« GB : des familles musulmanes demandent à la police d'arrêter leurs fils pour éviter qu'ils ne soient tués en Syrie | Accueil | L'infiltration par le haut: le Forum musulman canadien et nos politiciens »

13/03/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Hélios d'Alexandrie

Dans les faits les deux écoles de pensée n'en font qu'une, les deux rejettent la démocratie et les deux préconisent la charia. le Jamal Badawi dit exactement la même chose que le Hamza Chaoui, la différence ne se situe pas au niveau de l'idéologie mais plutôt sur les moyens d'imposer la charia.

Les frères musulmans ne se gênent pas d'adopter les outils de la démocratie pour la détruire et imposer la charia. Les salafistes semblent faire preuve de moins d'hypocrisie en prétendant que l'exploitation des outils démocratiques est en soi une transgression de l'islam, toutefois en Égypte et ailleurs ils ne se sont pas fait prier pour participer aux élections et aux référendums. Sur le plan pratique ils ne sont donc pas très différents des frères musulmans.

Sur le terrain toutefois les choses sont différentes, frères musulmans et salafistes sont en compétition sur le pouvoir, on peut même dire que des factions que rien ne distingue sur le plan idéologique se font une guerre meurtrière pour le pouvoir comme en Syrie par exemple. L'idée commune de faire triompher l'islam le plus haineux favorise plutôt qu'elle n'empêche les guerres intestines, en cela les fanatiques d'aujourd'hui sont en tous points semblables aux fanatiques des débuts de l'islam.

L'islam est une idéologie fabriquée après coup pour justifier la conquête et l'asservissement des non-musulmans; à l'origine il n'y avait pas d'idéologie bien définie, il ne s'agissait que de brigandage à large échelle et de querelles meurtrières entre brigands pour le butin. L'idéologie a été élaborée pour sacraliser les massacres, les rapines et l'esclavage. C'est cette idéologie qui mobilise aujourd'hui les islamistes un peu partout. Nous la voyons à l'œuvre au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où elle a fait plus de deux cent mille morts en moins de trois ans, sans compter le demi-million d'estropiés et les six millions de réfugiés.

Mais nous la voyons également à l'œuvre au Québec comme partout en occident, de la même façon qu'elle était à l'œuvre au Moyen-Orient il y a moins de quarante ans, nul n'a osé alors prévoir les horreurs dont elle se rendrait responsable, malgré le précédent algérien.

Les occidentaux vont-ils un jour laisser tomber les écailles qui leur cachent la vue et admettre que l'islam est dangereux?

Hélios d'Alexandrie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE