mais à mon avis c'est simplement de l'angélisme de la part de Bayard.

insoumis

tant qu'il y aura des gens comme vous, il y aura de l'espoir. merci.

Marie-Hélène Landry

Bon courage ! J'apprécie beaucoup vos propos et le courage que vous avez ! Longue vie !

Sinbo

"Existe-t-il une police internationale ou des juristes internationaux pour réclamer la révision du statut de l'islam en tant que religion ? O.N.U ???"

C'est beaucoup plus simple que ça. La la révision du statut de l'islam est en cours. Salman Rushdie était seul à parle en son temps. Combien sont-il maintenant, les Rushdie? La police des polices existe. C'est le tribunal des citoyens libres du monde: Internet, réseaux sociaux, sites et blogs, forum et autre email. A-t-on besoin d'un dessin pour comprendre cela?

Une pétition doit être initiée pour soutenir les victimes de fatwas barbares.

Barzouk, Qc

Je vais en parler à AVAAZ INTERNATIONAL !

Fidelis

Poste de Veille,

Dans un premier temps, il me semble qu'il devient impératif de fonder une pétition qui appelle tout un chacun, mais surtout tous nos beaux intellectuels qui se proclament "humanistes", à soutenir sans aucune réserve tous ceux qui comme Salem ben Ammar, Wafah Sultan, Pascal Hilout, Hamdane Ammar, Leila Syam ... et tant d'autres qui ont bravé la loi coranique en clamant haut et fort qu'il ont apostasié l'islam, et ne l'oublions jamais, au péril de leurs vies.
Cela ne me semble pouvoir se faire qu'à partir d'un site ayant déjà un minimum de notoriété. Qu'en pensez-vous?

Poste de veille

Il y a déjà des initiatives auprès de l'ONU. L'ONU a un Rapporteur spécial sur la liberté de religion et de croyance qui enquête sur la situation dans divers pays et fait rapport au Conseil des droits de l'Homme.

En mars dernier, l'Association internationale des humanistes s'est adressée au Conseil des droits de l'Homme à Genève et a demandé ce qui suit : "nous demandons instamment à tous les États de prendre des mesures immédiates pour dépénaliser l'apostasie au nom de la liberté de pensée et de la liberté de croyance."

Roy Brown, porte-parole de l'Association, a fait cette déclaration après la réunion :

«Pour la première fois, si ma mémoire est bonne, le Rapporteur spécial sur la liberté de religion et de croyance a mentionné à la fois les droits des athées et la nécessité d’interdire les lois sur l’apostasie dans sa présentation au Conseil des droits de l’homme. Il y a espoir que le message diffusé depuis des années par l’IHEU et d'autres, selon lequel le droit à la liberté de pensée ne doit pas être restreint par les lois nationales, a été entendu. Nous ne devons pas oublier qu’en principe, l'apostasie est punissable de mort dans au moins six pays ».

http://www.postedeveille.ca/2013/03/lapostasie-nest-pas-un-crime-cest-un-droit-humain-les-humanistes-a-lonu.html

Une autre initiative est la pétition de l'Association des athées et agnostiques arabes mise en ligne par Kacem el-Ghazzali, un apostat Marocain réfugié en Suisse en raison de menaces de mort. La pétition, adressée au Secrétaire général de l'ONU, demande à l'ONU "d'émette une décision interdisant toute application ou support de la loi islamique, et tout élément de l’Islam qui va à l’encontre des droits de l’Homme comme stipulé dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme."

Voici le lien sur le billet de mon blogue au sujet de l'initiative de Kacem el Ghazzali.

http://www.postedeveille.ca/2012/03/des-athees-et-agnostiques-arabes-appellent-l-onu-a-bannir-la-charia.html?cid=6a01156fb0b420970c016303061a1a970d

Et voici le lien sur sa pétition. Elle a été mise en ligne en février 2012 et n'a recueilli que 937 signatures.

http://www.gopetition.com/petitions/an-appeal-to-ban-sharia-law.html

Par ailleurs, Kacem el Ghazzali s'est exprimé à plusieurs reprises devant le Conseil des droits de l'Homme au cours des deux dernières années pour réclamer la reconnaissance de la liberté de conscience par les pays musulmans.


Poste de veille

Au lieu d'une pétition en ligne, je pense qu'il serait plus efficace que les personnes concernées, telles Salem Ben Ammar, fassent appel au Rapporteur spécial des Nations unies sur la liberté de religion ou de conviction.

La définition "d'islamophobie" du Dictionnaire porte atteinte à la liberté de religion et de conviction de M. Ben Ammar.

Selon le site du Rapporteur spécial :

"Dans l’exercice de son mandat le Rapporteur spécial transmet les appels urgents et les lettres d’allégation concernant les cas qui représentent des violations de ou des obstacles à l’exercice de la liberté de religion ou de conviction aux Etats."

http://www2.ohchr.org/french/issues/religion/

Une autre avenue consisterait pour M. Ben Ammar à poursuivre l'éditeur et l'auteur du Dictionnaire pour exiger que son nom soit retiré de l'ouvrage, en invoquant les risques pour sa vie et sa sécurité.

À première vue, une pétition en ligne demandant à l'ONU de réviser le statut de l'islam en tant que religion m'apparaît peu susceptible de donner des résultats. L'ONU ne définit pas ce qui constitue une religion, et il n'existe aucune liste officielle des religions reconnues par la communauté internationale.

Le Vatican reconnaît l'islam comme "religion" puisqu'il participe au dialogue "inter-religieux". Si une autorité doit déclarer que l'islam n'est pas une "religion", il faudrait d'abord convaincre le Pape de cesser de traiter l'islam comme une "religion".

Il y a quelques années, Magdi Cristiano Allam, né musulman et converti au catholicisme, baptisé par le Pape Benoît XVI lui-même, a demandé au Pape de déclarer que l'islam n'est pas une "religion valide". Le Pape n'a pas jugé à propos de donner suite à sa demande.

Fidelis

"Si une autorité doit déclarer que l'islam n'est pas une religion, il faudrait d'abord convaincre le Pape de cesser de traiter l'islam comme une religion"

Pas pour un état laïc qui, en principe, n'a que faire de l'avis du Pape. La loi française de 1905 portant sur la laïcité dit clairement que la République ne reconnait aucune religion. Mais cette loi ne dit pas qu'elle ne doit pas les connaître afin d'en interdire les agissements délictueux.

Fidelis

Fidelis

J'ajoute que pour ce qui concerne l'ONU, elle a bel et bien reconnu l'islam en donnant une délégation permanente à l'OCI, ce qui permet à l'OCI de défendre devant la commission des droits de l'homme de l'ONU le concept de diffamation des religions.

A ce qu'il me semble, l'islam serait donc la seule religion reconnue par l'ONU, puisque le Vatican y siège en tant qu'état, membre observateur, ce qui lui a d'ailleurs permis d'y proposer une loi contre la persécution religieuse le 26 septembre dernier.

Fidelis

Sandrine

@Fidelis

La loi de 1905 tout en disant que l'Etat ne reconnait aucune religion, dit cependant qu'il reconnait la liberté de culte...cela permet à l'Etat de l'organiser, en particulier par les édifices religieux qu'il possède et met à la disposition des chrétiens.
Le Pape n'a aucune autorité reconnue en France mais cependant tout le monde est au courant de ce qu'il dit, par exemple au sujet de Lampedusa (intervention dont il aurait mieux fait de se passer.) Donc s'il avait émis une mise en garde contre les agissements des musulmans, par exemple envers les chrétiens d'Orient, cela aurait eu un impact. Au lieu de cela il nous incite au dialogue "islamo-crétin" (expression d'Anne-Marie Delcambre, islamologue).

fabrice

je rend hommage à cet homme qui sait parler d un ton juste d une cause pour laquelle il défend,c est à dire d avoir le choix d être un homme libre de penser et d agir contre la tyrannie et l oppression islamiste qui sévit partout dans le monde.
respect pour lui

Fidelis

@Sandrine,je vous cite à trois reprises et je vous réponds:

"...l' état reconnait la liberté de culte"
R:-Oui, et encore heureux.

"...cela permet à l'état de l'organiser"
R:-Pas à ma connaissance. Pouvez-vous citer l'article de loi qui vous permet votre affirmation?

"Le Pape n'a aucune autorité reconnue en France..."
R:-Vous semblez ignorer que le Pape est aussi chef d'état, et qu'un chef d'état, quel qu'il soit, est reconnu et écouté.

Fidelis

Barzouk, Qc

L'intégrisme islamique est du pur satanisme qui utilise le mal ou l'esprit du mal sous toutes ses formes. C'est l'espêce humaine en ce qu'elle a de plus pervers : il sème la mort, la haine, la discorde, le mensonge ; il cherche à tromper, à diviser, à effrayer. Il utilise la ruse, l'hypocrisie, la peur, la perfidie. Bloquer spirituellement ce satanisme c'est lui opposer tout ce qui est son contraire : l'Amour, la Vie, la Vérité, l'Unité, la Liberté, la Paix, la Concorde, la Droiture...tout ce que le mal ne peut supporter et qui l'exaspère.

Il n'y a que par un Christianisme bien compris, la religion du Christ, celui qui a dit : «Je suis la Vie, la Voie, la Vérité»...«J'ai vaincu le mal»...«J'ai vaincu la mort»...qui peut faire échec à ce satanisme (au prince de ce monde)...C'est combattre à partir d'en-haut.

Devant l'impuissance de tous les autres moyens d'action proposés : politique, diplomatie, immigration, pétitions, etc., j'en suis rendu à croire que c'est la seule solution efficace qui nous reste.

Sandrine

@Fidelis
Bien sûr que l'Etat permet l'organisation du culte catholique. D'abord en remettant à la disposition de l'Eglise les lieux de culte construits avant 1905, en assurant leur sécurité et leur entretien (ce qui a permis tout récemment à l'Etat de démolir deux églises).
De plus certaines lois encadrent le culte, par exemple les portes d'une église doivent toujours rester ouvertes pendant le culte. L'officiant ne doit pas parler de politique. (on aimerait que dans les mosquées ce soit la même chose)
En Alsace-Moselle, le concordat est maintenu.
L'Etat français en ce moment organise également le culte musulman, en permettant des montages financiers pour la construction de mosquées ou en prêtant des lieux pour le culte.
etc etc etc
Quant au Pape, merci, mais je sais qu'il est chef d'Etat. Ne vous portez vous pas la contradiction à vous même puisque vous écrivez :
"un état laïc qui, en principe, n'a que faire de l'avis du Pape" puis plus bas " le Pape est aussi chef d'état, et qu'un chef d'état, quel qu'il soit, est reconnu et écouté" ?

Fidelis

@Sandrine,

Il n'y a pas de contradiction dans mes propos. Lorsque j'ai écrit: "Pas pour un un état laïc qui, en principe, n'a que faire de l'avis du Pape.",c'est dans le cadre d'un sujet bien précis, celui de réviser le statut de l'islam en tant que religion, et comme, de par la loi, la France ne reconnait aucune religion et que celles-ci ont été reléguées dans le monde associatif, l'état français n'a pas a juger de ce qui est religieux ni de ce qui ne l'est pas puisqu'il s'avoue totalement incompétent en matière de dogme de par le fait qu'il ne reconnait aucune religion. Il n'a donc que faire des conseils qui voudraient l'éclairer en la matière.
Par contre, si l'état n'a pas le droit d'interdire un culte, il a le devoir de réprimer les appels au crimes, les incitations à la haine, les troubles à l'ordre public... Le Gouvernement peut aussi dissoudre les associations qui en sont responsables, indépendamment du fait qu'elles soient religieuses.
Il est vrai que précédemment, j'ai été trop rapide dans mon argumentation ce qui a pu vous laisser croire que je me portais contradiction. Je vous remercie d'avoir fait en sorte que je revienne sur ce sujet de discussion.

Pour ce qui concerne les autres sujets que vous mentionnez:

-Après que la loi de 1905 eut confirmé la spoliation des biens de l'Eglise sous la Révolution de 1789, il y eut des lois d'accommodements et les lieux de culte spoliés ont étés laissés à la disposition du culte sous certaines conditions. Cela ne permet, en aucun cas, à l'état d'organiser le culte. Afin que ce soit bien clair, je vous donne un exemple: si demain vous louez une salle pour organiser une fête, c'est vous qui organisez et non pas le loueur de la salle.
-Le gouvernement a fait en sorte que des associations musulmanes se fédèrent, et, à mon avis il a outrepassé ses droits, mais l'état n'a organisé le culte musulman.
-L'Etat français n'est pas impliqué dans des édifications de mosquées, ce sont des collectivités locales qui le sont, en pleine illégalité, et de nombreuses sont celles qui se retrouvent traduites devant les juridictions administratives.
-Quant aux territoires sous régime concordataire, n'étant pas concernés par la loi 1905 ,ils relèvent d'un tout autre cadre législatif que celui qui porte sur la laïcité.

Fidelis

Sandrine

@fidelis
Je ne suis pas d'accord avec vous.
"Cela ne permet, en aucun cas, à l'état d'organiser le culte."
Au point de vue de la loi non, bien que la loi de 1905 dans son premier article reconnaisse la liberté de conscience, ce que certains utilisent pour légitimer l'aide de l'Etat aux mosquées. L'Etat intervient aussi souvent au nom de la loi de 1901 sur les associations, en utilisant le volet culturel.
Mais dans les faits oui, l'Etat organise le culte, et il pourrait reprendre un lieu de culte, c'est d'ailleurs ce qu'il fait de temps en temps. J'ai des exemples à vous fournir.
D'autre part quand il gère les sonneries de cloches d'églises, ou quand il régule le lieu où des scouts peuvent ou non faire leurs promesses, c'est aussi cela.
L'Etat français EST impliqué dans les constructions de mosquées, les collectivités locales c'est l'Etat, ce sont les finances de l'Etat, les vôtres si vous payez vos impôts en France, et les miennes.
Quand Fillon inaugure une mosquée, c'est au nom de l'Etat, quand Sarkozy crée le Conseil français du culte musulman c'est l'Etat, quand Delanoë célèbre à la mairie de Paris la rupture du jeûne c'est encore l'Etat.

Barzouk, Qc

La Cour pénale internationale (C.P.I.) :

J'ai reçu une demande de la part d'AVAAZ pour signer une pétition à l'appel de Desmond Tutu pour empêcher les dirigeants du Soudan et du Kenya qui tentent de faire sortir l'Afrique du CPI.

Le CPI est un organisme qui n'a que 11 ans (créé en 2002)et qui est le seul tribunal de compétence mondiale est chargé d'enquêter sur les crimes et d'en poursuivre les responsables lorsque les autorités nationales ne peuvent pas ou ne veulent pas le faire...basé à La Haye, aux Pays-Bas. Amnesty international est membre de la coalition pour la CPI. Au début, les E.U. se sont activement opposées à la Cour mais s'est fortement atténué depuis.
Depuis que la Cour a été crée son procureur a ouvert des enquêtes sur des crimes dans la région et pays suivants : Ouganda - Congo - Soudan - République Centrafricaine - Kenya - Libye - Mali. :

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Justice-internationale/Presentation/La-Cour-penale-internationale-CPI

Fidelis

@sandrine

J'en suis profondément désolé, mais vous me semblez être dans une trop grande confusion pour que je puisse tenter de vous donner encore quelques explications en la matière.

Fidelis

Sandrine

@Fidelis
Confusion !...Vous êtes marrant.
Sachez que je suis juriste de formation et que j'ai fait du droit administratif.
Les collectivités territoriales sont sous le contrôle ou la tutelle de l'Etat.
De plus j'ai une autre casquette, la philosophie.
Et philosophiquement, tout ce qui opprime l'individu, c'est encore l'Etat.
même si techniquement une collectivité territoriale ce n'est pas tout à fait l'Etat.
Sans rancune.

Fidelis

@Sandrine,

Félicitations pour vos casquettes, c'est beaucoup plus seyant que les jilbabs.
Bien à vous,

Fidelis

Sandrine

@Fidelis

Mmmmmoui....en réalité je préfère les chapeaux. C'est plus chic, très occidental et pas du tout musulman.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE