« Penser la réforme de l'islam. Hassan Jamali répond à un Québécois qui n'y croit pas | Accueil | Céder à la Corée du nord pour «The Interview» envoie le mauvais message aux terroristes »

17/12/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

christian

Quoi de plus compréhensible pour ces jeunes que d'avoir des doutes. Preuve évidente qu'on ne peut totalement aliéner la raison humaine malgré des lavages de cerveaux efficaces.

Il me semblait que la police avait pour rôle de maintenir l'ordre public. En quoi des jeunes qui se questionnent représentent-ils un danger pour celui-ci? Pourquoi alors dépêcher des forces publiques pour les traquer? Quitter l'islam représente-t-il un danger pour ces sociétés arabes? Le double discours et la schizophrénie restent de mise dans le chef des autorités égyptiennes.

Sans doute, et ce serait souhaitable, assisterons-nous à de grands mouvements d'apostasies dans les années à venir. Internet, les réseaux sociaux et la télévision satellitaire permettent la propagande islamiste, comment n'en serait-il pas de même pour ses détracteurs?

Les apostats sont discrets en terre d'islam, ils risquent gros. Il est pour l'heure impossible de faire des statistiques à cause de la répression des régimes et des pressions sociales et familiales. Mais l'heure vient où les mensonges propagandistes pourront de moins en moins occulter ou minimiser ces mouvements longtemps imaginés improbables.

L'islamisme n'est pas un dévoiement de l'islam, juste sa logique guerrière assumée pleinement. Ces jeunes bercés dans cette culture ne connaissent que trop bien les références aux textes sacrés usées par les djihadistes et ne peuvent plus se dire que "ce n'est pas ça l'islam" pour se rassurer d'être dans le camp des "bons". Ceux qui ont le courage de se questionner et de s'informer ne peuvent que logiquement s'éloigner voire quitter la source de tous leurs malheurs. à encourager.

Hélios d'Alexandrie


Le phénomène d'apostasie en Égypte et en Arabie Saoudite est à présent reconnu par les autorités religieuses qui le perçoivent comme un danger. S'il n'était pas à ce point répandu les médias arabes ne lui auraient pas consacré maints articles et émissions.

Ce n'est pas uniquement l'exemple que donne le califat islamique (DAESH) qui pousse les jeunes à se distancer de l'islam, c'est le fait qu'ils découvrent que cet exemple est copié sur celui de Mahomet et des premiers califes. Du coup l'aura de sainteté entourant Mahomet et le coran s'évapore graduellement, emportant avec elle les convictions et les illusions des gens.

L'apostasie et l'athéisme des ex-musulmans n'est bien souvent qu'une sorte de transit, une station temporaire en attendant de prendre le train du christianisme, car la nature (spirituelle) a horreur du vide. Leur rencontre avec le Christ leur permet de découvrir l'idéal, la voie et la plénitude qu'en vain ils cherchaient dans l'islam.

On estime le nombre de musulmans convertis au christianisme en Égypte à plus de deux millions d'individus. Ils forment une sorte d'Église des catacombes distincte des Églises officiellement reconnues telle que l'Église copte orthodoxe. Ces nouveaux chrétiens s'arrangent pour être "contagieux", ils propagent la bonne parole en secret aux personnes qui leur semblent disposées à la recevoir. Le phénomène de christianisation préoccupe sérieusement les autorités religieuses d'al Azhar, ces dernières savent également que les Églises officielles n'y sont pour rien, et que règle générale elles sont réticentes à ouvrir leur porte aux convertis.

Ce ne sont donc pas les prêtres ni les moines coptes qui font de l'apostolat et qui convertissent les musulmans, ce sont les convertis eux-mêmes qui s'attellent à la tâche, aidés en cela par des chrétiens laïques. Ces derniers se chargent de mettre à leur disposition des bibles et d'autres documentations sur la foi chrétienne. Il faut également souligner le rôle que jouent certains canaux satellitaires chrétiens dans l'évangélisation de masse, ils sont opérés majoritairement par d'ex-musulmans et sont aussi très actifs sur Internet. Ces canaux sont également une source objective et précieuse sur l'islam, ils permettent aux pieux musulmans qui ignorent la vérité sur leur religion de s'informer et de comparer l'islam au christianisme.

Les musulmans ont tout misé sur l'intégrisme, ils découvriront mais un peu tard qu'ils ont très mal calculé leur coup. Ils ont été aveuglés par la rectitude politique et le relativisme culturel des élites occidentales, qui les ont confortés dans leurs choix stratégiques. Ils réaliseront dans peu de temps qu'ils ont franchi le point de non-retour, leur extrémisme a largement discrédité l'islam, non seulement en Occident mais de plus en plus dans les pays à majorité islamique.

Hélios d'Alexandrie

Polémos

Des exemples ici :

http://islamla.com/

http://labidikm.com/

Martin

VIDEO - Message de Thomas Mulcair aux Musulmans qui participaient à la convention "Reviving the Islamic Spirit " à Toronto

leur page web : http://risconvention.com/

leur page facebook : https://www.facebook.com/risevents

la vidéo de T Mulcair ( VO-ang ) :

https://www.youtube.com/watch?v=zaQnaqXL0hY

Gil

L'islamisme est-il en déclin ?

À l'évidence oui, et c'est inéluctable:

"À force de donner sans relâche des coups de bélier et de hache sur les murs, la maison finit par s'effondrer."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.




Don mensuel @ Poste de veille

Ou faire un don par chèque

DONS PAR CHÈQUE