« Le voile islamique aux origines de l'islam et aujourd'hui, par Hélios d'Alexandrie | Accueil | Louise Mailloux expose les liens d'Amir Khadir avec l'Association Bridges »

21/01/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michèle D.

Bonjour,

Je n'arrive jamais à croire que des femmes puissent se convertir à l'islam, à la manière dont celui-ci traite ou peut traiter ses femmes. C'est quoi qui les pousse à faire un tel erreur de jugement? C'est quoi qu'elles cherchent? J'espère que leurs yeux vont s'ouvrir et vite.

florent de montréal

Sans doute qu'ils n'ont jamais entendue dire que C,est l'homme qui est maitre de la loi et non l'inverse.Que Dieu veux se faire aimer d'une manière libre et non forcé.ou imposé.

Oscar

Ces documents sont très éloquents. En particulier lorsque Geneviève Lepage, s'adressant à des converties, leur dit clairement que l'organisation va "leur apprendre à parler"! Autrement dit, comment, avec douceur et sourire, présenter une bonne image de ce qui est, en réalité, un militantisme islamiste.Je crois qu'au Québec, nous sous-estimons la portée de la taqiya.
Un commentaire sur PdeV se référait au tableau de Delacroix :La liberté guidant le peuple. Ici, la femme dénudée du peintre devient une jeune voilée maquillée à outrance et bien souriante, mise à l'avant-plan des barbus. Belle allégorie!
Et que dire de Geneviève Lepage qui a un moment d'extase en exprimant son bonheur sur Terre d'avoir découvert Allah. Diantre! Cela me rappelle la belle époque des sectes et de l'extase de ceux ou celles qui découvraient Dieu et qui étaient prêts à faire n'importe quelle folie, voire renier père et mère, souvent pour cacher un intérêt de pouvoir, d'argent ou de sexe.
Cependant, ici,les milliards de dollars du Golfe servent à encourager un prosélytisme politique et autocrate autrement plus dangereux que nos bonnes vieilles sectes. Poste de veille nous offre l'arme de l'information. Capital!

lilypoppins

"Je n'arrive jamais à croire que des femmes puissent se convertir à l'islam, à la manière dont celui-ci traite ou peut traiter ses femmes."

Peut-être la rencontre de deux pathologies ?. Oui parce que pour qu'une femme se convertisse à l'islam, il faut vraiment qu'elle éprouve un grand besoin de s'avilir. Le véritable islam avilit les femmes.

Anonyme

À quand un véritable débat sur une saine réduction du nombre d’immigrants?

jean-charles tremblay

comme québécois....tellement d'abérations
tout ca me laisse coi...

Hélios d'Alexandrie

"Je n'arrive jamais à croire que des femmes puissent se convertir à l'islam, à la manière dont celui-ci traite ou peut traiter ses femmes."

Et on pourrait ajouter ceci: pourquoi des jeunes occidentaux se convertissent à l'islam et deviennent des djihadistes assassins?

Ce n'est certes pas pour la "beauté" de cette religion et on n'a d'ailleurs pas encore rencontré une Mère Theresa, un Abbé Pierre ou un Dallai Lama islamiques, l'islam n'est pas le christianisme et encore moins le bouddhisme.

Il y a plusieurs facteurs qui expliquent le phénomène de conversion à l'islam:

- Le vide spirituel: au Québec comme en occident nous ne sommes pas peu fiers d'avoir réglé leur compte à l'Église et au christianisme, ce faisant nous avons rendu nos enfants proprement analphabètes sur le plan religieux. Nous leur avons dit tellement de mal sur le christianisme qu'ils en ont gardé une image déformée. Ce faisant nous avons bêtement ouvert la porte à toutes sortes de croyances plus ou moins farfelues ou plus ou moins dangereuses, il n'est donc pas étonnant que nos jeunes se laissent attraper par l'une d'elles et plus particulièrement par l'islam qui possède des moyens considérables dans le champ de la propagande religieuse.

- L'amour et le mariage: nos sociétés multiculturelles amènent nos jeunes à entrer au contact avec des musulmans. Qui prend mari prend pays et bien souvent prend religion. Les femmes occidentales ont souvent tendance à faire de la surenchère pour se prouver qu'elles ont raison. En dépit ou à cause des avertissements qu'elles reçoivent de leur entourage quant au risques qu'elles courent en épousant un musulman, elles prennent le mors aux dents, se convertissent à l'islam et pavoisent toutes voilées comme pour défier parenté et amis.

- La vulnérabilité psychologique de certains jeunes: dont plusieurs sont issues de familles désorganisées, désunies ou conflictuelles. Ils se trouvent par conséquent attirés par des groupes où on leur offre un semblant de grande famille et où ils peuvent satisfaire à leurs besoins de dépendance et de protection.

- La révolte contre l'ordre établi et le besoin de s'affirmer: certains jeunes, adolescents ou adultes, adhèrent à des mouvements contestataires, voire extrémistes, skinheads, altermondialistes, anarchistes etc. pour exprimer leur haine et leur rage contre la société. Plusieurs de ces jeunes se réorientent vers l'islam radical qui leur offre à la fois l'idéologie extrémiste qu'ils recherchent et les moyens de la mettre en application.

- Le naufrage du communisme et de la gauche a poussé bon nombre de personnes à sympathiser avec l'islam et même à l'adopter en tant qu'idéologie et moyen par excellence pour combattre le libéralisme économique et la démocratie.

Chose certaine, ceux qui se convertissent à l'islam le font rarement après une étude approfondie de ses fondements théologiques et historiques. La plupart ne connaissent de l'islam que les lieux communs de la propagande islamique. Les plus fanatisés parmi les convertis le sont devenus après ce qui est convenu de décrire comme un lavage de cerveau, en cela ils ne sont pas très différents des islamistes qui les ont recrutés.

Mais le phénomène de conversion à l'islam ne doit pas faire oublier le phénomène inverse, soit le rejet de l'islam et la conversion au christianisme. On en parle beaucoup moins parce que les convertis choisissent habituellement la discrétion, et ce pour des raisons évidentes: ils sont littéralement persécutés par leur famille et entourage musulmans, et ils sont rarement accueillis à bras ouverts par les Églises, exception faite de l'Église Évangélique. En effet ces convertis ont plus à perdre qu'à gagner à s'afficher comme chrétiens, même en Occident, ce qui est proprement scandaleux. Bien des occidentaux les regardent avec suspicion quand ce n'est pas avec mépris, leur présence dérange même l'Église Catholique qui privilégie le dialogue interreligieux avec l'islam!

Nous en sommes arrivés au point où ce sont actuellement d'ex-musulmans convertis au christianisme qui se chargent de l'évangélisation des musulmans et de la propagation du christianisme. En cela ils rappellent étrangement les chrétiens des premiers siècles après Jésus-Christ.

Hélios d'Alexandrie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE